Les bénéfices d’une Supply Chain tirée par la demande réelle

Par Frederic Picano
Le 21/06/2022
guest backgroundLes bénéfices d’une Supply Chain tirée par la demande réelle

Plusieurs fois ces dernières années, les meilleures innovations dans la Supply Chain, par exemple celles présentées au Supply Chain Event, ont mis en valeur les performances exceptionnelles atteintes grâce à une transformation complète de la gestion des flux de plusieurs grandes entreprises.

Voyons en détail sur quoi s’appuient ces succès qui se diffusent de plus en plus dans les mondes industriels, retail et de distribution.

Faire face aux problématiques d’organisation des flux

La complexification de la Supply Chain au cours de ces dernières années est un point commun à de nombreuses industries. Mais, au-delà des tendances communes à une économie interdépendante et mondialisée, les spécificités de chaque secteur d’activité mettent en lumière de façon singulière la criticité d’un pilotage précis et synchronisé de la Supply Chain.

Que ce soit à cause de :

  • la difficulté du sourcing des matières premières,
  • l’augmentation des délais d’approvisionnement dus à la congestion d’une logistique mondialisée,
  • les portefeuilles produits de plus en plus riches,
  • la complexification des réseaux,
    chacun subit une exposition croissante à la volatilité du monde d’aujourd’hui.

De plus, chaque industrie se voit contrainte par les caractéristiques intrinsèques de son marché : la nature mouvante d’un secteur en perpétuel changement qui doit s’adapter aux dernières avancées technologiques et numériques ainsi qu’aux diverses contraintes nées d’une personnalisation toujours plus poussée, c’est-à-dire une demande toujours plus variable et impossible à prévoir.

Jusqu’alors organisée sur la base de prévisions commerciales, la Supply Chain évolue vers une production tirée par les commandes, qui nécessite une agilité nouvelle allant bien au-delà des habituels stocks de sécurité dimensionnés pour faire face aux problèmes ponctuels et imprévisibles.

L’apport du Demand Driven au modèle du calcul de besoin net classique

Les limites du Calcul de Besoin Net

La méthode de planification dominante depuis 40 ans, le Calcul de Besoin Net, est née dans les années 60 et utilise comme donnée d’entrée une prévision pour calculer les besoins de chacun des composants, dans le but de synchroniser l’ensemble des opérations et stocks à cette prévision.

Les limites de cette approche sont connues. Elle ne produit un planning réaliste que SI ET SEULEMENT SI les 3 hypothèses suivantes sont vérifiées :

  1. La demande est connue et ne change pas.
  2. Il y a suffisamment de temps pour accomplir toutes les activités requises dans le délai attendu par le client. La borne de planification de la demande doit être égale au délai attendu par le client.
  3. Il n’y a pas de variabilité lors de l’exécution (tout se passe comme prévu).

Or, les prévisions sont de plus en plus difficiles à faire de manière juste : plus les prévisions sont lointaines et détaillées, plus elles sont fausses.

La plupart des entreprises se plaignent de ne jamais atteindre le bon stock au bon moment, elles ont souvent certains produits en trop, et manquent d’autres : on parle de distribution bimodale des stocks (voir schéma ci-dessus).

Les conséquences sont des ruptures fréquentes et des surcoûts liés aux urgences et aux surstocks.

Supply Chain distribution bimodale© copyright 2020 Demand Driven Institute. All rights reserved.

L’approche Demand Driven

Le Demand Driven met en place un système qui permet :

  • de détecter les changements de la demande réelle du client ;
  • d’adapter la planification ;
  • de tirer les approvisionnements en temps réel.

La clé de la solution se trouve dans la loi de George Plossl, un des pères fondateurs de la Supply Chain :

Tous les bénéfices pour l’entreprise se trouvent dans la vitesse des flux de matières et d’information.

Pour mettre en application cette loi, il faut synchroniser la Supply Chain avec le marché pour satisfaire la demande client en insérant des points de découplages stratégiques et calculés, et non plus subis…

Les avantages de la méthodologie DDMRP

Et c’est là toute la valeur ajoutée de cette nouvelle méthodologie DDMRP (pour Demand Driven MRP) : prendre en compte la volatilité, l’incertitude, la complexité et l’ambiguïté de l’environnement moderne afin d’offrir une gestion réactive et en temps réel de la Supply Chain, adaptée aux attentes et besoins des clients.

C’est la clé du succès pour tous les secteurs d’activité dans lesquels la compétition fait rage.

Le DDMRP utilise toujours les prévisions pour se préparer aux évènements et dimensionner les amortisseurs, mais se contente de prévisions globalement justes plutôt que précisément fausses et place le flux au centre des préoccupations de tous les acteurs.

💡 La crise sanitaire du COVID-19 a révélé certains problèmes enfouis depuis longtemps, tels que l’interdépendance entre les pays, ce qui aboutit à une pénurie de masques, de livraisons de vaccins. Le contexte géopolitique influe également sur la Supply Chain : l’illustration du Brexit est parlante avec l’impact multiple sur des organisations jusqu’alors stables depuis des décennies.

Aujourd’hui, l’enjeu pour toute entreprise est de passer d’une planification poussée par les prévisions à une organisation tirée par la demande réelle… c’est un nouveau cogiciel, un changement de paradigme, de mentalité, de fonctionnement et d’organisation, mais cela porte ses fruits.

Il faut utiliser les prévisions d’un point de vue global pour pouvoir anticiper les besoins, les capacités, et utiliser la seule information pertinente pour prendre les meilleures décisions incombant à la production, aux approvisionnements et à la distribution : les commandes réelles.

Une meilleure agilité, une réactivité accrue grâce à des cycles de réapprovisionnement plus courts et agiles, c’est en substance les bénéfices visibles chez ceux qui ont adopté le DDMRP, souvent d’abord sur un périmètre pilote pour l’appréhender correctement, et qui tous, ensuite, ont validé le déploiement à grande échelle.

L’intérêt des formations et logiciels pour synchroniser les équipes et les flux

La formation est le premier pas nécessaire pour démarrer correctement le processus de transformation. La formation crée :

  • un socle de culture Demand Driven commune,
  • une compréhension,
  • une adhésion collective des équipes, qui sera la base solide d’un succès durable.

Une solution adaptée, telle que b2wise, met au cœur de son activité l’accompagnement à la formation et à la transformation, car la Supply Chain, comme le monde dans lequel nous vivons, est en perpétuelle évolution : les instructeurs certifiés auprès du Demand Driven Institute proposent 4 formations complètes, qui se traduisent ensuite via un logiciel ergonomique, intuitif et visuel de planification de la Supply Chain de bout en bout, basé sur les principes du DDMRP.

Grâce à un outil spécialisé, chaque acteur de la Supply Chain prendra alors des décisions alignées sur les priorités pertinentes, de façon synchronisée dans toute votre Supply Chain.

Les clients de b2wise en France et dans le monde, ont choisi b2wise pour disrupter leur Supply Chain en se rapprochant de leurs marchés, pour des résultats démontrés : taux de service proche de 100 % avec le bon stock, au bon endroit, au bon moment et beaucoup moins de stress pour l’ensemble des équipes.

Accélérer les flux de matière et d’information, éliminer les ruptures, diminuer le BFR, simplifier le travail des planificateurs… Bref, bien contrôler votre Supply Chain de bout en bout !

Diplômé de l’école d’ingénieurs « Mines Saint-Étienne » et riche de plusieurs expériences professionnelles dans la Supply Chain, Frederic Picano est actuellement CEO de b2Wise France et Europe du Sud.

Frederic Picano

Frederic Picano, CEO at b2Wise France and Southern Europe

Article invité. Appvizer accueille ponctuellement des experts. Indépendants de la rédaction d'Appvizer, ils partagent leurs expériences et opinions personnelles. Les propos mentionnés dans cet article sont ceux de l'auteur et ne reflètent pas le point de vue d'Appvizer.
La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Définition backgroundLes défis du dernier kilomètre
Définition
30 novembre 2020
Les défis du dernier kilomètre
À quoi correspond le dernier kilomètre et quels sont les enjeux associés ? Réduction des coûts, impact écologique, satisfaction client... autant de défis à relever pour les professionnels de la logistique.