WMS : le système pour gagner en efficacité dans sa gestion d’entrepôt

WMS : le système pour gagner en efficacité dans sa gestion d’entrepôt

Envisagez-vous d’équiper votre entreprise d’un WMS ? En tant que gestionnaire d’entrepôt, responsable logistique ou responsable des stocks, vos activités tendent à se complexifier ? Opter pour un système de gestion d’entrepôt peut se révéler être une aide précieuse.

Pourquoi ? À l’heure où les envois doivent être toujours plus rapides et les erreurs évitées pour satisfaire ses clients, une gestion des stocks fluide et efficace est primordiale.

Qu’est-ce qu’un logiciel WMS précisément, et à quoi sert-il ? Découvrez les caractéristiques d’une telle solution et les intérêts de son utilisation pour la réussite de votre logistique !

Sommaire :

Suggestion de logiciels pour vous

Archipelia

Archipelia
ERP SaaS, 100% web, multi-métiers pour 5 à 500 salariés
Demander une démo
Voir ce logiciel

TRADE.EASY

TRADE.EASY
Import, export, négoce, commerce de gros pour TPE/PME
Lancez-vous !
Voir ce logiciel

Planisware Orchestra

Planisware Orchestra
Gestion de projet, ressources & PPM pour grandes entreprises
Découvrir Orchestra
Voir ce logiciel

Qu’est-ce qu’un WMS (Warehouse Management System) ?

WMS : définition

Un WMS est un logiciel permettant d’améliorer la gestion logistique d’entrepôts.

Ce système de gestion d’entrepôt permet aux entreprises de monitorer tous les processus et de gérer les opérations de bout en bout, de la réception de biens ou matières premières à l’expédition des commandes.

Autrement dit, un WMS aide à superviser les flux de marchandises et d’informations sur toutes les zones de l’entrepôt.

Le but ? Faire en sorte que l’intégralité de la chaîne logistique fonctionne de façon fluide et que la gestion de stocks d’un entrepôt soit optimisée.

Usages d’un WMS en logistique

En pratique, un logiciel de gestion d’entrepôt aide à piloter et à rendre plus efficients les systèmes de stockage de l’entreprise, en permettant :

  • d’améliorer l’ordonnancement pour fabriquer, préparer et expédier les produits de façon optimisée ;
  • de suivre le statut des commandes en temps réel ;
  • de tracer toutes les marchandises au sein de l’entrepôt ;
  • d’évaluer les besoins en ressources et d’anticiper les pics d’activités pour mieux prévoir des recrutements ponctuels si nécessaire ;
  • d’auditer les stocks, etc.

Gestion des stocks

Quels sont les avantages d’une solution WMS ?

Un WMS offre à votre entreprise de nombreux avantages, parmi lesquels des gains en efficacité, flexibilité et visibilité pour mieux coordonner et contrôler les processus de l’entrepôt.

Un système de gestion d’entrepôt offre les avantages suivants :

  • suivre l’ensemble des activités,
  • gérer efficacement les ressources humaines et matérielles,
  • réduire les immobilisations grâce au redimensionnage des stocks,
  • garantir la traçabilité des flux de biens et d’informations en temps réel,
  • obtenir des données de consommation selon la saisonnalité,
  • limiter les erreurs de préparation, aux entrées comme aux sorties,
  • accélérer la préparation et l’envoi des commandes clients, etc.

Avec à la clé :

  • un gain d’espace utile dans l’entrepôt,
  • l’optimisation des temps et des coûts,
  • la hausse de la performance,
  • l’augmentation de la satisfaction client.

À quoi sert un logiciel WMS ?

Les différentes fonctionnalités

Gestion des entrées

  • Réception des articles ou des matières premières, consistant à vérifier les quantités et attributs des biens reçus, à les passer au contrôle qualité si nécessaire, et à les entrer dans le stock ;
  • Saisie des données logistiques de la marchandise (référence de lot, date de péremption, poids, numéro de série, etc.) et mise à jour en temps réel des informations de stockage pour assurer la traçabilité du stock ;
  • Étiquetage spécifique : le système génère et appose des étiquettes de code-barres sur l’ensemble des conteneurs et des marchandises, dont la lecture permet de faciliter les identifications et de contrôler toutes les opérations réalisées dans l’entrepôt.

💡  Les données recueillies servent à l’élaboration de rapports sur des points clés de la gestion d’entrepôt, comme les éventuels décalages entre la marchandise prévue et effectivement reçue, la réception intervenant sur les plages horaires attendues ou non, etc.

Localisation de la charge

  • Stockage suivant des règles et des stratégies : affectation de la marchandise aux emplacements de stockage appropriés en tenant compte de paramètres précis (rotation des articles, types de conteneurs, familles de produits, compatibilité avec d’autres produits, volumes, etc.) ;
  • Cross-docking : acheminement de la marchandise directement à la zone de préparation de commandes dès sa réception, pour compléter une commande active par exemple, puis stockage de la marchandise excédentaire une fois la commande prête ;
  • Réassort et allotissement : aux postes de picking, réapprovisionnement avec la marchandise entrante pour préparer les commandes directement s’il reste peu de produits, puis le reste de marchandise est ensuite stocké.

Contrôle des stocks

  • Représentation graphique du plan d’entrepôt avec le détail de la composition de chaque emplacement ;
  • Gestion des emplacements à l’aide d’un dispositif pour obtenir et éditer des informations sur les emplacements (type, caractéristiques, dimensions, etc.) ;
  • Contrôle des états de stock pour consulter en temps réel toutes les données concernant les ruptures, les pertes, les réserves, etc. ;
  • Calcul de la rotation des articles pour bien gérer les stocks et réajuster pour plus d’efficacité dès que nécessaire ;
  • Comptage et inventaire pour réaliser des inventaires dans l’ensemble de l’entrepôt ou des plus spécifiques par article, emplacement ou zone.

Préparation des commandes

  • Gestion des quais d’attribution ;
  • Pilotage des systèmes automatisés ;
  • Affectation des opérateurs à la préparation ;
  • Indications sur le regroupement des commandes à effectuer et les plages horaires concernées ;
  • Gestion des opérations, y compris des processus de picking, en définissant un itinéraire optimisé pour les employés chargés de cette tâche, afin qu’elle soit exécutée rapidement et avec le moins de mouvements possible.

Gestion des sorties

  • Étiquetage des expéditions de l’entrepôt pour identifier les colis de commande ;
  • Édition de la documentation propre aux expéditions, comme la liste de colisage ou les documents à adresser au transporteur ;
  • Gestion des processus de chargement des commandes dans les véhicules, avec contrôle final de la qualité de l’envoi.

WMS_gestion des sorties

Autres fonctions

En plus des fonctionnalités communes, un WMS peut proposer :

  • la gestion des flux de marchandises, afin d’optimiser les entrées et sorties entre les lignes de production ;
  • la gestion multi-entrepôt, afin d’optimiser les ressources et les systèmes informatiques ;
  • la gestion multi-organisation.

ℹ️  Et pour devenir un véritable outil de contrôle et de stratégie, il permet également de créer des tableaux de bord, de définir des alertes, de générer des rapports et de faire du prévisionnel sur la base d’algorithmes.

Les intégrations possibles

► Un WMS peut s’intégrer à une solution TMS (transport management system), qui complète la gestion d’entrepôt en optimisant la partie transports de votre activité logistique. Cet outil de gestion des transports interfacé avec le WMS permet de gérer l’ensemble de votre supply chain.

► Un WMS peut s’interfacer avec un ERP, qui centralise tous les flux de gestion de l’entreprise. L’ERP pilote le traitement des commandes et va pour cela transmettre des ordres au WMS, comme les paramètres spécifiques à chaque commande afin d’optimiser son exécution.

De son côté, le WMS communique à l’ERP la clôture de l’expédition, par exemple, à la fin des opérations de sortie. L’ERP dispose des données nécessaires (nombre exact d’unités, de références et de colis, etc.) pour entreprendre les démarches administratives avec les clients.

☝️ La gestion de la logistique et la gestion des stocks peuvent être directement intégrées à l’ERP, sous forme de modules pour traiter les commandes, superviser la chaîne logistique, suivre tous les mouvements de stock, gérer les entrées et les sorties, etc.

Un ERP peut s’avérer suffisamment complet dans ses fonctionnalités de gestion logistique, à l’image d’Archipelia. Ce logiciel offre notamment une vision 360° sur l’état des stocks, suit les flux logistiques, développe des workflows pour optimiser les chemins de picking et garantit la traçabilité des produits de la réception à l’expédition.

Quels sont les WMS les plus utilisés ?

Voici quelques noms d’acteurs parmi les plus connus sur le marché des WMS :

  • Generix WMS : un outil de gestion d’entrepôts évolutif, aux multiples possibilités d’organisation et options avancées, adapté notamment à des modèles e-commerce.
     
  • Infolog WMS : une présence internationale et des solutions logicielles destinées aux secteurs de la logistique et de la supply chain, essentiellement orientées industrie.
     
  • Manhattan WMS : avec ses suites logicielles Inventory, Omnicanal et Supply Chain, une solution adaptée à des secteurs d’activités variés (mode, grande distribution, industrie, santé, etc.).
     
  • Reflex WMS : un logiciel de gestion et de pilotage d’entrepôt présent dans le monde entier nativement multi-site et multi-client, pour grands groupes comme pour PME.

Les critères de choix d’un WMS pour votre entreprise

Vous souhaitez opter pour un système de gestion d’entrepôt WMS ou passer à la vitesse supérieure en remplaçant votre outil actuel ?

Face aux nombreux éditeurs existants, il peut être difficile de savoir comment orienter son choix.

Commencez par établir un cahier des charges consignant le budget que vous souhaitez allouer au projet, vos attentes spécifiques, le type de licence souhaité, en mode SaaS (cloud) ou on-premise, et les objectifs auquel votre WMS devra répondre.

Voici une liste de critères clés à prendre en compte pour consolider votre décision :

  • l’intégration à votre ERP, pour fluidifier les échanges d’information ;
  • la flexibilité et l’évolutivité, pour s’adapter à la croissance de votre entreprise et aux évolutions du marché ;
  • l’adaptation aux spécificités de votre secteur d’activités et à votre profil (grands comptes ou PME par exemple) ;
  • la polyvalence et l’ouverture, pour programmer des fonctions personnalisées : un WMS doit être en mesure de gérer la complexité de votre entrepôt, et l’ensemble de ses procédures ;
  • le temps de déploiement de l’outil et l’accompagnement à l’installation et lors des mises à jour ;
  • la simplicité d’utilisation et le caractère intuitif de sa prise en main, pour une intégration rapide et efficace parmi vos collaborateurs.

N’oubliez pas de prévoir également des ressources dédiées qui soient intégrées au projet de mise en place d’un WMS. Organisez également des formations à destination des futurs utilisateurs de l’outil, afin de faciliter l’adhésion de vos équipes.

Suggestion de logiciels pour vous

Eurécia Temps & Activités

Eurécia Temps & Activités
Le suivi opérationnel des temps devient un jeu d'enfant !
Essai gratuit ►
Voir ce logiciel

myKomela Cloud

myKomela Cloud
La facturation et la gestion de stocks pour les TPE
Essai gratuit 30 jours
Voir ce logiciel

Iterop

Iterop
BPM facile à utiliser, SaaS et 100% français
Planifier une démo
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire