Cloud et accélération French Tech, selon France IT

Cloud et accélération French Tech, selon France IT

Fabrice Galloo, Président de France IT, nous dévoile dans cette entrevue d'actualité sa vision des services Cloud - et des accélérateurs de la French Tech ; où les clusters font le trait d’union.

Après un tour d’horizon de France IT, cluster des clusters de la filière digitale, Fabrice Galloo nous présente le Label Cloud à destination des fournisseurs de services SaaS, PaaS et IaaS. Bénéficiez ensuite du retour de cet expert des clusters numériques pour présenter leur naturelle évolution en accélérateurs privés, abondés par le Fonds French Tech.

France IT : le cluster des clusters

Bonjour Fabrice Galloo. Vous êtes le Président de France IT. Pouvez-vous nous résumer la mission et les actions de votre association ?

France IT a l’ambition de répondre à 5 objectifs pour la performance des entreprises du digital : l’accès au marché, la valorisation du capital humain, le financement de la croissance, la recherche de l’innovation et le développement à l’international. Pour arriver à des résultats tangibles et à la hauteur de cette ambition, nous fédérons au sein du réseau France IT les principales associations liées au secteur informatiques en France, que nous appelons les clusters numériques.

Nous nous sommes dotés de 3 plans d’actions majeurs. Soit nous favorisons des rencontres BtoB entre les entreprises adhérentes aux clusters membres de France IT. Soit nous participons à leur intégration dans des projets labellisés par des pôles de compétitivité numérique. Soit nous accompagnons ces entreprises par le biais d’actions transverses et complémentaires, aux actions de chaque association.

Notre proposition de valeur se tourne vers les clusters : « Profitez d’un interlocuteur privilégié, qui crée des synergies entre pairs et qui aide ce collectif de la filière du digital à répondre à ces problématiques communes du développement économique et territorial » exprime alors très clairement Fabrice Galloo.

Un label français pour le Cloud

Et d’un point de vue terrain, au plus près des clusters, quelles sont vos réalisations sur le développement de la filière IT ?

En travaillant tous ensemble, nous réussissons à accroître de manière significative la performance de chaque cluster et donc celles de leurs entreprises adhérentes. « Notre travail quotidien est systématiquement orienté vers les besoins des entreprises » insiste alors Fabrice Galloo avant de préciser que France IT réunit 15 clusters, impactant près de 3 000 entreprises, et plus de 100 acteurs de la recherche et de la formation partenaire.

Nous avons de nombreux exemples de réussite avec, par exemple, le Label Entreprise Numérique Responsable qui met en valeur les préoccupations éthiques, sociales et environnementales de la filière IT. Ou encore avec le Financial’IT Day qui est l’opportunité pour les entreprises de la FinTech d’accélérer leur développement avec un coaching et un suivi personnalisé. Mais le Label Cloud sera sûrement l’exemple qui parlera au plus grand nombre de vos lecteurs.

Ce label français, décerné par France IT, est accessible à tous et en particulier aux PME/TPE acteurs SaaS Paas IaaS. C’est un référentiel de bonnes pratiques pour évaluer et améliorer la maturité d'une offre de services Cloud. Seules les entreprises qui s’inscrivent dans une démarche de haut niveau de performance, de délivrabilité et de sécurité, sont récompensées.

Mais l'intérêt de ce référentiel est aussi qu’il est ouvert et collaboratif : « Avec un état de l'art à la disposition de tous, nous souhaitons engager l’écosystème français dans une démarche d'amélioration continue pour délivrer des services de niveau world-class ; donc de haute disponibilité » précise alors avec un ton solennel Fabrice Galloo.

Du cluster à l’accélérateur French Tech

Quel est selon vous le sujet d’actualité le plus attendu des clusters, et à fortiori de leurs entreprises adhérentes ?

Depuis près d’un an, un des sujets de prédilection des clusters est sans conteste la mise en place des moyens financiers pour le développement économique et territorial. En effet, la French Tech s’est dotée d’un Fonds d’accélération avec une gouvernance qui investit - non pas directement dans les startups et les entreprises du digitale en forte croissance - mais dans les structures d’accélération qui les accompagnent.

Le label French Tech est d’abord porté par une collectivité, par une Métropole. C’est seulement ensuite qu’une structure d’animation locale est désignée. Cette structure peut aussi faire office d'« accélérateur » si elle bénéficie d’un apport en capital privé pour réaliser des programmes d'accélération de 6 à 18 mois. 

C’est ici, une fois de plus, que France IT prend tout son sens puisque nos travaux, sur le partage de retours d’expérience et de bonnes pratiques entre clusters, nous place naturellement dans l’accompagnement des clusters souhaitant se préparer à cette évolution de leur offre de services auprès des entreprises. Prestations d’accélération, financement en fonds propres, etc. Les sujets qui sous-tendent sont nombreux. En travaillant sur la performance des clusters, ces acteurs incontournables de la filière numérique, France IT contribue à l’émergence d’accélérateurs privés au sens de la French Tech.

L’idée est de « Mettre toutes les bonnes fées autour du berceau. Le vrai sujet, c’est que nos startups se développent sur des ‘modèles scalables’ en sélectionnant, qualifiant et sourçant les meilleures pépites » résume alors Fabrice Galloo. Juste avant de conclure que ce n’était pas un hasard si la délégation française, French Tech, au CES 2016 « était la plus importante au monde avec 160 sociétés, juste derrière les USA. La présence simultanée d’Emmanuel Macron, d’Axelle Lemaire et de Pierre Gattaz était un message fort envoyé aux entrepreneurs en ce sens. » 
 

Commenter cet article

Ajouter un commentaire