Quel français pour concurrencer Workplace by Facebook ?

Quel Français pour supplanter Workplace by Facebook ?

La vague Facebook fait surfer 1,8 milliard d'Internautes depuis plus de 15 ans. Le réseau social américain a grandi et se sent aujourd'hui prêt à séduire les entreprises avec Workplace, un RSE né de son expérience auprès des particuliers. Pour introduire notre sentiment sur le réseau social d'entreprise : le joli succès de Facebook est avant-tout la réussite d'un produit devenu un univers à lui-seul. Il donne la possibilité à chacun d'interagir avec son réseau notamment par le très célèbre bouton Like cliqué 4,5 milliards de fois par jours. C'est aussi la possibilité, pour les annonceurs, de promouvoir leurs produits auprès d'une audience ultra-qualifiée. Le chiffre d'affaires de Facebook au troisième trimestre 2016 était de 7 milliards de dollars. Alors pourquoi attaquer le marché des entreprises ? Workplace va-t-il réussir à convaincre ses potentiels clients ?
 

Suggestion de logiciels pour vous

Jamespot

Jamespot
Votre métier dans votre Réseau Social d'Entreprise
30 jours gratuits
Voir ce logiciel

Les promesses de Workplace by Facebook

Si Facebook s'intéresse aux entreprises c'est parce qu'il ira y chercher sa croissance tout comme Google l'a fait avant lui avec G Suite (ex Google Apps). Son principal argument pour les convaincre est son expérience des relations sociales virtuelles qu'il peut mettre à profit, aujourd'hui, dans une plateforme professionnelle. Julien Codorniou, Directeur Général de Workplace, avançait dans sa récente déclaration à l'AFP que 95% des développements de Facebook sont intégrés à Workspace. Il est vrai que l'expérience Facebook plaît et que, de fait, les utilisateurs seront satisfaits de retrouver leurs habitudes de communication au travail.
Workplace est également disponible en 100 langues et son utilisation est déjà connue de la plupart des salariés du monde entier grâce à Facebook. Cela en fait une plateforme facilement déployable dans toutes les entreprises. Grâce à l'absence de freins liés aux changements d'usages des collaborateurs, l'éditeur américain tient probablement son plus solide argument commercial.
Workplace by Facebook : le géant américain attaque le marché des entreprises françaises

Les faiblesses du nouveau réseau social de Mark Zuckerberg

Ce nouveau réseau social d'entreprise veut mettre les interactions sociales au cœur des organisations mais est-ce bien une finalité en soit ? Il est vrai que le fait de libérer la communication entre les collaborateurs et entre les services améliore significativement l'engagement des employés, l'entre-aide, la capitalisation du savoir et bien d'autres aspects fondamentaux. Derrière cela c'est la compétitivité de l'entreprise qui gagne.
Cependant, communiquer ne fait pas tout. Le collaboratif qui consiste à faire travailler les employés entre eux est essentiel pour tirer parti d'un réseau social. Et sur ce point, Workplace by Facebook a tout à construire. A ce jour, c'est un vide fonctionnel que les utilisateurs ont devant eux.
Autre point faible de Workplace by Facebook : la confidentialité des données. Comment une plateforme qui réalise des dizaines de milliards de profits en vendant les données personnelles des individus peut-elle inspirer confiance auprès des entreprises ? La sécurité et la confidentialité des données sont en effets les deux prérequis des entreprises dans le choix de leur plateforme Cloud. Bien que Facebook offre un excellent niveau de sécurité, la confidentialité est un point d'interrogation. C'est d'ailleurs pour cela que la société de Marc Zuckerberg insiste lourdement sur ce point dans une page dédiée aux Trust Principles de Workplace. Notons également que Les données de Workplace seront hébergées aux Etats-Unis et la récente élection de Donald Trump fait présager que le gouvernement américain ne rechigne pas à user du Patriot Act pour consulter les données de nos entreprises.

Suggestion de logiciels pour vous

Jamespot

Jamespot
Votre métier dans votre Réseau Social d'Entreprise
30 jours gratuits
Voir ce logiciel

Jamespot, le réseau social collaboratif

Différence entre le RSE Jamespot et les médias sociaux

On compte aujourd'hui une vingtaine de réseaux sociaux spécialement conçus pour les entreprises. Parmi eux le français Jamespot a compris très tôt que les RSE seraient un levier fort de compétitivité et d'amélioration des conditions de travail. De fait un RSE n'est pas un réseau social de type Facebook, Linkedin, Viadeo ou Twitter. Jamespot est strictement un outil professionnel que l’on quitte en partant du bureau et qui répond parfaitement aux exigences de la CNIL contrairement à Workplace qui apporte de la confusion entre univers professionnel et personnel.

Messagerie instantanée, moteur de recherche, documents et bien plus

Sur le plan fonctionnel Jamespot est un vrai outil de collaboration ouvert : création et partage de documents, centralisation du savoir (Wiki), agendas et tâches partagés, création de sondages en interne. Son moteur de recherche très puissant permet par ailleurs de retrouver tout type d'information qu'il s'agisse d'un document, d'une conversation, ou d'une tâche. Il permet par exemple de trouver la ou les personnes qui dispose(nt) des compétences nécessaires pour compléter une équipe projet. Enfin, Jamespot dispose d'une centaine d'extensions sous forme d'applications qui permettent d'étendre la couverture fonctionnelle de la plateforme.

Au delà de l'outil, un accompagnement humain

Côté services, Jamespot offre un vrai support qu'il anime directement ainsi qu'au travers de très nombreux partenaires qualifiés. Facebook quant à lui ne dispose aujourd'hui que de 15 partenaires dont Deloitte Digital, TBWA ou le français Revevol. L'accompagnement est indispensable dans des projets RSE tant sur le plan des usages que de l'administration de la plateforme. En effet, un RSE est avant-tout un projet humain : la communication, la formation et le support utilisateur compte autant, voire plus que le support technique.

Personnalisation de la plateforme

Enfin, le RSE français a été conçu pour être malléable a souhait par ses utilisateurs. Contrairement à Workplace, Jamespot peut être configuré pour correspondre au fonctionnement très spécifique de chacune des entreprises. Pour ce faire, les administrateurs peuvent configurer les workflows métiers qui permettent de faire circuler les flux d'informations et de documents. Les validations en cascade réalisées autrefois dans un outil de GED sont ainsi parfaitement intégrées à l'univers social de l'entreprise. La centaine d'applications permet quant à elle de rajouter les briques au socle commun : gestion d'appels d'offres, DevOps, gestion des innovations, intégration CRM, gestion de projet, questionnaires ou encore support client.

Plus sur Jamespot, le réseau social d'entreprise qui accélère la transformation digitale

Entre Workplace by Facebook et Jamespot, quel RSE choisir ? Les informations plus haut ainsi que vos objectifs vous permettront sans doute de répondre à cette question. Ce que l'on sait en revanche c'est que la réussite d'un projet RSE ne repose pas sur le nombre de Like mais sur la cohésion sociale et l'amélioration de la compétitivité. Workplace et Jamespot remplissent leur mission en créant de l'engagement et du lien. Cependant seul Jamespot à ce jour permet d'améliorer la collaboration et la responsabilisation des collaborateurs permettant de réellement tirer parti d'un RSE.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire