Toutes les bonnes pratiques pour réussir sa landing page

Comment Réussir sa landing Page ?

La landing page, ou page d’atterrissage, est une page web sur laquelle on arrive en cliquant sur un lien. Son url peut être postée sur les réseaux sociaux, relayée, partagée… Dans le cadre d’une stratégie social media ou de marketing digital de mise en avant produits, c’est un outil essentiel. Comment créer une bonne landing page ? Quells sont les ficelles pour augmenter ses prospects ?

Suggestion de logiciels pour vous

Plezi

Plezi
Logiciel de Marketing Automation B2B et Inbound Marketing
Tester Plezi
Voir ce logiciel

Predict by Sparklane

Predict by Sparklane
L'Intelligence Artificielle au service des commerciaux
Demander une démo
Voir ce logiciel

Nomination

Nomination
Prospecter efficacement grâce aux leads qualifiés
En savoir plus
Voir ce logiciel

Un levier marketing

La génération de leads

Le but, derrière toute action marketing, est in fine commercial. Vous souhaitez augmenter votre nombre de clients, ou votre CA (chiffre d’affaires) par client : vous pouvez mettre en place une prospection, incluant un démarchage dans le dur : on parle d’approche outbound. Avec le numérique est né son pendant : l’inbound marketing. On cherche à créer du lead entrant.

Un but de conversion

Newsletters, mailings, landing pages : autant d’occasions d’amener le prospect à découvrir votre offre. Susciter l’intérêt pour qu’il clique. Et, à travers ce clic, le lead avance dans votre tunnel de conversion : cet entonnoir jalonné d’étapes au cours desquelles il passera de prospect à client.

Se fixer un objectif

Toute campagne marketing doit partir d’un objectif précis. La perspective de growth hacking est à ramener à l’échelle d’une action simple, sous-tendue par un but unique. Vous devez décomposer votre objectif principal – « gagner 1 % de part de marché », par exemple – et le traduire en un objectif ponctuel, comme « obtenir 50 clients supplémentaires via cette campagne ».

Structurer votre message

L’importance de l’enjeu

Fixer un objectif quantifiable est d’autant plus important quand l’action menée représente un investissement, comme les campagnes Google AdWords générant du trafic moyennant un coût par clic. Alors autant en maximiser les retombées, avec un quality score donnant un bon ROI (Return on Investment).

Dans quelles situations ?

L’objectif peut être de diverses natures :

  • Encourager à l’achat : par la mise en avant d’une offre promotionnelle par exemple, de réductions – soldes ou produits spécifiques ;
  • Recueillir des coordonnées : on parle alors de squeeze page. C’est une logique de follow up : on re-contactera le destinataire plus tard.

La landing page peut aussi être utilisée dans le cadre d’une étude de marché préliminaire pour le lancement d’un nouveau concept, d’un nouveau produit ou même d’une startup. L’enjeu est alors d’attirer des early adopters ou de fédérer une communauté autour d’un projet : un axe mis en avant chez Launchrock, spécialisé dans l’early customer acquisition. Pour la gestion de campagnes emailing, ActiveTrail est actuellement l’un des outils d’email marketing le plus performant du marché. Il gère :

  • La création et l’envoi d’emails ;
  • La construction de landing pages, de formulaires, de sondages et de popups ;
  • L’envoi de SMS ;
  • Des scénarios de marketing automation.

Plezi, plateforme d’automatisation des actions marketing, se positionne également comme un excellent outil d’Inbound marketing B2B avec la possibilité de piloter :

  • Les formulaires de téléchargement – notamment d’ebooks ;
  • Les blogs et le suivi des visiteurs, des vues, des conversions, etc.
  • Les landing pages ;
  • Les réseaux sociaux ;
  • Les campagnes emailing.

Quel appel à l’action ?

Une fois votre objectif déterminé, traduisez-le en CTA (Call To Action). Il s’agit de créer un bouton ou un lien cliquable incitant à une action claire : mise au panier, téléchargement de documentation ou lien vers un formulaire par exemple. Limitez-vous à un CTA par landing page. Car, à trop vouloir passer de messages, on n’en communique aucun. Mieux vaut créer plusieurs landing pages, en qualifiant leur segmentation avec pertinence.

Penser le fond et la forme

Le webdesign

L’ergonomie et l’aspect visuel de votre landing page doivent être soignés. Privilégiez les templates responsive, pour une campagne lisible sur tous les devices. Et structurez bien votre lay-out : servez-vous de puces, de tableaux, de formes directionnelles type flèches… Quant à l’élément principal, le CTA, mettez-le en avant : qu’il saute aux yeux !

Un contenu léger

Utilisez de beaux visuels, pourquoi pas des infographies. Les vidéos également ont le vent en poupe. Attention cependant à rester léger en termes de poids : s’il faut plus de 2 secondes à votre landing page pour se charger, 47 % des internautes la fermeront avant.

Vos arguments

Mettez en avant des arguments de réassurance pour le lecteur : témoignages clients, avis, nombre de likes ou certifications si vous en avez. Votre landing page est à penser comme un mini-argumentaire de vente, et votre proposition de valeur doit être clairement énoncée pour susciter l’action souhaitée de la part du lecteur.

Pertinence et référencement

Pensez SEO (Search Engine Optimization). Pour le trafic issu des moteurs de recherche, soignez votre référencement naturel, et parsemez vos textes de mots-clés. C’est valable pour le corps de la landing page comme pour son snippet (l’extrait de deux lignes servant de phrase d’accroche pour donner envie de cliquer).

Optimiser les performances de votre landing page

L’AB Testing

Pour vérifier la qualité de votre landing page, les tests AB, ou tests multivariés, sont utiles. Ils permettent de tester différentes versions pour en déduire la combinaison la plus performante. Procédez sur des versions proches, en modifiant les paramètres un par un. Vous serez ainsi capable d’identifier la meilleure option chaque fois.

Le comportement des internautes

Des analyses de type « thermographie » permettent de visualiser les zones de la page les plus cliquées. Assurez-vous que leur dispersion ne nuit pas à la conversion. Canalisez le parcours du lecteur, quitte à réduire les zones cliquables, pour en optimiser les retombées.

Les indicateurs de mesure

L’AB Testing est un bon moyen pour se défaire de nos a prioris et se fonder sur l’empirique. Parmi les indicateurs phares, il y a le taux de rebond. Les analyses de Google Analytics, connectées au back office de votre site internet, ou les clics référents, visibles sur Wordpress par exemple, sont également intéressants pour votre analyse.

Suggestion de logiciels pour vous

Corporama

Corporama
Génération de leads et business intelligence
Voir le site
Voir ce logiciel

SG Autorépondeur

SG Autorépondeur
Envoi d'emails automatiques pertinents au bon moment
Essayer le n°1
Voir ce logiciel

SendinBlue

SendinBlue
Logiciel d'email et SMS marketing puissant et pas cher
Essayer Sendinblue
Voir ce logiciel

Conseils pour augmenter votre taux de transformation

Conseils pour augmenter le taux transformation de votre landing page

La landing page est un élément clé de vos actions marketing. Bien construite, elle peut générer des leads qualifiés à moindre coût. À vous de prévoir un design et un contenu capables d’en optimiser les retombées.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire