Facebook Ads : chamboulement dans les conditions de ciblage

Par Eloïse Salson
Le 22/04/2022
news backgroundActualité

Meta a annoncé, au mois de mars, quelques changements concernant les conditions de ciblage sur Facebook Ads. La régie publicitaire a effectué une mise à jour importante sur le ciblage par intérêts et de nombreuses options ont été supprimées…

On vous explique ce qui change concrètement pour vos annonces et surtout les améliorations à effectuer pour créer des campagnes Facebook Ads au top !

Ce qui change concrètement

La mise à jour déployée par Meta concernant le ciblage par intérêt a pour objectif de supprimer la totalité des critères de ciblage pouvant être estimés comme sensibles ou discriminants.

Plus concrètement, aujourd’hui, il n’est plus possible de cibler des personnes selon leur orientation sexuelle, leur religion ou leur santé.

De nombreuses options sont supprimées et de plus en plus de critères sont dans la ligne de mire de la régie publicitaire, ce qui impact et va continuer d’impacter vos possibilités de « micro-cibler » manuellement les centres d’intérêt des internautes.

🤔 On pourrait se demander, « mais pourquoi s’amusent-ils à modifier leurs critères de ciblages ? »

Alors, non, ce n’est pas pour nous embêter. L’objectif de ces changements, au-delà de la mise en conformité légale concernant les données personnelles, est de redorer son image !

Les points à améliorer pour faire du Smart Ad

Les changements apportés par Meta vont progressivement bousculer notre façon de cibler. Désormais, pour espérer créer des campagnes performantes sur le plus grand réseau social au monde, mieux vaut suivre quelques bonnes pratiques.

Utiliser les audiences lookalike et le retargeting

La data est indispensable et c’est une mine d’or lorsque vous créez des campagnes social ads. Les audiences réalisées sur des ciblages manuels commencent à être désuètes et laissent petit à petit la place aux audiences basées sur des schémas comportementaux précis (panier abandonné, visiteurs d’une page…). Les audiences similaires sont l’arme fatale de Facebook qui détrône n’importe quelle autre régie dans ce domaine.

Alors, un conseil, ne boudez surtout pas ce style de ciblage !

Aider l’algorithme

Faire confiance à l’algorithme et lui apporter les bonnes informations pour l’entraîner à bien cibler. L’idée est de travailler à ses côtés, lui apporter un maximum de sources d’apprentissage et de liberté pour qu’il réussisse à comprendre qui vous voulez cibler. Le fonctionnement de l’algorithme a évolué, aujourd’hui ce qu’il apprécie, c’est un ciblage large.

De toute façon, qu’on aime ou qu’on déteste l’algorithme de Facebook, une chose est sûre : il faut le comprendre pour réussir ses campagnes de social ads.

Ne pas tout miser sur le budget

Se détacher de l’idée que la réussite d’une campagne repose principalement sur un volume d’investissements conséquent. Le budget investi est loin d’être le premier facteur impactant la performance des campagnes. C’est vrai, il ne suffit pas simplement de poser un gros billet pour s’assurer un bon ROI. Il s’agit principalement de trouver le bon compromis entre la maîtrise technique, l’expérience, et (aussi) les moyens investis.

Soignez votre stratégie en amont

Les Socials Ads ne peuvent pas non plus faire de miracle, comme pour tout levier de marketing et communication, ces campagnes sur les réseaux sociaux sont largement soumises à la stratégie de marque (marketing mix, business model, étude de la cible…).

En résumé : si vous commercialisez un produit dont personne n’a besoin ou que votre message est incompréhensible, les social ads ne pourront malheureusement pas renverser la donne…

Conclusion

Les changements annoncés par Meta n’en sont qu'à leur début. La gestion des données personnelles est un sujet sensible qui risque de bousculer le milieu des Social Ads !

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Actualité backgroundActualité
Actualité
11 mai 2022
Les neurosciences : l’avenir du recrutement
Saviez-vous qu'un recrutement sur deux se solde par un échec au bout de 18 mois ? Sachant qu’une erreur de recrutement coûte en moyenne 90 000 euros, on est prêt à tout pour l’éviter. Les neurosciences viennent à la rescousse !
Actualité backgroundActualité
Actualité
5 mai 2022
DAF et transformation numérique : leader ou suiveur ?
Malgré les avantages de la digitalisation du département financier, 33 % des interrogés n’ont pas formalisé de plan de digitalisation, et seuls 2 % des projets de la DAF portent sur la robotisation ou l’intelligence artificielle. On décrypte.