definition backgroundEntreprise, agence, intérimaires : comment s’articule la relation tripartite du travail temporaire ?

Lean management : la clé pour optimiser vos processus… et décupler vos performances !

Le 01/02/2023

Le lean management vise à ce que votre entreprise gagne en compétitivité en réduisant le gaspillage, et donc les coûts inutiles, tout en améliorant la qualité.

Plébiscitée par de nombreuses structures, cette méthodologie permet de développer les performances de votre entreprise en analysant un par un les maillons de la chaîne de production.

L’objectif : optimiser chaque étape pour améliorer sans cesse vos processus.

Définition, outils et avantages, on vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur le lean management.

C’est quoi le lean management ?

Le lean management, par définition, est une organisation de travail basée sur l’amélioration des performances aussi bien en matière de coût que de production ou encore de qualité.

Lean signifie « maigre » en français. L’idée est donc de gommer tout superflu dans les processus de travail : transport, stock, délai, etc. Tout est matière à analyse afin d’en tirer le meilleur. Il ne s’agit donc pas seulement de réduire les coûts. Le lean management permet aussi d’améliorer la qualité ou de réduire les temps prévus pour chaque tâche.

👉 Les missions principales du lean management sont donc :

  • la réduction des coûts ;
  • l’élimination des tâches inutiles ;
  • l’utilisation des quantités de ressources suffisantes ;
  • l’amélioration de la qualité ;
  • l’augmentation de la productivité et de la rentabilité.

In fine, l’objectif est :

  • d’apporter une réelle valeur ajoutée au client ;
  • d’améliorer les performances de l’entreprise ;
  • d’impliquer les collaborateurs.

💡 Le principe d’amélioration continue est au cœur du lean management. On peut alors s’appuyer sur la roue de Deming ou méthode dite PDCA (Plan —Do —Check —Act).

Comment est né le lean management ?

Le lean management trouve ses origines à la fin des années 40 dans les usines du Groupe Toyota au Japon. Il s’agissait alors d’un système industriel basé sur la suppression du gaspillage dans le but de réduire les coûts de production.

On parle à ce moment-là de SPT pour Système de Production de Toyota (TPS en anglais pour Toyota Production System).

Avec le temps, ce système a pris le nom de lean management.

C’est en 1988 que l’ingénieur américain John Krafcik a publié un article sur ce thème tiré de sa thèse qu’il a soutenue au MIT (Massachussets Institute of Technology). Dans les années 90, le lean se développe de plus en plus, aux États-Unis d’abord, puis partout dans le monde.

Le lean management est désormais enseigné et appliqué dans le secteur industriel, mais pas uniquement. Il s’adresse à tous les domaines d’activité.

Quels sont les 5 principes du lean management ?

La démarche de lean management s’appuie sur 5 principes fondamentaux.

1 - Identifier la valeur réelle pour le client

Le client est au cœur de la stratégie de lean management. À ce titre, il est fondamental pour vous d’identifier ce pour quoi votre client est prêt à payer. Qu’il s’agisse d’un produit ou d’un service vendu, vous devez être en mesure de savoir ce qu’attend réellement votre client.

  • Quels sont ses besoins ?
  • Est-il prêt à payer pour cela ?
  • Ma solution répond-elle à sa problématique, son besoin ou son envie ?

Identifier la valeur ajoutée réelle pour votre client va vous aider à déterminer votre offre et à éliminer tout superflu qu’il ne souhaite pas payer.

👉 Pour résumer, mettez votre client au cœur de vos préoccupations. C’est lui qui va faire de votre offre une réussite et développer votre business, et ainsi accroître votre chiffre d’affaires.

2 - Définir la chaîne de valeur ajoutée

À ce stade, une fois votre offre définie, vous allez déterminer la chaîne de valeur, de la matière première jusqu’à votre client.

L’idée ici est de décrire précisément chaque maillon de la chaîne :

  • les étapes du processus ;
  • les tâches à réaliser ;
  • les moyens techniques et humains ;
  • les temps nécessaires à chaque fois ;
  • les délais ;
  • la qualité et les quantités attendues.

L’objectif est d’éliminer toute action inutile ou tout procédé qui peut être évité afin d’aller à l’essentiel et de gagner en performance.

Chaque étape est alors analysée, mesurée et évaluée. On parle dans ce cas également de NVA pour non-valeur ajout��e. Cela signifie que toute action sans valeur ajoutée peut (doit) être éconduite.

3 - Assurer un flux de travail continu

Une fois que la chaîne de valeur est en place et optimisée, il est temps de passer à un système dit de « flux tendu ». L’objectif est de pouvoir répondre à vos demandes client en minimisant vos coûts et vos délais de fabrication et de livraison.

Le flux de production doit alors être linéaire, fluide et maîtrisé par l’ensemble de vos collaborateurs. Il s’agit ici de suivre parfaitement chaque étape pour assurer une continuité de travail sans couture et sans fausse route.

Il est alors possible de diviser et d’organiser les tâches pour mieux les analyser, les suivre, et donc les améliorer en temps réel. Il est encore possible à ce stade d’éliminer des actions superflues.

4 - Passer au « flux tiré »

Ici, c’est le client qui est demandeur de votre offre. Vous ne mettrez en place votre chaîne de production qu’une fois le besoin réellement identifié. On parle aussi de système juste-à-temps. Vous lancez les processus dès que votre client commande. C’est le meilleur moyen d’éviter tout gaspillage.

Il vous est alors possible de mettre en place un système de précommande vous laissant le temps de fabriquer ou de recevoir le produit commandé par votre client. Dans la restauration par exemple, cela se matérialise par le fait de ne pas préparer les plats à l’avance, mais de les élaborer qu’une fois la commande passée.

5 - Développer le principe d’amélioration continue

L’étape finale consiste à mettre en place un système d’amélioration continue. En effet, vous n’êtes pas à l’abri d’un problème qui survient dans les différentes étapes de la chaîne de valeur. Par ailleurs, les processus évoluent et les technologies font toujours preuve d’innovation.

Il est alors opportun pour vous d’y prêter attention pour tendre sans cesse vers une qualité de produit et/ou de service parfaite.

💡 Pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur des outils comme la roue de Deming. Vous pouvez également organiser des réunions régulières pour obtenir des feedbacks permettant :

  • d’améliorer encore et toujours les procédés, les moyens et la qualité ;
  • d’optimiser les coûts.

☝️ Il est important, dans cette démarche d’amélioration continue, d’interroger chaque salarié impliqué afin d’avoir des retours pertinents et concrets. C’est le meilleur moyen de procéder à la mise en application d’actions concrètes, et ce dans un délai rapide ou en tout cas raisonnable.

Quels sont les avantages du lean management ?

Le lean management présente de nombreux avantages :

  • L’amélioration de la qualité : l’objectif du lean management est d’éliminer le superflu en augmentant la qualité.

  • La satisfaction client : si qualité il y a, satisfaction client il y aura. Cela permet d’attirer de nouveaux clients, mais aussi de fidéliser les actuels.

  • Une hausse des ventes : qui dit satisfaction client dit ventes, et donc augmentation du chiffre d’affaires.

  • L’implication des collaborateurs : en interne, les collaborateurs qui ont des tâches précises, claires et définies à réaliser seront de fait plus impliqués. Ils seront alors plus productifs et efficaces dans leur travail.

  • Une réduction des coûts : le principe du lean management est d’éviter toute tâche ou toute action inutile. Cela permet in fine de réduire les coûts de production.

  • Une réduction des gaspillages : la parfaite utilisation des ressources permet de limiter, voire de supprimer le gaspillage. C’est de bon augure pour la démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

☝️ Le lean management est une organisation agile où vos collaborateurs savent précisément ce qu’ils ont à faire, et où vos clients sont au centre des décisions stratégiques. Le tout suit un objectif d’amélioration des performances de votre entreprise pour accroître continuellement votre business.

Quels sont les outils du lean management ?

Il existe plusieurs outils à votre disposition en lean management. Listons-en quelques-uns.

La méthode des 5 S

Il s’agit d’une méthode japonaise qui organise et optimise le temps de travail.

Les 5 S sont :

  • Seiri : débarrasser ;
  • Seiton : ranger ;
  • Seiso : nettoyer ;
  • Seiketsu : standardiser ;
  • Shitsuke : discipliner.

L’objectif est de limiter les pertes de temps.

Les 5 P

La méthode des 5 P vise à répondre cinq fois à la question « Pourquoi ? » afin d’aller au plus profond de la problématique.

Les Muda

En lean management, les Muda sont les actions superflues qui peuvent être éliminées :

  • la surproduction ;
  • le surplus de stock ;
  • les défauts, les retouches ou les rebuts ;
  • les temps d’attente ;
  • les transports inutiles ;
  • les déplacements inutiles ;
  • les traitements inutiles.

Le Gemba Walk

Cette démarche consiste à aller directement sur le terrain pour constater et analyser les choses sans se contenter d’un retour descendant.

Il s’agit de prendre la réelle mesure des processus.

La méthode Kaizen

La méthode Kaizen arrive en fin de processus du lean management, lors de la phase d’amélioration continue.

L’objectif est de résoudre les problèmes rapidement et de mettre en place des actions correctrices concrètes dans le but de perfectionner les processus.

La méthode Kanban

La méthode Kanban est un système de gestion des stocks par étiquettes, dans le modèle « flux tiré ».

Le VSM (Value Stream Mapping)

Cet outil permet de cartographier les différents processus.

Le VSM est un bon moyen d’identifier les obstacles pour mieux les corriger.

La roue de Deming ou méthode PDCA

La roue de Deming est un outil qui intervient au moment de la phase d’amélioration continue.

Elle permet de mettre en place une gestion de projet dont le but est de progresser sur les processus à venir.

Comment mettre en place le lean management dans son entreprise ?

Mettre en place le lean management dans votre entreprise passe par plusieurs solutions :

  • définir des objectifs précis et réalistes (méthode SMART) ;
  • réduire les temps de pauses pour être plus productifs ;
  • optimiser les postes de travail pour plus d’efficacité ;
  • détailler les processus et les tâches à réaliser ;
  • impliquer les salariés ;
  • aller sur le terrain ;
  • expérimenter ;
  • analyser et piloter l’ensemble des maillons de la chaîne de valeurs.

💡 Vous pouvez vous appuyer sur les outils et méthodes précédemment cités pour mettre concrètement en place votre démarche de lean management.

En résumé

En quelques mots, le lean management est une méthode qui consiste à réduire les actions ou les processus inutiles. L’objectif est de limiter le gaspillage et de réduire les coûts, tout en développant une qualité de produit ou de service.

Le lean management passe par plusieurs phases, de l’identification du besoin réel du client jusqu’à l’amélioration continue des processus, et des produits ou des services proposés.

Pour cela, il existe différents outils à l’instar de la méthode des 5 S ou encore de la méthode Kanban pour optimiser la gestion des stocks.

Actuellement Editorial Manager, Jennifer Montérémal a rejoint la team Appvizer en 2019. Depuis, elle met au service de l’entreprise son expertise en rédaction web, en copywriting ainsi qu’en optimisation SEO, avec en ligne de mire la satisfaction de ses lecteurs 😀 !

Médiéviste de formation, Jennifer a quelque peu délaissé les châteaux forts et autres manuscrits pour se découvrir une passion pour le marketing de contenu. Elle a retiré de ses études les compétences attendues d’une bonne copywriter : compréhension et analyse du sujet, restitution de l’information, avec une vraie maîtrise de la plume (sans systématiquement recourir à une certaine IA 🤫).

Une anecdote sur Jennifer ? Elle s’est distinguée chez Appvizer par ses aptitudes en karaoké et sa connaissance sans limites des nanars musicaux 🎤.

Jennifer Montérémal

Jennifer Montérémal, Editorial Manager, Appvizer

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus

Meilleurs logiciels pour vous