Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?

Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?

Donner une définition de la maintenance prédictive est plus compliqué qu’il n’y paraît. Cette notion métier liée à la gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) consiste à anticiper les besoins de maintenance pour éviter l’arrêt de la production suite à une avarie sur une machine.

Bien que connue, la maintenance prédictive n’est pas toujours choisie et appliquée par les entreprises industrielles, au profit d’une maintenance préventive. En effet, elle est plus coûteuse et complexe à mettre en place que cette dernière. Cela dit, les bénéfices sont plus grands, et cette solution est plus avantageuse à long terme.

L’analyse des données et la maintenance connectée permettent aujourd’hui de gérer la maintenance plus sereinement, et de prévoir les pannes, plutôt que de les réparer, en toute sécurité.

Quel type de maintenance choisir ? Quelles différences entre maintenance prédictive et maintenance préventive ? Quel outil choisir pour organiser les opérations de maintenance dans une entreprise du secteur industriel ? appvizer répond à vos questions dans cet article.

SOMMAIRE

Suggestion de logiciels pour vous

Mapp Acquire

Mapp Data Management Platform
DMP pour collecter des données et cibler des audiences
Livre blanc gratuit
Voir ce logiciel

Asana

Asana
Gestion de projets, tâches, et travail en équipe
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel

Outburn

Outburn
Création et gestion dynamique de plannings médicaux
Optimiser mon planning
Voir ce logiciel

Maintenance prédictive : définition

Qu’est-ce que la maintenance prédictive ?

La maintenance prédictive est définie selon la norme NF EN 13306 X 60-319 comme une « maintenance conditionnelle exécutée en suivant les prévisions extrapolées de l’analyse et de l’évaluation de paramètres significatifs de la dégradation du bien » (source : Wikipédia).

La maintenance prédictive est également désignée par sa traduction de l’anglais « predictive maintenance » : on parle de maintenance prévisionnelle.

Comment se déroule ce type de maintenance ? Elle passe par l’évaluation de l’état des équipements pour détecter les signes de pannes et anticiper ces dernières. En somme, elle permet de surveiller l’usure des composants des machines qui pourrait ensuite les endommager.

Les objectifs de la maintenance prédictive

L’objectif final de la maintenance prédictive est double : réduire la fréquence des pannes des machines et, en conséquence, diminuer la fréquence des interventions de réparation.

Pourquoi avoir recours à la maintenance prédictive ?

  • pour anticiper les moments précis où une panne pourrait intervenir ;
  • pour détecter la probabilité de ces défauts ;
  • pour prévoir les défaillances des machines avant qu’elles ne surviennent.

La maintenance prévisionnelle, ou prédictive, permet de planifier les réparations de machines au moment le plus opportun pour l’entreprise, à savoir quand elles ont des conséquences minimales sur la production. Le processus optimal est de mettre en place un plan de maintenance prédictive pour réaliser des économies liées aux réparations et améliorer la productivité.

Quelle méthode suivre ?

Pour une maintenance prédictive optimale, il est possible de combiner différentes méthodes pour obtenir de meilleurs résultats. Nous vous présentons trois méthodes de maintenance.

Avant toute chose, il faut :

  • lister les pièces à surveiller,
  • établir les seuils d’alerte,
  • définir la périodicité de la vérification,
  • auditer la mise en place de la maintenance prédictive dans votre entreprise,
  • mettre à jour la procédure dans le plan de maintenance préventive.

La mesure acoustique

Cette méthode a recours aux ultrasons pour évaluer l’état des machines industrielles. L’écoute des ultrasons émis par les équipements en fonctionnement aide à détecter : 

  • un défaut mécanique,
  • une fuite,
  • un problème électrique,
  • un défaut d’étanchéité.

La thermographie

La thermographie surveille le profil thermique des équipements industriels grâce à des capteurs de températures. Les caméras infrarouges sont fréquemment utilisées.

Elle identifie les variations anormales de température qui peuvent indiquer :

  • une fuite,
  • un point chaud,
  • un défaut électrique.

Avantage de la thermographie : elle ne nécessite aucun contact avec les machines, et n’impose donc pas d’interrompre les opérations en cours.

L’analyse vibratoire

L’analyse vibratoire intervient comme un complément de la méthode thermique ou acoustique pour confirmer un diagnostic et le préciser. Elle analyse les vibrations émises par les machines en fonctionnement.

Cette méthode identifie :

  • un défaut de serrage,
  • un défaut d’alignement (arbre de transmission, par exemple),
  • une usure d’une pièce.

Les vibrations peuvent être mesurées selon l’amplitude, le niveau acoustique (décibels) ou la fréquence (hertz).

D’autres méthodes existent : contrôle par examen visuel, contrôle radiographique, contrôle d’étanchéité, magnétoscopie, etc.

Maintenance prédictive, maintenance préventive : quelle différence ?

Maintenance préventive : définition

La maintenance préventive, à ne pas confondre avec la maintenance prédictive, est un type de maintenance planifiée à l’avance, selon un planning d’interventions régulières et des périodes prédéfinies. Cette maintenance est réalisée d’après les recommandations du constructeur des machines.

Elle ne permet pas de prévoir les pannes, mais, au contraire, peut engendrer des opérations de maintenance superflues, qui n’auraient pas été prévues dans le cadre d’un plan de maintenance prédictive.

La maintenance prédictive facilite le suivi de l’entretien des outils de production, mais est complexe à mettre en place. La maintenance préventive répond à la logique inverse : plus simple à mettre en place, mais moins pertinente.

Avantages de la maintenance prédictive

Par rapport à la maintenance préventive, la maintenance prédictive permet :

  • de diminuer le nombre d’interruptions des machines pour des opérations de maintenance,
  • de diminuer le nombre de pannes,
  • de mieux planifier les interventions,
  • de mieux préparer les équipes d’intervention,
  • de mieux échanger entre les professionnels de maintenance et les équipes de production,
  • de mieux anticiper et gérer les besoins de pièces détachées des outils.

Les autres types de maintenance

La maintenance corrective intervient suite à la détection et à l’identification d’une panne ou lorsqu’il faut remettre une machine en état. Elle comprend :

  • la maintenance palliative, qui s’apparente à un dépannage, consiste à réparer de manière provisoire une ou plusieurs avaries afin que la machine puisse accomplir tout ou partie d’une fonction ;
  • la maintenance curative, qui a pour but de remettre une machine dans un état donné pour qu’elle accomplisse une fonction donnée.

La maintenance conditionnelle est la « maintenance préventive basée sur une surveillance du fonctionnement du bien et/ou des paramètres significatifs de ce fonctionnement intégrant les actions qui en découlent », d’après la norme NF EN 13306 X 60-319.

La maintenance préventive systématique intervient à des intervalles de temps bien précis, définis selon un planning qui ne prend pas en compte les conditions d’utilisation de la machine.

Le big data au service de la maintenance industrielle

Maintenance et IoT : un mariage réussi

Comment la maintenance prédictive permet-elle d’anticiper les opérations de maintenance à réaliser sur les machines, et de minimiser les réparations des outils et les coûts associés ? La réponse se trouve dans l’analyse des données permise par l’internet des objets (IoT ou Internet of Things). On parle aujourd’hui de « maintenance 4.0 » ou d’ « industrie 4.0 ».

Comment ça marche ?

Les capteurs sur les machines fonctionnent comme un système de surveillance des outils de production en temps réel. Ils transmettent les données à un logiciel pour qu’un technicien de maintenance les analyse pour :

  • déterminer la probabilité d’un défaut sur une machine,
  • déterminer le type de défaut possible,
  • anticiper une panne,
  • prévoir l’entretien nécessaire à effectuer sur une machine pour éviter la panne et ne pas bloquer la production.

Pour mettre en place un plan de maintenance et réduire leurs coûts de maintenance de manière globale, les industriels ont à leur disposition des logiciels spécialisés pour la gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO).

Quel outil choisir pour réaliser la maintenance de vos machines ?

InUse fait parler les machines

Pour les PME, ETI, grands groupes

InUse est conçu pour les entreprises industrielles d’au moins 50 salariés et s’appuie sur la maintenance connectée et la « smart maintenance » pour aller plus loin que la simple GMAO. Comment ? C’est simple : InUse transforme les données des équipements industriels en recommandations opérationnelles pour les équipes techniques.

Cette solution combine la GMAO et l’analyse des données pour outiller des techniciens de maintenance avec un outil connecté qui anticipe leurs besoins. Les données reçues dans l’application en provenance des machines sont connectées en temps réel. On va au-delà d’un reporting digitalisé des opérations de maintenance.

InUse s’adapte par rapport au contexte de production, et applique des algorithmes de maintenance prédictive, curative et préventive qui améliorent les opérations de maintenance, en s’appuyant sur les données d’usage. En bref, il ne s’agit pas de changer votre GMAO, mais de la connecter pour faire mieux.

XMaint, la GMAO clé en main

Pour les TPE, PME, ETI, grands comptes

XMaint est un logiciel de GMAO pensé pour les entreprises industrielles et tertiaires. Sa force réside dans son utilisation simple et son intégration rapide au sein des équipes techniques, car il s’adapte à chaque projet.

C’est un outil de pilotage et d’aide à la décision pour les gestionnaires de maintenance qui s’appuient sur les données pour savoir quand et où intervenir. XMaint promet une baisse des coûts de maintenance de 25 % en moyenne.

Maintenance prédictive définition XMaint

Soyez réactif dans votre gestion des interventions, organisez au mieux votre planning d’opérations de maintenance et optimisez même vos stocks avec XMaint.

Ce logiciel de GMAO offre un très bon rapport qualité/prix.

Mobility Work, réseau social de maintenance

Pour les TPE, PME, ETI, grands comptes

Mobility Work est un logiciel de GMAO qui se veut être un « réseau social de maintenance ». Il est disponible en mode SaaS sur tous les navigateurs et sur application mobile compatible avec iOs et Android.

Sa prise en main très rapide simplifie la tâche des techniciens de maintenance de manière quasi immédiate. Vous accédez aux informations de manière plus rapide, grâce à une recherche dans l’outil, par exemple. L’analyse simple et précise des données se fait directement dans l’outil, grâce au big data.

Mobility Work dépasse le simple cadre de la solution de GMAO : il met en relation les fabricants de machines et de consommables avec les acteurs industriels pour améliorer significativement l’échange entre les deux parties.

Suggestion de logiciels pour vous

Iterop

Iterop
BPM simple et innovant pour améliorer votre organisation !
Démo en ligne
Voir ce logiciel

Afineo PIM

Afineo PIM
Accélérez votre business avec la plateforme AFINEO
Demande de Démo
Voir ce logiciel

Proggio

Proggio
Gestion des tâches et gestion de projet collaboratives
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire