Et s’il n’était plus nécessaire d’être au bureau pour travailler ?

Travailler hors de son bureau avec le bureau virtuel
RG Security
2 €

RG Security

La protection antimalware
Essai gratuit 30 jours
Altospam
Prix sur demande

Altospam

Protégez vos emails des spams, virus, ransomwares, phishing
Testez gratuitement
RG Supervision
1 €
5

RG Supervision

Le monitoring en mode SaaS
Essai gratuit 30 jours

Les bureaux virtuels sont des des systèmes d'exploitation accessibles via Internet. Il permettent concrètement d'ouvrir sa session Windows de n'importe quel appareil et de n'importe où grâce à ses identifiants et une connexion Internet. Ils répondent à plusieurs niveaux à l’évolution des conditions de travail et des usages de ces dernières années. Retrouvez tous nos conseils sur les enjeux et l'utilisation des bureaux virtuels.

Son outil de travail toujours avec soi

Un accès continu

Le bureau virtuel est également désigné par l’appellation VDI (Virtual Desktop Infrastructure) ou DaaS (Desktop As A Service). Reposant sur une technologie Cloud, il est accessible de partout et à tout moment, simplement grâce à internet. L’utilisateur est libéré de la contrainte :

  • physique : il peut travailler d’ailleurs,
  • matérielle : il peut travailler d’un autre poste de travail ou terminal (ordinateur – tablette – smartphone).

La virtualisation du bureau permet de recréer ses conditions de travail dans n’importe quel contexte.

Une solution en mobilité

La multiplication des accès WIFI publics et la présence croissante de connexions 3G et 4G concourent à démocratiser l’accès à internet. Si bien qu’avec le bureau virtuel, votre poste de travail vous suit partout. Concrètement, pour les salariés comme pour les dirigeants, l’impact en terme de confort de travail est réel. Que vous soyez :

  • en rendez-vous à l’extérieur,
  • chez un client,
  • en déplacement,
  • ou même chez vous,

vous pouvez accéder à l’ensemble de votre outil de travail.

Des conditions de travail plus souples

C’est une possibilité précieuse. On peut dès lors et à tout moment :

  • répondre à un mail urgent,
  • préparer un rendez-vous in extremis,
  • ou finir un dossier à temps.

Plus besoin de veiller tard au bureau avec l’impératif de finir avant de partir, vous emmenez votre bureau partout avec vous. En week-end, en vacances. À la campagne, à la mer ou à la montage. Sans excès bien sûr : trop travailler peut nuire à la santé. Mais savoir qu’on a la possibilité de travailler d’où qu’on soit ouvre de nouvelles possibilités et assouplit grandement les contraintes du quotidien.

Un outil familier pour mieux travailler

Utiliser ses appareils perso

Une tendance très forte s’instaure progressivement : celle du BYODBring Your Own Device. En français : Apportez Votre Equipement personnel de Communication (AVEC). Cette acronyme qualifie le fait d’utiliser ses propres appareils (téléphone, tablette ou ordinateur) dans un cadre professionnel. Car si l’employeur a l’obligation de fournir aux employés le matériel nécessaire à la réalisation de leurs tâches, le BYOD reste toléré dans une certaine mesure. Et c’est d’autant plus souhaitable qu’il répond aux attentes des salariés : pouvoir accéder à ses mails depuis son smartphone, même si celui-ci n’a pas été fourni par l’entreprise, est un atout opérationnel évident.

Retrouver ses repères

Le BYOD sans bureau virtuel associé est possible, mais il fait perdre en efficacité. L’intérêt d’un bureau virtuel est de garantir une continuité d’User Expérience (UX – expérience utilisateur) à travers les différents supports. On a tous nos petites habitudes, notre manière de faire ou de paramétrer nos outils de travail :

  • le système d’exploitation : windows, max OS ou Linux,
  • le navigateur web : explorer, chrome, safari, firefox…
  • les identifiants et mots de passe associés pour les sessions ou comptes utilisés,
  • l’emplacement de nos applications au sein de l’outil,
  • la hiérarchisation des dossiers,
  • nos préférences utilisateur,
  • l’activation ou non des notifications,
  • les pop-up de rappels,
  • la présence de raccourcis,
  • un code couleurs visuel,
  • etc.

Ce sont autant d’habitudes qui vont avec notre manière de travailler. Elles nous font gagner du temps sur les mini-tâches opérationnelles. Et elles représentent un gain cognitif réel : naviguant en environnement connu, notre cerveau identifie et ordonne plus rapidement les informations. Le bureau virtuel, en restituant cet environnement de travail à l’identique, permet d’être instantanément opérationnel. La productivité d’un support à l’autre est ainsi conservée.

Les à-côtés techniques pour fluidifier le quotidien

Une gestion technique plus efficace

Pour l’entreprise, le bureau virtuel est un moyen de gérer et d’uniformiser les interfaces de travail utilisées par l’ensemble du personnel, tout en laissant la possibilité à chacun de le personnaliser selon ses préférences. Sur Virtuel Bureau, chaque collaborateur a accès aux logiciels métiers dont il a besoin. L’administrateur gère l’octroie de droits d’accès, et peut également se charger à distance et de manière automatique des :

  • mises à jour,
  • compatibilités de version
  • renouvellement d’abonnement,
  • stockage et sauvegarde des données,
  • protection des données : Virtuel Bureau est équipé de l’anti-virus BitDefender.

Un vrai plus quand on sait qu’en entreprise, la plupart des sollicitations adressées au support portent sur ces points-là. Les salariés s’y heurtant, se retrouvent bloqués et ne peuvent temporairement plus travailler. Le temps que le support intervienne – souvent sur site : donc forcément aux heures de bureau des jours ouvrés – le collaborateur aura subi une interruption dans le déroulement de ses tâches. Une source de stress pour lui et de retard éventuel, et une perte sèche pour l’entreprise suite à cette baisse de productivité momentanée.

Alléger pour éviter les surcharges

Dans la mesure où les collaborateurs installent leur bureau de travail sur leurs divers appareils, notamment personnels, il est important d'avoir un environnement de travail à la demande : système d'exploitation, applications, paramètres et préférences utilisateurs. Vous n'utilisez que ce dont vous avez besoin en fonction du support choisi. Vous évitez ainsi toute surcharge inutile sur le serveur dédié.

La dématérialisation s’accompagne de gains de productivité réels pour l’entreprise. La virtualisation du bureau ici, est plus pratique à la fois pour les salariés dans leur travail au quotidien, mais aussi pour l’entreprise dans l’administration de son parc informatique.

 

RG Backup
2 €

RG Backup

La sauvegarde de données démocratisée
Essai gratuit 30 jours
Beemo2Cloud HDS
Prix sur demande

Beemo2Cloud HDS

Sauvegarde des données médicales conforme à la législation
30j satisfait ou remboursé
OneDrive
3,8 €

OneDrive

Stockage, Synchronisation, Partage de fichiers
Voir le site
Commenter cet article

Ajouter un commentaire