Convertissez vos visites en ventes grâce à une fiche produit parfaite

Par Jennifer Montérémal
Mis à jour le 4 janvier 2022, publié initialement en juillet 2020
how-to backgroundConvertissez vos visites en ventes grâce à une fiche produit parfaite

Et si on vous disait qu’une bonne fiche produit est le principal levier de conversion de votre site e-commerce ?

Et pour cause, la vente en ligne, en plein essor depuis quelques années, change la donne au niveau de l’acte d’achat. Désormais, les consommateurs achètent de plus en plus de biens qu’ils n’ont pas l’occasion de voir au préalable. C’est pourquoi vous devez porter une attention toute particulière à l’élaboration et à la structure de vos fiches produits.

Mais ce n’est pas tout.

Si elle rassure et conquiert le consommateur, la fiche produit parfaite doit également séduire Google. Il serait dommage de se donner du mal à la structurer et à la rédiger, puis de constater qu’elle n’est pas visible dans les résultats de recherche des internautes !

Alors, face à toutes ces variables à considérer, comment faire une fiche produit en bonne et due forme ? Que doit-elle contenir, de quelle manière l’optimiser pour le SEO ? Grâce à quelles astuces la rendre plus design ?

Cet article vous livre toutes les bonnes pratiques pour rédiger une fiche produit efficace et faire décoller, à coup sûr, vos ventes.

Qu’est-ce que la fiche produit ? Définition et objectifs

La fiche produit est une page web d’un site e-commerce reprenant un ensemble d’éléments utiles au client pour qu’il :

  • comprenne et visualise parfaitement le produit,
  • prenne connaissance de l’ensemble des informations logistiques (délais de livraison par exemple),
  • ressente l’envie d’acheter grâce à des éléments marketing subtilement intégrés.

En parallèle, elle sert à faire entrer l’internaute dans votre boutique en ligne au moyen des résultats de référencement naturel.

Exemples de fiches produits réussies

Exemple de fiche produit cosmétique

À quoi peut ressembler la fiche produit parfaite ? Nous avons choisi, pour illustrer notre propos, une fiche produit cosmétique du site Sephora.

exemple fiche produit cosmétique : Sephora© Sephora

Les + de la fiche produit :

  • On se fait facilement une idée de la texture du produit grâce à la fonction zoom de la photo.
     
  • L’aperçu des différentes teintes est ergonomique. De plus, à chaque nouvelle teinte sélectionnée, la photo du produit se met à jour.
     
  • Lorsque l’on passe la souris sur le CTA « ajouter au panier », le fond devient noir pour accrocher l’œil et inciter à l’action.
     
  • Le prix barré capte également l’attention et procure le sentiment de faire une bonne affaire si l’on achète le produit.
     
  • Il est possible d’ajouter l’article dans ses favoris en un clic seulement.
     
  • Grâce aux onglets « COMPOSITION » et « INGRÉDIENTS », le texte prend peu de place et la fiche produit semble aérée.
     
  • La phrase « COMPLÉTEZ VOTRE LOOK », introduisant les produits suggérés en cross-selling, colle bien avec l’univers Sephora.
exemple fiche produit cosmétique : Sephora© Sephora
  • La partie avis clients est bien détaillée.

  • Sephora renforce le côté communautaire de sa marque grâce à la possibilité d’ajouter ses propres photographies avec le produit.

Exemple de fiche produit chaussure

Pour notre deuxième exemple, nous nous sommes intéressés à un autre acteur incontournable du commerce en ligne : Sarenza.

exemple fiche produit chaussure : Sarenza© Sarenza

Les + de la fiche produit :

  • De nombreuses photographies (avec possibilité de zoomer) présentent le produit sous toutes ses coutures. Cet atout est particulièrement apprécié dans les univers de la chaussure et du textile.
     
  • Le système de prix barré est très vendeur, puisque la fiche produit précise clairement l’économie faite (« Vous économisez 12,09 € »).
     
  • Dès que l’on clique sur « + 13 couleurs », un système de vignettes apparaît et permet de sélectionner la couleur souhaitée facilement.
     
  • Un lien renvoie vers la landing page du guide des tailles. 
     
