Les types de maintenance : les distinguer pour mieux gérer vos interventions

Les types de maintenance : les distinguer pour mieux gérer vos interventions

Connaissez-vous tous les types de maintenance, à quels besoins spécifiques ils répondent et les solutions logicielles les plus adaptées pour gagner en productivité ?

L’objectif de toute entreprise, qu’elle soit dans la fabrication de produits, ou encore dans la prestation de services, est de générer un chiffre d’affaires important et surtout d’en dégager des bénéfices nets satisfaisants. Mais face aux revenus, des dépenses, anticipées ou imprévues, peuvent entrer en ligne de compte et gâcher le résultat...

L’entreprise, prudente et proactive, déploie une stratégie de maintenance pour veiller au bon entretien de ses équipements, à leur fonctionnement optimal et à la continuité de ses activités.
Il en va de sa productivité mais aussi de la satisfaction de ses clients et de ses collaborateurs.

Selon l’AFNOR, il existe différents types de maintenance, adaptés aux machines ou aux logiciels, et déterminés suivant la finalité, le résultat ciblé et les moyens techniques d’intervention à disposition. 

appvizer vous propose un inventaire de la maintenance et un éventail de solutions pour vous aider à gérer toutes les interventions d’entretien préventif et curatif et réussir votre équation rentabilité + productivité.

Suggestion de logiciels pour vous

Praxedo

Praxedo
La solution SaaS 100% dédiée à la gestion d'interventions
Test gratuit 30 jours
Voir ce logiciel

Kizeo Forms

Kizeo Forms
Digitalisez et améliorez la gestion de vos interventions !
Essai Gratuit
Voir ce logiciel

Twimm

Twimm
GMAO web/mobile des prestataires & gestionnaires immobiliers
Demandez une démo
Voir ce logiciel

Les différents types de maintenance

Les opérations de maintenance incluent :

  • le dépannage, 
  • la réparation, 
  • le réglage, 
  • la révision, 
  • le contrôle, 
  • la vérification, 

des équipements, matériels et virtuels.

Elles sont indispensables pour une bonne gestion de contraintes de production telles que la qualité, la sécurité, l’environnement et le coût.

La liste des types de maintenance est assez longue et les termes utilisés, ou les interprétations, parfois différents.

Faites-vous la différence entre maintenance préventive et corrective ou entre maintenance curative et corrective ? À quoi servent-elles ? Petit tour d’horizon.

La maintenance selon le type d’équipement

Deux types d’équipement :

  • l’équipement matériel (machines, automobiles, électroménagers, robots, etc.) → maintenance industrielle
  • l’équipement immatériel (logiciels, serveurs, sites internet, etc.) → maintenance informatique.

Les types de maintenance : la maintenance industrielle 4.0

© Wavestone

La maintenance selon le résultat ciblé

Une maintenance peut être programmée pour garantir un résultat précis comme :

  • la fréquence d’utilisation sur une période donnée, 
  • la disponibilité du bien, 
  • la durabilité, 
  • le maintien dans un état de référence, etc., 

La maintenance selon les moyens techniques d’intervention

Les moyens techniques sont variés :

  • l’intervention automatisée (vidange de la machine à café tous les 50 cafés), 
  • l’intervention à distance (ou télémaintenance) avec l’aide d’un support technique (téléphone, chat, etc.),
  • l’intervention physique, 
  • l’intervention assistée d’un logiciel de gestion, etc.

La maintenance selon la finalité

  • prévenir les pannes → maintenance préventive, 
  • réparer le matériel → maintenance curative, maintenance corrective, 
  • faire évoluer le matériel → maintenance évolutive, maintenance adaptative,
  • analyser les machines → maintenance prédictive.

Focus sur les types de maintenance par finalité

La maintenance préventive

Les types de maintenance : la maintenance préventive

L’AFNOR la définit ainsi : « Maintenance exécutée à des intervalles prédéterminés ou selon des critères prescrits et destinée à réduire la probabilité de défaillance ou la dégradation du fonctionnement d’un bien ou la dégradation d’un service rendu ».

Dans une démarche proactive, elle prend en compte plusieurs critères pour anticiper les dysfonctionnements d’un bien ou d’un service :

  • les réglementations touchant certains matériels et certaines infrastructures pour répondre à des normes (dans l’industrie pharmaceutique ou aéronautique par exemple), 
  • le retour d’expérience des utilisateurs et les rapports des machines,
  • les préconisations des constructeurs, à prendre en compte notamment dans l’optique de pouvoir faire appliquer la garantie ou l’assurance qualité en cas de panne.
    Dans ce dernier cas, on parle parfois de maintenance prédéterminée, qui ne dépend pas de l’état réel des machines mais de programmes statistiques fournis par les fabricants (sur le temps moyen de défaillance observé (MTTF) par exemple).

Il y a deux sous-catégories de maintenance préventive :

La maintenance préventive systématique

Elle est établie selon un calendrier ou une périodicité d’usage (tous les mois, tous les 500 produits fabriqués, tous les 10 000 kilomètres, etc.).

La maintenance préventive conditionnelle

Elle est basée sur la condition, donc l’état réel de l’équipement, via un contrôle continu ou à intervalles réguliers et une connexion directe.
La dégradation du bien est mesurée grâce à un autodiagnostic, l’information d’un capteur, la mesure d’une usure, etc. Elle est très économique car elle ne nécessite pas une grosse gestion des stocks, des achats et des interventions inutiles.

La maintenance corrective 

Les types de maintenance : la maintenance corrective

Par opposition à la maintenance préventive, qui anticipe les dysfonctionnements, la maintenance corrective intervient après la défaillance ou la panne d’un bien ou d’une ligne de production.
Elle vise la réparation, la restauration à l’état antérieur, le remplacement d’une pièce ou d’un équipement, ou la correction d’un bug ou d’une mauvaise programmation informatique.

Plusieurs subtilités une fois de plus :

La maintenance corrective palliative

La maintenance palliative a pour objectif de dépanner, de réparer provisoirement une panne.

La maintenance corrective curative 

Certains utilisent le terme « maintenance curative » comme synonyme de « maintenance corrective » mais elle n’en est qu’une sous-catégorie. 
En effet, la maintenance curative vise à réparer de façon définitive les sources des pannes.

Maintenance corrective immédiate ou corrective différée ?

Comme son nom l’indique, la maintenance corrective immédiate intervient le plus rapidement possible après la panne, tandis que la maintenance corrective différée reporte la réparation si elle n’est pas prioritaire, urgente ou si elle est déjà programmée à une date ultérieure. L’inconvénient est l’immobilisation ou le fonctionnement réduit du bien en question.

La maintenance adaptative 

Ce type de maintenance est dédié à la maintenance informatique. Il s’agit d’adapter l’application, pour qu’elle puisse par exemple continuer à fonctionner sur une version plus récente des logiciels de base, assurant sa bonne exécution.

La maintenance évolutive ou maintenance améliorative

Appliquée à la maintenance industrielle ou informatique, elle a pour finalité de faire évoluer l’équipement en l’enrichissant de fonctions ou de modules supplémentaires, ou en remplaçant une fonction existante par une autre, pour en améliorer les performances. 

La maintenance prévisionnelle ou maintenance prédictive

Les types de maintenance : la maintenance prédictive

Certains la considèrent comme faisant partie de la maintenance préventive et conditionnelle puisqu’elle tend à surveiller les machines et le franchissement de seuils (usure, etc.) pour éviter les pannes.
Mais elle est à classer à part. Selon la norme NF EN 13 306 X 60-319, la maintenance prévisionnelle (le terme prédictive est un anglicisme) est exécutée en suivant les prévisions extrapolées de l’analyse et de l’évaluation de paramètres significatifs de la dégradation du bien, notamment grâce à des capteurs installés sur les machines et connectés (IoT, Internet of Things).

Tableau synthétique des principaux types de maintenance

Type de maintenance

Sous-type de maintenance

Événement

Opération de maintenance

Maintenance préventive

Maintenance systématique

Selon un échéancier

Inspection, contrôle et visite

Maintenance conditionnelle

Selon l’état du bien

Inspection, contrôle et visite

Maintenance prédéterminée

Selon les préconisations du fabricant

Inspection, contrôle et visite

Maintenance prévisionnelle

Selon les données recueillies par l’intelligence artificielle

Analyse des données machines, contrôle et visite

Maintenance corrective

Maintenance palliative

Défaillance partielle ou totale (panne)

Dépannage

Maintenance curative

Défaillance partielle ou totale (panne)

Réparation

Différents niveaux de maintenance

Il y a différents types de maintenance, mais il y a aussi plusieurs niveaux de maintenance (ou types d’interventions, d’opérations de maintenance).
Cinq sont distingués par la norme NF X 60-010, synthétisés dans ce tableau :

Niveau

Type d’intervention

Lieu d’intervention

Ressources humaines

Maintenance niveau 1 

Réglages simples d’éléments accessibles, sans démontage ni outillage

Sur place

Utilisateurs du bien, à l’aide d’un support technique ou d’instructions d’utilisation type manuels

Maintenance niveau 2 

Changement d’une pièce, opérations mineures de maintenance préventive (entretien de pièces)

Sur place

Techniciens habilités (formés), avec outillage et instructions

Maintenance niveau 3 

Identification et diagnostic de pannes et réparations mineures, maintenance préventive

Sur place ou
dans atelier de maintenance

Techniciens spécialisés, avec outillage, appareils de mesure et de réglage, documentation et pièces nécessaires

Maintenance niveau 4

Travaux importants de maintenance corrective ou préventive approfondis

En atelier spécialisé avec outillage
et documentation spécifiques

Techniciens spécialisés, avec encadrement technique, outillage spécifique, appareils de mesure et de réglage, documentation et pièces nécessaires

Maintenance niveau 5

Rénovations, reconstructions, réparations importantes

Chez le constructeur
ou le reconstructeur agréé fabricant

Ingénieurs spécialisés

Nous avons abordé les différents niveaux et les types de maintenance, nous allons maintenant vous présenter les différents types de logiciels pour gérer votre maintenance ou celle de vos clients.

Les solutions de gestion de la maintenance

Elles répondent aux enjeux majeurs des opérations d’entretien, notamment :

  • l’optimisation de la planification des interventions,
  • la fiabilité et le rendement du matériel, pour une productivité optimale,
  • la diminution des pannes,
  • la réduction des coûts de maintenance,
  • le maintien d’une qualité de service, contractuelle, ou réglementaire,
  • la sécurité du personnel,
  • la gestion des stocks et des achats de pièces de remplacement,
  • la satisfaction client,
  • l’optimisation des conditions de travail.

Les solutions de gestion des interventions et des tournées

Ce sont des plateformes de planification et d’organisation logistique des intervenants, des disponibilités, des lieux d’intervention, des ressources matérielles et immatérielles et de la facturation des interventions.
En mode SaaS, elles permettent une bonne coordination des ressources humaines et une bonne communication entre les clients et les prestataires de maintenance.

Dans cette catégorie, Kizeo Forms facilite la gestion des tournées, permet de piloter les équipes sur le terrain et surtout de dématérialiser et d’uniformiser tous vos formulaires de suivi, comme les bons d’intervention, pour les opérations de maintenance corrective ou préventive.

Parmi ses fonctionnalités phares :

  • la géolocalisation des clients,
  • la signature électronique,
  • l’horodatage des photos de chantier, de pièces, etc.,
  • le mode connecté ou déconnecté,
  • la gestion des collaborateurs (feuilles de temps, notes de frais),
  • la gestion des contrats de maintenance,
  • la collecte des données machines,
  • la gestion des stocks,
  • la personnalisation des devis et des factures, etc.

On peut aussi citer Praxedo, spécialisée dans la gestion des interventions et de la maintenance, pour les collaborateurs sur le terrain, comme les techniciens, les auditeurs et les inspecteurs.

Les types de maintenance : Praxedo

Parmi ses fonctionnalités phares :

  • une application mobile pour la communication en temps réel avec le terrain,
  • une interface web pour la planification et le suivi,
  • l’historisation des interventions,
  • des formulaires préparamétrés,
  • le mode déconnecté pour les chantiers en zones blanches ou en sous-sol,
  • la synchronisation avec l’agenda,
  • la gestion des stocks à distance,
  • la signature électronique,
  • la gestion documentaire (bons et rapports d’interventions),
  • le module SmartScheduler pour une planification intelligence suivant la géolocalisation, les compétences des techniciens, etc.

Les solutions de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

Ces logiciels d’organisation et de planification sont conçus pour maintenir un niveau de service déterminé. En maintenance informatique, ils permettent de monitorer la performance d’un service, en maintenance industrielle, de détecter les problèmes sur les équipements, suivre les évolutions et de programmer des interventions. Ils sont donc particulièrement adaptés à la maintenance préventive.

Parmi les solutions GMAO, Yuman permet aux techniciens et à leurs managers de communiquer en temps réel. La planification d’interventions grâce au système de cartographie offre une visibilité sur l’avancement des tâches et la gestion du temps de travail. L’outil assure donc la gestion de la maintenance mais aussi des interventions à mener (main d’œuvre, facturation).

Les types de maintenance : plans de maintenance Yuman

Parmi ses fonctionnalités phares :

  • la planification et l’historisation des interventions,
  • la construction des gammes de maintenance,
  • la gestion documentaire (plans de maintenance, bons d’intervention préventifs),
  • la génération automatique d’indicateurs de performance pour vos tableaux de bord,
  • l’ordonnancement et la priorisation des tâches,
  • l’analyse des données industrielles,
  • la collecte des données machines,
  • la gestion des collaborateurs,
  • la gestion de la facturation, etc.

Les solutions de maintenance connectée et d’analyses prédictives

Les logiciels d’analyse de données permettent de collecter et d’exploiter les données pour optimiser le fonctionnement des machines, et améliorer les opérations de maintenance grâce à la digitalisation de l’expertise des techniciens de production. Ces outils de maintenance prévisionnelle sont adaptés à un environnement industriel hautement productif.

Dans le domaine de la smart maintenance industrielle, InUse fait « parler vos machines » grâce à des algorithmes de maintenance prédictifs. Les données des machines sont collectées et retranscrites pour que les techniciens déclenchent les opérations de maintenance appropriées. Les pannes sont anticipées, mais si elles surviennent, elles sont correctement interprétées.

Les types de maintenance : la maintenance prédictive avec InUse

Parmi ses fonctionnalités phares :

  • l’analyse des données temporelles,
  • l’identification des corrélations,
  • des tableaux de bord avec indicateurs clés de performance,
  • l’aide à la réalisation d’un diagnostic,
  • les alertes et préconisations de maintenance,
  • l’analyse des données industrielles,
  • la collecte des données machines,
  • le suivi de fabrication,
  • le taux de rendement synthétique (TRS), etc.

Et maintenant ?

C’est évident, il vaut mieux prévenir que guérir !
Les solutions présentées permettent de programmer et de suivre vos interventions, mais aussi de surveiller vos équipements à distance.

La planification et le suivi des opérations de maintenance sont facilités grâce à une visualisation globale des facteurs à risques et des ressources matérielles, humaines et techniques à disposition.

La maintenance ne devient plus un poste de dépenses contraignant, mais un poste stratégique permettant une économie en temps et en argent. La réponse à l’équation rentabilité + productivité, en somme.

Suggestion de logiciels pour vous

Wimi

Wimi
Spécialiste du travail d'équipe en mode projet
Essai Gratuit
Voir ce logiciel

SuiteProG by IQar

SuiteProG by IQar
Logiciel PPM intuitif, collaboratif et accessible
Essai gratuit
Voir ce logiciel

Simple CRM

Simple CRM
Le CRM puissant, proche de vos besoins, qui génère des leads
Essai 15 jours gratuits
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire