Conteneur : définition, dimensions, types et outils de suivi pour le transport

Conteneur : définition, dimensions, types et outils de suivi pour le transport

Un conteneur ou container sert à transporter des marchandises d’un port à un autre, grâce à des navires porte-conteneurs ou par différents modes de transport successifs. Ce contenant en métal a la forme d’un parallélépipède. Les dimensions d’un conteneur varient selon son type : conteneur 20 pieds ou 40 pieds, container dry ou high cube, (etc.). La hauteur, la largeur et la longueur ne sont alors pas les mêmes selon le conteneur maritime utilisé. La capacité ou la charge utile varie également et peut être exprimée en mètres cubes pour évaluer le volume, ou en kg pour estimer le poids maximal.

Comment s’y retrouver ? Quels outils utiliser pour le suivi du fret ? Lisez cet article pour disposer de conseils et de solides notions en transport et ainsi éviter le mal de mer à toutes vos marchandises :

Suggestion de logiciels pour vous

TRADE.EASY

TRADE.EASY
Import-export, négoce, courtage et trading pour TPE/PME
Demander une démo
Voir ce logiciel

Salesforce Sales Cloud

Salesforce Sales Cloud
Numéro 1 du CRM dans le monde
30 jours d'essai gratuit
Voir ce logiciel

Axonaut

Axonaut
Le CRM+ERP pour une gestion d'entreprise ultra performante
15 jours d'essai gratuit !
Voir ce logiciel

Définition de container

Un conteneur ou container en anglais est :

  • une très grande caisse métallique (acier, aluminium, etc.) utilisée pour le transport normalisé de marchandises et de produits manufacturés, adaptée à plusieurs modes de transport ;
  • une unité de transport intermodal de marchandises : seul le contenant — le conteneur — est déplacé d’un navire porte-conteneurs à un train ou à un camion pour continuer son voyage sur la route ou par voie ferroviaire ;
  • un contenant dont le contenu ne fait l’objet d’aucun chargement ni déchargement de marchandises lorsque le conteneur est déplacé d’un moyen de transport à un autre ;
  • un contenant qui répond aux normes ISO internationales qui régissent le transport de marchandises et à des standards : les 2 longueurs largement utilisées sont de 20 pieds et 40 pieds avec une largeur commune de 8 pieds ;
  • une expérimentation réalisée avec succès et démocratisée par le transporteur américain Maclean, qui a notamment permis le ravitaillement des soldats américains dans les années 1945 ;
  • une solution de transport qui a permis de développer le commerce international par voie maritime.

Histoire de la conteneurisation en vidéo :

Petit dictionnaire du conteneur

Voici quelques termes issus du vocabulaire professionnel relatif au transport de marchandises. Ce vocabulaire vous aide à comprendre la suite de l’article.

Le transport intermodal

On désigne par transport intermodal l’utilisation de plusieurs modes de transport différents pour acheminer une charge utile de son point de départ à sa destination d’arrivée.

On parle aussi de transport multimodal ou de transport combiné entre le bateau (cargo), le camion et le train : la logistique doit limiter la manutention et faciliter le suivi du conteneur.

L’unité de transport intermodal

Tout contenant qui permet de transporter des marchandises par des moyens d’acheminement différents sans nécessiter de chargement ni de déchargement de marchandises (ni empotage ni dépotage) est une unité de transport intermodal (UTI).

Parmi les UTI, on retrouve le container, les caisses mobiles, les semi-remorques et les palettes aériennes.

EVP : l’unité de mesure "équivalent 20 pieds"

L’essor du commerce international par voie maritime a donné naissance à l’unité de mesure commune EVP. EVP signifie équivalent vingt pieds. On se sert de l’EVP pour calculer le volume des containers de 40 et 20 pieds.

En anglais on se sert de l’acronyme TEU pour twenty-feet equivalent unit.

Principe de mesure :

  • 1 EVP = 20 pieds,
  • 2 EVP = 40 pieds.

La tare ou le poids du container à vide

Le poids à vide additionné au poids du carburant est égal à ce qu’on appelle la tare d’une unité de transport intermodal.

En additionnant la tare et le poids de la charge utile telle que les marchandises, on obtient le poids total du véhicule qui transporte l’UTI.

Les 6 avantages du conteneur maritime

Le transport par conteneurs maritime offre plusieurs avantages :

  • Avantage n°1 : un transport de marchandises pour assurer des liaisons plus rapides, avec un processus de transbordement industrialisé ;
  • Avantage n°2 : des économies grâce à moins de manutention, peu d’emballage ;
  • Avantage n°3 : un gain de place grâce à l’empilement des containers ;
  • Avantage n°4 : les marchandises sont mieux protégées contre le vol et les accidents ;
  • Avantage n°5 : les primes d’assurances sont plus abordables ;
  • Avantage n°6 : la traçabilité des conteneurs maritime permet leur identification et leur suivi à chaque étape du voyage.

Les différents types de conteneurs

Le transport par conteneurs maritimes a participé au développement de nouveaux services dans le monde : pour satisfaire les besoins et la demande, s’adapter à tout environnement, la construction de certains types de containers a ainsi été nécessaire.

Nous vous présentons ici un guide des solutions les plus utilisées, en détaillant leur fonction. Certaines compagnies utilisent des variantes et techniques spécifiques pour des raisons de sécurité, de stockage, de levage, de livraison, du voyage de retour, ou encore des conditions d’exploitation. Découvrez une offre modulaire avec de nombreux modèles.

Le conteneur dry standard

Le container dry est le plus utilisé des conteneurs maritimes, car il convient à la majorité du transport de marchandises dites sèches, telles que des caisses en bois ou en carton, palettes, tonneaux ou fûts, etc.

Photo d’un navire porte-conteneurs dry près d’une côte :

navire porte-conteneurs

Caractéristiques du conteneur dry :

  • équipé d’un toit et de parois latérales,
  • entièrement fermé et hermétique,
  • d’une solidité à toute épreuve,
  • étanche face à la pluie,
  • portes situées aux extrémités,
  • plancher stable, ferme et résistant,
  • prises (anneaux) pour le transbordement.

Le conteneur open top à toit ouvrant

Le conteneur open top se caractérise par son toit ouvrant. Ce container a été créé pour permettre de charger un objet encombrant qu’on ne peut pas démonter, ou des produits lourds par le haut à l’aide de grues. À l’usage, c’est beaucoup plus facile.

conteneur open top

© Transportplanning

Équipements divers du conteneur open top :

  • absence de toit en dur (toit ouvert),
  • protection du haut par bâche ou couverture amovible,
  • grosses anses métalliques amovibles,
  • portes montées sur des gonds,
  • poutres transversales détachables au-dessus de chaque porte,
  • autres caractéristiques semblables au conteneur dry.

Le conteneur reefer

Le conteneur reefer est conçu pour pouvoir contrôler la température afin de conserver la qualité de la cargaison pendant le transport.

Ce type de container est généralement équipé d’un moteur électrique afin de réguler la température de l’atmosphère intérieure.

Un container frigorifique ou réfrigéré sert notamment à maintenir la chaîne du froid pour les produits alimentaires, les produits congelés, et les denrées périssables transitant par des pays chauds.

conteneur reefer

© MTcontainer

Les possibilités des différents conteneurs reefer :

  • conserver une température ambiante définie,
  • chauffer en continu jusqu’à + 30 °C par exemple,
  • refroidir en continu jusqu’à - 35 °C par exemple,
  • offrir une fonction isotherme telle une glacière.

Le conteneur open side

Le conteneur open side se caractérise par une ouverture latérale possible sur toute sa longueur : il est ainsi possible de charger des objets ou des marchandises dont la longueur est imposante par chariot élévateur.

Cette manière de charger un conteneur peut également offrir un gain de temps.

conteneur open side

© Peter Multiservices

Caractéristiques usuelles d’un conteneur open side :

  • toujours équipé de portes latérales ou double porte,
  • souvent muni de portes aux extrémités,
  • robuste et sécurisé,
  • résistant aux intempéries,
  • plancher en bois la plupart du temps,
  • ouverture crémone,
  • fermeture avec cache cadenas,
  • fermeture avec poignée verrou.

Le conteneur citerne

Le conteneur citerne sert à transporter des gaz, des liquides ou des produits à l’état de poudre.

Certaines marchandises peuvent être alimentaires, d’autres dangereuses comme l’essence et certains produits gazeux.

conteneur citerne

© MCM

Pour des raisons de sécurité, la norme ISO 1496 définit les conditions et les spécifications du conteneur citerne. Les compagnies doivent les respecter pour éviter tout risque d’explosion entraînant des pertes humaines et financières.

La citerne doit notamment être mise dans un cadre pour qu’il soit mobile, afin de faciliter le chargement et le déchargement. L’ensemble doit être nettoyé régulièrement.

Le container flat rack

Le container flat rack se caractérise par des extrémités rabattables sur le plancher. La base sert à poser la charge, les parois latérales (rigides ou non) servent à fixer la charge au moyen de ridelles ou fosses d’arrimage.

container flat rack

Crédit : Chlor, Wikipédia

Le conteneur flat rack est utilisé par exemple pour le transport de véhicules : il est très utile pour transporter toute charge encombrante comme un bateau, un tracteur, ou toute charge hors dimensions (largeur ou hauteur).

Le plancher d’un conteneur flat rack est conçu pour transporter des charges lourdes en toute sécurité.

Le container est pliable pour faciliter son stockage à plat ou son rangement : les parois se rabattent sur le plancher.

Le container Pallet Wide

Le container Pallet Wide est l’un des conteneurs utilisés par le transporteur français CMA CGM, l’un des leaders sur le marché.

Le container Pallet Wide High Cube est dédié au transport de palettes répondant aux normes européennes.

container Pallet Wide

© Mediarail

Il est ainsi possible de charger et décharger 33 euro-palettes dans un container Pallet Wide de 45 pieds alors qu’un conteneur standard de 45 pieds ne permet que d’en charger 27.

Cette différence de capacité se traduit par une réduction des coûts de distribution et par un gain d’espace, deux facteurs de compétitivité dans le transport maritime.

D’autres catégories de containers

Selon la spécificité des articles à transporter, il est préférable d’utiliser d’autres catégories de conteneurs telles que :

  • le container avec cintres pour les vêtements,
  • le container ventilé pour préserver l’arôme du café par exemple,
  • le container spécifique pour le vrac, pour transporter du gravier par exemple,
  • le container Aquaviva pour assurer le transport de produits de la mer vivants,
  • les containers de stockage permettant d’entreposer un équipement lorsqu’on ne dispose pas d’entrepôt,
  • etc.

Capacité, taille et dimensions d’un container

Quelle est la taille d’un conteneur 20 pieds ? Quelles sont les dimensions d’un conteneur 40 pieds high cube ? Quelle est leur capacité ?

Les normes ISO définissent des standards, comme la largeur de série de 8 pieds, égale à 243,84 cm ; cependant, la taille d’un container maritime peut également varier selon la compagnie de transport ou le type de marchandise à transporter.

Éclairages.

La capacité de transport selon l’EVP et la tare

La capacité moyenne de transport ou tare d’un conteneur varie selon son EVP :

  • 2,3 tonnes pour un conteneur de 1 EVP (20 pieds),
  • 3,0 tonnes pour un conteneur de 1,5 EVP (entre 20 et 40 pieds),
  • 3,7 tonnes pour un conteneur de 2 EVP (40 pieds),
  • 4,7 tonnes pour un conteneur de 2,25 EVP (supérieur à 40 pieds).

Tableau des dimensions des conteneurs standards

Le tableau suivant vous donne les dimensions des conteneurs 20 pieds et 40 pieds, dry ou high cube. Les chiffres sont issus de la société Capsa, qui a entre autres le négoce de containers pour activité.

Dimensions des conteneurs maritimes et capacité de transport
 
Dimensions extérieures exprimées en millimètres
 
Type de conteneur 20 pieds dry 20 pieds high cube 40 pieds dry 40 pieds high cube
Longueur 6 058 mm 6 058 mm 12 192 mm 12 192 mm
Largeur 2 438 mm 2 438 mm 2 438 mm 2 438 mm
Hauteur 2 591 mm 2 896 mm 2 591 mm 2 698 mm
 
Dimensions intérieures exprimées en millimètres
 
Type de container 20 pieds dry 20 pieds high cube 40 pieds dry 40 pieds high cube
Longueur 5 898 mm 5 898 mm 12 032 mm 12 032 mm
Largeur 2 359 mm 2 350 mm 2 350 mm 2 350 mm
Hauteur 2 390 mm 2 698 mm 2 390 mm 2 698 mm
 
Capacité de transport exprimée en kilogramme
 
Type de conteneur 20 pieds dry 20 pieds high cube 40 pieds dry 40 pieds high cube
Poids maximum 28 550 kg 28 120 kg 26 860 kg 26 580 kg
 
Tare (poids à vide) exprimée en kilogrammes
 
Type de container 20 pieds dry 20 pieds high cube 40 pieds dry 40 pieds high cube
Poids 2 230 kg 2 360 kg 3 680 kg 3 900 kg
 
Volume de transport exprimé en mètres cubes
 
Type de conteneur 20 pieds dry 20 pieds high cube 40 pieds dry 40 pieds high cube
Volume 33,31 m3 42,77 m3 77,02 m3 76,29 m3

 

Autres tailles de conteneurs

La société Tepmare donne la taille de ses conteneurs maritimes dans la vidéo suivante :

La taille du conteneur maritime, son volume et sa capacité peuvent varier : en fonction des besoins des chargeurs, de multiples dimensions sont apparues.

La taille d’un conteneur 20 pieds est par exemple divisée par deux avec les "babytainers" (“bébé-conteneurs”) utilisés dans les ports moins bien équipés dans certains pays en voie de développement.

À l’inverse, de grands containers offrant un grand volume sont utilisés pour assurer le transport jusqu’à des ports équipés de terminaux modernes, allant jusqu’à 53 pieds !

Le prix d’un conteneur varie selon son état, neuf ou d’occasion. L’achat ou la location sont également possibles.

Attention cependant aux coûts liés à l’entretien des conteneurs : la peinture, la lutte contre la rouille qui peut apparaître au fil des ans, et des réparations ou le remplacement des pièces de coins sont à envisager.

Outils pour assurer le suivi du transport intermodal

Les professionnels tels que les transitaires et les sociétés de négoce international ont besoin d’outils pour gérer leur activité d’import-export avec efficacité et offrir la meilleure qualité de service à chaque client.

Ces outils leurs sont en effet incontournables : ils facilitent la gestion et l’édition des documents obligatoires, mais permettent également de tracer les marchandises, c’est-à-dire les conteneurs.

TRADE.EASY : activité commerciale et logistique maîtrisées

Les professionnels du négoce et du trading international disposent d’un outil qui répond à toutes leurs préoccupations :

  • les fonctionnalités de la gestion commerciale facilitent le traitement des commandes et les relations avec les transporteurs, clients et fournisseurs ;
  • la solution intègre les incoterms ; toutes les informations et références sont à portée de clic ;
  • une checklist des actions logistiques à effectuer par ordre de priorité guide l’utilisateur ;
  • l’édition des documents douaniers et règlementaires (connaissement maritime, liste de colisage, bill of lading, certificat d’analyse…) est gérée par l’outil, et les documents sont conservés dans une base documentaire ;
  • le tracking du fret est intégré dans la commande pour accéder au suivi en temps réel des conteneurs ;
  • ils gèrent leur trésorerie en toute quiétude grâce au rapprochement bancaire et à la gestion intégrée des taux de change notamment ;
  • un tableau de bord leur permet de piloter leur activité selon leurs propres indicateurs.  

Démonstration de TRADE.EASY en vidéo :

Cosmos : alternative performante

Ne vous arrêtez pas à l’interface assez austère de Cosmos.  L’outil a du répondant pour effectuer la gestion commerciale d’une activité d’import-export : un tableau de bord permet à la fois de suivre l’activité commerciale et de gérer les devis, la facturation et les commandes en cours.

L’agent de transit profite d’une gestion intégrée du transport multimodal pour anticiper les coûts engendrés, et d’une édition des documents réglementaires liés à l’exportation tels que :

  • le certificat d’assurance,
  • le certificat de conformité,
  • la liste de colisage,
  • le certificat d’origine,
  • etc.

Dans l’aperçu de l’outil en image ci-dessous, l’interface montre l’accessibilité des documents obligatoires :

outil de suivi du transport intermodal cosmos

Thalia Gescom : outil équipé d’un module transit

Si la gestion commerciale est au centre de Thalia Gescom, l’utilisateur peut rajouter des modules à cet ERP pour l’adapter à la spécificité de son métier : activité d’import-export, magasin de pièces détachées ou bureau d’étude par exemple.

L’outil manque de convivialité par son interface, mais fournit les fonctionnalités indispensables pour maîtriser la gestion commerciale de son activité telles que l’édition de devis, factures et la gestion des achats et des stocks.

Le module Transit apporte son lot d’avantages :

  • une gestion des commandes et des approvisionnements intégrée,
  • "le coefficient d'approche magasin" peut être calculé en fonction de la nomenclature douanière (saisie des factures de frais préalable en amont dans le système),
  • une gestion des appels d’offres et des commandes propres à l’import-export.

Aperçu du logiciel en image :

thalia gescom outil de suivi du fret maritime

Les compagnies équipées de porte-conteneurs

Ces entreprises sont la plupart du temps des compagnies maritimes (armateurs) et disposent d’une flotte de navires porte-conteneurs pour décharger les marchandises en zone portuaire par cargo.

Selon la destination en Europe, en Chine, en Corée ou aux États-Unis, les transitaires ou commissionnaires de transport peuvent choisir un transporteur français, allemand, espagnol, italien (etc.).

Un transporteur est bien souvent un grand groupe, mais vous pouvez aussi trouver des agences.

Dans l’image ci-dessous, retrouvez les chiffres concernant les 30 plus grandes compagnies de transport de containers vous renseignant sur leur capacité EVP / TEU et le nombre de navires :

compagnies de transport de containers : classement

Ces chiffres datent du 14 novembre 2018 et sont issus de la base de données mondiale sur la navigation maritime Alphaliner.

On remarque la nationalité des 5 premières compagnies :

  • APM-Maersk : Drapeau du Danemark Danemark  ;
  • Mediterranean Shipping Company : Drapeau de l'Italie Italo-Suisse ;
  • COSCO Group : Drapeau de la République populaire de Chine  Chine ;
  • CMA CGM : Drapeau de la France France ;
  • Hapag-Uoyd : Drapeau de l'Allemagne  Allemagne

Pour en savoir plus sur le développement du fret maritime et son importance, nous vous proposons de visionner le reportage de Thalassa "Au cœur des grandes routes maritimes".

Embarquez à bord d’un porte-conteneur, d’un brise-glace nucléaire, d’un bâtiment de marine militaire et d’une goélette pour parcourir le monde et découvrir la Sibérie, l’Asie, le Golfe de Guinée, le canal de Panama et d’autres contrées :

Suggestion de logiciels pour vous

Sellsy

Sellsy
Le logiciel Français et complet, CRM, ERP, Facturation...
Démonstration Gratuite
Voir ce logiciel

ERP SIMAX

ERP SIMAX
La gestion souple des entreprises hors norme
Testez SIMAX
Voir ce logiciel

Autocerfa

Autocerfa
Gestion de parc et accélérateur de ventes automobiles
Inscription gratuite
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire