Le guide complet pour assurer la sécurité au sein de votre entreprise en 2022

Par Rita Hassani Idrissi
Mis à jour le 4 août 2022, publié initialement en décembre 2018
how-to backgroundLe guide complet pour assurer la sécurité au sein de votre entreprise en 2022

La sécurité est un levier indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise. Son côté très vaste et global en fait un élément clé dans la gestion de vos employés et collaborateurs. En effet, la sécurité en entreprise englobe plusieurs enjeux :

  • la prévention des risques professionnels sur la santé,
  • la protection des locaux, des biens et des personnes,
  • le respect des normes précisées par le Code du travail,
  • la mise en place d’un système de contrôle des accès.

L’employeur doit ainsi mener des actions concrètes pour respecter ses obligations et protéger son entreprise, ainsi que ses salariés. Si vous souhaitez connaître en détail les mesures de sécurité et les bons outils à utiliser pour y parvenir, suivez notre guide :

Top 5 des formulaires à digitaliser pour travailler en toute sécurité

Télécharger le guide gratuit

Règles de sécurité au travail et obligations de l’entreprise

Les obligations de l’employeur

Selon la loi, l’employeur est dans l’obligation d’assurer la sécurité physique de son personnel. Il est tenu par l’obligation d’obtenir des résultats concrets en matière de sécurité et de santé au travail.

L’entreprise doit en effet veiller à l’aménagement du lieu de travail et garantir aux salariés :

  • un éclairage suffisant et efficace,
  • un système de chauffage,
  • des locaux assainis et aérés,
  • une protection contre le bruit,
  • des sanitaires (WC, lavabos, etc.),
  • des postes de travail adaptés et sécurisés,
  • des aménagements pour écarter le risque de TMS (troubles musculo-squelettiques),
  • des protections pour limiter la fatigue des yeux,
  • une non-exposition au tabac par une zone fumeurs dédiée,
  • du matériel pour assurer les premiers secours,
  • des panneaux signalant les zones de danger,
  • des extincteurs et installations de lutte contre l’incendie,
  • des équipements de protection pour le personnel en contact avec les installations électriques.

💡 L’employeur ne respectant pas ses obligations s’expose à des sanctions. Yves Feres, avocat en droit social, nous cite un exemple de sanction dans la vidéo suivante :

Les différentes certifications de l’entreprise

Les certifications agissent comme des labels aux yeux des employés, clients et partenaires ; ils rassurent et démontrent que votre entreprise est dans les normes. Ainsi, en adhérant aux différentes normes de sécurité et en obtenant des certifications adaptées, vous sécurisez votre entreprise et améliorez votre marque employeur et image de marque.

👉 Il en existe plusieurs, nous avons sélectionné pour vous les principales :

  • CNAPS : le Conseil National des activités Privées de Sécurité a élaboré un guide dressant une liste des différentes normes existant dans le secteur de la sécurité privée ;
  • MASE : le Manuel d’Amélioration Sécurité des Entreprises identifie les risques sécurité et environnementaux ;
  • ISO-9001 : une certification délivrée sur audit qui indique que la société applique une stratégie de pilotage dans une démarche « qualité », concernant ’analyse des risques ;
  • ISO 14001 : garantit que la production et l’organisation de l’entreprise répondent aux exigences de management environnemental ;
  • AFAQ OHSAS 18001 : outil de pilotage mondialement reconnu, qui permet de prévenir les accidents et de réduire les risques ;
  • NF SERVICE 241 : certification qui garantit la rigueur, la transparence et l’intégrité des activités des entreprises de gardiennage ;
  • APSAD : délivré par la CNPP, il atteste de la qualité d’un système de sécurité incendie, de détection d’intrusion, ou de vidéosurveillance.

Document indispensable : le DUERP

Le document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP) restitue l’évaluation des risques professionnels effectuée par l’employeur. Ce document est obligatoire et doit être mis à jour au moins une fois par an : l’inspection du travail ne plaisante pas, pensez-y !

Le DUERP doit présenter :

  • tous les risques professionnels identifiés,
  • une classification des risques par typologie,
  • les mesures de sécurité adoptées,
  • les actions de prévention que l’entreprise prévoit,
  • les vecteurs de pénibilité et l’effectif soumis à cette pénibilité.

☝️ Dans les entreprises d’au moins 50 salariés, un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit veiller à la protection et à la sécurité des salariés.

💡 Par ailleurs, il existe des logiciels spécialisés capables de stocker, sécuriser et d’organiser l’ensemble de vos documents importants tels que vos DUERP et autres fichiers sensibles :

  • 🛠 Kizeo Forms est un logiciel SaaS, couplé à une application mobile intuitive, qui digitalise tout type d’interventions terrain, processus et documents. Il vous permet d'automatiser la remontée des données terrain de façon qualitative et rapide. Supprimez des tâches chronophages à faible valeur ajoutée et concentrez-vous pleinement à l'animation de la sécurité en entreprise ! DUERP, dotations EPI, PPSPS, quart d'heure sécurité, etc. Dématérialisez facilement tous vos processus et protocoles QHSE et fluidifiez ainsi l'information entre Direction et Terrain.
  • 🛠 Spoteo est une plateforme 100 % française qui aide les TPE à digitaliser la gestion de leurs ressources humaines. Elle propose notamment un module d’édition et de gestion du registre DUERP, pensé comme un réel assistant qui vous guide, étape par étape, jusqu’à l’obtention d’un document conforme aux règlementations en vigueur, prêt à être présenté à l’inspection du travail. L’équipe de Spoteo est à l’écoute de vos retours pour faire évoluer la solution en fonction de vos besoins.

Consignes et normes à respecter au sein des locaux

Les consignes de sécurité incendie

La prévention et la lutte contre l’incendie sont une autre responsabilité de l’employeur. Si la protection de vies humaines est au premier plan, les dommages pour l’entreprise peuvent être désastreux.

70 % des entreprises victimes d’un sinistre majeur disparaissent dans les mois qui suivent

INRS

Un dispositif de sécurité anti-incendie doit comprendre :

  • un système de sécurité incendie,
  • des alarmes de détection,
  • des équipements pour désenfumer,
  • des extincteurs,
  • des éclairages de sécurité,
  • un registre de sécurité,
  • l’affichage des consignes de sécurité,
  • des actions de prévention,
  • un plan de formation aux premiers secours,
  • au minimum un exercice d’évacuation par an.

👉 La réglementation peut exiger des installations de sécurité plus contraignantes selon l’activité de l’entreprise. Dans les locaux industriels notamment : un extincteur doit être accessible tous les 150 mètres (voire jusqu’à 300 m selon l’activité) sur chaque niveau.

💡 Un parcours d’obstacle peut également être mis en place pour sécuriser les entrées sur un site : la personne qui entre ne peut pas faire demi-tour. Ce dispositif de sécurité est très utilisé, notamment sur les sites sensibles.

La prévention des risques extérieurs

Toute procédure de sécurité en entreprise doit aussi prendre en compte les risques venant de l’extérieur (et ils sont nombreux) :

  • vols,
  • dégradations,
  • vandalisme,
  • destruction,
  • intrusions et cambriolages,
  • menace terroriste,
  • violences et agressions sur le personnel.

37 % des salariés subissent des agressions ou des menaces proférées par des intrus sur des espaces appartenant à l’entreprise. 

Enquête Opinionway sur la sécurité des salariés, janvier 2018

Les normes professionnelles et systèmes de sécurité obligatoires

La loi fixe des règles qui obligent les entreprises à s’équiper de systèmes de sécurité pour lutter contre le risque incendie et d’autres menaces extérieures.

Des normes définissent les équipements de sécurité qui doivent être installés :

  • un système de sécurité incendie comprenant : des extincteurs, une alarme pour avertir le personnel, un détecteur de fumée avertissant les salariés,
  • un système d’éclairage de secours en cas de coupure d’électricité,
  • une signalétique indiquant les sorties de secours et voies d’évacuation à suivre,
  • des colonnes sèches (ou humides), des systèmes d’extinction automatisés. 


💡 Selon l’activité de l’entreprise, les locaux professionnels peuvent être soumis à des normes de sécurité d’un niveau d’exigence très élevé. Des systèmes de contrôle d’accès et de haute sécurité doivent alors être installés. C’est notamment le cas des

  • sites industriels,
  • des activités relevant du domaine énergétique,
  • et des sites classés Seveso (à danger potentiel pour l’environnement ou pour les habitants).

Evaluation des risques, prévention, outils et formation

Les consignes à afficher et les principes de prévention

Pour des raisons évidentes, le Code du travail impose un affichage obligatoire des consignes de sécurité en entreprise. Les salariés doivent pouvoir avoir accès à une liste d’informations cruciales leur permettant d’adopter le bon comportement en cas d’accident, et de connaître les numéros de téléphone des services d’urgences.

Cela peut concerner :

  • Les consignes de sécurité (articles R4227-1 à 57 du code du travail) ;
  • Les signalisations des emplacements des extincteurs (sans omettre l’obligation de vérification annuelle) ;
  • La liste des membres et les coordonnées du Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ;
  • Les coordonnées de plusieurs services importants doivent obligatoirement être affichés :
    • numéro du médecin du travail,
    • numéro du SAMU,
    • numéro des pompiers,
    • numéro de la police. 
Le guide complet pour assurer la sécurité au sein de votre entreprise en 2022Exemple de consignes de sécurité à afficher

La formation et l’information des salariés

Les obligations de l’employeur envers le salarié concernent aussi les conditions de travail et la santé du salarié.

L’entreprise doit ainsi mettre en place des actions de prévention des risques professionnels pouvant affecter la santé des employés. Dans certains cas, l’employeur doit faire suivre une formation à ses salariés. Ils doivent en effet suivre des cours de prévention des risques professionnels pour :

  • être avertis des risques et dangers potentiels sur leur santé,
  • être formés aux gestes de sécurité pour se protéger.

💡 La sécurité en entreprise industrielle ne doit pas être prise à la légère. L’employeur doit évaluer les risques, informer ses salariés, et mettre en place des mesures de sécurité drastiques.

👉 C’est d’ailleurs une obligation pour les entreprises dépassant les 50 salariés, et pour les entreprises où du personnel est exposé à un risque professionnel.

Afin de mettre en place les mesures de prévention adaptées, l’employeur doit évaluer les risques professionnels dans son entreprise, qui peuvent être liés :

  • à la manutention, le port de charges lourdes, l’adoption de mauvaises postures,
  • aux horaires de travail engendrant la prise abusive de médicaments et de café,
  • à l’environnement (travail en extérieur) et aux matières manipulées (gaz, électricité, etc.),
  • à un manque d’information et de formation aux dangers,
  • à un manque de moyens matériels entraînant du « bidouillage » et des accidents,
  • à un manque de ressources humaines,
  • etc.

☝️ L’employeur doit envisager le pire pour pouvoir l’éviter : une simple erreur peut engendrer des troubles psychosociaux, la perte d’un bras, un surplus de stress, des explosions, etc.

Livre blanc Protecsys : Sûreté et sécurité des salariés français

Télécharger gratuitement

Protocole face à l’épidémie de COVID-19

Vous n’êtes pas sans savoir qu’une épidémie mondiale a complètement bousculé les habitudes de vie ainsi que le quotidien personnel comme professionnel de beaucoup de personnes.

Face à cette situation de crise, le gouvernement a mis en place un protocole sanitaire national en entreprise, régulièrement actualisé selon l’état et l’avancement de le la pandémie. Il reste cependant des obligations qui ne changent pas malgré l’évolution du Virus :

  • Le port du masque est systématique au sein des entreprises dans tous les lieux collectifs clos ;
  • Respect d'une distance physique d'au moins 1 m entre les personnes ;
  • L'employeur doit informer le salarié de l'existence de l'application TousAntiCovid et de l'intérêt de son activation pendant les horaires de travail ;
  • Aérer les locaux par une ventilation naturelle de préférence (portes et fenêtres ouvertes) en permanence si les conditions le permettent ;

Quelles solutions pour sécuriser votre entreprise ?

🏢 Installations pour protéger l’accès à votre site

Plusieurs installations existent pour protéger l’extérieur des bâtiments des intrusions :

  • des clôtures que l’homme ne peut franchir seul,
  • un portail ou portique de sécurité,
  • des éclairages aux points névralgiques,
  • des rideaux de fer ou des barreaux aux fenêtres du rez-de-chaussée, etc.

🔐 Systèmes électroniques de contrôle des accès à chaque point d’entrée

Chaque entrée est ainsi contrôlée :

  • le salarié accède au site grâce à son badge ou grâce à un code,
  • le visiteur est accueilli et pénètre sur le site grâce à un badge,
  • des lecteurs de plaques d’immatriculation identifient les véhicules autorisés.

🎥 Système de télé et vidéo- surveillance

La télésurveillance est un système de sécurité qui fonctionne en continu. Des alarmes munies de détecteurs sont installées aux endroits stratégiques. La vidéo-surveillance complète ce système : l’utilisateur peut confirmer par la vidéo la présence d’un intrus, ou voir de qui il s'agit.

👮‍♀️ Le gardiennage : une surveillance humaine

Des sociétés de gardiennage peuvent dépêcher des agents à votre demande. Vous pouvez également engager un agent de sécurité si vous jugez cela nécessaire.

🛠 Un logiciel de gestion centralisée des systèmes de sécurité

Un projet de sécurité en entreprise combine plusieurs dispositifs de protection :

  • vidéosurveillance,
  • badge
  • RFID,
  • alarmes, etc.

Pour avoir une vue globale de tous ses équipements et pouvoir réagir en temps réel, il est incontournable de centraliser le contrôle de tous ces outils.

La solution Protecsys 2 Suite répond à toutes les préoccupations du responsable de la sécurité :

  • ce logiciel offre à l’utilisateur une supervision centralisée de tous ses systèmes de sécurité,
  • la solution permet de contrôler chaque équipement de manière séparée,
  • la configuration d’un badge se fait rapidement,
  • le responsable de la sécurité personnalise les paramètres à tout moment,
  • en cas d’évacuation, le comptage du personnel est facilité grâce aux badges.

Bonus : 3 conseils pour améliorer la sécurité en entreprise

1 - Évaluer les risques et adapter les solutions

Il est indispensable de savoir identifier les nombreux risques auxquels vos employés sont exposés afin de pouvoir mettre en place des solutions efficaces et parfaitement adaptées aux conditions réelles du terrain.

En tant que chef d’entreprise, vous devez étudier toutes les options à votre disposition afin d’assurer la sécurité de vos employés, tout en limitant les risques d’accidents de travail :

  • Equipement de protection individuel ou collectif ;
  • Infrastructures ;
  • Matériel en excellent état ;
  • Conditions de travail optimales, etc.

💡 Pour vous aider à faire le bon choix, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée dans les audits de sécurité industrielle, à un médecin du travail, ou bien décider d’organiser des réunions entre les managers et les salariés.

2 - Former le personnel

L’employeur doit faire suivre une formation à ses salariés afin de garantir leur sécurité au sein de l’entreprise. Ils doivent en effet suivre des cours de prévention des risques professionnels pour :

  • être avertis des risques et dangers potentiels sur leur santé,
  • être formés aux gestes de sécurité pour se protéger.

Afin de mettre en place les mesures de prévention adaptées, l’employeur doit évaluer les risques professionnels dans son entreprise, qui peuvent être liés :

  • à la manutention, le port de charges lourdes, l’adoption de mauvaises postures,
  • aux horaires de travail engendrant la prise abusive de médicaments et de café,
  • à l’environnement (travail en extérieur) et aux matières manipulées (gaz, électricité, etc.),
  • à un manque d’information et de formation aux dangers,
  • à un manque de moyens matériels entraînant du « bidouillage » et des accidents,
  • à un manque de ressources humaines,
  • etc.

L’employeur doit envisager le pire pour pouvoir l’éviter : une simple erreur peut engendrer des troubles psychosociaux, la perte d’un bras, un surplus de stress, des explosions, etc.

3 - Communiquer sur les règles d’organisation

En complément d’une optimisation des conditions de travail et des déplacements, une signalétique efficace est tout aussi importante. En effet, il est indispensable de notifier vos équipes. Par exemple, notifier :

  • Qu’une zone est dangereuse,
  • Qu’un accès est interdit,
  • Que la vitesse maximale au volant d’un chariot est de 20 km dans cette même zone, etc.
La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus