La vente indirecte pour développer votre entreprise ?

La vente indirecte pour développer votre entreprise ?

Vous souhaitez développer rapidement votre entreprise avec peu de risques et moins d’investissements ? La mise en place d’une stratégie indirecte est reconnue comme étant la solution la plus rapide et la moins risquée pour développer le CA d’une entreprise

Suggestion de logiciels pour vous

Gemalto Sentinel

Gemalto Sentinel
Gestion des licences et droits d'utilisation de logiciels
Voir le site
Voir ce logiciel

BeBackup

BeBackup
Logiciel de sauvegarde Cloud Client/Serveur
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel

Beemo Data Safe Restore

Beemo2Cloud
Sauvegarde complète et 100% conforme RGPD pour TPE-PME
Démarrez votre essai
Voir ce logiciel

Un phénomène incontournable

Aujourd’hui, plus de 60% du CA des entreprises est réalisé par des réseaux de distribution (revendeurs, intégrateurs, hébergeurs, cabinets de conseil, grossistes …).  Tous les leaders du marché ont d’ailleurs structuré une approche indirecte, que ce soit dans le hardware ou le software. C’est aussi la solution la plus pertinente pour les éditeurs de solutions SaaS qui veulent se développer rapidement dans le but d’atteindre leur point mort financier. 

Les avantages d’un réseau de vente indirecte

Je reprendrai la formule du chairman d’IBM : « il nous permet d’être présent là où le client achète ». Un réseau de distribution va ainsi vous permettre d’améliorer sensiblement votre taux de couverture commerciale : attaquer l’international, enrichir vos offres avec des compétences métier, répondre à des besoins clients complexes et enfin apporter le service de proximité tant attendu par les clients.  

Direct ou indirect ?

Ces 2 « routes to market » ne sont pas à opposer. Les ventes directes vont généralement adresser le haut du marché avec des paniers moyens de CA élevés. Les réseaux de partenaires commerciaux vont quant à eux adresser le reste du marché, tout en ayant aussi la possibilité de collaborer avec les organisations commerciales directes. L’effet de levier procuré par l’indirect est  un argument majeur pour adresser un marché de volume: une seule ressource commerciale va pouvoir gérer des dizaines de commerciaux et donc obtenir une productivité commerciale très élevée.  

Plus de 60% d’échecs !

Si le mode indirect est incontournable, il nourrit aussi de grosses frustrations. Ainsi, plus de 60% des partenaires commerciaux ne répondent pas aux attentes et objectifs commerciaux fixés par leurs fournisseurs. Et à regarder de plus près, la faute incombe la plupart du temps aux éditeurs ou constructeurs qui n’ont pas su structurer la mise en place de leurs réseaux de partenaires : approche commerciale opportuniste, pas de méthodologie pour recruter ou développer les partenaires, pas d’équipe dédiée, pas d’alignement de l’entreprise derrière ses partenaires commerciaux. 

Un projet d’entreprise

La mise en place d’une stratégie indirecte ne s’improvise pas. Sans volonté forte de la Direction Générale, aucune chance de réussir ! D’ailleurs, l’analyse des best practices partenariales démontre que les meilleurs éditeurs ou constructeurs du marché ont tous aligné leurs différents départements (de la R&D au support en passant par le marketing) pour réellement aider leurs partenaires commerciaux. Ils ont mis en place les best practices à travers une méthodologie, ont dédié des ressources pour recruter, développer et piloter leur écosystème de partenaires, ont investi dans des outils de pilotage (type PRM – Partner Relationship Management) et ont structuré leurs process en interne et en externe. 

Les questions à vous poser pour réussir votre stratégie de vente indirecte ? 

Existe-t-il une volonté de la direction générale pour mettre en place un nouveau canal de vente.
Cette volonté doit se traduire dans les faits par un investissement « ad hoc ».  

La vision et l’ambition de l’entreprise sont-elles clairement exprimées ?
Ayez conscience que vos partenaires vont prendre des risques en vous choisissant. Vous devez donc les rassurer quant à votre volonté de travailler avec eux de manière pérenne en leur exposant clairement votre vision et votre ambition de développement conjoint. 

Votre gotomarket est-il suffisamment clair afin d’éviter les conflits de canaux ?
Vous devez être très vigilant sur la cohabitation des différents canaux (notamment force commerciale directe et partenaires revendeurs). Cela passe par une définition précise des territoires affectés à chaque type de canal de distribution et le respect des règles de fonctionnement. 

Quel est le profil des revendeurs, intégrateurs ou autres partenaires que vous souhaitez recruter ?
Votre objectif est d’avoir un réseau de partenaires compétents, engagés et impliqués. Pour ce faire, vous devez définir préalablement les critères de recrutement de vos futurs partenaires. Et n’oubliez pas que le meilleur partenaire est celui qui vous considérera comme stratégique pour son propre développement ! 

Vos solutions sont-elles channel ready ?
Vos offres correspondent-elles aux attentes des partenaires ?  Ces derniers vous jugeront sur 4 critères : la robustesse de vos offres, la notion de « easy to do business with », la notoriété ou réputation de vos produits et surtout les perspectives de gains et de marge qu’ils vont dégager avec leurs propres services qu’ils vont facturer à vos clients communs. 

Quel va être l’impact financier de la mise en place d’une stratégie indirecte ?
Par rapport à une approche directe « non scalable » et grâce à l’effet de levier, le ROI d’une stratégie indirecte est vite démontré. Reste qu’un minimum d’investissement s’impose au départ : un responsable commercial dédié, une bonne proposition de valeur pour recruter les meilleurs partenaires, un portail partenaire voire un PRM, un plan de démarrage (les fameux 100 jours) pour réussir le lancement des nouveaux partenaires. ET la mise en place de business plans par partenaire stratégique. 

Quelles sont les résistances en interne ?
Traditionnellement, vous allez devoir gérer quelques résistances au sein de votre organisation. N’oubliez pas que la réussite d’une stratégie indirecte passe par l’alignement des différents départements de votre société. Un message simple à transmettre : « considérez les revendeurs, intégrateurs, consultants comme un prolongement naturel de notre force de vente directe » ! 

Conclusion

Les ventes indirectes offrent une opportunité de développement incontournable pour toute entreprise ambitieuse. Mais cette « routes to market » ne s’improvise pas. La clef du succès passe surtout par la volonté d’une Direction Générale qui structurera et mettra en place l’ensemble de best practices partenariales. 
 

Passionné par la réussite des ventes indirectes, René Causse fonde en 2004 PAD (Partners & Alliances Development), cabinet de conseil spécialisé dans le développement de partenariats commerciaux. Sa mission : accompagner les entreprises, principalement des éditeurs, dans la création et la structuration de réseaux de distribution efficaces.

Les contributeurs experts sont des auteurs indépendants de la rédaction d’appvizer. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Suggestion de logiciels pour vous

iAdvize

iAdvize
Plateforme de Commerce Conversationnel
Demandez une démo live
Voir ce logiciel

talkspirit

talkspirit
Le Réseau Social d'Entreprise n°1 des +100 employés
30 jours d'essai gratuit
Voir ce logiciel

N2F - Note de frais

N2F - Note de frais
Dématérialisation à valeur probante des notes de frais
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire