Les 23 indicateurs sociaux à suivre pour savoir comment se portent vos RH

Par Eloïse Salson
Le 10/05/2022
definition backgroundLa disponibilité de vos données à toute épreuve grâce à la réplication de serveur

Les ressources humaines peuvent être analysées de moultes façons. Les indicateurs sociaux par exemple, sont une excellente manière de suivre les problématiques sociales que vous rencontrez.

L’état de ces indicateurs sociaux peut vous donner une idée de votre situation actuelle et vous permettre ensuite de prendre des décisions éclairées dans le but d'améliorer vos performances.

Mais les ressources humaines ont également de nombreuses obligations en matière de reporting légal. En effet, les indicateurs sociaux font partie de la rubrique légale concernant la Base de Données Économiques, Sociales et Environnementales !

Vous êtes perdus dans cette jungle des indicateurs RH ?

Pas de panique ! Retrouver à travers cet article la liste et le détail des indicateurs sociaux incontournables.

Les indicateurs sociaux, qu’est-ce que c’est ?

Définition d’un indicateur social

Les indicateurs sociaux aident les entreprises à analyser l’état de leurs ressources humaines de manière quantitative et aussi qualitative.

Ces indicateurs sociaux sont nombreux et c’est à vous de choisir lesquels sont les plus pertinents par rapport à vos caractéristiques.

On peut les distinguer des autres indicateurs comme les indicateurs comptables ou commerciaux, car ils se rapportent tous aux ressources humaines et plus précisément à ces catégories :

  • la rémunération,
  • la formation,
  • les recrutements,
  • les départs,
  • les absences,
  • la démographie
  • la santé financière de l’organisation.

Quelle est l’utilité des indicateurs sociaux ?

Les indicateurs sociaux sont une mine d’or pour les RH. Ces indicateurs vont vous aider à :

  • repérer les situations inquiétantes,
  • suivre l’évolution de certaines données,
  • ou encore identifier dans quels services des actions correctives doivent être mises en place.

Pour que l’analyse de ces indicateurs soient pertinentes, ils doivent permettre de comparer des situations :

  • Dans le temps (évolution annuelle, par exemple) ;
  • Entre différents secteurs de votre entreprise (d’activité ou géographique) ;
  • Entre différentes populations (par catégorie professionnelle, par ancienneté, par âge, etc.) ;
  • Entre votre entreprise et des références externes (enquête sociale par exemple).

Les indicateurs sociaux reposent également sur une obligation légale. Les entreprises d'au moins 50 salariés doivent mettre à disposition du CSE ou des représentants du personnel une base de données économiques, sociales et environnementales. Cette base de données regroupe certains indicateurs sociaux de l’entreprise !

👉 Pour en savoir plus : lire l’article.

Les 23 indicateurs sociaux à connaître

Les indicateurs de recrutement

Cette partie regroupe tous les détails concernant les mouvements et les événements qui sont liés au recrutement des collaborateurs :

  • Coût moyen d’un recrutement = Coût total des recrutements sur la période / Nombre total de recrutements sur la période. ()
  • Délai d’embauche = La durée entre la demande éprouvée par un service et l’intégration du collaborateur. (jours)

    Il est plutôt pertinent d’analyser l’évolution de cet indicateur dans le temps.

  • Taux de survie à 6 mois = (Nombre de candidats toujours présents après 6 mois / Nombre d’embauches) x 100. (%) Peut aussi être mesuré au bout d’un an.

    Donne une indication sur la qualité du recrutement.

  • Le taux de sélectivité = (Nombre de candidats retenus / Nombre de candidatures examinées) x 100. (%)

    Calculé par poste, il donne une bonne idée de la rareté et/ou de l'attractivité du poste.

💡 Il existe également d’autres indicateurs de recrutement moins connus comme le taux de turn-over en cours de période d’essai, le coût d’intégration d’un nouveau salarié, le coût des démarches administratives liées à l’embauche, etc.

Les indicateurs de formation

Cette partie regroupe à la fois l’aspect financier, mais également l’application des formations au sein de votre entreprise.

  • Effort de formation = (Coût consacré à la formation / Masse salariale) x 100. (%)

    Utilisé pour évaluer l’effort de formation d’une entreprise, il doit être obligatoirement supérieur à 0,55% dans les entreprises de 1 à 10 salariés, et à 1% dans les entreprises de 11 salariés et plus. (source)

  • Taux de collaborateurs formés = (Nombre de collaborateurs formés sur la période / Effectif total) x 100. (%)

    Peut être comparé par âge, par sexe, par ancienneté, par année, etc.

  • Taux de participation à la formation = (Nombre de participants / Nombre d’inscrits) x 100. (%)

    Peut être comparé par âge, par sexe, par ancienneté, par année, etc.

  • Taux de réussite aux certifications = (Nombre de certifications reçues / Nombre de formations certifiantes) x 100. (%)

    Utilisé pour suivre le taux de réussite de vos collaborateurs aux formations certifiées.

💡 Il existe également d’autres indicateurs de formation moins connus comme le nombre d’alternants/stagiaires dans votre entreprise, le nombre moyen d'heures de formation par an et par salarié, la répartition des heures de formation par thème, etc.

Les indicateurs de climat social

On retrouve dans cette partie les indicateurs permettant de mesurer le degré de satisfaction des salariés au sein d’une entreprise.

  • Taux d’absentéisme = (Nombre d’heures d’absences de la période / Nombre d’heures de travail en théorie sur la période) x 100. (%)

    Selon AG2R La Mondiale, le taux d’absentéisme s’élèverait à 6,87% en moyenne en 2020.

  • Taux de turn-over = (((Nombre de départs sur l'année en cours + le nombre d'arrivées)/2)) / Effectif) x 100. (%)

    Un turn-over inférieur à 5 % est plutôt positif, mais un taux supérieur à 15 % témoigne que les entrées et les départs sont trop fréquents.

  • Taux de démission = (Total des démissions / Total des départs) x 100. (%)

    Indique la part de démissions en comparaison au nombre total de départs observés dans l’entreprise.

  • Le taux de gréviste = (Nombre de gréviste / Nombre de salariés total) x 100. (%)

    On peut également mesurer l’intensité du conflit : Nombre de jours ou heures perdus / Nombre de grévistes.

💡 Il existe également d’autres indicateurs de climat social moins connus comme le taux d’engagement des salariés aux activités menées par l’entreprise, le taux de stabilité, etc.

Les indicateurs liés à la rémunération

À travers cette partie, on retrouve les indicateurs liés à la politique de rémunération de l’organisation.

  • Taux de rémunération moyen = Masse salariale / Effectif moyen. ()

    Indique le salaire moyen au sein de votre entreprise.

  • Pourcentage annuel d’accroissement des salaires = Variation des salaires entre deux périodes déterminées (deux années en général). (%)

    Cet indicateur s’analyse par catégorie, par unité de travail ou pour toute l’entreprise.

  • Taux de promotion = (Nombre de promotions / Effectif total) x 100. (%)

    Cet indicateur peut vous aider à expliquer pourquoi vos taux de turnover sont élevés, ou pourquoi la satisfaction de vos collaborateurs diminue.

💡 Il existe également d’autres indicateurs de rémunération moins connus comme le pourcentage d’avantages sociaux, le pourcentage d’employés hors échelle salariale, etc.

Les indicateurs de santé et de conditions de travail

Cette partie regroupe les indicateurs liés à la qualité de vie au travail et plus précisément ce qui concerne la santé, la sécurité ainsi que les conditions de travail.

  • Nombre d’accidents au travail = Nombre d’accidents enregistrés au sein de votre entreprise pour la période.
    Il existe également des variantes : nombre d’employés accidentés, nombre total d’accidents, nombre de jours perdus, etc.
  • Nombre de maladies professionnelles. Sur une période donnée.

  • Horaires hebdomadaires moyens. Peut donner une indication sur la qualité de l’aménagement du temps de travail.

  • Nombre de personnes occupant des emplois à horaires alternant ou de nuit. Peut donner une indication sur la qualité de l’organisation du travail.

💡Il existe un large éventail d’indicateurs liés à la santé, la sécurité et aux conditions de travail. On peut évoquer également le montant des dépenses consacrées à l'amélioration des conditions de travail dans l'entreprise, le nombre de salariés formés à la sécurité, le nombre moyen de jours de congés annuels, etc.

Les indicateurs démographiques

Les indicateurs démographiques sont nombreux, voici quelques-uns des plus importants.

  • Répartition hommes/femmes = (Nombre homme ou femme / Effectif total) x 100. (%)

    Il est intéressant de mesurer l’évolution de ce taux à 5 ou 10 ans pour constater s’il y a changement ou non.

  • Proportion de travailleurs en situation de handicap = (Nombre de collaborateurs en situation de handicap / Effectif total) x 100. (%)

    Petit rappel, tout employeur d'au moins 20 salariés doit employer des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6 % de l'effectif total.

  • Taux d’ancienneté = (Nombre de personnes ayant moins de x années dans l’entreprise / Effectif) x 100. (%)

    Le taux normal, pour x < 5 ans, doit être compris entre 10% et 20%.

  • Âge moyen = Somme des âges / Effectif total.

💡 Pour aller plus loin :

Vous pouvez également créer une pyramide des âges pour représenter visuellement la répartition par sexe et âge de vos collaborateurs. Selon la structure des entreprises, la pyramide des âges peut prendre plusieurs formes.

Chaque forme a son explication, le champignon par exemple, signifie que l’âge moyen est élevé en raison d’une embauche massive sur une courte période. Cette forme est synonyme de solides compétences entre les mains de salariés expérimentés.

Le cylindre lui, illustre une stratégie d’embauche régulière, favorisant un équilibre entre les classes d’âges.

pyramide des âges© Boostrs

On peut également citer d’autres indicateurs démographiques comme le niveau d’études, l’état civil, le nombre de CDD ou CDI, etc.

Comment suivre et analyser ses indicateurs sociaux ?

L’analyse de vos Ressources Humaines et le suivi d’indicateurs sociaux, est incontournable pour connaître l'état de votre situation. Mais comment recueillir et organiser ces données ?

La création d'un tableau de bord d'indicateurs apparaît ici comme une étape incontournable pour éviter de se perdre et de suivre correctement ses données.

Les objectifs peuvent être multiples :

  • identifier les services dans lesquels les actions sont prioritaires,
  • suivre dans le temps les évolutions et les effets des actions engagées,
  • repérer des situations préoccupantes.

Pour vous aider dans la génération de vos indicateurs sociaux, mais également respecter les obligations légales, des logiciels de gestion des données RH existent. 

🛠️ Par exemple :

Avec BDESE Online, fini le travail chronophage sur Excel ! Grâce à la solution, vos indicateurs sociaux sont générés automatiquement, en totale conformité avec le Code du travail sous différents formats (tableau, histogramme, camembert, etc).
Mais ce n’est pas tout.
Profitez de plus de 100 indicateurs sociaux générés à partir de vos données DSN directement issues de votre logiciel de paie pour alimenter une grande partie de votre BDESE.

Les indicateurs sociaux en bref

Il existe un large éventail d’indicateurs sociaux, c’est à chaque entreprise de choisir lesquels sont les mieux adaptés et les plus pertinents à son organisation.

Nous vous en avons listé quelques-uns des plus importants, mais c’est bel et bien à vous de choisir quels sont ceux qui vous correspondent.

Recueillez, calculez, suivez et optimisez vos données pour obtenir le tableau de bord qui vous correspond !

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Logiciel background[Etude de cas] Un reporting RH personnalisé
Logiciel
30 septembre 2020
[Etude de cas] Un reporting RH personnalisé
Découvrez GrafiQ by QuickMS, producteur d’indicateurs RH et de la BDES, à travers la success story d’un de leurs clients, le groupe Vivalto Santé qui souhaitait trouver une solution de reporting RH stable et constant, voire évolutif en fonction de ses besoins.