Comparatif de bureaux virtuels : les critères pour choisir

Comparatif des Bureaux Virtuels (DaaS)
RG Security
2 €

RG Security

La protection antimalware
Essai gratuit 30 jours
Altospam
Prix sur demande

Altospam

Protégez vos emails des spams, virus, ransomwares, phishing
Testez gratuitement
NeoBe
Prix sur demande

NeoBe

Sauvegarde en ligne sécurisée
20 Go gratuits pendant 30 j.

Le bureau virtuel ou DaaS (Desktop as a Service) consiste en un bureau informatique disponible de n’importe quel poste et à tout moment. Très utile pour travailler en mobilité, il est prisé par les entreprises comme outil de travail pour leurs salariés. Mais parmi les éditeurs existants, comment choisir ? Retrouvez tous nos comparatifs sur le bureau virtuel.

Quels critères pour choisir votre Bureau Virtuel ?

Sur quelles bases comparer les logiciels présents sur le marché ? Le prix est une chose, mais comment jauger de leur qualité ou de leur fiabilité ? Quelques points à checker :

L’espace de stockage

Il s’agit du volume de mémoire que vous avez de disponible pour le stockage en ligne de vos documents ainsi que de toutes vos applications. L’offre Cloud Desktop récemment lancée par OVH fait commencer son offre à 10 Go de stockage, contre 25 Go chez Virtuel Bureau.

La redondance des données

Il s’agit des vCPU : virtual Central Processing Unit. Ce sont des processeurs virtuels. En général, une machine virtuelle fonctionne avec un seul processeur. Mais quand elle en a deux, ses performances augmentent, sa capacité totale aussi, et le risque de panne diminue. Sur son offre d’appel, OVH débute à 1cPU. Tandis que Virtuel Bureau, édité par Avenir Numérique qui se trouve être 100 % propriétaire de sa chaîne matérielle, offre d’emblée une double redondance, pour un service plus performant en continu.

La disponibilité des données

C’est un critère à regarder de près. Car si vos données et applications sont stockées dans le Cloud, qui dit qu’elles vous seront accessibles facilement ? Il ne faudrait pas qu’en cas de sur-sollicitation de l’hébergeur à une heure de pointe par exemple, vos données vous soient temporairement inaccessibles. Cela nuirait à votre productivité et à celle de vos collaborateurs, et engendrerait des problèmes opérationnels certains. Les fournisseurs SaaS n’affichent pas forcément tous cette donnée, mais il est important de la chercher ou de poser la question à défaut. Chez Virtuel Bureau, la disponibilité atteint 99,95 %. Et chaque client évolue sur un réseau isolé des autres, ce qui exclue tout risque d’effet domino.

L’assurance

Un éditeur de logiciel SaaS est un ASP : Application Service Provider. En français : fournisseur d’applications hébergées. Son rôle : vous fournir, au moyen d’un abonnement, l’accès à des applications, à une infrastructure et à une maintenance adaptées. Étant donné que vous remettez beaucoup entre leurs mains, il est courant d’intégrer au contrat de prestation qui les lie à vous un SLA : Service Level Agreement. Autrement dit : un accord de niveau de service. C’est une forme de convention qui vient souvent en annexe du contrat, et qui engage la responsabilité de l’ASP. Tous les prestataires ne le prévoient pas. Mais c’est une marque de sérieux et un gage de crédibilité. Certains, sûrs de leurs capacités, vont jusqu’à fixer le montant d’une assurance perte inhérente à leur offre. Chez Virtuel Bureau, ce sont 100k € prévus en faveur du client en cas de défaillance du service.

La responsabilité

L’ASP que vous choisissez sous-traite lui-même un certain nombre de tâches à d’autres acteurs : fournisseurs d’infrastructures, de services réseaux ou encore intégrateurs de système. Aussi est-il important qu’il endosse une responsabilité globale sur le service qu’il vous propose. Car vous n’aurez que lui comme interlocuteur. En cas de problème, s’il venait à se défausser en reportant la responsabilité sur un sous-traitant, cela vous vaudrait une interruption de service assortie de complications réelles à faire valoir vos droits.

La localisation de l’hébergement

Le Cloud est worldwide, et en confiant ses données, la question est toujours de savoir où elles partent. De nombreux fournisseurs d’accès sous-traitent en pays low cost, mais les garanties et moyens d’action ne sont pas les mêmes en cas de souci. D’autres se font un point d’honneur à tout stocker en France. C’est le cas de Virtuel Bureau, où l’argument est clairement mis en avant. Quand l’information de la localisation de l’hébergement est plus difficile à trouver, c’est mauvais signe.

La sécurité

L’ASP se charge de votre système, mais il n’est pas à l’abri d’attaques malveillantes sur son propre réseau. Aussi certains s’équipent-ils d’antivirus puissants. C’est le cas de Virtuel Bureau, qui a choisi BitDefender, leader de la cybersécurité. En de dotant de la meilleure solution du marché, l’éditeur de bureaux à distance témoigne de l’importance qu’il accorde à la sécurisation des données de ses clients. Le cryptage des accès et la présence de pare-feux sont autant de signaux émanant de la même démarche. D’autant plus qu’avec l’émergence du BYOD : Bring Your Own Device, il est crucial de protéger y compris les appareils personnels de vos salariés utilisés à des fins professionnels. Pouvoir le faire à distance est un vrai plus.

L’infogérance

Quitte à basculer vos bureaux en ligne, autant en déléguer la gestion à votre prestataire. Qu’il s’agisse des mises à jour de vos applications, du support associé ou de la gestion des serveurs, votre fournisseur SaaS peut tout prendre en charge à votre place. Déléguer ces aspects techniques à un spécialiste allège votre structure du point de vue opérationnel. Elle peut dès lors mieux se concentrer sur son cœur de métier. Tous les ASP ne le proposent pas. Mais pour une petite structure qui n’a pas ou ne souhaite pas se constituer un département SI (Service Informatique), l’opportunité est réelle.

 
Le DaaS est une tendance croissante. Née aux Etats-Unis, elle gagne de plus en plus d’entreprises françaises. Face à cette évolution, de nouveaux prestataires apparaissent et proposent des solutions de bureau de travail en ligne. Pour faire le bon choix, un certain nombre de critères sont à valider impérativement.
 

RG Supervision
1 €

RG Supervision

Le monitoring en mode SaaS
Essai gratuit 30 jours
Oxibox
Prix sur demande
5

Oxibox

Sauvegarde professionnelle
Audit gratuit
AdBackup
Prix sur demande
5

AdBackup

la solution de sauvegarde en ligne contre les sinistres
1 mois gratuit

Ajouter un commentaire