Progress fait son entrée dans le secteur des logiciels cognitifs avec DataRPM

Progress fait son entrée dans le secteur des logiciels cognitifs grâce à l'acquisition de DataRPM

Progress a été persévérant et pense bien rester présent et innovant dans le domaine des plates-formes de développement de logiciels d'entreprise face à des concurrents puissants comme IBM, Oracle, Microsoft, Salesforce, Amazon ou SAP. Bien sa taille et sa force de frappe marketing restent assez modestes, Progress a néanmoins connu le succès en proposant des outils de développement libres, abordables, standardisés et relativement simples à ses partenaires ainsi qu'à de gros clients.

Contenus suggérés pour vous

Analyse fonctionnelle
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Guide de l'acheteur
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Modèle d'appel d'offre
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center

Intellicus Enterprise Reporting and Business Insights Platform

Logiciels d'analyse de données et de BI

Modèle d'appel d'offre pour une solution de Business Intelligence

La nouvelle stratégie en deux axes de Progress mise en place en 2017

Fin 2016, le fournisseur a annoncé l’arrivée d’un nouveau PDG, Yogesh Gupta, qui dès début 2017 a présenté la nouvelle stratégie de l’entreprise, basée sur deux axes. Le premier axe consiste à renforcer l’activité principale de son entreprise, qui se compose principalement de la plate-forme phare de développement de logiciels OpenEdge, du logiciel DataDirect Cloud Integration (DCI) et d'autres outils de développement (par exemple, Telerik, Rollbase, etc.). Le second est l'intelligence artificielle.

1. La plate-forme phare de développement de logiciels OpenEdge

OpenEdge reste une puissante plate-forme de développement de logiciels dont dépendent des dizaines de milliers d'organisations pour leurs opérations les plus critiques. Les partenaires de Progress à l’image de QAD, Aptean ou TOTVS continuent d'attirer de nouveaux clients pour leurs solutions ERP (progiciel de gestion intégré) créées sur OpenEdge, et leurs efforts sont essentiels pour la réussite à long terme de Progress. La version à venir, OpenEdge 11.7, proposera plusieurs améliorations dans les domaines de la sécurité, de la réplication à haute performance et des fonctionnalités toujours actives.

Une autre mise à jour récente importante a été la suite Telerik DevCraft pour les développeurs .NET, une boîte à outils complète pour le développement de l'interface utilisateur (UI) bureau, web et mobile. Cette nouvelle version comprend une prise en charge pour Angular, Visual Studio 2017, JQuery 3, ASP.NET core et Xamarin, ainsi que de nouveaux outils pour un développement plus rapide de l'interface utilisateur bureau.

2. Le passage au cognitif (Intelligence Artificielle)

Le deuxième axe de la stratégie de Progress est de proposer une plate-forme de développement de logiciels d'avenir aux développeurs pour qu’ils créent des applications commerciales cognitives. C'est exactement ce qu’a fait IBM avec Watson, Salesforce avec Einstein, Microsoft avec Azure Cognitive Services, Amazon avec ASW Cloud Cognitive Services, etc.

Progress dispose de nombreux éléments essentiels pour une plate-forme d'applications cognitives, parmi lesquels une plate-forme pour la création d'applications commerciales, des outils et une mobilité front-end (un script natif pour la création d'applications iOS, Android et pour les outils de développement d’interfaces utilisateurs web), les services back-end, les règles commerciales et la connectivité des données. Il manque cependant un composant clé à son catalogue de produits : l'apprentissage automatique ou analyse prédictive.

Pour cela, Progress a récemment acquis DataRPM, fournisseur de services de maintenance prédictive et d'apprentissage automatique.

Acquisition de DataRPM pour 30 millions de dollars

La start-up de logiciels absorbée compte environ 40 employés, dont la plupart sont situés à Bangalore, en Inde. Le prix d'achat était d'environ 30 millions de dollars.

DataRPM automatise la modélisation prédictive, en exploitant les fonctionnalités de méta-apprentissage exclusives qui permettent à des entreprises comme Jaguar, Samsung, Mitsubishi Heavy Industries et Cisco d'augmenter considérablement la qualité et l’exactitude des prévisions concernant les défaillances du matériel. Ses technologies d'apprentissage automatique donnent aux entreprises de développement d'applications la possibilité d'exploiter les mégadonnées (big data) afin d’obtenir des avantages commerciaux sur le marché industriel de l'Internet des choses (IoT en anglais).

La maintenance prédictive

Il est évident que le monde des logiciels cognitifs est très vaste. Pour sélectionner le premier domaine d'application cognitive à cibler, Progress a analysé sa base de partenaires OpenEdge ISV. Près de la moitié d’entre eux possèdent des solutions ERP de production, ce qui permet à Progress d’être largement présent dans les secteurs productif et industriel. Cela a amené le fournisseur à choisir la maintenance prédictive comme principal champ vers lequel travailleront les fonctionnalités cognitives de sa plate-forme de développement de logiciels.

Progress estime la valeur du marché de la maintenance prédictive cognitive à près d’un milliard de dollars, avec une croissance de plus de 30% par an. La concurrence est fragmentée, sans acteur dominant, et le public cible est composé de développeurs d'applications commerciales, un groupe que Progress connaît bien et qui en apprécie la crédibilité. DataRPM est également une plate-forme évolutive qui peut être déployée dans un environnement cloud hybride (cloud à la fois public et privé), en proposant une offre robuste sur le marché de la maintenance prédictive et en donnant du fil à retordre à des concurrents tels que Ramco Systems, IFS, SAP, IBM Maximo, etc.

Bien que l'acquisition de Progress lui permette de récupérer ce qui manquait à son catalogue, on ne voit toujours pas très bien comment il traitera le stockage des Big Data ou les besoins du Data Lake. DataRPM a bien quelques puissants partenaires, comme Cloudera, experts en stockage Big Data (notamment dans le Data Lake) mais plus faibles du point de vue de l’analyse et de la modélisation. Bien qu’a priori cela semble être une bonne option, la difficulté est de trouver un Data Lake simple et relativement peu coûteux à concevoir et entretenir et qui s’intègre facilement à DataRPM.

Cela demande toujours du temps et des efforts d’agréger des mégadonnées fiables à partir de sources différentes afin d’obtenir une valeur réelle. Cloudera, HortonWorks et MapR sont complexes et ont une grande densité de services. Bien que leurs solutions de stockage de données (lacs) soient basées sur l'open source, quoi qu’ils en disent, ils ont besoin d’un groupe de spécialistes des données pour que leur base/lac de données soit pertinente et de maintenance facile. MapR pourrait être le plus simple dans certains cas, parce qu’il s'est centré sur certaines solutions verticales qui sont reproductibles.

À partir de là, il sera intéressant de voir si Progress fera un autre investissement ou s’il ouvrira davantage le panel de partenaires techniques de DataRPM à plus de membres de la communauté NoSQL des bases/Data Lake. Progress a commencé à intégrer la technologie DataRPM avec OpenEdge et ses autres produits, pour permettre à ses partenaires de disposer de capacités d'analyse prédictive dans leur application. On s'attend à ce que Progress réalise cette intégration d'ici la fin de l'année.

Perspectives de croissance du logiciel cognitif

DataRPM restera une unité indépendante et flexible et les efforts d'intégration mentionnés ci-dessus ne perturberont ni la capacité de son équipe à innover sur sa plate-forme ni sa propension à vouloir dénicher de nouveaux clients. Il sera intéressant de voir si Progress repositionnera DataRPM comme un module d'apprentissage automatique ou d’analyse prédictive de type généraliste ou s’il préférera en faire à une solution spécifique d'apprentissage automatique de  «maintenance prédictive».

Initialement, DataRPM était une start-up hiérarchisée horizontalement, spécialisée dans l’apprentissage automatique, et dont l’orientation “maintenance prédictive” n’était que circonstancielle avec la captation de nouveaux clients au cours de la dernière année, dont ceux de renom cités plus haut. L’équipe de la compagnie réalise des démonstrations de faisabilité payantes pour démontrer au client que ce qui leur est proposé génère de la valeur. C'est généralement une preuve de concept de 90 jours, qui est ensuite transformée en abonnement annuel pour un cas d’utilisation concret . Regardez cette vidéo pour plus d'informations :

L'objectif est d'étendre au fil du temps le nombre de cas d'utilisation (par exemple, des recommandations de produits et de contenus, des prévisions concernant la perte de clientèle, des prévisions concernant la conversion, etc.) pour qu'elle puisse facturer plus cher ses solutions. DataRPM a adopté une stratégie « d’occupation et d’expansion » qui devrait se poursuivre. Ses capacités dans le domaine de l’apprentissage automatique seront le socle de la future plate-forme d’application cognitive de Progress (vers la fin de l’année) qui profitera également des fonctionnalités de services back-end de la plate-forme Progress Telerik, de la prise en charge de l'expérience utilisateur (UX) front-end à partir d’outils de l’interface utilisateur Progress Telerik, et de la connectivité de données depuis Progress DataDirect.

Contenus suggérés pour vous

Analyse fonctionnelle
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Guide de l'acheteur
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Modèle d'appel d'offre
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center

Intellicus Enterprise Reporting and Business Insights Platform

Logiciels d'analyse de données et de BI

Modèle d'appel d'offre pour une solution de Business Intelligence

Conclusion

Progress semble avoir fait une bonne affaire avec cette acquisition, et nous garderons un œil avisé sur les développements futurs. Les partenaires de Progress, les clients potentiels et les existants devraient s'adresser au fournisseur pour connaître ses intentions concernant DataRPM et pour savoir comment la solution pourrait être appliquée aux cas d'utilisation propres à leurs secteurs.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire