news backgroundActualité

Observatoire DSI 2022 : le SaaS gagne du terrain !

Par Jennifer MontérémalLe 12/07/2022

L’éditeur Micro Focus vient de publier son Observatoire DSI 2022. Son objectif est de dresser un état des lieux des usages des Directions des Systèmes d’Information, en particulier en matière d’outils et de déploiement.

Dans ce cadre, 121 décideurs IT (managers, directeurs informatiques, développeurs, consultants et Directions exploitation) ont été interrogés courant des mois de mars et avril 2022.

Parmi les enseignements à en retirer, on peut voir que le SaaS gagne du terrain… tandis qu’une marge de progression persiste côté automatisation des tests !

SaaS or not SaaS ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que depuis quelques années, on assiste à la « SaaSisation » des outils de travail des entreprises. Tendance qui s’est généralisée suite au développement des nouvelles organisations telles que le télétravail.

Pourtant, 46 % des répondants affirment continuer à développer et exploiter la majorité de leurs applications en interne. Et 75 % utilisent encore un mode de déploiement on premise, à l’heure où le cloud gagne pourtant du terrain :

  • un peu plus d’un tiers opère via un cloud privé,
  • 29 % via un cloud hybride,
  • 27 % via un cloud public.

Malgré ces résultats, le SaaS séduit de plus en plus les Directions des Systèmes d’information. Elles sont d’ailleurs 40 % à l’utiliser pour leurs applications critiques, et 10 % pour la quasi-totalité de leurs applications. Enfin, 16 % d’entre elles prévoient de sauter le pas.

Alors, qu’est-ce qui encourage les DSI à se tourner davantage vers le Software as a Service ?

Selon l’enquête :

  • une maintenance plus simple (63 %),
  • une gestion facilitée du versioning (51 %),
  • la flexibilité (46 %),
  • un modèle plus adapté au télétravail (36 %),
  • les avantages budgétaires (21 %).

Il paraît étonnant que le budget optimisé arrive en dernière position des avantages cités, car l’aspect financier est d’expérience un élément important de la prise de décision. On peut en conclure que les décideurs ne s’attendent pas forcément à une économie budgétaire.

Oliver Félis, Pre-Sales Engineer France & BeLux chez Micro Focus

En revanche, des freins à la complète adoption du modèle SaaS persistent encore :

  • la localisation des données (70 %),
  • la perte de compétences IT (59 %),
  • la difficulté de calcul du ROI (42 %).

Les autres pratiques des DSI

L’Observatoire DSI 2022 s’est également intéressé à d’autres aspects de leurs pratiques.

Côté déploiement des releases, 44 % adoptent un rythme annuel et trimestriel. Seulement 21 % un rythme hebdomadaire, et 36 % un rythme mensuel.

Au final, la révolution Agile et DevOps est-elle vraiment en marche ?

Toujours selon Olivier Félis : « Tout le monde parle de l’Agile et du DevOps, mais, si le DevOps peut s’appliquer largement, il ne faut pas oublier qu’une part non négligeable des applications, comme les applications legacy, ne sont pas faites pour cela. Nous pouvons également extrapoler que les clients continuent leur transformation. ».

Par ailleurs, presque la moitié des DSI sont sur des projets de migration vers le SaaS pour leurs logiciels de gestion du cycle de vie en 2022. Parmi les outils plébiscités, on remarque :

  • le déploiement (86 %),
  • la gestion des changements et des configurations (80 %),
  • l’intégration et la livraison continue (78 %).

Par contre, les référentiels de test ne représentent que 65 % (avant-dernière position).

Enfin, au niveau du taux d’automatisation par usage, on retrouve :

  • le déploiement (48 %),
  • l’intégration et la livraison continue (42 %),
  • les processus Agile et DevOps (40 %).

En revanche, les tests sont automatisés à moins de 33 %. Selon Olivier Félis, ce résultat démontre « qu’il y a une belle marge d’amélioration pour stabiliser la qualité des applications avant leur mise en production.».

Agilité, cloud, SaaS, automatisation des processus… au final, les DSI, à l’instar des autres métiers, sont encore en train d’opérer leur transformation et de faire évoluer leurs usages pour mieux répondre aux enjeux professionnels d’aujourd’hui, et de demain !

Actuellement Editorial Manager, Jennifer Montérémal a rejoint la team Appvizer en 2019. Depuis, elle met au service de l’entreprise son expertise en rédaction web, en copywriting ainsi qu’en optimisation SEO, avec en ligne de mire la satisfaction de ses lecteurs 😀 !

Médiéviste de formation, Jennifer a quelque peu délaissé les châteaux forts et autres manuscrits pour se découvrir une passion pour le marketing de contenu. Elle a retiré de ses études les compétences attendues d’une bonne copywriter : compréhension et analyse du sujet, restitution de l’information, avec une vraie maîtrise de la plume (sans systématiquement recourir à une certaine IA 🤫).

Une anecdote sur Jennifer ? Elle s’est distinguée chez Appvizer par ses aptitudes en karaoké et sa connaissance sans limites des nanars musicaux 🎤.

Jennifer Montérémal

Jennifer Montérémal, Editorial Manager, Appvizer

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus

Meilleurs logiciels pour vous