SAP Manufacturing Execution est-elle la solution MES ultime ?

Est-ce que SAP Maufacturing Execution est le bon plan ?

SAP a annoncé la sortie de SAP Manufacturing Execution Suite 15.1 en Janvier 2016. Cette offre est devenue réalité suite à des discussions entre de SAP et ses clients, ses partenaires et les analystes du secteur.
Cette toute dernière suite est composée de SAP Manufacturing Execution (ME) 15.1, de SAP Manufacturing Integration and Intelligence (MII) 15.1, avec SAP Plant Connectivity (PCo) 15.1. Avec cette version, l'intégralité de SAP Manufacturing Execution Suite est maintenant disponible sur la plate-forme in-memory SAP HANA, augmentant les performances analytiques et fournissant un système simplifié.
 

Contenus suggérés pour vous

Guide d'achat
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Analyse logicielle
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Appel d'Offres
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Guide d'achat ERP pour les fabricants de marchandises DEACOM ERP : analyse et avis du logiciel de gestion de procédés de facbrication Document complet pour réaliser un appel d'offres pour l'acquisition d'un ERP

 

SAP HANA : Un Game Changer pour les systèmes de gestion de processus intdustriels ?

Avec la version du logiciel SAP ME 15.1, les clients dans les secteurs industriels pourraient bénéficier de nombreuses améliorations du logiciel SAP ME 15.1, en commençant par les innovations suivantes :

  • Sous-étapes ajoutées, représentant généralement une liste de tâches ou d'activités à compléter ;
  • Prise en charge accrue des scénarios de produits paramétrables ;
  • Capacités de déploiement de masse améliorées ;
  • Tableau de bord de l’agent de production consolidé (POD) pour un environnement semi-automatisé, réduisant les interventions des opérateurs ;
  • Prise en charge de plusieurs navigateurs tels que IE, Safari, Firefox et Chrome ;

En plus de cela, la version SAP MII 15.1 (y compris SAP PCo 15.1) comprend ce qui suit :

  • Rapports de fabrication simplifiés grâce à la Self Service Composition Environment (SSCE) ;
  • Amélioration de la visibilité opérationnelle grâce à l'intégration de fichiers 3D ;
  • Prise en charge par l’Internet des objets (IoT) d’une destination supplémentaire avec notification PCo à distance ;
  • Surveillance et analyse énergétique ;
  • Configuration simplifiée pour le taux de rendement global (TRG), les rapports TRG à l'aide de l'intégration SAP Lumira et SAP PM (Plant Maintenance).

L'adoption par les clients s’illustre par le fait que 19 d’entre eux ont participé avec succès au programme Early Adopter Care de trois mois, partageant des commentaires positifs sur les nouvelles offres de fabrication SAP.

DELMIA Apriso de Dassault Systèmes investit en combinant le Décisionnel Industriel (DI) avec l'exécution des opérations depuis maintenant de nombreuses années. SAP semble confirmer que cette stratégie est une bonne pratique à suivre, ce qui est bon pour tous les fabricants. En outre, la migration vers le Cloud ne disparaît pas, et deviendra probablement une pratique courante plus importante dans le futur. Surtout quand on regarde les logiciels de Business Intelligence (BI) pour fournir une meilleure aide à la décision : le Cloud et la mobilité ont beaucoup de sens.

Atelier de fabrication utilisant SAP

La plupart des améliorations apportées aux versions 15.1 facilitent l'analyse, permettent aux utilisateurs de considérer l'analyse prédictive du Big Data et considèrent l'importance croissante de l'IoT. Relier des objet via Internet est géré par PCo et, sur la base de cette connectivité, SAP peut proposer des processus opérationnels et des analyses tels que la surveillance de l'énergie, la maintenance prédictive, la logistique connectée et le compteur intelligent, qui vont au-delà de la portée moyenne MES. 

L'IoT modifie la façon dont les contrôles de l'installation interagissent. On se demande même si SAP ne serait pas la solution MES de prochaine génération. L'ancienne conception de SAP ME a été étroitement intégrée dans SAP ERP. Les anciennes commandes de machines étaient analogiques et le logiciel MES était nécessaire pour automatiser les commandes. Les grands fournisseurs de logiciels spécialisés MES ont souvent fourni les contrôles de l'installation, mais avec l'avènement de l'IoT, les utilisateurs pourraient ne plus avoir besoin d'une des solutions de logiciel MES spécialisées à cette fin.

Les systèmes MES spécialisés font preuve de pérennité

Pourtant, les logiciels spécialisés dans le MES font mieux certaines choses que les principaux éditeurs de logiciels ERP qui ajoutent des fonctions de MES, comme le montre leur pérennité.

En ce qui concerne les différences entre un ERP par rapport à un MES, il subsiste encore la question de la performance des éditeurs MES non spécialisés. Quels que soient les nouveaux produits SAP et Oracle lancés comme une opération d'extension de leurs gammes de produits ou d’un ERP basé dans le Cloud, il peut y avoir une lacune de conception pour les volumes ou les performances nécessaires sur la surface de vente. Bien sûr, les environnements à faible volume et aux produits peu diversifiés n'ont pas besoin de toutes ces performances et peuvent donc être exécutés sans une gamme de logiciels MES spécialisée « complète » comme Apriso, Siemens Simatic IT, GE ou iBASEt. Mais pour les grandes organisations avec une extrême complexité, un lancement accéléré de nouveaux produits (NPI) et avec des modèles de produits évoluant fréquemment, l'ERP ne peut pas tout faire et ne devrait pas le faire, car il n'était pas conçu pour cela à l'origine. Certains systèmes ERP ont des origines industrielles et possèdent des fonctionnalités MES natives telles que ProfitKey, Plex Systems, IQMS et Epicor, mais celles-ci ciblent généralement les entreprises de taille moyenne.

Pour les grandes entreprises, les problématiques vont bien plus loin que de la vitesse de calcul. SAP HANA est essentiellement une base de données spéciale, très rapide et un ensemble d'interfaces de programmation (API) pour se connecter à d'autres applications. Avec SAP HANA, l'information peut être plus facilement transmise aux applications informatiques d'entreprise. Cependant, il ne contournera pas le challenge du traitement des transactions qui se produisent avant que l'article n’arrive dans l’atelier de fabrication - par exemple, dans le domaine de l'ingénierie - et surtout dans l’atelier. 

L'ERP est basé sur des gammes opératoires et des nomenclatures (BOMs), alors que le système MES crée des processus beaucoup plus fins, avec de nombreuses petites pièces et étapes - une étape d’acheminement dans le MES nécessite du temps, des ressources et génère des coûts. Une étape MES peut avoir plusieurs points de consigne, des tests, des versions matérielles, des sorties, etc. Un processus MES peut fonctionner pendant un certain temps, il est alors nécessaire de prendre un échantillon, de le tester, de l’ajuster, puis de répéter l’opération. Les structures MES sont très différentes de l'ERP, et les scripts MES génèrent généralement un code « personnalisé ».

Les logiciels ERP et MES ont un rôle à jouer. SAP HANA peut mieux signaler et analyser les scénarios « et si ». D'autre part, les capacités de certains éditeurs de systèmes MES dans des secteurs verticaux, par exemple, avec iBASEt sur le marché de l'aérospatiale et de la défense (A&D), comme A&D a des opérations plus longues, des outils spécialisés et des compétences ou des certifications et des capacités réglementaires qui entraînent des problèmes de coûts et de planification - ont jusqu'à présent dépassé l'empreinte fonctionnelle et les améliorations de SAP ME. 

Contenus suggérés pour vous

Guide d'achat
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Analyse logicielle
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Appel d'Offres
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Guide d'achat ERP pour les fabricants de marchandises DEACOM ERP : analyse et avis du logiciel de gestion de procédés de facbrication Document complet pour réaliser un appel d'offres pour l'acquisition d'un ERP

Des avantages significatifs et des améliorations de performance sont possibles lorsque l'on regroupe les opérations sur un modèle et une plate-forme uniques de données communes pour faciliter la gestion centrale et la distribution des bonnes pratiques. Mais certaines entreprises manufacturières pourraient préférer regarder une combinaison de technologies pour obtenir une fonctionnalité fédérée distribuée, lorsque diverses sections ont leurs propres besoins MES - plutôt que centralisés. C'est ce dont parlent certains membres chez MESA International dernièrement, en ce qui concerne la fabrication intelligente.
Les clients SAP potentiels et existants des secteurs industriels devraient s'intéresser aux nouvelles capacités mentionnées ci-dessus. Certains pourraient en bénéficier énormément, tandis que d'autres pourraient encore nécessiter la coexistence de SAP avec d'autres éditeurs de solutions MES de premier ordre.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire