news backgroundActualité

Nous sommes de plus en plus sédentaires, il serait temps de régler ça !

Par Valery Zúñiga AragónLe 06/09/2022

Selon une étude de l’Anses, 95 % de la population française serait exposée à des risques sanitaires liés à la sédentarité. L’inactivité physique engendre un bon nombre d’effets néfastes sur la santé :

  • Maladies cardiovasculaires,
  • Hypertension,
  • Obésité légère à morbide,
  • Taux de mortalité plus élevé que la moyenne.

Le sport, la solution pour ne plus courir après sa santé

Valérie Méjard, responsable du programme Santé Sport de l’entreprise informatique Xefi, nous explique sa méthode pour réduire le temps d’inactivité physique au travail :

On encourage nos collaborateurs à faire des pauses actives toutes les 45 minutes.

Bien que peu conventionnelle, cette pratique a su trouver sa place dans la culture d’entreprise. Pierre Guillermet, directeur marketing et communication du groupe, sourit :

Au début, les nouveaux arrivants trouvent ça ridicule, et puis ça devient rapidement évident.

Et pour les sportifs ?

Un sédentaire sportif, ce n’est pas une antithèse, bien au contraire !

Pendant longtemps, on a utilisé le terme sédentaire pour décrire à la fois le temps passé assis et l'inactivité physique. On sait maintenant qu'il faut bien distinguer les deux. En d'autres termes, la sédentarité et l'inactivité physique ont chacune un effet négatif sur la santé indépendant l'un de l'autre. Il est possible d'être un sportif sédentaire en faisant 4 heures de sport par semaine et en restant assis 10 heures par jour.

 François Carré, cardiologue et médecin du sport.

Que faire ?

Pour lutter contre l’inactivité physique au travail, François Carré conseille d’innover en termes de mobilité :

  • intégrer de nouveaux comportements,
  • l’installation de bureaux assis-debout,
  • des ballons de gymnastique,
  • ou tout simplement de nouvelles habitudes plus saines concernant les pauses et le temps de travail.

Ce n'est pas de l'activité physique modérée, mais bien de la rupture de sédentarité

Pauline Demonteix, chargée d'études à l'Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité (Onaps)

L’investissement de l’entreprise est également essentiel à la démarche : vidéos d’exercices simples à réaliser, encourager ses salariés à marcher, à utiliser des transports tels que le vélo, des notifications de rappels programmées toutes les 45 minutes pour leur rappeler de s’étirer.

Julie Boiché confirme l'importance d'être bien informé :

Il est nécessaire de percevoir l'intérêt de lutter contre la sédentarité. Car même en l'ayant compris, cela reste un vrai défi de modifier son comportement !

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Actualité backgroundActualité
Actualité
26 juillet 2022
Tous les digital natives ne sont pas égaux face au recrutement
L’EM de Normandie vient de sortir une étude intitulée "Du mauvais côté de l’algorithme : pourquoi les digital natives ne sont pas tous égaux face aux plateformes de recrutement.". L’objectif ? Faire le point sur les potentielles inégalités que rencontrent les candidats face à des processus de recrutement de plus en plus digitalisés.
Actualité backgroundActualité
Actualité
12 juillet 2022
Observatoire DSI 2022 : le SaaS gagne du terrain !
L’éditeur Micro Focus vient de publier son Observatoire DSI 2022. Son objectif ? Dresser un état des lieux des usages des Directions des Systèmes d’Information, en particulier en matière d’outils et de déploiement.