Votre entreprise aussi mérite un Chief Digital Officer

Par Fabien Paupier
Le 20/04/2016
Chief Digital Officer

Le digital est un levier de développement économique puissant. Les comportements d’achat évoluent, les méthodes de travail aussi. Certaines entreprises, pour se maintenir à la pointe, ont recruté des Chief Digital Officer (CDO). Chargés d’accompagner l’entreprise dans sa digitalisation, les CDO sont des profils experts, à la fois coûteux et compliqués à recruter. Loin du monde des PME qui, elles, vivent le digital comme il vient. L’offre CDO, nouvelle offre de l’éditeur EmailStratégie, décide de renverser la tendance en mettant l’expertise digitale à la portée de tous. Retrouvez toutes les actualités digitales pour l'entreprise ici.

Le Chief Digital Officer : rôle, statut et mise en place

Un catalyseur de changement

Le rôle du CDO est d’accélérer la digitalisation de l’entreprise. Il va d’abord observer pour comprendre les us et coutumes de la structure. Ensuite son expérience et son expertise lui servent à apporter un regard critique. Il est essentiel qu’il ose remettre en question les pratiques qu’il aura identifiées comme désuètes. Elles peuvent être nombreuses et freiner la conduite du changement. Le charisme et le leadership du CDO sont ses deux atouts pour entretenir la dynamique. 

Une mission à mener au cœur de la structure

La tâche qui lui incombe n’aurait aucun sens si elle était à faire à distance. L’acculturation des collaborateurs au digital sera le facteur clé de la réussite de la mission. C’est pourquoi il est important que le CDO soit à l’intérieur de la structure, pour mieux insuffler le changement. 

Un profil d’expert qui coûte cher à l’entreprise

Les CDO ont généralement des profils techniques et expérimentés. Ils font partie des sept professions les mieux rémunérées au monde. Il est alors aisé de comprendre que seules de grandes entreprises peuvent s'en offrir les services. 

Une intervention ponctuelle

Au-delà de l’aspect rémunération, la question du statut et de la durée reste délicate. Le CDO est là pour impulser la transition digitale. Mais une fois faite, que devient-il ? Un article publié par McKinsey (sept.2015) affirme que la présence même d’un CDO dans une entreprise trahit un niveau de digitalisation insatisfaisant. Catalyseur, le poste de CDO doit rester transitoire. Alors sous quelle forme faire appel à lui ? Un contrat à la mission ? Ou un contrat indéterminé avec fiche de poste évolutive ? Cette part d’incertain freine d’autant plus les entreprises.

Et si toutes les entreprises pouvaient s’offrir un Chief Digital Officer ?

l’offre CDO est une offre qui met à disposition des entreprises des experts du numérique sur une période donnée. Elle se déroule en trois étapes.

Un jour de formation collective pour impliquer tout le monde

Pour que votre transformation digitale prenne à l’échelle collective, il est primordial que chacun se sente impliqué. l’offre CDO débute par une journée de formation (type séminaire), qui se déroule à Paris (l’occasion de réunir vos collaborateurs). Elle se déroule sur un modèle dynamique : les contenus sont interactifs, rythmés de vidéos, témoignages ou encore tutoriels. Le but est de dresser un large horizon de ce qui se fait de nouveau grâce au digital.

Puis l’on se projette plus concrètement sur l’entreprise : ce qui pourrait être fait, instauré, revisité. Tant au niveau des outils que des pratiques. Dans une position proactive, chacun exprime ses besoins. Cela aide à :

  • cerner les attentes
  • définir les champs d’action
  • identifier les process qui mériteraient d’évoluer

Les idées qui surgissent s’enrichissent pour aboutir à des pistes concrètes.

Différentes notions sont abordées, plusieurs outils sont présentés. Notamment des outils webmarketing auxquels les participants sont invités à s’initier. Les méthodes de mailing par exemple, encore largement utilisées en envoi massif et impersonnel, peuvent maintenant faire l’objet d’un ciblage fin et pertinent. Dans ce cadre, EmailStratégie, également éditeur de la solution CRM wewmanager, en présente les mécanismes et retombées. 

La méthode agile : itérer pour trouver LE bon modèle

À la suite de cette journée, le CDO est imprégné des réalités et besoins de l’entreprise. L’enjeu maintenant : mettre en place les dispositifs appropriés et les tester. Selon la méthode dite lean, chaque nouveauté peut être lancée pour observer ensuite son impact et analyser ses retombées. On rectifie. On relance. Et on avance. C’est aujourd’hui la meilleure façon d’innover. Cette rapidité de réponse du marché, on la doit ici encore aux outils que l’avènement du digital a contribué à déployer : réseaux sociaux, e-commerce, etc.

Mettre en place les meilleurs outils

L’accompagnement a une part stratégique en amont, et très opérationnelle en aval. À l’inverse d’un consultant qui restitue souvent des rapports de 500 pages que personne ne lit, le travail fourni ici par l’offre CDO est terrain. Les besoins sont exprimés, les attentes écoutées et les tests itérés. Fort de son expertise et des tests menés, le CDO connaît le panel des outils existants et leur potentiel. Il est alors à même d’indiquer les solutions les mieux adaptées, et de les implémenter au sein de la structure.

Le digital est un tournant décisif pour votre entreprise. Les PME ont tout à gagner à le considérer, pour se l’approprier et en tirer le meilleur. Sous le format innovant que propose l’offre CDO, les PME placent enfin le digital au cœur de leur stratégie.

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
il y a 4 jours
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 51
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? On a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater pour préparer 2022 : des intentions d'embauche en hausse, une mise à jour Google pour le SEO local, ou encore les prédictions technologiques... qui ne se réaliseront pas.
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
il y a 11 jours
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 50
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? On a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater : le retour en télétravail suite aux dernières annonces gouvernementales, 5 livres blancs marketing, les dernières tendances pour chouchouter vos clients, et les salaires en hausse côté TPE/PME en 2022 !
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
il y a 18 jours
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 49
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? On a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater : la RSE s’invite au cœur de la finance des entreprises, les tendances réseaux sociaux pour 2022 ou les prévisions de croissance du secteur IT l’an prochain !
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
il y a 25 jours
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 48
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? La rédac' d'Appvizer a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater. Découvrez les couleurs à utiliser en 2022, les clés pour vivre un contrôle fiscal en toute sérénité, les événements Tech à ne pas rater ce mois-ci et l'année prochaine, et bien d'autres.
Actualité backgroundRevue de presse
Actualité
le mois dernier
L'essentiel de l'actu pour les Pros - Semaine 47
Que fallait-il retenir de l'actualité cette semaine ? Entre formation pro, marketing d'influence à la une en 2022 et gestion des hardware en fin de vie, la rédac' d'Appvizer a sélectionné les infos qu'il ne fallait pas rater.