Comment choisir une offre d’hébergement Cloud ?

Choisir son cloud
Oxibox
Prix sur demande
5

Oxibox

Sauvegarde professionnelle
Audit gratuit
RG Security
2 €

RG Security

La protection antimalware
Essai gratuit 30 jours
RG Backup
2 €

RG Backup

La sauvegarde de données démocratisée
Essai gratuit 30 jours

Ces dernières années, de nombreuses offres cloud ont vu le jour dans les sociétés d’hébergement Internet. Cette nouvelle manière de concevoir l’hébergement apporte avec elle de nombreux avantages (flexibilité, scalabilité...). Mais elle amène également les clients souhaitant sauter le pas à prendre en considération de nouvelles contraintes dans le choix de la solution la plus adaptée à leurs besoins. Retrouvez tous nos conseils dédiés aux enjeux des services informatiques.

Cet article recense dans une première partie les principaux critères à prendre en compte lors du choix d’une offre d’hébergement «Cloud». Un comparatif d’une sélection d’offres existantes est présenté en seconde partie.

Critères

  • Cloud privé ou Cloud public ? Il est question de Cloud public lorsque l’infrastructure est mutualisée avec d’autres clients de l’hébergeur Cloud. A l’inverse, le Cloud privé consiste à héberger les services du client sur un ensemble de serveurs physiques qui lui sont dédiés.
  • Nationalité de l’hébergeur. Le pays auquel appartient la société, et l'emplacement géographique de la plateforme. Ce critère peut permettre de savoir si l’hébergeur est soumis à des lois comme le Patriot Act Américain. Pour mémoire : le Patriot Act autorise les services de sécurité américains à accéder aux données informatiques détenues par les particuliers et les entreprises, sans autorisation préalable et sans en informer les utilisateurs. Cet accès peut avoir lieu sur des données stockées chez un hébergeur américain, même s’il s’agit d’une filiale localisée dans un pays différent. De même, une filiale d’une société non américaine, mais basée sur le sol américain, pourra potentiellement devoir founir l’accès à ses données.
  • Technologie. Type de virtualisation employé. Permet de savoir si l’hébergeur utilise une technologie Open Source ou non, et d’avoir des informations sur le niveau de cloisonnement du système vis à vis des autres systèmes sur le même serveur physique.
  • SLA (Service Level Agreement : Contrat de niveau de service). Exprimé en pourcentage du temps (99.99% par exemple), ce critère correspond à un engagement contractuel de l’hébergeur sur la disponibilité des services. Il faut différencier le SLA réseau et le SLA infrastructure. Le SLA réseau fait référence à des coupures d’accès à l’infrastructure quand celle-ci continue de fonctionner, alors que le SLA infrastructure fait référence à une coupure totale du service (à cause d’une défaillance d’alimentation par exemple).
  • Redondance des données. Garantie de disponibilité des données stockées. Les hébergeurs donnent généralement des informations sur les sites géographiques sur lesquels sont répliquées les données.
  • Ressources maximales par VM. Caractéristiques maximales dont une VM peut disposer (en nombre de processeurs, quantité de mémoire vive, d’espace disque, etc..).
  • Loadbalancing. Présence d’une offre comportant un équipement matériel ou une solution logicielle permettant la répartition de charge sur plusieurs serveurs.
  • Support mail et téléphone, astreinte. Y a-t’il un support téléphonique incus dans l’offre ? Est-il joignable 24h/24 7J/7 ? Un technicien ou ingénieur est il dédié à chaque client ?
  • Garanties d’intervention et de résolution. Présence dans le contrat d’une GTI (Garantie de temps d’intervention) et GTR (Garantie de temps de résolution).
  • Services optionnels. Différents types de services proposés en supplément : supervision, backup, infogérance, conseil...
  • Tarification. Type de facturation proposé : au mois, à l’heure, proportionnellement à l’utilisation...

Types d’hébergements

Le schéma ci-dessous met en évidence qu’une offre Cloud ne doit pas prendre uniquement en compte l’aspect infrastructure matérielle d’un point de vue financier, mais doit considérer TOUS les services qui sont importants pour votre Système d’information : supervision, sécurité, sauvegarde, maintenance, évolution, astreinte. Ces éléments font partie de l’environnement de votre infrastructure et ne doivent pas être négligés.

Environnement infrastructure

 

Cahier des charges

Cette liste de critères permet d’aider à la réalisation d’un cahier des charges propre à vos besoins. Ce cahier des charges peut notamment comporter les points suivants :

  • la criticité de l’application et la disponibilité attendue
  • les ressources systèmes dont vous devez pouvoir disposer (puissance de calcul, nombre d’IOs, bande passante réseau, etc)
  • le coût / budget alloué
  • la confidentialité / sensibilité des données hébergées
  • l’évolution prévue à court, moyen, et long terme de l’application
  • le support attendu de la part de l’hébergeur
  • la supervision du matériel MAIS AUSSI des logiciels (systèmes d’exploitation, applications système, applications métier)

Comparaison des offres existantes

Voici un tableau reprenant une sélection d’offres existantes et quelques critères évoqués plus haut dans l’article :

Tableau comparatif

 

Pour en savoir plus :

Beemo2Cloud HDS
Prix sur demande

Beemo2Cloud HDS

Sauvegarde des données médicales conforme à la législation
30j satisfait ou remboursé
Altospam
Prix sur demande

Altospam

Protégez vos emails des spams, virus, ransomwares, phishing
Testez gratuitement
AdBackup
Prix sur demande
5

AdBackup

la solution de sauvegarde en ligne contre les sinistres
1 mois gratuit

Ajouter un commentaire