Comment faire un plan de masse ▶︎ méthode et définition

Comment faire un plan de masse coté en 3 dimensions ?

Comment faire un plan de masse coté en 3 dimensions ?

Comment faire un plan de masse ?

Parce que le plan de masse architecture constitue une pièce obligatoire à joindre aux demandes de permis de construire et autres déclarations préalables de travaux (au même titre que le plan de situation ou le plan des façades), il se doit d’être particulièrement précis.

L’objectif ? Fournir la projection la plus exacte possible d’une future construction.

Alors quelles sont les règles à suivre pour dessiner un plan de masse coté en urbanisme ? Quels éléments doivent obligatoirement y figurer ? Quelle est l’échelle d’un plan de masse ?

Cet article vous aide à y voir plus clair en vous expliquant en détail comment faire un plan de masse en 3 dimensions.

À vos crayons… et à vos logiciels !

Sommaire

Suggestion de logiciels pour vous

Furious

Furious
Pilotage global d’agence, de cabinet et d'ESN dynamiques
Découvrir
Voir ce logiciel

Obat

Obat
Logiciel de devis et factures pour les artisans du bâtiment
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel

Leadvalue

Leadvalue
Solution d'affectation de leads aux commerciaux en mobilité
Demander une démo
Voir ce logiciel

C’est quoi un plan de masse coté ?

Le plan de masse est un plan représentant une vue aérienne et schématique des constructions existantes et à venir (maison, garage, abri de jardin, etc.), de leur agencement et de leurs dimensions.

Ce plan, construit à échelle, est par ailleurs coté en trois dimensions. Ainsi, il est précisé pour certains éléments :

  • leur largeur,
  • leur longueur,
  • leur hauteur.

☝️ Un plan de masse n’implique pas de dessiner réellement en trois dimensions. En effet, cette mise en forme passe par l’utilisation d’annotations, comme nous le verrons plus bas.

Dans quels cas le plan de masse est-il obligatoire ?

  • Le dossier de demande de permis de construire. Il est exigé dès lors que la construction envisagée excède les 20 m2 de superficie au sol. Vous devez alors y joindre un plan de masse (appelé dans ce cadre PCMI2 pour les projets de maisons individuelles, et PC2 pour les autres types de construction). 
     
  • Le dossier de déclaration préalable de travaux. Il concerne un certain nombre de travaux, dont vous trouverez la liste sur le site du Service Public. Dans ce contexte, le plan de masse est nommé DP2.

L’objectif de ces obligations ? S’assurer que les constructions à venir respectent les règles d’urbanisme en vigueur. C’est pourquoi un plan de masse doit comporter le plus de détails possible, afin d’éviter tout risque de rejet du dossier de permis de construire et déclaration préalable de travaux par l’administration.

Qui peut fournir un plan de masse ?

Un plan de masse coté nécessite d’effectuer des mesures précises et de faire preuve de rigueur.

Par conséquent, faire appel aux services d’un géomètre expert (dont les tarifs évoluent entre 500 € et 1 500 € environ) s’avère souvent une solution privilégiée.

Néanmoins tout un chacun est en mesure, avec un peu de pratique, d’élaborer lui-même ce document.

☝️ Attention, le recours à un géomètre expert constitue une obligation dans certains cas : s’il y a litiges, ou si le terrain n’a jamais été borné.

Comment réaliser un plan de masse ?

La production de deux plans de masse

Avant toute chose, notez qu’il vous faut fournir deux plans de masse dans votre dossier :

  • le plan de masse du terrain avant construction,
  • le plan de masse avec le projet de construction.

L’administration obtient de la sorte une meilleure visibilité en se projetant par rapport à l’existant.

☝️ Cette obligation concerne tout type de projet, qu’il s’agisse d’une extension au bâtiment principal ou d’une construction neuve.

Exemple de deux plans de masse montrant l’état actuel du terrain et le projet :

Faire un plan de masse pour permis de construire

© Permettez-moi de construire

Les limites de propriété

Faites figurer sur votre plan de masse les limites parcellaires de la propriété.

De cette façon, vous aidez l’administration à voir si les marges de recul (variables d’un endroit ou d’un type de construction à l’autre) par rapport aux limites séparatrices des propriétés privées ou du domaine public sont respectées.

Dans l’exemple ci-dessous, les limites de propriétés sont symbolisées par un trait épais et vert foncé :

Faire un plan de masse : limites séparatrices

© Permis de Construire

💡 Aidez-vous du plan cadastral de votre terrain, disponible sur le site cadastre.gouv.fr !

Les constructions existantes et à venir

Comme vous fournissez deux plans de masse, le premier présente les constructions existantes, et le second les constructions à venir.

Pour chacune d’entre elles, précisez :

  • leur emplacement,
  • et leurs dimensions.

☝️ Par constructions, nous entendons certes la construction principale (comme la maison individuelle), mais aussi l’ensemble des aménagements annexes : abri de jardin, piscine, garage, etc.

💡 Afin de faciliter la lecture de votre projet par l’administration, nous vous conseillons de bien mettre en évidence les constructions à venir sur le second plan de masse, à l’aide de hachures de couleur par exemple.

Les aménagements extérieurs et les plantations

Dessinez sur votre plan de masse l’ensemble des plantations existantes et à venir, soumises à certaines réglementations : il faut, par exemple, prévoir un recul de deux mètres pour un arbre de plus de deux mètres de haut.

Exemple de plan de masse avec plantations :

faire un plan de masse : plantations

© Systeme Ceramique

Il est également important de faire apparaître tout aménagement extérieur (dalles, allées, terrasses, pylônes, barbecues, etc.).

Enfin, reproduisez, si le cas de figure se présente, les variations de niveau du terrain :

  • la pente naturelle du terrain, à l’aide de la balise Tn (terrain naturel),
  • les dénivelés, parties creusées, etc. Vous pouvez utiliser dans ce cas la balise Tf (terrain fini).

Dans l’exemple ci-dessous, la butte est matérialisée par des pointillés. Sa hauteur est également indiquée à l’aide de la balise Tn (+ 2 mètres).

Faire un plan de masse terrain fini

© Urbinfos

Les accès au terrain, aux constructions et les aires de stationnement

Les voiries et dessertes d’accès aux terrains et constructions, ainsi que les aires de stationnement, doivent également figurer sur les deux plans de masse. L’administration s’assure ainsi que tout est en règle, notamment en matière de sécurité.

Pour ce faire, indiquez les emplacements exacts et les dimensions des accès aux constructions (dimensions des portails par exemple).

Dans le plan de masse ci-dessous, nous apercevons parfaitement l’aire de stationnement, les deux voies, ainsi que les deux portails permettant de circuler de la Rue du Parc vers les diverses constructions.

Comment faire un plan de masse

© Permis de Construire

Les différents réseaux

Signifiez sur vos plans de masse l’emplacement des différents réseaux (raccordement au réseau d’évacuation des eaux usées, d’alimentation en eau potable, électrique, téléphonique, etc.).

Les informations additionnelles

Voici les informations à rajouter aux plans de masse, afin d’en faciliter la lecture par l’administration :

  • l’orientation du plan, en indiquant le Nord à l’aide d’une rose des vents par exemple,
  • l’emplacement d’où ont été prises les deux photographies à joindre à la demande de permis de construire ou à la déclaration préalable de travaux (pièces PC7 et PC8),
  • une légende pour faciliter la compréhension générale,
  • l’échelle du plan, graphique et numérique.

☝️ L’échelle d’un plan de masse doit obligatoirement être comprise entre 1/50 et 1/500. Néanmoins, nous vous suggérons d’opter pour une échelle 1/100, c’est-à-dire 1 mètre = 1 cm sur votre plan, afin de faciliter le calcul et la lecture.

Les cotations

Enfin, plusieurs types de cotations doivent apparaître sur le plan de masse. Elles servent à indiquer :

  • les dimensions des constructions. Précisez directement sur le schéma de ces constructions leur longueur, leur largeur, ainsi que leur hauteur dans certains cas :
    • hauteur au sommet du toit (faîtage),
    • hauteur de clôture,
    • hauteur à la sablière (gouttière).
       
  • les distances :
    • des constructions par rapport aux limites du terrain,
    • entre les constructions elles-mêmes.

Quels outils pour faire un plan de masse ?

Il existe deux écoles pour élaborer un plan de masse.

Dessin à la main...

En premier lieu, vous avez la possibilité d’effectuer vos plans de masse à la main. Dans ce cas, feuille de papier (généralement de format A3), règle à échelle, porte-mine ou encore crayons de couleur seront de parfaits alliés pour réaliser des dessins dignes de ce nom.

Retrouvez l’ensemble du matériel de dessin nécessaire dans notre article sur les outils de l’architecte.

… ou logiciel d’architecture ?

Vous pouvez également recourir à un logiciel spécialisé. Le célèbre Sketchup, par exemple, permet d’effectuer des dessins en 2D (même avec sa version gratuite). De plus, grâce à la popularité de l’outil, bénéficiez de nombreux tutoriels ou formations en ligne afin d’en maîtriser toutes les subtilités.

Citons également Archifacile, le spécialiste du dessin en 2D : sa prise en main facile et son interface conviviale séduisent les moins initiés aux logiciels d’architecture. De plus, il existe là aussi une version gratuite.

Vous avez désormais les clés en main pour donner vie à vos projets de construction, grâce à des plans de masse conformes aux exigences de l’administration !

Suggestion de logiciels pour vous

COGILOG Gestion

Cogilog Gestion
Le logiciel de gestion de référence pour Mac
Voir le site
Voir ce logiciel

COGILOG Compta

Cogilog Compta
Le logiciel de comptabilité de référence pour Mac
Voir le site
Voir ce logiciel

Traxxeo

Traxxeo
Suite de logiciel BTP pour la gestion de vos ressources
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire