L'infrastructure informatique, vecteur de l’essor de votre entreprise

Faites de votre infrastructure informatique un vecteur de l’essor de votre entreprise

L’infrastructure informatique d’une entreprise est, d’une certaine manière, le squelette qui permet à tous ses organes de fonctionner correctement sans problème. La gestion des serveurs, des données, du stockage, des réseaux, du matériel comme des logiciels, sont autant de problématiques sous-jacentes, et pourtant cruciales pour que l’activité de l’entreprise ne soit pas impactée par un système d’information trop fragile.

Avec la transformation numérique des entreprises et l’accélération des enjeux de virtualisation, l’objectif est aujourd’hui de garantir aux utilisateurs des systèmes et des outils facilitant leur travail et boostant les performances.

Comment faire ? Et avec quels outils ? appvizer répond à cette question tout au long de l’article.

Infrastructure informatique : définition

Qu’est-ce que l’infrastructure informatique d’une entreprise ?

L’infrastructure informatique regroupe l’ensemble des équipements matériels et logiciels d’une entreprise. L’ensemble de ces éléments, connectés entre eux, forme l’infrastructure informatique.

On parle également de système informatique, d’architecture informatique ou de réseau informatique. Ces équipements supposent une installation et une maintenance bien gérées pour que l’entreprise puisse les exploiter au mieux.

Quels équipements sont concernés ? Le parc informatique comprend :

  • les postes de travail (ordinateurs de bureau, ordinateurs portables),
  • les écrans,
  • les périphériques (souris, clavier, etc.),
  • les serveurs (racks, tours),
  • les routeurs,
  • les équipements téléphoniques, y compris les smartphones,
  • le câblage,
  • les logiciels,
  • les applications, etc.

Le rôle de l’architecture informatique est de donner aux collaborateurs et aux collaboratrices d’une entreprise un accès aisé, continu et sécurisé aux applications et aux données de l’entreprise. Pour schématiser :

Infrastructure informatique mal entretenue = frein à la croissance de votre entreprise

Qui assure la gestion de l’infrastructure informatique ?

Dans l’entreprise, un métier est dédié à la gestion de l’infrastructure informatique : il s’agit des responsables des infrastructures informatiques, ou chefs de projet infrastructure informatique, ou encore ingénieurs systèmes ou ingénieurs réseaux.

Leur mission est d’assurer le bon fonctionnement et la disponibilité du parc informatique à l’ensemble des utilisateurs. Ils sont les garants de hardware et de software maintenus en bon état de marche et des évolutions technologiques qui touchent l’entreprise.

Cela passe par :

  • la mise en place d’une organisation du parc informatique,
  • la définition et l’anticipation des besoins en matière de matériel informatique et de logiciels,
  • l’installation du parc informatique,
  • la maintenance du parc informatique,
  • le renouvellement des équipements usagés, endommagés, hors d’usage, obsolètes,
  • l’assistance des utilisateurs,
  • la gestion d’un service si l’entreprise dispose d’une équipe dédiée à l’infrastructure informatique.

On premise vs cloud

Toutes les entreprises n’ont pas les mêmes besoins en matière d’architecture informatique. Leur taille, leur secteur d’activité ou tout simplement leur métier sont autant de critères à prendre en compte pour définir l’infrastructure informatique qui leur correspond le mieux, pour, ainsi, garantir un accès optimal aux données pour tous les utilisateurs.

En matière d’hébergement, plusieurs solutions s’offrent aux entreprises :

  • l’infrastructure physique, dite on premise : l’ensemble des équipements (routeurs, serveurs, switchs, etc.) est hébergé sur le site de l’entreprise ;
  • l’infrastructure dans le cloud : l’entreprise sous-traite l’installation, la gestion et la maintenance de ces équipements à un prestataire externe, donc lesdits équipements sont situés hors des locaux de l’entreprise.

Note : les infrastructures physiques laissent progressivement leur place aux infrastructures dans le cloud, mais les deux présentent des avantages.

Infrastructure on premise ou cloud ?
  On premise Cloud
Avantages
  • Vous avez la main sur la gestion de votre infrastructure ;
  • Proximité et accès physiques aux équipements ;
  • Choix et connaissance des différents équipements.

Gains à plusieurs niveaux :

  • place (pas besoin d’une salle serveur),
  • budget : vous payez en fonction de vos besoins,
  • installation et maintenance réalisées par un prestataire : vous n’avez plus à y penser
  • flexibilité,
  • continuité de service.
Inconvénients
  • Coûts : installation, configuration, maintenance, etc. ;
  • Besoin d’une personne compétente en interne qui peut y consacrer du temps ;
  • Pas ou peu de flexibilité.
  • Selon le pays d’hébergement, soyez vigilant quant à la sécurité et la confidentialité de vos données.
  • La connexion se fait obligatoirement par internet.

La place de l’infrastructure informatique dans l’entreprise

Les enjeux évoluent : la transformation numérique des entreprises ne passe pas seulement par les outils qu’elles utilisent, mais également par la gestion de l’infrastructure informatique.

En réalité, la question n’est plus tellement de savoir quels équipements choisir (serveurs, stockage, réseau, etc.), mais comment rationaliser la gestion de l’architecture informatique, qui doit venir en support de la croissance de l’entreprise.

La capacité des entreprises à être agiles du point de vue de leur infrastructure informatique devient un critère de compétitivité. On parle d’« IT agility » : l’objectif est de proposer « des outils et des méthodologies visant à créer, développer, superviser et sécuriser des applications et des services rapidement et en toute simplicité » (source : Le Monde informatique, DSI agile : la vision globale d’IBM).

🛠️ La clé du succès : une interconnexion complète entre les équipements et les outils, qu’ils soient situés sur le site de l’entreprise, ou dans le cloud. On pense notamment aux API (interfaces de programmation applicative) qui permettent l’agilité dans l’utilisation de différents logiciels.

On retient également l’importance de la gestion intelligente des données : le stockage, l’utilisation et l’identification doivent être au cœur des préoccupations des entreprises pour non plus multiplier les données, mais faciliter leur traitement et leur réutilisation.

Infrastructures informatiques et virtualisation

Définition : qu’est-ce que la virtualisation ?

La virtualisation permet de créer une version virtuelle d’équipements physiques, comme des serveurs, des applications, des systèmes de stockage ou des réseaux virtuels. L’objectif ? Rationaliser et optimiser l’utilisation des ressources physiques pour apporter flexibilité et agilité aux utilisateurs, le tout dans un environnement virtuel.

On parle de machine virtuelle, ou VM pour virtual machine, en anglais. Chaque machine virtuelle dispose de son système d’exploitation, mais plusieurs machines virtuelles peuvent partager la même infrastructure physique.

infrastructure informatique visualisation

©️ Infhor

L’avantage de la virtualisation est simple : bénéficier d’un système informatique performant, flexible, disponible et sécurisé, et ce pour l’ensemble des applications. Cela est permis par la simplification des contraintes physiques.

Attention : la virtualisation n’est pas synonyme de cloud !

Les avantages de la virtualisation

  • Une réduction des coûts :
    • d’installation,
    • de maintenance,
  • Une meilleure répartition des charges,
  • La gestion simplifiée du parc informatique,
  • Un gain de place (moins de serveurs physiques nécessaires, par exemple),
  • Des économies d’énergie, puisque moins d’équipements fonctionnent simultanément, donc économies financières également,
  • Une continuité de service,
  • La centralisation des ressources informatiques,
  • Plus de disponibilité : les opérations de migrations ou de sauvegardes, par exemple, peuvent être exécutées pendant l’exploitation, sans interruption de service,
  • Le renforcement de la reprise d’activité,
  • Une meilleure sauvegarde des données, en cas d’incident,
  • Plus de mobilité pour les utilisateurs dans la mesure où les applications sont accessibles depuis n’importe quel poste ou système d’exploitation,
  • Un niveau de sécurité renforcé.

Exemple d’infrastructure informatique virtuelle

QSP Systems a synthétisé un modèle d’infrastructure informatique virtuelle dans le schéma suivant :

exemple infrastructure informatique visualisation

©️ QSP Systems

Note : chaque entreprise a ses spécificités et ses besoins propres. Il est difficile de généraliser un exemple de virtualisation d’architecture informatique. Ce schéma a un but d’illustration pour aider à la compréhension de notre propos. 

Comment rendre une architecture informatique solide et performante ?

Comment faire en sorte que l’ensemble de l’entreprise puisse s’appuyer sur votre infrastructure pour délivrer des résultats, sans qu’une discontinuité de service ne vienne les bloquer, par exemple ?

L’objectif attendu est une infrastructure pertinente, qui répond aux besoins spécifiques de votre organisation en matière de disponibilité, de réactivité et de performances.

Voici quelques éléments à prendre en compte pour y parvenir.

La continuité de l’activité

Veillez à ce que le réseau et les données soient accessibles à tout moment. Prévoyez un plan de reprise d’activité pour que, même en cas de problème, les utilisateurs n’en subissent pas les conséquences et que l’activité continue de manière transparente.

La performance des applications

Le temps de chargement ou la vitesse de réponse du système sont des éléments cruciaux qui ont un impact sur l’utilisation des applications ; ils peuvent devenir bloquants pour les utilisateurs s’ils ne sont pas suffisants.

De la performance des applications dépend donc la performance globale de l’entreprise. Cela est vrai aussi pour les utilisateurs externes à l’entreprise : une application peu performante ternit l’image de l’entreprise.

La souplesse d’évolution de l’infrastructure

Il est important d’anticiper les changements à venir pour que l’infrastructure informatique puisse rester robuste pour les utilisateurs. La croissance d’une entreprise induit le développement du parc informatique, crée de nouveaux besoins en matière d’équipements, de capacité de stockage, de rapidité de réponse, etc.

C’est pourquoi il faut mettre en place les applications et les processus adéquats pour que l’infrastructure puisse être modifiée sans être surchargée, dans le but de suivre l’évolution de l’entreprise.

La sécurité du système

L’infrastructure doit être construite de manière à éviter les menaces de sécurité, qui pourraient engendrer une perte de données, par exemple. Les applications et les équipements physiques doivent être protégés pour éviter ces menaces et garantir la continuité du service dans des conditions optimales.

Cela peut par exemple passer par l’uniformisation des accès : minimiser les points d’entrée aux applications en fournissant un accès direct et sécurisé aux utilisateurs.

La capacité de stockage

Enfin, assurez-vous que la capacité de stockage est suffisante pour toutes les données de l’entreprise et que cette capacité augmente à mesure que l’entreprise croît. Soyez vigilant pour que l’augmentation de la capacité de stockage ne complexifie pas l’architecture informatique au point de ralentir les performances.

Tendances informatiques : ce qui change en matière d’infrastructure

L’étude Ten trends redefining enterprise IT infrastructure conduite par Arul Elumalai, Kara Sprague, Sid Tandon, et Lareina Yee pour McKinsey & Company, a relevé plusieurs tendances qui révolutionnent l’architecture informatique des entreprises.

Certaines tendances déjà connues s’accélèrent, comme l’utilisation du cloud, la cybersécurité ou encore la consommation sous forme de service (as a service) tant pour les logiciels que pour le matériel.

Les prochaines tendances à suivre :

  • la croissance du DevOps pour le développement de logiciels, mais aussi pour la gestion des opérations et de l’infrastructure informatique ;
  • les architectures container-first : la virtualisation en conteneurs pourrait devenir la première unité de déploiement dans le cloud, devant les machines virtuelles ;
  • la progression exponentielle de l’intelligence artificielle, dont le volume de données et la puissance de calcul ne cessent de croître.

Pourquoi utiliser un logiciel pour gérer votre infrastructure informatique ?

Avantages pour l’entreprise

Comme pour tous les métiers dans une entreprise, la gestion de l’infrastructure informatique, souvent à la charge de la Direction des Systèmes d’Information ou des Ingénieurs réseaux, peut être optimisée et automatisée grâce à des logiciels dédiés.

Vous utilisez un outil pour votre comptabilité, alors pourquoi ne pas faire de même pour votre architecture informatique ? Les avantages sont :

  • de meilleures organisation et affectation des matériels informatiques,
  • un suivi plus précis des matériels et des logiciels,
  • une meilleure maintenance des équipements,
  • l’anticipation des besoins de renouvellement,
  • un inventaire des matériels et des logiciels,
  • les commandes et le suivi auprès des fournisseurs,
  • un gain en efficacité,
  • des performances accrues.

Quel logiciel choisir ?

Nous vous proposons trois logiciels pour optimiser la gestion de votre infrastructure informatique.

Asset View Suite

La solution Asset View Suite de Clarilog permet le suivi complet du parc informatique en temps réel et une gestion technique et administrative simplifiée. Le logiciel est doté d’un tableau de bord paramétrable pour un suivi rapide de vos indicateurs. Des alarmes rendent proactive la gestion du parc informatique : vous n’oubliez plus de remplacer certains équipements, par exemple.

Son déploiement est rapide : moins de deux heures suffisent. L’éditeur promet également un retour sur investissement rapide en moins d’un an.

Flex Infra

Flex Infra est développée par le groupe Scriba et propose aux PME de gérer leur infrastructure avec une offre IaaS (Infrastructure as a Service, ou infrastructure en tant que service). La solution assure la gestion externalisée de votre infrastructure cloud pour une gouvernance du système d’information en toute quiétude.

L’outil garantit :

  • une supervision proactive de votre infrastructure,
  • un environnement sur mesure en fonction de votre nombre d’utilisateurs,
  • un hébergement en France pour assurer un niveau de sécurité maximal.

À noter que Scriba propose la gestion de l’infrastructure sur site, cloud ou hybride. Leur suite d’outils complémentaires gère la sauvegarde, le filtrage des accès pour la sécurisation des flux et une solution antispam et anti-cyberattaques.

VMware NSX Data Center

Vidéo en anglais sous-titrée en français

VMware NSX Data Center s’adresse aux grandes entreprises qui souhaitent améliorer la gestion de leur infrastructure à l’aide d’un outil puissant et complet.

Il permet :

  • la virtualisation des fonctions réseau et de sécurité,
  • le réseau cloud virtuel, une couche logicielle qui s’étend du data center au cloud,
  • la mise en réseau des data centers,
  • l’automatisation du réseau,
  • des applications cloud natives pour des règles cohérentes et automatisées sur tous les types d’infrastructures.

Automatisation, efficacité opérationnelle et sécurité sont les trois termes qui caractérisent le mieux VMware NSX Data Center.

L’éditeur met à disposition des utilisateurs une documentation de qualité pour une prise en main facilitée.

Ne négligez pas la gestion de votre infrastructure informatique

Nous l’avons vu, l’infrastructure informatique d’une entreprise ne doit pas être négligée. Si sa gestion ne semble, de prime abord, pas apporter autant de valeur à l’entreprise qu’un autre service, elle est pourtant le socle qui permet à toute l’entreprise de travailler conjointement et efficacement.

Les technologies évoluent rapidement, et les solutions qu’elles apportent aux entreprises aussi. Relayer la gestion informatique au second plan est un écueil encore trop courant. Des outils permettent aujourd’hui de simplifier et d’automatiser cette gestion, le tout avec un retour sur investissement rapide.

Améliorez les performances de votre infrastructure informatique, et c’est toute votre entreprise qui en bénéficiera !

Commenter cet article

Ajouter un commentaire