Le transfert de données en temps réel selon IBM

Le transfert en temps réel selon IBM

Dans le cadre de la réalisation de la Cloud Week FrenchSouth, des interviews exclusives ont été menées auprès de 5 acteurs majeurs du web : Berger-Levrault, IBM, Oodrive, PwC et Zayo Group. Ils partagent lors de ces entretiens leur vision de la valorisation de la data. Seuls 4 d'entre eux peuvent nous rejoindre pour l'événement du 7 juillet 2016 à Montpellier. La première table ronde, animée par Jean-Dominique Seval du think tank de l’IDATE, est l'occasion d'aborder cette révolution de la data, pour comprendre le digital en 2020. Nous avons dans cet article la vision de Jean-Michel Rodriguez, Executive Architect et Master Inventor chez IBM.

1. Vision d'IBM sur la gestion massive des données 

L’information continue de croître à une cadence stupéfiante et la plupart des entreprises sont limitées dans la quantité de données qu’elles utilisent. Transférer en temps réel de grandes quantités de données entre vos applications source et votre entrepôt de données ou votre tableau de bord analytique n’est pas une chose facile et va devenir de plus en plus ardue et il est essentiel de concevoir des architectures et des environnements flexibles et optimisés qui tiendront compte de l’accroissement massif des données structurées et non structurées.

En effet, la gestion massive des données va se heurter à un problème réseau inhérent au volume de données à transporter. Il va être nécessaire de considérer le transport de ces données uniquement lorsque cela sera strictement nécessaire de le faire. De ce fait, deux approches devront être considérées : une approche classique où les données sont transportées et stockées là où elles sont traitées, que ce soit le Cloud ou les environnements existants de nos clients et une approche qui consiste à laisser les données où elles sont produites (les mobiles, smartphones, objets), envoyer des objets sur place qui les traiteront (« Data at the Edge » et « Computing at the Edge ») et retourner un résultat.

2. Enjeu technologique majeur dans la chaine IoT-Cloud-Big data-IA 

L'Internet des objets représente une évolution dans laquelle des milliers voire des millions d’objets peuvent interagir avec d'autres, cette interaction génère ainsi une énorme quantité de données (Big Data) qui doit être stockée, manipulée et analysée afin que des décisions puissent être prises. L’enjeu technologique majeur est la prise en compte et l’implémentation de la totalité de la chaîne depuis l’acquisition de la donnée jusqu’à l’aide à la prise de décision. 

IBM a positionné BlueMix comme le cœur de cette chaîne permettant la mise en place rapide d’environnement et de solutions qui permettent de créer rapidement, déployer et gérer des applications cloud. Bluemix donne accès à une grande variété de services qui peuvent être incorporés dans une application. Ces services offrent en natif la gestion des objets connectés, la récupération des données ainsi qu’une aide à la prise de décision au-travers d’APIs Watson.

3. Solution(s) proposée(s) aux clients ou partenaires

Trois problématiques sont récurrentes chez nos clients et partenaires :

Tout d’abord nos clients et partenaires veulent accélérer leur croissance et celles de leurs clients et correspondre au mieux aux attentes du marché. De ce fait, ils sont de plus en plus intéressés par une démarche Cloud hybride (services de cloud privés et publics) car elles ont besoin de modifier leurs consommations informatiques et de maitriser leurs dépenses IT pour stocker et traiter différemment la masse croissante de leurs données et améliorer leurs services internes ou en direction de leurs clients. Mais comme toute innovation technologique il faut prendre le temps de la comprendre et l’assimiler, l'informatique à distance suscite des craintes au niveau de la sécurité, de la confidentialité des données et de la disponibilité des applications, avec parfois en supplément une complexité légale.

Ensuite, une autre problématique très présente chez nos clients et partenaires est la transformation de l’information en stratégie afin d’améliorer la prise de décision, identifier et comprendre les tendances pour réduire le risque en accédant et en analysant les données d'entreprise. Cela passe par une détection des sources de données nécessaires, leur stockage dans le Cloud, l’analyse des données structurées et non structurées et enfin la prise de décision rapide à partir des données classifiées.

Enfin, il est important pour nos clients et partenaires de conserver tout ou partie de leurs environnements existants et de comprendre comment s’effectuera l’intégration des nouvelles technologies et solutions dans ces environnements.

4. Collaboration avec des startups et des partenaires académiques

Nous avons développé un programme spécifique : « l’IBM Global Entrepreneur Program for Cloud » qui fournit un point d’entrée aux jeunes startups innovantes dans l’écosystème IBM. Ce programme leur permet ainsi d’accéder à un ensemble de ressources business et technologiques pour développer leur startup : des crédits cloud Softlayer et/ou Bluemix, un point de contact IBM unique chargé de la relation avec IBM, un support technique par une équipe d’architectes, des accès privilégiés à nos évènements (IBM organise  chaque année des dizaines d’évènements réunissant clients, partenaires et IBMers), des accès à nos centres techniques : Client Center, Innovation Center, Industry Solution Center, France Lab.

Nos différenciateurs les plus importants sont, bien entendu, nos technologies (notamment l’Analytics), notre présence B2B unique, une vraie volonté de travailler avec les startups dans une démarche “Win-Win” et la mise à disposition de la force et la portée mondiale de la marque IBM surtout dans le B2B. 

 
Retrouvez les 4 autres interviews exclusives des acteurs majeurs du web sur le thème de la valorisation de la data chez les géants de l’IT :

 

Commenter cet article

Ajouter un commentaire