definition backgroundQu’est ce que le e-commerce et quelles sont ses caractéristiques

Headless e-commerce, révolutionnez votre commerce en ligne !

Par Aurélien QuichaudMis à jour le 17 juin 2022, publié initialement en mai 2022

Le secteur du e-commerce en France a connu en 2021 une croissance de 15,1%, pour atteindre 129 milliards d’euros. Ce sont au total 2,1 milliards de transactions qui ont été effectuées ! Cela s’explique par les stratégies omnicanales des entreprises, qui multiplient les points de contacts avec leurs clients.

Fini l’unique site e-commerce ! Aujourd’hui, beaucoup de marques utilisent des canaux variés, du smartphone à la borne tactile ou même les véhicules, pour toucher leurs clients. Cette multiplication des points de contact rend en revanche de plus en plus difficile la bonne gestion de chacun de ces canaux.

C’est pour répondre à ce besoin de maîtrise de parcours clients toujours plus complexes qu’une nouvelle tendance est apparue en 2017 environ : le headless e-commerce.

Qu’est-ce que l’architecture headless ? Quel est le principe technique du headless e-commerce ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Tour d’horizon de cette technologie !

Headless CMS : définition et principe

Définition d’un headless CMS

Un CMS traditionnel combine les parties front-end et back-end :

  • le front-end représente la partie visible d’un site web, avec laquelle les internautes interagissent,
  • le back-end est la partie invisible pour les utilisateurs. Il est indispensable au bon fonctionnement du site web et permet notamment de communiquer avec la base de données.

Un CMS headless, ou CMS « sans tête », porte bien son nom puisqu’il se sépare littéralement de sa partie front-end. Il s’appuie uniquement sur le back-end, le but étant de pouvoir diffuser le contenu sur différents canaux, de manière simple et rapide. Le back-end est ainsi totalement autonome et il devient possible de modifier indépendamment les parties front-end et back-end, sans incidence sur l’autre partie.

La technologie headless peut être considérée comme la troisième approche de CMS :

  • la première approche était « traditionnelle » : le front-end et le back-end étaient étroitement liés. Le système de gestion et de stockage de contenu fournissait à un système frontal ce contenu ;
  • la deuxième approche était « découplée » : les parties back et front étaient certes séparées, mais l’environnement front-end était prédéterminé ;
  • la troisième approche est « headless » : contrairement à l’approche découplée, le CMS headless n’a aucun système frontal prédéterminé.

Principe technique d’un CMS headless

Le point central de la technologie headless est l’utilisation d’API (Application Programming Interface). Ce sont ces services web, nommées API, qui permettent au front-end et au back-end de communiquer et d’interagir.

headless© agileana

Grâce à l’architecture headless, la barrière technologique de l’application client-serveur est levée. Le front-end et le back-end ne sont plus dépendants de l’utilisation d’un même langage de programmation. Ils communiquent uniquement via des requêtes à une API.

Grâce à l’utilisation d’API, l’architecture headless :

  • permet de relier différentes « têtes » au back end, selon les besoins et la stratégie de l’entreprise,
  • ne nécessite qu’un seul back-end permettant de créer, stocker et diffuser du contenu. Ce dernier peut alors être transmis instantanément vers un ou plusieurs canaux (site web, application mobile, panneau d’information connecté, montre connectée…) via une API. L’affichage du contenu ainsi que sa mise en forme sont ensuite gérées de manière indépendante sur chaque système front-end.

Le headless e-commerce : enjeu, avantages et inconvénients

Le headless appliqué au e-commerce

L’utilisation de la technologie headless pour le e-commerce permet de gérer toute l’activité commerciale à partir d’un back-end unique :

  • gestion des stocks,
  • traitement et suivi des commandes,
  • gestion des produits, des catégories.

Grâce au headless e-commerce, votre back-end devient le point central de votre activité commerciale. Tout y est stocké, pour une diffusion à travers n’importe quel canal de distribution, du site web traditionnel à la borne tactile en point de vente.

Cela est facilité par la flexibilité qu’offre l’architecture headless. Celle-ci permet également d’ajouter au back-end des « briques » externes supplémentaires en fonction de vos besoins, tels qu’un CRM ou un ERP, en utilisant là encore une API.

📢 Quel est l’enjeu du headless e-commerce ? La gestion de plusieurs CMS et environnements distincts inhérents à la multiplication des points de contacts et terminaux de vente (borne tactile, objets connectés, site web, application, réalité virtuelle, assistants vocaux...) étant devenu très (trop) complexe, le headless e-commerce répond à cette problématique en assurant un meilleur contrôle du contenu et en facilitant la synchronisation entre tous les points de contact, grâce à l’utilisation d’un back-end unique.

Vous l’aurez compris, la maitrise du headless e-commerce permet d’augmenter ses revenus en :

  • maîtrisant l’ensemble des points de contact, de potentiels canaux de vente,
  • gérant plus efficacement la diffusion du contenu au sein de ces points de contact,
  • proposant une expérience d’achat plus poussée et personnalisée, améliorant ainsi le taux de conversion.

Headless e-commerce : et le contenu éditorial ?

On le sait, le contenu est ROI. Une stratégie de contenu étant indispensable pour obtenir du trafic via Google, le choix d’un environnement basé sur l’utilisation du headless e-commerce soulève la question de la création de contenu éditorial.

Sachez qu’il existe des solutions headless pensées pour la création de contenu (comme Contentful). Ce type de CMS headless permet de centraliser la création de contenu, et de le diffuser où vous le souhaitez, de la même manière que votre CMS headless e-commerce. L’équipe en charge du système front-end (un Framework JavaScript est souvent utilisé), doit cependant connaître les bases SEO afin de rendre l’architecture front SEO-friendly (structures d’URL, métas, structure Hn, contenu visible par Googlebot…).

💡 Il est techniquement possible de modifier un CMS traditionnel tel que Wordpress, dans le but d’exploiter uniquement ses capacités de gestion et de création de contenu. Le front-end est alors géré indépendamment, via un Framework type React ou Angular par exemple. Depuis Wordpress 4.7, le CMS a introduit nativement l’API REST, pour une configuration simplifiée.

Avantages du headless e-commerce

Il existe de nombreux avantages à utiliser une solution de headless e-commerce :

  • une expérience client améliorée : la séparation du front-end et du back-end permet de travailler de manière indépendante sur chacune des parties. Les développeurs front et les webdesigners peuvent ainsi faire des modifications sur le système frontal comme ils le souhaitent, à la volée, sans être limités par un thème et un langage de programmation. Le potentiel de personnalisation est immense : les tests UX, les modifications visuelles, les A/B Testing sont facilités, tout comme la création de landing pages performantes ;
  • une gestion optimisée du temps et des tâches : chaque partie étant indépendante, les équipes peuvent travailler et avancer de leur côté ;
  • une architecture agile : le headless e-commerce est la solution idéale pour suivre les dernières tendances du marché, adopter de nouvelles fonctionnalités plus rapidement, ou encore s’adapter aux évolutions de la marque ;
  • le passage à l’omnicanal devient possible et efficace : chaque canal est configuré de manière indépendante, mais la diffusion de contenu sur ces derniers est facilitée, depuis un back-end unique. Il est alors plus simple de mettre sur le marché de nouveaux produits, sur l’ensemble des canaux de vente, de manière instantanée ;
  • de meilleures performances : le contrôle du front-end via des Frameworks adaptés (tels que Vue.js, React, Angular...) et entièrement personnalisés permet de rendre le site plus rapide, dénué de fonctionnalités ou de scripts superflus liés à un thème prédéfini ou des plugins peu optimisés ;
  • une amélioration de la sécurité : l’API de diffusion de contenu étant en lecture seule, le niveau de sécurité est très haut. Contrairement à un CMS traditionnel, le contenu n’est pas accessible à partir de la base de données, ce qui diminue le risque d’attaques ;

Inconvénients du headless e-commerce

Le headless e-commerce possède de sérieux atouts et ses avantages s’avèrent indéniables. Pour autant, se lancer dans le e-commerce headless n’est pas sans risque ni inconvénient :

  • un coût élevé et continu : la transition vers une architecture et un environnement headless peut représenter un lourd investissement, notamment pour les grandes entreprises implantées internationalement et possédant déjà une stratégie omnicanale. Pour les nouveaux acteurs ou les entreprises de plus petites tailles, le passage au headless e-commerce peut nécessiter l’embauche de développeurs. Le changement d’environnement de travail, la modification des habitudes, les formations… sont autant de potentiels coûts qu’il faut prendre en compte ;
  • l’absence d’éditeur de type « WYSIWYG » : un CMS headless e-commerce étant nativement dépourvu de front-end et d’éditeur de type WYSIWYG, vous ne voyez pas nécessairement les modifications en direct, ce qui peut être assez perturbant. C’est notamment le cas lorsque l’ajout de contenu nécessite la création d’un nouveau template, par exemple. Le développeur en charge du front-end doit apporter des modifications de son côté ;
  • l’intégration de fonctionnalités et d’outils tiers est souvent indispensable. Le CMS headless e-commerce peut être imité dans ses fonctionnalités natives. Vous devez gérer l’intégration d’outils tiers, comme l’interaction avec un CRM, un ERP ou un CMS headless dédié à la création de contenu.

Quels sont les acteurs du headless ?

Qui propose une solution headless e-commerce actuellement ?

Bien que la tendance du headless e-commerce soit récente, de nombreux acteurs proposent aujourd’hui cette solution. Deux types de plateformes headless existent :

  • des plateformes headless e-commerce open source : elles peuvent être modifiées facilement par les développeurs, ce qui confère un total contrôle à l’entreprise ;

👉 Exemples : OroCommerce, Medusa, EvenCart, Directus.

  • des plateformes headless e-commerce SaaS : elles ne peuvent pas être modifiées et une licence est nécessaire pour les utiliser. En revanche, les mises à jour sont régulières et un support est assuré.

👉 Exemples : BigCommerce, Adobe Commerce.

💡 Des solutions headless CMS dédiées plus spécifiquement à la création de contenu existent également. On peut citer Contentful ou Kontent.

Bloomreach est l’un des CMS headless adapté au e-commerce de référence qui propose des parcours clients personnalisés. Il centralise toutes les fonctionnalités pour accompagner et répondre aux besoins de vos clients depuis une seule et même plateforme avec : 

  • la fonctionnalité glisser-déposer pour afficher, hiérarchiser et organiser les produits de votre site afin de favoriser un shopping convivial et plaisant pour vos clients,
  • le référencement naturel (SEO) pour capter vos futurs clients et vous trouver facilement sur Google,
  • l’automatisation du marketing omnicanal pour favoriser l’engagement client.

Cas pratiques : Burrow et Larq

Burrow

burrow© burrow

👉 Activité : boutique de meubles

🔍 Besoins :

  • une plateforme back-end puissante qui puisse évoluer rapidement, en même temps que la marque,
  • personnaliser rapidement et facilement son site,
  • tester rapidement de nouvelles mises en page.

💡 Le lancement de sa solution headless e-commerce a permis :

  • une augmentation de 30 % de son taux de conversion en deux mois,
  • une hausse de 50 % de la vitesse et des performances du site,
  • une plus grande liberté créative, favorisant la modernisation continue de la plateforme et la création d’une expérience numérique optimisée sur différents canaux.

LARQ

larq© larq

👉 Activité : vente de bouteilles d'eau autonettoyantes

🔍 Besoins :

  • une plateforme e-commerce pouvant s’adapter à sa croissance,
  • une grande liberté de personnalisation,
  • disposer de fonctionnalités avancées, et notamment la prise en charge de plusieurs devises.

💡 Le lancement de sa solution headless e-commerce a permis :

  • la personnalisation dont elle avait besoin, grâce à un contrôle total sur le contenu et le parcours client,
  • le contrôle de ses sites régionaux sur un seul domaine, avec la prise en charge de plusieurs devises,
  • une augmentation de 400 % de son chiffre d'affaires d’une année à l’autre, grâce à la rapidité et la parfaite maîtrise de son expansion internationale,
  • une hausse de 80 % du taux de conversion.

Conclusion et perspectives

La tendance du headless e-commerce, encore peu utilisé et adopté, permet de répondre à des stratégies digitales toujours plus complexes, dans un contexte où l’omnicanal devient la norme.

  • La mise en place d’une architecture headless permet de contrôler plus efficacement chaque terminal de vente via un back-end unique et l’utilisation d’API.
  • Les avantages du headless sont nombreux, mais sa mise en place peut nécessiter des coûts et un investissement conséquents.
  • Le headless e-commerce est sans aucun doute un modèle d’avenir, tant son architecture agile permet de répondre à des besoins d’adaptation rapide à de nouvelles tendances et à des expériences client toujours plus poussées.

Pour autant, les entreprises qui souhaitent passer au headless e-commerce doivent réfléchir si cette nouvelle technologie est réellement adaptée à leur stratégie à long terme, en comprenant les implications qu’une telle transition peut engendrer.

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus

Meilleurs logiciels pour vous

Parole d'expert backgroundQuels leviers d’acquisition de trafic actionner pour votre site e-commerce ?
Parole d'expert
18 décembre 2020
Quels leviers d’acquisition de trafic actionner pour votre site e-commerce ?
Vous souhaitez attirer davantage de visiteurs sur votre site e-commerce ? Vous voulez trouver la stratégie efficace et les solutions adaptées à votre budget ? Olivier Clémence, notre expert e-commerce et référencement, nous dit tout sur les différents leviers d’acquisition de trafic.
Livre blanc backgroundComment créer un site de vente en ligne ?
Livre blanc
10 novembre 2020
Comment créer un site de vente en ligne ?
Faire du e-commerce ne s'improvise pas. Comment créer un site e-commerce ? Voici 11 conseils et 1 livre blanc gratuit pour ouvrir une boutique en ligne qui vend !