  • Les arguments commerciaux (« Livraison 24H & retour gratuit », « 100 jours pour changer d’avis » et « Payez en 3 fois dès 70 € d’achat* ») sont bien visibles grâce à la liste à puces, et restent au-dessus de la ligne de flottaison.
     
  • Il est possible d’ajouter l’article dans ses favoris en un clic seulement.
exemple fiche produit chaussure : Sarenza© Sarenza
  • Si la partie caractéristiques du produit s’avère concise, le paragraphe « ON EN PENSE QUOI » raconte l’histoire de la célèbre Stan Smith dans l’objectif de susciter de l’émotion chez le consommateur.
     
  • Un bref résumé (sous forme de liste) des pour et des contre de l’article complète la rubrique AVIS CLIENTS. Cette vraie bonne idée, de par son côté impartial, renforce la confiance du consommateur.
     
  • La structure des avis clients facilite la compréhension et préserve la fiche produit des avis à faible valeur ajoutée.

Comment créer une fiche produit parfaite en 8 étapes ?

Nous venons de voir des exemples de fiches produits réussies. Mais vous vous demandez sans doute comment procéder pour parvenir à un tel résultat ?

En suivant ces 8 étapes.

Étape 1 : apprenez à connaître vos clients

Votre fiche produit, aussi bien sur sa forme que sur son fond, sera TOUJOURS construite en fonction de la clientèle que vous ciblez.

Pour ce faire, commencez par identifier vos personas puis mettez-vous dans leurs baskets afin d’identifier :

  • les informations attendues,
  • les éventuels éléments bloquants qui compromettraient l’acte d’achat,
  • la manière d’y remédier.

Ainsi, vous serez en mesure de structurer au mieux l’information présente.

💡 Connaître ses clients, c’est aussi entrer dans leur univers, et donc adapter le design en conséquence. Il est évident que vous n’adopterez pas la même charte graphique selon que vous vous adressez à des adolescents ou à des seniors !

Étape 2 : mentionnez toutes les informations importantes

Définir une bonne description et une structure de fiche produit type reste un exercice compliqué. En effet, les éléments qui y figurent dépendent grandement de l’article vendu, du secteur d’activité, du branding et du client cible.

C’est pourquoi vous devez, avant de vous lancer, sélectionner intelligemment les informations de vos fiches produits et réfléchir à comment structurer le tout.

Toutefois, pour vous aider, nous vous livrons un aperçu de ce qui est communément attendu :

Les éléments descriptifs et transactionnels

  • la photographie,
  • le nom,
  • le prix,
  • la marque,
  • les déclinaisons (couleur, taille, poids, volume, etc.),
  • la description,
  • le mode d’emploi,
  • l’entretien,
  • la composition (pour des produits cosmétiques par exemple),
  • les caractéristiques techniques (pour de l’électroménager par exemple),
  • un guide des tailles pour des vêtements,
  • une vidéo, etc.

Les éléments logistiques et de service :

  • la quantité de produit souhaitée,
  • la disponibilité du produit,
  • le nombre d’unités en stock,
  • les modalités de livraison,
  • les délais de livraison,
  • les modalités de retour,
  • les modalités de garantie,
  • les coordonnées du service client, etc.

Nombreuses sont donc les composantes à considérer pour construire une fiche produit qui convertit. Le but est vraiment d’informer au maximum le consommateur afin qu’il dispose de toutes les données nécessaires pour :

  • mûrir puis valider son choix,
  • éviter un retour si l’article ne correspond finalement pas à l’idée qu’il s’en faisait.

Étape 3 : donnez envie d’acheter (plus) !

Aux informations descriptives listées précédemment s’ajoutent des éléments commerciaux.

En effet, toute la qualité d’une bonne fiche produit réside dans sa capacité à donner envie d’acheter. C’est pourquoi vous devez particulièrement soigner le design et l’emplacement de vos calls to action (CTA), tels que :

  • le bouton d’ajout au panier, pour convertir immédiatement,
  • le bouton d’ajout aux favoris, afin que l’internaute retrouve facilement ses articles préférés s’il n’est pas prêt à passer immédiatement à l’acte d’achat.

Les promotions

Parlons aussi promo !

Utilisées de façon stratégique, par exemple lors de moments forts tels que le Black Friday, les promotions restent un bon moyen d’augmenter vos ventes. Et puisque le e-commerce n’échappe pas à la règle, communiquez directement sur la fiche produit vos bons plans, à l’aide d’encarts dédiés ou encore de prix barrés.

Les avis et notes clients

Les notes et avis consommateurs constituent un élément de réassurance pour le l’internaute, et sont donc très incitatifs. D’ailleurs, selon une étude Smart Focus, 61 % des consommateurs les lisent avant de prendre leur décision.

En d’autres termes, les clients satisfaits (et qui l’expriment) font de la publicité gratuite pour vos produits et services. Valorisez donc leurs avis et notes sur vos fiches !

💡 Au delà d’un simple avis, un vrai retour d’expérience contextualisé se révèle un excellent moyen d’aider le consommateur à se projeter. Et ça, Maison du Monde l’a bien compris. La marque donne la possibilité à ses clients de poster une photographie du produit dans leur intérieur directement au bas de la fiche.

Exemple ci-dessous de la fiche produit de la chaise en métal Orsay.

fiche produit : exemple maison du monde© Maison du Monde

Le cross-selling et l’up-selling

Autre manière de développer vos ventes directement depuis votre fiche produit : proposer des offres complémentaires ou similaires afin d’inciter le consommateur à acheter plus que ce qu’il avait initialement prévu.

C’est pourquoi on vous recommande de mettre en place une stratégie :

  • de cross-selling : proposer des produits complémentaires, comme la ceinture assortie aux chaussures,
  • d’up-selling : faire figurer une sélection d’articles du type « Nos clients ont aussi aimé » par exemple.

Veillez cependant à ce que ces produits additionnels soient toujours en rapport avec celui qui intéresse l’internaute, et donc avec ses besoins/envies. Vous maximisez vos chances de taper dans le mille !

Étape 4 : soignez la description produit

Nous venons de voir dans la pratique quels sont les principaux éléments à présenter.

Toutefois, il vous faut aller au-delà du simple listing et soigner particulièrement la description produit pour qu’elle :

  • diffuse au mieux votre message commercial ;
  • donne envie à l’internaute de cliquer sur le call to action.

Et même si une plume de romancier n’est pas requise, observez tout de même certaines bonnes pratiques :

  • ✅  Soignez votre grammaire et votre orthographe ! N’oubliez pas que nombre de consommateurs restent frileux à l’idée d’acheter en ligne. Ne les effrayez pas davantage avec un site qui ne véhicule pas une image sérieuse.

  • ✅  Même si vous devez susciter le désir d’achat au moyen d’une fiche produit bien marketée, ne perdez pas de vue l’objectif premier : livrer tous les éléments indispensables à la compréhension du produit par le client.

  • ✅  Veillez à aérer et à structurer votre texte, afin de ne pas « noyer » l’internaute sous des pavés indigestes. L’usage de listes à puces, par exemple, est fortement apprécié.

  • ✅  Si votre ambition principale reste de vendre votre article à tout prix, n’en demeurez pas moins subtil. En effet, les clients sont de moins en moins sensibles aux langages commerciaux trop « agressifs ».

Étape 5 : utilisez l’art du copywriting

Une fiche produit qui convertit, c’est une fiche produit pour laquelle vous avez usé de l’art du copywriting, consistant à mettre votre plume au service de l’action que vous souhaitez obtenir de la part de l’internaute.

Quelques pistes en ce sens :

  • ✅  Pensez storytelling. En racontant une histoire autour de votre produit et de votre marque, vous suscitez chez le consommateur des émotions bénéfiques au déclenchement de l’acte d’achat.

  • ✅  Adaptez toujours votre ton à votre cible.

  • ✅  Concentrez-vous sur le client et ses besoins, et pas sur vous. C’est pourquoi l’emploi du « vous » est préférable à celui du « nous ».

  • ✅  Démontrez en quoi votre produit apporte une réelle solution aux problèmes que peut rencontrer votre cible.

Étape 6 : optimisez la fiche produit pour le SEO

Le travail de rédaction doit s’harmoniser avec les contraintes SEO, afin d’augmenter la visibilité de vos produits.

☝️ Précisons que le SEO d’une fiche produit nécessite un habile équilibre entre ce que souhaite l’internaute et ce qui trouve grâce aux yeux de Google. De ce fait, certaines bonnes pratiques inhérentes au référencement naturel d’un article de blog ne sont pas adaptées au format et à l’objectif de la fiche produit. Exemple : une fiche produit trop chargée en texte peut rebuter le client potentiel.

Quelques astuces pour travailler le SEO de vos fiches produits :

  • ✅  Créez du contenu pertinent et qualitatif : il doit vraiment répondre à l’intention de l’internaute. Mettez-vous à la place du consommateur afin de définir quelles sont les informations qu’il désire connaître avant d’acheter un produit.

  • ✅  Il est primordial de proposer du contenu unique. Évitez donc de copier-coller les descriptions des sites fournisseurs et des concurrents.

  • ✅  Nous vous recommandons d’écrire un texte de 300-400 mots minimum.

  • ✅  Travaillez votre balise title. En effet, elle livre de précieuses informations à Google quant au type de contenu présent sur votre fiche produit. En parallèle, elle apparaît sur la page de résultat (ou SERP), et incite donc l’internaute à cliquer.
    C’est pourquoi vous devez insérer dans votre balise title la requête principale (le nom du produit ou la marque, le plus souvent), et éventuellement une requête secondaire.

  • ✅  Soignez également votre balise meta description. Ce petit texte, apparaissant en dessous du titre dans la SERP, doit donner envie à l’internaute de cliquer.
    Exemple de balises title et meta description :
fiche produit : optimisation seo Google© Google
  • ✅  Renseignez votre requête, donc le nom de votre produit, dans l’URL.

  • ✅  Structurez votre texte à l’aide de balises (H1, H2, etc.). Grâce à elles, Google identifie mieux le contenu de vos paragraphes.

  • ✅  Répétez plusieurs fois votre mot clé dans votre texte… mais sans abuser ! Google n’apprécie pas la suroptimisation, car la qualité de lecture reste la priorité.

  • ✅  Apportez du jus à votre page en établissant un maillage interne et cohérent. Il s’agit, par exemple, d’insérer dans votre contenu un lien renvoyant vers la fiche d’un produit complémentaire, ou vers un article de votre blog.

  • ✅  Enfin, nous vous préconisons de nommer (avec la requête) vos images et les balises alt associées.

💡 Découvrez les 3 étapes pour augmenter les ventes de e-commerce grâce au SEO, en téléchargeant gratuitement le livre blanc :

Les 3 étapes pour augmenter les ventes de votre e-commerce grâce au SEO

Télécharger le Livre Blanc

Fort·e de tous ces conseils, vous êtes désormais à même d’élaborer une fiche produit parfaite sur son fond. Mais qu’en est-il de sa forme ?

Étape 7 : réalisez une fiche produit design

Pensez responsive design

Afin de répondre aux évolutions des modes de consommation, la première chose à faire est de vous assurer que votre fiche produit soit responsive design, c’est-à-dire adaptée à un usage mobile et tablette.

Il serait dommage qu’un client potentiel effectuant son shopping dans le métro achète chez la concurrence, car votre site ne s’affiche pas correctement !

Soignez l’affichage de votre texte

Sélectionnez une police, une taille de police et une couleur de texte mettant en valeur les informations de la fiche produit, tout en restant en accord avec votre image de marque.

Par ailleurs, nous avons vu qu’il est inutile d’effrayer l’internaute avec une masse de texte indigeste. C’est pourquoi un système d’onglets s’avère souvent une bonne idée : le client n’a qu’à cliquer dessus pour voir le contenu qui l’intéresse se dérouler.

Soignez la maquette de votre fiche produit

Soigner la maquette de votre fiche produit signifie placer les bons éléments au bon endroit, toujours dans l’optique de donner envie au consommateur d’acheter :

  • les éléments importants, comme le bouton d’action (CTA) ou vos points forts (rapidité de livraison, frais de port offerts, etc.), doivent toujours se situer suffisamment haut dans la fiche. Il est préférable de les faire apparaître au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire de la ligne virtuelle marquant le bas de la page affichée avant scroll ;
  • veillez à maintenir l’équilibre global de la fiche produit. Si un élément prend le pas sur un autre (image de taille importante par exemple), cela doit être justifié ;
  • organisez éventuellement votre page sous forme de blocs, afin de séparer harmonieusement les informations de natures différentes.

Travaillez votre charte graphique

La charte graphique de votre fiche produit doit refléter votre identité, la nature de vos produits et les attentes de votre cible.

Exemple : le noir et un design épuré renvoient au chic, tandis que des couleurs pastels et une typographie enfantine mettent en valeur des produits pour bébé.

💡 Parfois, des icônes ou des illustrations impactent davantage l’internaute que du texte. Pensez-y !

Facilitez la navigation

L’internaute apprécie de naviguer facilement sur votre site.

Donnez-lui la possibilité d’accéder en un clic à la catégorie supérieure, grâce à un fil d’Ariane (ou breadcrumb).

Placez judicieusement le menu et la barre de recherche, de sorte que le client les trouve facilement.

Étape 8 : sélectionnez avec soin vos images et vidéos

Comme le dit un dicton bien connu, une bonne image vaut plus que 1000 mots.

Accordez donc une attention toute particulière aux photographies et images du produit :

  • c’est ce que l’internaute aperçoit en premier sur la page ;
  • elles lui permettent de se faire une idée de ce à quoi ressemble l’article… qu’il ne peut pas toucher !

Vos clichés doivent être :

  • d’excellente qualité,
  • d’une taille adaptée à la page (ni trop grands, ni trop petits),
  • pris sur fond neutre, ou dans un décor qui met en valeur le produit et n’est pas trop segmentant par rapport à votre cible.

D’autre part, proposez plusieurs images prises sous différents angles, lorsque le produit s’y prête (pour des vêtements par exemple).

Enfin l’option zoom, offrant un aperçu des textures et des détails, est appréciée.

💡 Nous vivons plus que jamais à l’ère de la vidéo ! D’ailleurs, selon une étude Tubular Insights, Wyzowl et PopCornVidéo, 77 % des consommateurs seraient convaincus d’acheter un produit suite au visionnage d’une vidéo.

Vidéo de démonstration, mise en situation d’un article (vêtement porté par exemple), tutoriel, retour d’expérience d’influenceurs… ne passez pas à côté de ce média vecteur de ventes !

Comment gérer simplement le contenu de sa fiche produit ? Exemples de logiciels

Une solution e-commerce SaaS clé en main : Shopify

Si vous débutez, nous vous recommandons de vous tourner vers une solution SaaS clé en main d’e-commerce, à l’instar de Shopify.

👍  On aime : les templates qualitatifs de l’éditeur de fiches produits Shopify. L’outil est simple et rapide à prendre en main, même si vous n’avez pas de connaissances en développement informatique.

🤔  À prendre en considération : si l’outil propose les fonctionnalités essentielles, il se révèle vite limité pour satisfaire tous vos désirs de personnalisation et de création. Par ailleurs, notez que Shopify prélève une commission sur vos ventes.

Shopify

Créer son site Internet et sa boutique en ligne
En savoir plus sur Shopify

Une solution e-commerce open source personnalisable : PrestaShop

Si vous possédez des compétences techniques vous pouvez vous tourner vers PrestaShop, la solution e-commerce open source.

👍  On aime : la possibilité de construire des fiches produits personnalisées à son image grâce à ses nombreux thèmes et son large panel de fonctionnalités.

🤔  À prendre en considération : les services disponibles sur la marketplace PrestaShop Addons sont souvent payants.

PrestaShop Download

Créer sa boutique en ligne gratuitement
En savoir plus sur PrestaShop Download

Un logiciel dédié à la gestion de l’information produit : Pimalion et Quable

Il existe des logiciels essentiellement centrés sur la gestion de l’information produit :

  • les PIM (Product Information Management) centralisent et gèrent toutes les informations textuelles relatives au produit ;
  • les DAM (Digital Asset Management) sont orientés gestion des médias (photos, vidéos, fichiers audio, etc.) ;
  • les PXM (Product Experience Management) travaillent à optimiser l’expérience entre le client et le produit.

Pimalion

Pimalion est un logiciel de gestion de l’information produit complet, qui intègre à la fois des fonctionnalités de PIM et de DAM.

👍  On aime : avec cette solution, vous contrôlez tous vos contenus et collaborez sur leur enrichissement, du « sourcing » jusqu’au « publishing » sur vos différents canaux de communication. Cet outil est donc parfaitement adapté à la création et à l’optimisation de vos fiches produits, aussi bien sur leur fond (qualité de l’information) que sur leur forme (respect de votre charte graphique).

🤔  À prendre en considération : Pimalion est particulièrement adapté aux entreprises qui ont un nombre important d’articles à gérer.

PIMALION

Contrôlez vos contenus et publiez sur tous les canaux
En savoir plus sur PIMALION

Quable

Une plateforme telle que Quable réunit l’ensemble des fonctions citées plus haut, pour maîtriser les données produit en temps réel.

👍  On aime : la vision exhaustive et innovante de la gestion du marketing produit. La solution accompagne les marques pour centraliser, enrichir et piloter leurs données produits de manière optimale, puis assurer leur diffusion omnicanale (site ecommerce, application mobile, etc.).

🤔  À prendre en considération : le prix reste sur demande.

Quable

4 avis

Gérez votre data produit et accélérez vos ventes avec le PXM
En savoir plus sur Quable

Un outil pour optimiser la gestion de flux : Channable

Les logiciels de gestion de flux font gagner beaucoup de temps aux e-commerçants en leur permettant de transmettre leur catalogue produit et toutes les informations produit qu’il contient aux marketplaces et aux plateformes e-commerce en peu de temps.

Channable fait partie de ces gestionnaires de flux qui automatisent la création de fiches produits sur des marketplaces ou des sites de comparaison comme Google Shopping.

👍  On aime : la création de règles pour améliorer le catalogue produit en temps réel (par exemple : offrir la livraison à partir de 100 € d’achat). Son autre force : le paramétrage inclus dans l’outil des champs requis par chaque site ou place de marché (prix, description, titre, etc.), pour créer rapidement des fiches produits conformes aux exigences de chacun.

🤔  À prendre en considération : cette solution se révèle intéressante pour les e-commerçants proposant entre 500 et 1 000 produits au minimum dans leur catalogue.

Channable - Gestion de flux

PME : optimisez vos flux pour générer plus de ventes
En savoir plus sur Channable - Gestion de flux

Toujours plus loin dans l’expérience client

Vous l’aurez compris, les fiches produits de votre catalogue en ligne se doivent d’être particulièrement soignées, tant sur le fond que sur la forme.

Construisez-les avec le même soin que vous accorderiez à l’agencement de la vitrine et des rayons d’un magasin physique, car l’objectif est autant d’informer que de donner envie.

C’est pourquoi nous vous conseillons de penser avant tout à la satisfaction du consommateur. Esthétique travaillée, ergonomie ou encore qualité de l’information constitue autant de cartes à jouer pour servir cet objectif.

Et pourquoi ne pas envisager d’augmenter davantage la qualité de l’expérience client au moyen de technologies comme la 3D et la réalité augmentée ?

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Comparatif logiciel backgroundQu'est-ce que le PIM, le DAM et quelles sont les différences ?
Comparatif logiciel
12 janvier 2022
Qu'est-ce que le PIM, le DAM et quelles sont les différences ?
PIM, DAM… en voilà des acronymes qui semblent mystérieux, et sont souvent confondus. Ne faites plus l’erreur en apprenant comment ces outils peuvent vous aider dans la gestion des contenus numériques, et surtout quelles sont les spécificités de chacun.
Logiciel backgroundPIM Open-source et logiciels "propriétaires" : mythes et réalités
Logiciel
27 juin 2019
PIM Open-source et logiciels "propriétaires" : mythes et réalités
La croyance du PIM Open Source gratuit persiste. Avertissement : les entreprises mal avisées peuvent y perdre leurs plumes ! appvizer vous éclaire en distinguant les mythes des réalités, et vous indique ce qu'il manque au PIM Open Source pour entrer dans la légende.