[Cloud Week] "Portrait de DSI" 2018 par le cabinet KPMG

[Cloud Week] Interview de Thomas Schaumburg, Head of CIO Advisory de KPMG

KPMG a profité des Rencontres du Cloud, organisées dans le cadre de la Cloud Week Paris 2018 qui s'est tenue du 2 au 6 juillet dernier, pour présenter la 20ème édition du "Portrait de DSI". Cette étude annuelle décrypte les enjeux des Directeurs des Systèmes d’Information dans le monde. Aux côtés du cabinet Harvey Nash, KPMG a interrogé près de 4 000 d’entre eux, dans 84 pays. Il s’agit du rapport international interrogeant le plus large panel de DSI dans le monde.

Thomas Schaumburg, Associé CIO Advisory chez KPMG, revient sur les révélations marquantes de cette étude. 

Suggestion de logiciels pour vous

CLOUD IKOULA ONE

Ikoula Cloud
Le cloud public au service inégalé en France
Offre exclusive à 1 € / mois
Voir ce logiciel

RESOPOST

RESOPOST
Gestion Electronique de Courrier
Tester gratuitement
Voir ce logiciel

RG Supervision

RG Supervision
Le monitoring en mode SaaS
Essai gratuit ou Démo
Voir ce logiciel

Quels sont les grands enseignements de cette étude sur le budget des DSI ?

Les systèmes d’information font partie intégrante de la transformation numérique des entreprises et sont désormais appréhendés au plus haut niveau stratégique de l’organisation. Alors que leurs budgets 2017 étaient soumis à des restructurations, leurs budgets 2018 sont en hausse pour près de 50 % d’entre eux, le taux le plus haut jamais observé depuis le lancement de l’étude.

Les DSI recentrent leurs dépenses d’outsourcing (des budgets externes en baisse de 16 points par rapport à 2017). Cette baisse peut notamment s’expliquer par des budgets plus surveillés, mais aussi par une importante problématique de recrutement. La guerre des talents fait rage dans le monde de l’IT. Aujourd’hui, elle touche aussi bien les prestataires externes que les entreprises, qui n’arrivent pas à capter les compétences-clefs. Bon nombre de budgets de recrutements dédiés à ces profils sont ainsi perdus chaque année, c’est un vrai problème de fond !

En parallèle, les DSI sont prêts à investir dans les nouvelles technologies ; ils prévoient de concentrer ces investissements sur la réalité virtuelle, la blockchain ou encore la RPA (Robotic Process Automation).
 

Infographie de l'étude "Portrait de DSI" 2018

Comment les DSI appréhendent-ils la gestion des talents ?

65% d’entre eux constatent un déficit de compétences pour soutenir leur stratégie, c’est le plus haut pourcentage depuis 2008. Il devient difficile de recruter, même pour les prestataires externes. De ce fait, les CIO deviennent plus rusés sur la façon dont ils utilisent leurs ressources : l’externalisation est de plus en plus utilisée comme un accès à de nouvelles compétences (pour 46%) plutôt que comme un moyen de faire des économies. L’économie de coûts n’est plus la principale priorité.

Néanmoins cela ne les empêche pas d’embaucher puisque cette année la moitié d’entre eux prévoit d’augmenter les effectifs.

Dans un environnement très innovant, où l’entreprise est de plus en plus proche du client et où l’on demande une gestion de plus en plus avisée des datas, les CIO sont plus exigeants sur les compétences dont ils ont besoin en interne et en externe.

Globalement, quel est leur sentiment sur cette année 2017 ?

Dans l’ensemble, les DSI ont fait une bonne année. 78% des DSI indiquent qu’ils sont satisfaits voire très satisfaits dans leur travail. La technologie n’a jamais été considérée de façon aussi importante dans les entreprises. 46% des dirigeants IT rapportent une hausse de salaire et un budget grandissant : il est clair que les directions investissent dans la technologie.

Les DSI conservent donc une place stratégique au sein de l’entreprise. Néanmoins il y a aussi des pressions sur leur fonction : la menace du shadow IT, la place de plus en plus imposante du Chief Digital Officer et la nature par essence « mouvante » de de la technologie desservent quelque peu l’influence stratégique qu’a pu se construire le DSI ces dernières années : il est notamment moins présent dans les boards des entreprises (- 9 %). En France toutefois, ce constat n’est pas visible, et le nombre de DSI dans les comités exécutifs demeure inchangé.

Enfin on note une très légère progression du nombre de femmes DSI (12% vs 10% en 2017).

Portrait-robot du DSI : l'étude complète

Télécharger l'étude "portrait de DSI" 2018

Suggestion de logiciels pour vous

IKOULA Serveur Dédié

IKOULA Serveur Dédié
Des serveurs 100% dédiés avec les options de votre choix
Devis et achat en ligne
Voir ce logiciel

Smart GDPR

Smart GDPR
1ère Plateforme Européenne de mise en conformité RGPD
Démonstration gratuite
Voir ce logiciel

BeBackup

BeBackup
Logiciel de sauvegarde Cloud Client/Serveur
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire