[France Digitale Day] Interview de Sarah-Diane Eck, CEO de Sandblock

Par Grégory Coste.
Le 12/11/2018
[France Digitale Day] Interview de Sarah-Diane Eck, CEO de Sandblock

A l’occasion du FDDAY (France Digitale Day 2018), nous avons rencontré Sarah-Diane Eck, CEO de Sandblock et intervenante à l’événement. Découvrez son témoignage d’entrepreneure dans l’interview disruptive en vidéo et l’essentiel à retenir de Sandblock…

L’interview disruptive de Sarah-Diane Eck en vidéo

Quel est votre profil Sarah-Diane ?

Je m’appelle Sarah-Diane, je suis la CEO et cofondatrice de Sandblock, une startup qui utilise la blockchain pour révolutionner les programmes de fidélité et l'engagement client.

J’ai un triple cursus HEC, AgroParisTech, et Assas et je me suis très tôt intéressée à la technologie blockchain, on était alors bien loin du phénomène actuel.

Je connais également très bien le domaine du marketing digital, puisque j'ai travaillé trois ans chez 1000mercis, une belle agence spécialisée en marketing.

Après deux années de développement technique et une ICO réussie, nous sommes une équipe de 10 personnes, basée à Paris et Los Angeles.

Qu'est-ce que Sandblock a de particulier ?

L’une des spécificités de Sandblock est de démocratiser l’usage des crypto-monnaies en leur donnant une utilité concrète et visible aux yeux de tous.

Étant experte en marketing digital, j’avais constaté que les programmes de fidélité des entreprises étaient de moins en moins attractifs pour les clients et qu’ils s’en détournaient, particulièrement les moins de 35 ans.

Les clients sont lassés de collectionner des cartes et perdus face à la diversité des systèmes proposés. J’avais également observé que les marques investissaient de beaux montants dans la réalisation d’études de satisfaction, et ce, seulement pour réussir à recréer un lien avec son client, lien qui disparait souvent complètement suite à l’acte d’achat.

Il nous fallait donc repenser complètement le système, c’est ce que la technologie blockchain et les crypto-monnaies nous ont permis de faire. L’objectif de Sandblock est de créer un nouveau modèle de relation entre les marques et les consommateurs. Pour cela, nous avons créé un écosystème qui connecte les enseignes et leurs clients.

En tant que consommateur, je vais pouvoir avoir accès à cet écosystème à travers une application. Chaque entreprise a son propre token de marque. Le consommateur peut ainsi collecter ces tokens en réalisant un achat dans l’entreprise mais également en répondant à un questionnaire de satisfaction ou en suivant l’entreprise sur les réseaux sociaux.

Les tokens obtenus auprès d’une entreprise sont échangeables contre ceux de n’importe quelle autre entreprise de l’écosystème, ce qui représente une vraie valeur ajoutée pour le consommateur.

Pour les entreprises, cela permet de sonder la satisfaction de leur clients et de connaître leur profil de manière complètement anonyme. Elles peuvent ainsi améliorer leur relation client et recréer des relations de fidélité.

Pourquoi avoir choisi un fonctionnement via blockchain ?

En fait, j’ai eu l’idée de Sandblock il y a déjà 5 ans, quand je voyais le budget dépensé par les marques pour de la fidélité et le manque d’intérêt des gens de notre génération. Je me disais qu’elles devraient s’associer pour proposer des programmes communs, et maximiser la valeur des datas qu’elles collectent, mais le coût contractuel d’un tel système est juste démesuré (contrats entre chaque marques).

Les coalitions de marques existent, mais représentent bien souvent des millions dépensés juste sur ces aspects administratifs et juridiques. Quand en 2016 j’ai compris la puissance des smart contracts je me suis dit : « voilà la technologie qui va me permettre de concrétiser cette idée ! »

En effet, nous créons une place de marché pour la fidélité et la satisfaction, et la blockchain permet ainsi pour la première fois au consommateur d’échanger la valeur créée par la fidélité et l’engagement vis-à-vis d’une marque, de manière désintermédiée et sécurisée. C’est une vraie révolution !

Qu'avez-vous accompli ?

Sandblock n’a pas attendu son ICO pour devenir une réalité. Nous avons déjà développé une application mobile qui est disponible sur App Store et Google Play, qui compte plus de 60 000 utilisateurs !

Cette application qui s'appelle Stakin est spécialisée dans l'engagement des communautés de projets blockchain.

Nous avons déjà plus de 10 marques blockchain sur cette application. Stakin est notre "pet project" : nous nous en sommes servi pour notre propre ICO afin de créer un engouement autour de notre projet, et nous la transformons aujourd'hui en un véritable media crypto.

Mais il s'agit aussi d'un lab qui nous permet de travailler sur la puissance de la data pour engager le consommateur, et cela de façon transparente.

Notre solution à destination du grand public s'appelle Satify. Nous mettons justement tout en oeuvre pour faire disparaitre la complexité des notions de blockchain et de cryptomonnaies, tout en s'appuyant sur ces technologies pour faire émerger une solution simple, pratique, fluide et intéressante d'abord pour le consommateur mais également les marques qui veulent innover dans ce domaine.


Génial ! D'autres articles sur le France Digitale Day accessibles dans les liens ci-dessous !

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
l’année dernière
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 51
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? On a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater pour préparer 2022 : des intentions d'embauche en hausse, une mise à jour Google pour le SEO local, ou encore les prédictions technologiques... qui ne se réaliseront pas.
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
l’année dernière
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 50
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? On a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater : le retour en télétravail suite aux dernières annonces gouvernementales, 5 livres blancs marketing, les dernières tendances pour chouchouter vos clients, et les salaires en hausse côté TPE/PME en 2022 !
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
l’année dernière
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 49
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? On a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater : la RSE s’invite au cœur de la finance des entreprises, les tendances réseaux sociaux pour 2022 ou les prévisions de croissance du secteur IT l’an prochain !
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
l’année dernière
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 48
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? La rédac' d'Appvizer a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater. Découvrez les couleurs à utiliser en 2022, les clés pour vivre un contrôle fiscal en toute sérénité, les événements Tech à ne pas rater ce mois-ci et l'année prochaine, et bien d'autres.