Comment détecter un signal faible et le transformer en force pour votre entreprise !

Par Samantha Mur
Le 12/03/2021
Comment détecter un signal faible et le transformer en force pour votre entreprise ?

Quelle est l’importance des signaux faibles ? S’ils semblent difficiles à identifier, ils peuvent devenir de véritables atouts pour les entreprises et les organisations qui cherchent à les détecter pour en dégager de la valeur.

Que vous soyez à la tête d’une entreprise, ou responsable d’une business unit dans une entreprise, les signaux faibles sont peut-être déjà au cœur de vos préoccupations. En effet, ces informations permettent de préfigurer les tendances de votre marché et les évolutions que votre secteur d’activité s’apprête à connaître.

Les identifier et se les approprier est alors essentiel pour prendre des décisions, élaborer une stratégie et surtout savoir comment réagir et à quel moment.

Mais comment vous y prendre pour reconnaître un signal faible ? Et comment l’analyser pour l’utiliser dans le contexte de votre entreprise ? Voici des pistes que vous pouvez suivre !

Signaux faibles : de quoi s’agit-il ?

La notion de signaux faibles, ou weak signals en anglais, a été introduite pour la première fois en 1975 par Igor Ansoff, un éminent spécialiste du management et de la stratégie d’entreprise.

Précurseur dans ce domaine, Ansoff avance l’idée que l’information, et a fortiori lorsqu’elle est stratégique, est un pilier incontournable pour le développement de l’entreprise. Il donne une importance primordiale à la collecte et au traitement de l’information en entreprise, une démarche essentielle pour la survie de toute organisation.

Selon Igor Ansoff, un signal faible est une information précoce de faible intensité annonciatrice d’une tendance, d’une menace ou d’une opportunité. Si ces éléments précurseurs sont détectés à temps et interprétés justement, ils permettent d’anticiper des tendances ou des événements importants et d’y réagir.

Le signal faible est donc une information fragmentaire, rapidement obsolète et largement anticipative, qui permettrait à l’entreprise qui les identifie de prédire les futures grandes transformations de son environnement économique. 

Igor Ansoff , Managing Strategic Surprise by Response to Weak Signal (1975)

Quel est l’intérêt des signaux faibles pour les entreprises ?

Les signaux faibles permettent d’appréhender des changements susceptibles d’avoir un impact majeur pour l’activité de l’entreprise. Ils offrent la possibilité à l’entreprise :

  • d’ appréhender les évolutions de son environnement de façon anticipée,
  • d’ enrichir ses réflexions stratégiques et de faciliter ses prises de décision,
  • d’ apporter une réponse adaptée à ces événements.

Les signaux faibles sont utiles pour réaliser des analyses prédictives. Leur détection et leur interprétation peuvent notamment aider à :

  • déceler des opportunités ;
  • anticiper des menaces potentielles ;
  • surveiller les mouvements de la concurrence ;
  • favoriser la capacité d’innovation de l’entreprise ;
  • déchiffrer les comportements de ses consommateurs, etc.

💡 Tout leur intérêt réside dans le fait qu’ils sont des déclencheurs d’actions pour l’entreprise. Leur mise en lumière dans un contexte très précis révélera toute leur pertinence et permettra de prendre les décisions qui s’imposent.

Comment détecter les signaux faibles ?

1 - Favoriser la remontée d’informations

Sans pour autant mettre en place un projet en tant que tel, assorti d’objectifs et de moyens alloués pour la conduite, vous pouvez déjà solliciter vos collaborateurs, en tant que sources de savoir.

Au sein de votre entreprise, de votre service ou de votre business unit, vos collaborateurs sont issus de domaines d’expertise variés : finances, ventes, marketing, juridique etc. Chacune de ces personnes est potentiellement porteuse d’une vision du marché ou d’un secteur d’activité en particulier.

Le but est alors de trouver des dispositifs pour encourager tout un chacun à partager leurs connaissances et leurs découvertes, qui peuvent devenir des signaux riches de sens.

Commencez par les sensibiliser à l’importance de la vision qu’ils ont construite de l’environnement de l’entreprise et invitez-les à remonter les éventuelles trouvailles rencontrées au cours de leur travail.

Pour tirer le meilleur parti de cette intelligence collective, facilitez les circuits empruntés par l’information. Mettez en place des dispositifs pour recueillir et partager les informations, qu’il s’agisse de :

La détection des signaux faibles devient une ambition commune, et peut se systématiser en évoluant en projet transverse. À vous de décloisonner les services pour exploiter au mieux l’intelligence collective.

2 - Comprendre leur complexité

Les signaux faibles sont des éléments annonciateurs parfois épars, équivoques et difficiles à mettre en évidence. En effet, se mettre en quête d’un signal faible peut être délicat, car on ne connaît pas toujours exactement l’objet de la recherche.

La complexité qui caractérise les signaux faibles est notamment due à :

    • leur degré d’incertitude,
    • leur caractère fragmenté ou incomplet,
    • la difficulté à les exploiter.

Cela représente plusieurs défis à relever :

  • réussir à capter les éléments pertinents dans l’abondance de données ;
  • trouver les personnes compétentes pour les analyser ;
  • faire preuve de réactivité, car l’information devient vite obsolète.

On comprend alors que certaines entreprises restent frileuses pour déployer des efforts dans la recherche de signaux faibles, quand les signaux forts sont des informations souvent plus accessibles et plus simples à analyser.

C’est pourtant parce qu’ils sont de faible intensité qu’ils ont autant de valeur : ils permettent de pressentir les futures tendances et de gagner de l’ avance sur son marché.

3 - Mettre en place une activité de veille

En plus de sensibiliser vos collaborateurs au partage d’informations, vous pouvez systématiser ce processus et l’ancrer dans les pratiques de l’entreprise.

Une veille stratégique est un moyen pour l’entreprise de se mettre à l’écoute de son environnement pour en comprendre les évolutions et les anticiper. Elle a pour rôle de surveiller les tendances émergentes afin d’ouvrir de nouvelles opportunités et d’ alimenter la stratégie globale de l’entreprise.

Voici des pistes pour l’organiser :

  • identifiez vos objectifs en définissant les résultats attendus de cette activité ;
  • sélectionnez toutes les sources d’information pertinentes ;
  • variez les approches et combinez diverses compétences pour traiter l’information ;
  • capitalisez sur les connaissances, car plusieurs éléments associés ou recoupés pourront ensemble apporter un éclairage intéressant.

💡 De même, l’écoute active de votre marché peut passer sur une veille sur les médias sociaux, qui révèlent bon nombre de signaux intéressants. Un outil de gestion des réseaux sociaux pourra s’avérer très précieux dans cette perspective.

4 - S’équiper des bons outils

Pour aller plus loin, le recours à un outil spécialisé vous aidera à parcourir intelligemment le web, à la recherche de signaux faibles.

Différents types d’outils vous aident à la fois dans votre recherche d’informations, mais aussi dans leur exploitation.

Vous pouvez notamment vous appuyer sur :

Plus encore que les détecter, c’est l’interprétation des signaux qui sera déterminante.

Grâce à une solution de BI, vous pouvez exploiter de grands volumes de données en rapports et indicateurs exploitables. Ce type d’outils vous permet de lire et déceler des informations parfois cachées et de faciliter leur analyse.

La combinaison entre des outils et des analyses d’experts peut vous aider à extraire le sens stratégique des informations collectées. Vous pouvez ainsi solliciter une expertise en market intelligence pour vous assurer de collecter, de traiter et d’analyser l’information de façon efficace, sans prendre le risque de la laisser périmer.

Vous pouvez aussi choisir une solution complète d’intelligence économique, telle que Geotrend, qui valorise toutes les informations pertinentes pour vous sous forme de cartographie et vous permet d’appréhender votre écosystème en un coup d’œil.

Grâce à une compréhension rapide et visuelle de votre environnement, vous détectez plus efficacement les signaux qui méritent votre attention. À la fois aide à la prospective et aide à la décision, l’outil vous permet d’être agile et réactif.

Cartographie de l'environnement de l'entreprise© Geotrend

Signaux faibles : exemple en marketing

Une marque de biscuits, par exemple, souhaite anticiper les stratégies de ses concurrents, comme :

  • leurs innovations,
  • les lancements de produits,
  • leurs campagnes de communication, etc.

Ses équipes marketing vont chercher à identifier des signaux faibles à partir d’informations sur leurs concurrents. Elles peuvent notamment :

  • surveiller des forums de consommateurs et d’amateurs de ces types de produits,
  • effectuer un audit approfondi des sites corporate de leurs concurrents,
  • analyser leurs campagnes en temps réel, etc.

En détectant un changement ou tout signal précurseur d’une tendance, elles pourront :

  • construire et ajuster leur stratégie marketing,
  • la piloter avec plus de réactivité,
  • et affiner leurs actions marketing en temps réel.

De l’insight au pilotage éclairé de l’entreprise

Une fois interprétés, les signaux faibles sont de précieuses données qui permettent de guider votre entreprise dans un environnement en perpétuel mouvement afin d’améliorer sa résilience et son agilité.

Grâce à une mise en perspective avec le contexte donné, vous pourrez transformer chaque signal en insight de valeur, et réussir à prendre une longueur d’avance sur votre marché.

Loin de revêtir un aspect prophétique, tout signal faible conserve une part d’incertitude. Mais justement, peut-être est-il plus risqué de ne pas prendre de risque du tout. Un signal faible pourra être cet élément déclencheur qui vous aidera à oser défricher la voie au lieu d’emboîter le pas.

Cultivez votre culture d’innovation et préparez-vous à prendre le tournant pris par votre marché dans les temps… voire avant !

Et vous, quelle est votre approche des signaux faibles ? Avez-vous mis en place une méthode pour les détecter ?

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus