how-to backgroundÉtude d’implantation, à la conquête d’un nouveau marché !

Étude d’implantation, à la conquête d’un nouveau marché !

Par Inès Ikar
Le 14/12/2022

Indispensable, l’étude d’implantation permet soit de vérifier la faisabilité économique d’un projet d’ouverture de point de vente, soit de cerner la meilleure localisation. Pour qu’elle soit un outil décisionnel efficace et fiable, il convient de respecter certains process et d’effectuer plusieurs états des lieux, comme l’analyse des flux, de l’environnement local et de la concurrence.

On vous explique justement comment mener à bien une étude d’implantation pour vous développer dans la meilleure zone possible ! 👇

Pourquoi et quand réaliser une étude de marché ?

L’étude de marché et la franchise

L’étude d’implantation est une étape essentielle avant toute ouverture de point de vente, en franchise ou non d’ailleurs. Elle sert à déterminer de façon précise la localisation du négoce dans une zone ou dans une localité ciblée au préalable pour leur attractivité commerciale.

Elle permet aussi :

  • de mieux connaître la zone de chalandise,
  • de vérifier la faisabilité d’un projet,
  • de construire un business plan cohérent,
  • de cibler des arguments solides pour convaincre les partenaires (banques, acteurs locaux, fournisseurs…).

Si vous avez un projet de franchise, vous pouvez vous appuyer sur le document d’information précontractuel (DIP) remis par le franchiseur. Ce rapport obligatoire comprend l’état général de marché et l’état local de marché, deux bases indispensables à votre étude de marché d’implantation.

💡 L’étude d’implantation se réalise :

  • en amont pour identifier une zone favorable à l’ouverture d’un point de vente (l’espace sera trouvé ensuite),
  • quand un local a été repéré pour vérifier si la zone correspond aux objectifs.

Quels éléments retrouve-t-on dans une étude d’implantation ?

L’étude d’implantation peut intégrer les données suivantes :

  • analyse des flux (trafic automobile, piétons…) ;
  • points forts et faibles du local ;
  • étude de la concurrence et de l’environnement ;
  • analyse de la zone de chalandise ;
  • listing des stationnements…

👉 Les outils de géomarketing peuvent vous aider à réaliser une étude de marché d’implantation pertinente. Avec, vous pouvez effectuer une analyse sur mesure modifiable à souhait, et simuler plusieurs implantations afin de cibler la meilleure.

Smappen est par exemple un outil de géomarketing qui vous offre une analyse automatique de plus de 320 indicateurs INSEE sur une population donnée et vos concurrents. Facile et rapide d’utilisation, les éléments chiffrés vous aident dans votre prise de décision pour une étude d’implantation réussie.

3 étapes pour réaliser une étude de marché d’implantation

Étape n° 1 : définir les perspectives macroéconomiques du marché

Il s’agit de faire une présentation générale de votre marché :

  • Quel est-il précisément ? Quels sont vos clients ? Quelle est la dimension du marché (locale, départementale…) ? Quelles sont les évolutions ?
  • Quels sont les acteurs clés de votre marché : clients, fournisseurs, concurrents, prescripteurs… ?

Étape n° 2 : évaluer la pertinence du projet au niveau local

Au niveau local, il est important :

  • d’étudier l’environnement du futur point de vente (accès, stationnements, trafic…) ;
  • d’identifier et de connaître vos concurrents directs et indirects ;
  • de discerner les points forts et les points faibles du secteur économique (existe-t-il des projets de logements ou routiers favorables ou défavorables ? Quel est le turn-over des magasins dans la zone envisagée ?…).

Étape n° 3 : rechercher les meilleurs points de vente disponibles

Cette phase clôt le processus, si vous procédez à une étude d’implantation en amont (pas si vous réalisez une analyse sur une adresse potentielle).

Les données recueillies précédemment permettent de cerner les localisations les plus appropriées. Il faut ensuite rechercher sur le terrain les emplacements disponibles.

Les erreurs à ne pas commettre dans une étude de marché

Ne pas vérifier la véracité des données traitées

Nous vous conseillons de ne pas vous contenter des rapports déjà faits, mais de chercher par vous-même les informations. Cela vous permet de recouper les données et les sources, et d’écarter les éventuelles erreurs.

Manquer d’objectivité

C’est un risque si vous réalisez l’étude de marché vous-même, sans passer par des outils spécialisés ni par des experts. Vous allez être tenté de ne garder que les éléments favorables à votre projet et d’occulter les mauvais, car vous désirez que votre projet aboutisse (c’est humain 😉 !).

Baser votre étude sur une zone géographique erronée

Plus vous saurez déterminer votre zone rapidement, plus vous gagnerez du temps dans votre projet. Ne voyez ni trop petit, ni trop grand. Il faut aussi que le produit ou que le service corresponde à la demande client de la zone.

Ne pas étudier la réglementation d’une zone précise

Prenez le temps de vous renseigner sur la réglementation de votre zone de chalandise. De nombreux paramètres peuvent freiner ou bloquer votre projet d’ouverture de point de vente. Il est préférable de se rendre compte le plus tôt possible, avant d’entamer toutes les démarches.

En résumé

Pour réaliser une étude d’implantation fiable et éviter les erreurs, il est important d’opérer avec objectivité et méthode. Pour ce faire, suivez avec minutie nos étapes et surtout soyez patients ! Beaucoup d’entreprises se précipitent sur la localisation de leur marché sans étude complète au préalable, ce qui réduira grandement vos performances. Les outils de géomarketing peuvent justement vous aider, alors profitez-en ! 😎

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus

Meilleurs logiciels pour vous