Les meilleures méthodes de sauvegarde incrémentielle et différentielle

Sauvegarde incrémentielle : les bonnes raisons de la préférer

Sauvegarde incrémentielle : les bonnes raisons de la préférer

La sauvegarde de vos données est une tâche cruciale pour la pérennité de votre activité. Et pour cause, elle garantit la reprise de votre activité en cas de sinistre (vol, dégâts, destruction de données, etc.) qui effacerait toutes vos data stratégiques. 

Toutefois, différentes méthodes de sauvegarde existent : sauvegarde incrémentielle, différentielle, complète... alors, laquelle choisir ? Et pourquoi ?

Examinons ensemble les différents critères déterminants pour votre sauvegarde.

Sommaire

Suggestion de logiciels pour vous

OXIBOX

OXIBOX
Garantir la sécurité des données des entreprises
Contactez-nous
Voir ce logiciel

Beemo Data Safe Restore

Beemo Data Safe Restore
Sauvegarde complète et 100% conforme RGPD pour TPE-PME
Démarrez votre essai
Voir ce logiciel

Nuabee

Nuabee
Plan de Reprise d'Activité Cloud managé
Livre blanc PRA et Cloud
Voir ce logiciel

Ce qu’il faut savoir sur la sauvegarde de données

Qu’est-ce que sauvegarder ?

Sauvegarder est une opération qui consiste à dupliquer les contenus d’un système informatique et à les conserver pour les mettre en sécurité.

La sauvegarde (backup en anglais) peut être exécutée :
 

  • sur un support externe, comme un disque dur ou une clé USB (Universal Serial Bus),
  • sur un serveur de stockage en réseau (NAS : Network Attached Storage),
  • sur le cloud, en ligne.

Sauvegarder n’est pas enregistrer, ni archiver

Il faut différencier la sauvegarde de l’enregistrement et de l’archivage.

Sauvegarder passe, bien sûr, par une étape d’enregistrement. Par contre l’enregistrement, lui, ne s’accompagne pas forcément d’une duplication.

Quant à l’archivage, il consiste à stocker et à protéger à long terme un contenu en conservant son état. L’action de sauvegarde n'entraîne pas automatiquement un archivage.

Comment choisir son backup ?

Comprendre les enjeux de la sauvegarde automatique

Avant de sélectionner une méthode de sauvegarde pour votre entreprise, comprenez que votre choix aura un impact sur les modalités de récupération de service en cas de sinistre.

Il vous faut alors définir une stratégie de sauvegarde en accord avec les priorités propres à votre activité.

Se poser les bonnes questions

Et pour définir ces priorités, posez-vous un certain nombre de questions. Par exemple :

  • Quelles données sont importantes dans le fonctionnement de votre organisation ?
  • Quelle fréquence de sauvegarde est la plus appropriée pour votre activité ?
  • Quel plan de reprise faut-il prévoir en cas de sinistre ?

Réfléchissez à ces points pour orienter votre choix.

Connaître la capacité de son disque de sauvegarde

Bien évidemment, il faut connaître le volume des données à sauvegarder (en bits), l’intensité de son flux d’actualisation, et la capacité de stockage de chaque partition du disque dur dans lequel vous voulez transférer vos données.

En effet, votre capacité de sauvegarde sur un espace de stockage est un enjeu important. Vous ne pouvez pas stocker trop de contenus sur un espace restreint : plus votre stock est lourd, plus le risque de faire planter votre système est élevé.

Enfin, interrogez-vous sur la disponibilité de votre bande passante, et l’accessibilité de vos informations.

Les différentes méthodes de sauvegarde

La sauvegarde complète : un effort qui doit rester ponctuel

La sauvegarde complète, aussi appelée sauvegarde totale ou full backup, consiste à copier l’ensemble des données.

Mais dès lors que celles-ci atteignent un certain volume, le procédé devient long et laborieux. Si en plus les data concernées sont amenées à évoluer en cours de route, leur transfert risque de rencontrer des problèmes de synchronisation, et de faire échouer la sauvegarde.

En d'autres termes, il est nécessaire de faire une sauvegarde totale, mais déconseillé d’en faire souvent.

Choisissez de l'effectuer à un moment où l’activité de votre entreprise tourne au ralenti, au mois d’août par exemple. Vous vous assurez ainsi de minimiser la gêne occasionnée et de maximiser les chances de réussite du processus.

La sauvegarde en ligne : stocker plus, mais de façon moins sécurisée

Vous pouvez opter pour des services de sauvegarde en ligne, ou backup cloud. Ceux-ci présentent plusieurs avantages :

  • Ils donnent moins de travail à l’utilisateur, car les données sauvegardées sont gérées par un professionnel.
     
  • Ils permettent de stocker vos données ailleurs que dans votre disque dur : ceci s'avère fort pratique pour éviter la perte de votre contenu en cas de panne, car il suffit de les récupérer en ligne.
     
  • Peu importe votre système d’exploitation (Mac OS, Linux ou Microsoft Windows), le service de sauvegarde en ligne est accessible à tous. Accédez à vos sauvegardes depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet.
     
  • Plus besoin de configurer des paramètres dans votre poste, tout se fait sur une autre interface, dans le cloud.

☝️En revanche, cette solution vous oblige à livrer vos données à quelqu’un qui peut alors les consulter. Ainsi stockées, elles ont plus de risque d’être piratées. Vous pouvez toutefois les crypter avant de les sauvegarder, mais cela demande un effort supplémentaire.

La sauvegarde différentielle : plus lente et volumique

La sauvegarde différentielle se base sur la dernière sauvegarde complète en date. Elle intègre et actualise toutes les modifications faites depuis.

 

sauvegarde incrémentielle : différence avec sauvegarde différentielle

© Christian pc

Les éléments modifiés par rapport à la dernière sauvegarde complète sont, par conséquent, chaque fois plus nombreux. Les synchroniser requiert alors plus de temps, et occupe davantage d’espace de stockage.

La sauvegarde incrémentielle : une actualisation fluide

La sauvegarde incrémentielle, appelée également sauvegarde incrémentale ou encore incremental backup en anglais, repart de la précédente copie.

En d'autres termes, seules les nouvelles modifications depuis la dernière sauvegarde (et non depuis la dernière sauvegarde complète) sont prises en compte. Et puisque vous dupliquez et enregistrez seulement les nouveaux éléments récemment ajoutés, l’espace requis est minime, la sauvegarde facile à gérer, et la mise à jour rapide.

 

sauvegarde incrémentielle

© Christian pc

☝️La sauvegarde incrémentielle connaît une variante avec la sauvegarde à delta, aussi appelée delta backup. Il s'agit d'une sauvegarde incrémentielle dont la granularité, plus fine, se fait au niveau des blocs de données, et non à l’échelle de chaque fichier.

Pourquoi choisir la sauvegarde incrémentielle ?

La restauration des données, seul atout de la méthode différentielle

La seule raison d'exécuter votre sauvegarde avec la méthode différentielle plutôt qu’incrémentielle : elle facilite la récupération de données. Avec la sauvegarde différentielle, vous n’avez que deux versions à restaurer : la première d’origine et la plus récente.

A contrario, avec une sauvegarde incrémentale, c’est l’ensemble des versions qu’il vous faudra rétablir, chacune possédant des informations uniques.

Sauvegarde incrémentielle ou différentielle, deux options possibles

In fine, votre choix se révèle le suivant :

  • Configurer un système de sauvegarde différentielle lent et lourd au quotidien, mais qui assure une reprise plus rapide le jour où vous êtes amené à restaurer votre système ;
  • ou préférer installer un système incrémental pour une gestion fluide en continu, quitte à avoir un plan de reprise plus long en cas d’incident.

Évaluez les rapports risques/opportunités de chaque scénario en fonction de votre situation, et comparez-les.

Quel logiciel de sauvegarde choisir ?

Au moment de choisir entre sauvegarde incrémentielle ou différentielle, les critères de rapidité et de volume s’imposent. Si différents logiciels de sauvegarde proposent les deux (Rsync, ou Cobian Backup pour une sauvegarde Windows par exemple), repérez bien les avantages de chacun, pour choisir la solution la plus adaptée.

Beemo Data Safe Restore

Beemo Data Safe Restore est un logiciel qui propose les différentes méthodes de sauvegarde, et offre de surcroît une triple protection aux entreprises : les données sont sauvegardées sur un serveur de stockage NAS placé dans l'entreprise, mais aussi dans deux data centers français hautement sécurisés.

La solution Beemo Data Safe Restore met donc l'accent sur la confidentialité des données, grâce à un hébergement, mais aussi un développement effectués uniquement en France. Cette garantie évite l'utilisation non souhaitée de vos data, comme cela peut se produire lorsqu'elles circulent dans certains pays.

Par ailleurs, en cas de sinistre majeur, Beemo Data Safe Restore s'engage à restaurer à l'identique tout votre système et votre environnement de travail (et pas seulement vos fichiers), et ce en 72 heures. Ainsi vous assurez plus facilement la continuité de vos activités.

Enfin, le logiciel dispose d'une interface intuitive et ne nécessite pas de compétences techniques, afin de faciliter la prise en main.

Oxibox

La solution de sauvegarde Oxibox garantit la protection totale des données de l’entreprise, en incluant une sauvegarde à la fois différentielle et incrémentale sur un NAS en local hautement sécurisé, dupliquée sur le cloud d’Oxileo en France.

Oxibox s'avère un logiciel de sauvegarde à la fois performant et simple d’utilisation. L’hébergement des données se fait sous haute sécurité, et certifié ASTM.

Par ailleurs, la particularité de l’offre d’Oxibox réside dans son NAS résistant au feu, à l’eau et également aux vols grâce à son attache au sol et sa cage renforcée.

RG System Data Backup & Restore

RG System Data Backup & Restore est une solution qui se concentre sur la suppression des ruptures d’activité. Son éditeur, RG System, propose une solution globale dont toute l’administration se fait dans un dashboard unique : paramétrage, PRA, planning, monitoring de votre infrastructure hybride, etc.

Transparent, RG System Data Backup & Restore permet de protéger facilement vos données et environnements critiques au moyen d'une sauvegarde incrémentielle, sans perturber leur activité. Le logiciel repose sur l’installation d’une RG Box, qui pilote des agents pour capturer les éléments à sauvegarder.

Enfin RG System Data Backup & Restore vous alerte en temps réel des problèmes rencontrés via SMS. En parallèle, les tableaux de bord permettent aux administrateurs de surveiller l’état des différents serveurs et de faire des focus sur un matériel ou un répertoire en particulier.

 

Article mis à jour, publié initialement en mars 2017.

Suggestion de logiciels pour vous

DataGalaxy

DataGalaxy
Le Data Catalogue 360° de la gouvernance des données
Demander une démo
Voir ce logiciel

Mati

Mati
Plateforme de vérification d'identité en ligne pour KYC/AML
Demander Une Demo
Voir ce logiciel

A3 E-Invoicing

A3 E-Invoicing
Dématérialisation des factures pour PME et Grands groupes
Découvrir A3 E-Invoicing
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire