CMS gratuit, une bonne idée pour mon site ?

CMS Gratuit : avantage et inconvénients
SiteW.com
Gratuit

SiteW.com

Outil intuitif pour créer seul son site internet facilement
Créez votre propre site Internet
Google Merchant Center
Prix sur demande

Google Merchant Center

Chargez vos produits sur Google Shopping depuis Prestashop
Ajouter à Prestashop
Send-Up
Prix sur demande

Send-Up

La plateforme de communication digitale bordelaise
Essayer gratuitement

Vous êtes nombreux à chercher une solution pour votre site internet. Le mot CMS gratuit revient souvent :  à quoi faut-il s’attendre ? Mettons en parallèle les CMS afin de mieux les appréhender. 

Pourquoi créer un site web ?

De la nécessité de créer un site internet

Vous devez être présent sur internet, et ce, quelle que soit votre activité : prestataire de service, vendeurs de bien ou même organisme associatif ou institutionnel. On doit pouvoir vous trouver sur un moteur de recherche, vous localiser, connaître vos horaires d’ouverture, vos coordonnées, etc.

Mais comment faire un site ?

Comment créer son site ? Vous ne faites pas de programmation, vous ne parlez pas trois mots d’HTML – ce fameux langage web – et vous n’avez rien d’un geek. Existe-t-il des outils pour novice ? Pouvez-vous vous dispenser d’apprendre le code ou de recourir aux services payants d’un développeur ?

La solution : le CMS open source

Si certains webmasters créent encore leur framework (ossature) eux-mêmes, la plupart se servent de ce que l’on appelle des CMS (Content Management Systems). Fonctionnant sur la logique WYSIWYG (What You See Is What You Get), ils permettent de créer un site sous une forme visuelle, sans avoir à coder. Il existe des CMS gratuits, c’est vers eux que nous vous orientons.

Que prendre en compte quand on crée un site web ?

CMS gratuit ne signifie pas zéro dépenses

Parmi les CMS, certains sont gratuits. Attention, cela ne veut pas dire que vous ne débourserez rien pour votre site. À moins de se satisfaire d’une URL (Uniform Resource Locator) pas du tout pro, flanquée d’une extension du type www.votremarque.wordpress.com avec la formule basique d’une plateforme basique, comme wordpress. Non, pour avoir un site dynamique, votre plateforme devra être judicieusement choisie et il faudra nécessairement dépenser de l’argent, ne serait-ce que pour être hébergé, et cela même avec un logiciel libre et facile, comme c’est le cas avec les CMS made simple par exemple.

Créer son site avec sérieux

Votre site est l’image de votre entreprise. Avec une URL non professionnelle, vous jetez du discrédit sur votre activité. Or c’est un support avec lequel vous espérez créer de l’engagement : lever des nouveaux prospects par exemple, ou fidéliser vos clients. Avec la création d’un site web, une startup peut réussir à séduire des investisseurs, à convaincre des financeurs ou à fédérer autour de son projet.

Créer un site pour donner confiance à l’acheteur

Si vous souhaitez vendre en ligne, l’URL est un élément d’assurance primordial pour l’acheteur. Il ne remplira un formulaire de contact et ne paiera sa commande, en renseignant ses numéros de carte bleue, que s’il est en confiance. Une interface non fluide pour l'internaute reflète un esprit d'amateur et sème le doute dans les esprits, ce qui peut vous faire rater la vente.

Prendre en compte la question de l’hébergement

« Pour héberger mon site, je prends l’hébergeur le moins cher ». C’est probablement votre réflexion car comme l’URL, l’économie des frais d’hébergement est possible. Solution de facilité oui, mais qui est déconseillée. D’abord parce que cela vous rend tributaire d’acteurs tiers pour un enjeu aussi important que celui de votre image. Ensuite parce que c’est compensé par la présence de publicités aléatoires sur votre site, ce qui n’a jamais été gage de professionnalisme. La simplicité et l’efficacité ne se trouvent donc pas du côté de l’économie.

Que faire avant de choisir les outils de gestion de contenu ?

Trois choix à faire

Pour votre site, vous aurez donc à charge les frais associés à la location de votre nom de domaine (compter entre 8 € et 14 € par an) et l’abonnement chez l’hébergeur (entre 4 € et 6 € mensuel). Un triple choix s’impose donc : celui d’un registrar, d’un hébergeur et d’une solution outil type CMS.

Avoir une base technique

Vous l’aurez senti, l’installation d’un site fait appel à des aspects aussi divers que variés. Les acteurs sont nombreux, les recommandations différentes. Pour s’y retrouver, mieux vaut s’y connaître, ou avoir la patience et la curiosité d’apprendre : les tutoriaux ne manquent pas sur la toile.

Apprendre Wordpress

Un CMS comme wordpress fonctionne sous Apache et permet de paramétrer le CSS (Cascading Style Sheets), et de ne pas passer par un éditeur de texte HTML. Son utilisation intuitive et son installation facile – en le téléchargeant sur le site .org puis en procédant à un transfert depuis votre client FTP (File Transfert Protocol), en ayant créé votre base MySQL au préalable – vous permet de comprendre les bases du système de gestion de contenu et d’acquérir sans effort un bon niveau en termes de responsive web design, c’est à dire d’accessibilité sur les supports pour l’internaute. Sinon, certains hébergeurs proposent des modules en un clic.

Lire aussi : Tutoriel Wordpress

Les autres CMS gratuits pour créer et personnaliser votre site

D’autres solutions existent comme Drupal, Joomla ou encore Xoops. Toutes offrent plus de souplesse pour la personnalisation ou la refonte de votre site, bien qu’il faille évidemment imaginer votre interface à partir d’un template avant de la générer. On avance jamais à l’aveugle, encore moins avec un site personnalisable. Reste que ces outils sont parfaits pour le gestionnaire de contenu qui développe son site. Le degré de connaissance exigé par chacun varie. Attention cependant car le paysage est mouvant : certaines solutions CMS naissent et ne durent pas : comme Mambo, à l’abandon depuis 2013.

Les CMS payants pour les néophytes

Comment sont-ils vendus ?

D’autres CMS sont payants. Dans ce cas sont automatiquement proposés à l’acheteur un support et un kit pour faire un site sans connaissance préalable. C’est le cas de e-monsite par exemple. Ces CMS fonctionnent généralement sous forme d’abonnement.

Un package complet

Pour simplifier les démarches, et éviter de multiplier les interlocuteurs, beaucoup proposent une offre globale avec tous les plugins nécessaires. C’est le cas de Weebly par exemple. Vous êtes guidé à travers les étapes, et n’avez qu’un seul fournisseur en interface.

Rester vigilant

Le paysage évolue, et les services des uns et des autres avec. À l’image de Prestashop cloud, dont le service, interrompu en début d’année, a incité tous les adhérents à migrer vers un hébergeur partenaire. Dans d’autres cas, c’est la conformité des CGV (Conditions Générales de Vente) qui a pu poser problème, comme sur Wix pendant un temps.

Les marketplaces comme alternatives

Certains prestataires proposent de créer un espace sur une marketplace, comme Shopify par exemple. Attention cependant à bien en évaluer les coûts. Ce type de formule, sur le long terme, peut vous revenir plus cher qu’une autre alternative.

Pour choisir votre CMS, au-delà du critère prix, l’aspect fonctionnel des possibilités offertes, la dimension sécuritaire du dispositif, et la qualité de référencement associée sont autant de points à considérer de prêt. Pour les novices, ne faites pas l’erreur de vouloir tout faire seul : vous y passeriez un temps qui serait mieux mis à profit sur le développement de votre activité, par exemple.

Predict by Sparklane
Prix sur demande
4

Predict by Sparklane

L'Intelligence Artificielle au service des commerciaux
Demander une démo
wewmanager
Prix sur demande
5

wewmanager

Envoi de campagnes Emailing & SMS simple et innovant
Démo gratuite
ExpertSender
Prix sur demande

ExpertSender

Elu meilleur système de Segmentation & Délivrabilité !
Démonstration gratuite

Ajouter un commentaire