Optimisez votre Supply Chain grâce au modèle SCOR

Par Rita Hassani Idrissi
Le 22/09/2021
definition backgroundModèle SCOR : définition, objectifs et application

À l’heure ou la globalisation, la versatilité des marchés et la concurrence accrue compliquent la gestion de la Supply Chain, les entreprises sont amenées à repenser les organisations leur permettant de fournir leur offre aux clients.

En effet, une chaîne logistique a besoin d’une surveillance permanente afin d’apporter de potentielles actions d’améliorations et ainsi maintenir le flux de marchandises entre le fabricant et le client.

Ainsi, l’adoption de modèle de référence de processus Supply Chain tel que le modèle SCOR est un indispensable aux entreprises d’aujourd’hui qui souhaitent gagner un avantage concurrentiel en étant plus réactives, efficaces et efficientes.

Qu’est ce que le modèle SCOR, quels sont ses enjeux ? Ses avantages et ses étapes ? Comment l’utiliser pour améliorer sa Supply Chain ? Réponses dans cet article.

Qu’est-ce que le modèle SCOR ?

Modèle SCOR : définition

Le modèle SCOR, ou méthode SCOR est un modèle de référence pour l’analyse, l’évaluation et l'optimisation de flux de processus logistiques. Édité en 1996 par le Supply Chain Council, il est représenté comme l’outil de diagnostic standard pour la gestion de la Supply Chain.

Ainsi, le modèle SCOR (Supply Chain Operations Reference) est un outil de gestion qui couvre les fournisseurs d’une entreprise vis-à-vis de ses clients. La méthode, rigoureuse et structurante, décrit les activités commerciales associées à toutes les phases de la satisfaction des demandes et besoins du client :

  • commandes,
  • réclamations,
  • demandes d’informations, etc.

La méthode est applicable à tous les secteurs de la chaîne d’approvisionnement :

  • l’agroalimentaire,
  • la construction,
  • le bâtiment, etc.
Optimisez votre Supply Chain grâce au modèle SCOR©Digital Guide Ionos

Modèle SCOR : objectifs

Le modèle SCOR (scor model) divise la chaîne logistique en plusieurs processus commerciaux et catégories de processus idéaux types. Grâce à sa structure standardisée, il est possible pour les entreprises d’analyser tous les flux d’informations, financiers et de marchandises, et d’en tirer ainsi plusieurs avantages :

  • la planification à court, moyen ou long terme est simplifiée,
  • l’efficacité de la chaîne logistique est considérablement améliorée,
  • les processus entre fournisseurs, fabricants et clients sont harmonisés et facilement comparables.

Le modèle SCOR présente donc plusieurs objectifs distincts :

  • Établir une description fonctionnelle de la supply chain d’une organisation,
  • Construire un référentiel standardisé par le biais d’indicateurs de performance,
  • Effectuer un benchmarking logistique de l’entreprise.
  • Faciliter l’analyse et le suivi de la chaîne d’approvisionnement.

Les différents niveaux du modèle SCOR

Niveau des processus opérationnels

Le modèle SCOR détaille les processus sur trois niveaux organisés hiérarchiquement : stratégique, tactique, opérationnel. Ainsi, le premier niveau du modèle (level 1) est considéré comme le niveau stratégique. Il est composé de 5 processus fondamentaux :

Planification

C’est à cette étape que les ressources sont déterminées et que les objectifs commerciaux sont examinés en tenant compte de plusieurs éléments :

  • l’inventaire,
  • les exigences légales,
  • les ressources,
  • le transport, etc.

L’entreprise va également mettre en place les chaînes de communication et de distribution en fonction des besoins de la clientèle.

Approvisionnement (source)

L’organisation va ensuite, comme son nom l’indique, s’approvisionner et enchaîner sur l’achat de biens et de services, en tenant compte d'éléments biens précis :

  • la demande et la disponibilité des biens,
  • l’achat,
  • la réception,
  • la vérification et la mise à disposition des matières premières.

Fabrication (make)

Le troisième processus du niveau hiérarchique consiste à planifier et à fabriquer la production, tout en contrôlant la qualité. Cette étape de fabrication va dépendre de l’emballage nécessaire et de la planification de la semaine de produits prêts à être commercialisés.

Livraison (deliver)

Vient l’étape de la gestion des contrats et de tous les processus opérationnels en lien avec la livraison de marchandises et services finis, tels que :

  • le transport,
  • le stockage,
  • la distribution, etc.

Retours (return)

L’entreprise doit porter ici une grande attention à tous les processus liés au service client ; mais également au service de livraison en lien avec :

  • les modalités de reprise,
  • la disposition des marchandises,
  • le merchandising (physique ou virtuel), etc.


Niveau de configuration

Le deuxième niveau du modèle SCOR (level 2) est orienté tactique. Il vise à promouvoir l’efficacité de la chaîne logistique par le biais d’indicateurs de performances. Les entreprises pourront ainsi concevoir un catalogue de meilleures pratiques indépendamment de leur spécialisation. Il se compose de trois principaux types de processus :

Planification (planning)

L’entreprise doit mettre à disposition les matières premières aux parties concernées et préparer des périodes de planification pour satisfaire les besoins prévus et la demande attendue.

Ces éléments prévisionnels peuvent être mesurés par le biais de KPI.

Exécution

Le processus d’exécution va influencer l’état des produits en fonction de la demande réelle. Par exemple, une orientation ou une transformation de bien peut être envisageable si la demande réelle ne correspond pas à la demande prévue.

Management (enable)

La partie “Management” concerne l’ensemble des processus qui préparent les informations et les services entre les partenaires de la chaîne d’approvisionnement. Et ce, en analysant et en évaluant les différentes données de planification et de performance.

Niveau de conception

Le troisième niveau (level 3) est opérationnel. L’entreprise va encore diviser les processus du niveau de configuration en sous-processus. Un système de mesure des performances va donc évaluer et analyser les éléments du processus et estimer le succès financier de l’entreprise. Les éléments peuvent êtres :

  • les coûts,
  • les contrôles de capacité,
  • la planification d’entreprise, etc.

Enfin, la détermination effective des flux logistiques des différents processus constitue la première étape vers l’amélioration de l'efficacité et l'optimisation de la chaîne d’approvisionnement.

Application du modèle SCOR sur la Supply chain

1 - Analyse du positionnement concurrentiel

La première étape à visée stratégique débute par une analyse du positionnement concurrentiel. L’entreprise doit :

  • mesurer le niveau de performance requis par le marché,
  • mesurer sa performance actuelle,
  • analyser les potentiels écarts,
  • faire un bilan de sa Supply Chain actuelle,
  • faire un plan d’optimisation.

2 - Définition d’une cible de répartition opérationnelle

La deuxième étape, de niveau opérationnel, va consister à analyser les flux physiques géographiquement et quantitativement. De ce fait, l’entreprise pourra définir une cible de répartition opérationnelle et ainsi mieux adapter ses prochaines actions et processus.

3 - Mettre en évidence les ruptures de chaînes

Lors de la troisième étape, dite systémique, ces mêmes flux d’informations sont représentés et les processus existants ainsi que les cibles déjà identifiées sont décrits plus en détail. Cette description joue un rôle important puisqu’elle va permettre de créer la tâche aux personnes concernées et met en évidence les ruptures de chaîne.

4 - Mettre en production la chaîne optimisée

Enfin, la dernière étape de mise en œuvre du modèle SCOR, consiste à développer, tester et mettre en production la chaîne d’approvisionnement optimisée. Il est également important pour l’entreprise de prendre en compte les différents aspects organisationnels :

  • gestion des contrats,
  • suivi des résultats,
  • planification et suivi des tâches,
  • mesure des KPI, etc.

💡 Adopter un logiciel de Gestion de la chaîne logistique (SCM) est un très bon moyen pour l’entreprise de contrôler la chaîne complète de production, tout en automatisant entièrement le processus d’approvisionnement. Il favorise ainsi l'échange relationnel, la relation client, et améliore le suivi de votre chaîne logistique grâce à des tableaux de bord et rapports mis à jour en temps réel.

Le modèle SCOR, un véritable outil de développement produit

Le modèle SCOR, est donc un véritable outil de développement produit qui vous permet de constamment améliorer votre offre et votre approvisionnement.

Grâce à des nombreux processus et étapes bien distincts, il harmonise votre organisation logistique, réduit le risque de rupture de chaînes, tout en vous assurant des résultats concrets.

À vous à présent d’optimiser votre Supply Chain et de fluidifier votre chaîne logistique !

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Définition backgroundLes défis du dernier kilomètre
Définition
l’année dernière
Les défis du dernier kilomètre
À quoi correspond le dernier kilomètre et quels sont les enjeux associés ? Réduction des coûts, impact écologique, satisfaction client... autant de défis à relever pour les professionnels de la logistique.