Méthodes agiles : définition et mise en œuvre

Méthode Agile
Azendoo
6,67 €

Azendoo

Gestion de tâches et centralisation de travail d'équipe
Démarrez votre essai gratuit
NQI Orchestra
24 €

NQI Orchestra

Gestion de projets, ressources et PPM
Découvrez NQI Orchestra
Genius Project
29,95 €
4

Genius Project

Logiciel de gestion de projet en ligne sécurisé et flexible
Testez 15 jours gratuitement !

On entend beaucoup parler de méthodes agiles. A quoi cela fait-il référence en matière de gestion de projet ? Quels en sont les bénéfices pour l’entreprise et comment l’impulser au niveau de votre organisation ? Retrouvez tous nos conseils sur l'utilisation et les enjeux de la gestion de projet.

La gestion de projet se veut plus agile

La gestion de projet traditionnelle

  • Le projet en cascade

De prime abord, la gestion de projet correspond à une succession d’étapes : on réalise l’étape 1 avant de passer à la 2, puis à la 3. On parle de modèle en cascade. L’inconvénient est qu’en cas d’anomalie, il faut revenir aux étapes précédentes. Ce retour en arrière freine l’avancement du projet.

  • Le projet en V

Suite au problème de réactivité du modèle en cascade est apparu le modèle du cycle en V. Il faut se représenter les étapes jalonnant chaque branche du V : celles de la branche de gauche – ou descendante – font face à celles de la branche de droite – montante. Quand des défauts sont détectés, chaque phase renvoie des informations aux phases en vis-à-vis. Une manière de limiter le problème des retours en arrière.

La gestion de projet agile

  • Les méthodes agiles

Plutôt que de projeter le projet selon un grand cycle découpé en étapes, les méthodes agiles reposent sur plusieurs cycles courts. L’objectif : itérer en continu. L’avancement se fait de façon incrémentale : on atteint des jalons – ou milestones. L’organisation est souple, donc apte à s’adapter aux imprévus. La structure devient agile : elle est à la fois plus réactive et plus dynamique.

  • L’agile scrum

La méthode scrum figure parmi les méthodes agiles. Elle met l’accent sur le contrôle de la performance et la mise en œuvre d’un plan d’amélioration continue. Le respect des rituels est un des éléments primordial : stand-up meeting, rétrospective et planning. Chaque cycle comprend des sprints à la fin desquels une rétrospective est menée. L’objectif : jauger le projet au vu des conditions réelles de l’activité. Mené à intervalles réguliers, ce suivi permet de se fonder sur une appréciation de la situation, en vue de réagir rapidement aux changements.

L’intérêt de devenir agile

Devenir plus adaptable

Les méthodes traditionnelles émanent d’une démarche prédictive. On fixe à l’avance les étapes à venir. C’est envisageable pourvu que l’environnement s’y prête. Mais on démarre souvent un projet sans savoir ce qu’il va se passer : la concurrence, les attentes clients, les contraintes fournisseurs… De nombreuses variables peuvent intervenir. Plutôt que de faire des plans que la suite viendra défaire, l’idée est d’avancer de manière auto-adaptative pour évoluer avec le contexte.

Adopter une méthode de travail moderne

Le mode projet est très répandu en entreprise. Les équipes mobilisées sont pluridisciplinaires, souvent multisites. Les membres sont souvent sur plusieurs projets. Cette organisation du travail appelle une méthodologie souple. En gérant le projet d’après les méthodes agiles, l’équipe peut mieux s’auto-organiser. La responsabilisation et la prise de décision dans une certaine mesure de chacun est vecteur de motivation et les objectifs sont atteints de manière collective.

Se rapprocher des attentes clients

Les méthodes agiles se veulent plus pragmatiques que les méthodes traditionnelles. Elles impliquent plus le client final dans le processus de production. L’analyse continue du contexte replace la satisfaction client au cœur du processus. La marge plus grande de réactivité permet d’ériger les attentes client en axe prioritaire.

Mieux piloter vos projets

La gestion de projet itérative permet un management fonctionnel plus visuel et en temps réel. Les problèmes sont détectés plus tôt. Pour des projets complexes ou innovants, la gestion des risques est ainsi optimisée. De plus, les méthodes agiles permettent de s’adapter aux spécificités de chaque projet. Le déroulé mobilise autant individuellement que collectivement, si bien que des solutions sont apportées plus rapidement.

Boîte à outils pour aider à mener à bien vos projets agiles

Les solutions de gestion de projet

En termes d’outils, les solutions logicielles de gestion de projet peuvent dans l’ensemble être utilisées de façon agile. L’outil en lui-même vous permet de fixer vos jalons, de travailler en équipe, de partager les documents. A l’équipe et au chef de projet de se l’approprier pour organiser des cycles courts et itératifs. Parmi les solutions existantes, on peut citer Planzone, Sciforma ou encore Genius Project.

Comparatif Planzone, Sciforma, Genius Project

Planzone Gestion de projet Sciforma Gestion de projet GeniusProject
Planzone Sciforma Genius Project
✔ Destiné aussi bien pour les pros de la gestion de projet que pour la collaboration quotidienne
✔ Le prix très attractif
✔ Données hébergées en France
✔ Pour les pros de la gestion de projet les plus exigeants
✔ Le nombre impressionnant de plugins
✔ Compatible avec toutes les méthodes de gestion de projet
✔ Ergonomie
✔ Environnement social
✔ Messagerie embarquée
A partir de :
10€ /mois
Prix sur demande
A partir de :
29,95€ /mois

 

Les outils collaboratifs au centre de vos projets

L’aspect collaboratif est intrinsèque à la méthode agile. Indépendamment des logiciels de gestion de projet, d’autres solutions collaboratives permettent d’organiser le travail de manière collective. C’est le cas d'Office 365 ou de Zimbra. Ces interfaces vous offrent la possibilité :

  • de partager un tableur avec votre équipe,
  • de construire un planning partagé ou un agenda par projet,
  • de mettre en place un plan d’actions pour gérer les tâches,
  • de créer un intranet collaboratif pour structurer les savoirs,
  • etc.

Les gestionnaires de tâches

À mi-chemin entre les logiciels de gestion de projet et l’outil collaboratif, il y a les gestionnaires de tâches dits smarts. C’est le cas des solutions Asana et Trello. Vous pouvez :

  • y renseigner vos tâches,
  • les affecter à un membre de l’équipe,
  • les diviser en sous-tâches,
  • les clôre une fois réalisées,
  • concevoir des jalons et signifier leur atteinte.
  • monitorer l’ensemble du projet

La méthode agile est une forme de gestion de projet souple et collaborative. Elle est appropriée aux contextes non prédictifs, où l’entreprise doit sans cesse s’adapter à un environnement changeant. Basée sur des cycles courts, elle permet d’itérer pour tester en continu. Son process permet notamment de rester au plus prêt des attentes clients.

Modèle de planning de projet à télécharger

Pour mettre en place immédiatement l'agilité dans vos projets, téléchargez ce planning de projet gratuit au format Excel :
 

Si elle implique un outil collaboratif pour sa mise en œuvre, la formalisation de celui-ci n’est pas arrêtée. Que vous optiez pour un logiciel complet de gestion de projet, un gestionnaire de tâches ou un simple support collaboratif, cela dépendra de la manière dont vous souhaitez organiser le travail, pour réussir à implémenter une gestion agile.

 

Wimi
8 €

Wimi

Logiciel en Ligne de Gestion de Projet & Travail en Équipe
Essai Gratuit
Planzone
16 €
4

Planzone

14j Gratuits - Gestion de projets et de tâches quotidiennes
14 jours gratuits
Sciforma
Prix sur demande

Sciforma

30j Gratuits - Gestion de portefeuilles de projets
30 jours gratuits
Commenter cet article

Ajouter un commentaire