L’ERP est mort, Vive l’ERPL

L'ERP est mort, longue vie à l'ERPL : Enterprise Resource Plartform

L'idée d’un système unique de progiciel de gestion intégré (PGI ou ERP) prenant en charge toutes les activités commerciales d'une organisation devrait être abandonnée à la façon d'une ville industrielle en ruines. L'objectif des solutions ERP et des fournisseurs qui ont essayé de créer ces merveilles de l'informatique, a toujours été louable. Des milliards d'euros et d'innombrables heures de travail ont été investis dans la création de solutions ERP complexes avec des traces numériques qui continuent à se développer. Mais, tout comme les fondations oubliées de villes anciennes, ces “mégaprogiciels” de gestion intégrés sont une espèce en voie d’extinction

L’avènement de l'erPL

La plateforme de gestion intégrée (ERPL ou Enterprise Resource Platform) tend aujourdui à remplacer le système ERP. Le fonctionnement est simple : les éditeurs de logiciels qui ont succédé à l'ancienne garde créent d'abord la plate-forme applicative, puis la fonctionnalité (par exemple, la gestion des finances, des ressources humaines ou des stocks). Ces plates-formes sont développées principalement dans le Cloud, on ne peut ni les acheter ni les installer sur place, car un grand nombre d’entre-elles n’est même pas disponible. Des sociétés comme Salesforce et NetSuite continuent de s’imposer au détriment du bon vieux ERP, car les nouvelles solutions ERPL offrent à la fois une fonctionnalité commerciale et une gamme complète de services de plates-formes commerciales performantes, en plus de la plate-forme et des couches d'infrastructure. 

Contenus suggérés pour vous

Guide d'achat
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Analyse logicielle
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Appel d'Offres
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Vue d'ensemble des ERP pour les sociétés de services. Guide acheteur complet et indépendant DEACOM ERP : analyse et avis du logiciel de gestion de procédés de facbrication Document complet pour réaliser un appel d'offres pour l'acquisition d'un ERP

Les services de plateforme d'entreprise offrent davantage que les les PaaS (plate-formes en tant que service), mais pas nécessairement le produit final offert par les logiciels en tant que service (SaaS). (Il est bien entendu que les plates-formes sont dotées de toutes les infrastructures nécessaires à leur utilisation. En d'autres termes, les solutions ERPL fournissent tous les besoins d'infrastructure, y compris la capacité informatique et le stockage.) Les solutions erPL fournissent une couche plus robuste que ce qui est couramment considéré être une plate-forme logicielle. Traditionnellement, le terme « plate-forme » est utilisé pour décrire la couche se trouvant au dessus de la couche d'infrastructure et qui fournit des outils logiciels et des capacités pour développer des applications. Ces services de plate-forme sont généralement des éléments comme le système d'exploitation, le système de gestion de base de données et les outils de développement d'applications. Les fournisseurs de couches logicielles PaaS dans le Cloud fournissent ce niveau de services de plate-forme.
Les fournisseurs de solutions erPL reprennent l'idée des services de la plate-forme et passent au niveau supérieur - ce que nous appellerons les « services de plate-forme d'entreprise » (« Business Platform Services » dans l'image ci-dessous). Les services disponibles sur cette couche comprennent des fonctionnalités telles que la collaboration sociale au niveau de l'entreprise, la gestion de documents, la recherche globale de textes, la gestion des processus commerciaux, Les workflows, les rapports, les analyses et d'autres services aux entreprises. La plate-forme est également conçue pour offrir une expérience utilisateur de niveau consommateur sur n'importe quel appareil, n'importe où, n’importe quand. La solution erPL est une combinaison d'infrastructure, de plate-forme, de services de plates-forme professionnelle et de services d'application :

ERPL : Enterprise Resource Platform

Lorsque TEC certifie des produits, une grande partie de la démonstration du produit est consacrée à l'examen des services de plate-forme commerciale offerts par le fournisseur de logiciels. Les rapports sur Infor LN, NetSuite (pour la Distribution) et le logiciel Priority fournissent de bons exemples de ce qu'il faut rechercher lors de l'examen de la plate-forme commerciale fournie par la solution.

Oubliez les solutions ERP dépassées : ce qu’utilisent la nouvelle génération d'entrepreneurs

Une autre tendance dans le logiciel d'entreprise consiste à ignorer complètement l'approche fournisseur et la recherche d’une solution unique. Dans ce cas, une entreprise utilise plutôt un ensemble des meilleures applications dans le but de répondre à ses besoins opérationnels. TEC a rencontré un jeune entrepreneur de double nationalité néerlandaise et canadienne, Quinn Roukema, cofondateur d’E-Retail Society, un genre nouveau de distributeur en gros. Sa société propose des produits viables sur le marché dans un laps de temps très court. À titre d’exemple, son entreprise a été en mesure de configurer le site Web de l'un des produits phare de l'été, la chaise longue gonflable SmoothBag, et de commencer à vendre le produit en ligne en un peu plus d'une semaine.
Roukema exerce son activité à l’aide de nouveaux venus sur le marché SaaS pour les petites et moyennes entreprises (PME). La boutique en ligne pour les produits est créée à l'aide de Shopify, le fournisseur canadien de commerce électronique. TradeGecko, fondé par trois Néo-Zélandais, permet le traitement des commandes et la gestion des stocks. Le logiciel de comptabilité choisi est Xero. La pièce manquante du puzzle est ShipStation, facilitant la gestion des colis et livraisons de la société. Ces solutions SaaS sont toutes acquises sur la base d’abonnements mensuels. L'ensemble de l'entreprise a été mis en place et exploité pratiquement sans aucune dépense de capital en matériel et logiciels destinés à assurer son  fonctionnement. Seuls des ordinateurs portables personnels et appareils mobiles sont utilisés.
Cette nouvelle génération d'applications ultra-performantes diffère de la génération de solutions précédente, qui étaient généralement créées pour gérer une partie assez complète d'un processus commercial comme la gestion de la relation client (CRM), les ressources humaines (RH) ou les finances. Les nouvelles applications sont conçues pour fournir une fonction ciblée et n’ont rien à envier à celles qui les ont précédées. Il est facile de s’abonner à ces services numériques qui peuvent même être résiliés ou modifiés à mesure que les besoins de l’entreprise évoluent.

La solution ERP idéale a-t-elle réellement existé ?

Les cadres de C-suite rêvaient depuis longtemps d'avoir un système unique pour gérer tous les besoins de leur société en matière d’applications d'entreprise. Et chaque fournisseur de solution ERP a vendu l'idée de ce système unique et merveilleux qui répondra à tous les besoins d’une entreprise, aussi bien dans la conjoncture actuelle que pour toute la durée de vie de l'entreprise.
Cependant, un système ERP intégré qui gère l'intégralité des besoins commerciaux d'une entreprise, cela n'a jamais vraiment existé. Quelle entreprise comptant plus d'une poignée d'employés n’utilise qu’une seule application interne ou externe pour gérer ses activités ? Même les petites entreprises constatent qu'elles doivent disposer d'un système ERP de petite envergure pour leur comptabilité, qu’elles doivent faire appel à un fournisseur externe pour les salaires et avantages sociaux, et disposer d'un système de demande ad hoc pour la gestion de produits et/ou des services internes. La plupart des grandes entreprises ont des centaines d'autres applications qui sont plus ou moins étroitement connectées à son système de solutions ERP pour entreprise.
Cela ne veut pas dire que l'idée de solutions ERP est mauvaise. Le concept d'une solution logicielle unique et unifiée qui prendrait en charge tous les besoins en matière de traitement d'entreprise d'une organisation est pour moi une très bonne idée. Cette solution unique fournirait une expérience utilisateur commune, une seule base de données où toutes les informations sont mises à jour et disponibles dans toute l'organisation en temps réel, etc. Cependant, les fournisseurs de solutions ERP ont beau essayé, ils n'ont jamais pu être à la pointe de l’innovation dans toutes les secteurs.
Si le rêve des solutions ERP n'a jamais vraiment été exaucé, ce n'est pas nécessairement la faute des éditeurs. En réalité, une grande partie des données qui ont un impact sur une entreprise est générée hors de son enceinte. Par exemple, un fabricant dépend fortement de ses fournisseurs dans toute sa chaîne d'approvisionnement. Déterminer la date précise à laquelle un produit complexe sera fabriqué peut nécessiter des informations actualisées à propos de centaines de pièces. D'autres industries, telles que celles du pétrole et du gaz, pourraient être affectées par de nombreux événements, qu’il s’agisse d’un accident de la circulation sur un pont, ou tout simplement de la météo. Les fournisseurs de solutions ERP ont essayé de fournir ces autres données et de les intégrer aux données ERP, mais le nombre de points et de dépendances de données les a toujours pris de vitesse.

La puissance du modèle économique des plates-formes

Ce n'est un secret pour personne que le modèle économique des plates-formes basées sur la technologie s'est révélé être le plus florissant du XXIe siècle. Parmi ces plates-formes, on retrouve des réseaux sociaux comme Facebook et LinkedIn. Skype et WhatsApp sont des exemples de plates-formes de communication, tandis qu’Uber et Airbnb sont probablement les modèles de plates-formes perturbateurs. Un blog sur les statistiques d'Uber indique que cette société compte désormais plus de 160 000 conducteurs et plus d'un million de trajets quotidiens en moyenne. Airbnb opère dans plus de 191 pays et 34 000 villes, et ce, sans posséder le moindre bien immobilier (autre que ses bureaux). Le modèle économique des plates-formes croît à une vitesse exponentielle grâce à l'effet multiplicateur de toutes les parties utilisant chaque plate-forme, qui peuvent participer et créer une valeur ajoutée.
Comme mentionné ci-dessus, les produits Salesforce et NetSuite ont été développés avec la plate-forme technologique au cœur du produit. La plupart des produits ERP existants ont été développés avec une fonction spécifique à l'esprit sans penser à la plate-forme globale. L’ouverture de la plate-forme s'étend au-delà des services fournis par celle-ci. Les concepteurs de même que les utilisateurs professionnels non techniques doivent y avoir accès pour créer une valeur ajoutée à la plate-forme globale. La plupart des fournisseurs propose les services de plate-forme commerciale dont nous avons parlé ci-dessus dans le cadre de leur ensemble de solutions, mais peu d’entre eux les offrent sur une plate-forme unifiée dans le Cloud. Certains ont déplacé leurs solutions existantes vers le Cloud, mais elles n'ont pas été créées à la base pour être utilisées à travers le Cloud.
Comme le montre le schéma plus haut, l'erPL unifiée doit inclure la gamme complète de services, de l'infrastructure en tant que service (IaaS) jusqu'au SaaS. D'autres fournisseurs ont développé leur solution erPL de la même façon que Salesforce. La société Infor a par exemple pris le taureau par les cornes ces dernières années en développant une gamme complète de services de plates-formes commerciales disponibles dans le Cloud. Le lancement récent de Dynamics 365 par Microsoft est une autre preuve du passage à la plate-forme. Dynamics 365 réunit les solutions ERP et CRM pour Office, Power BI et Cortana sur une seule plate-forme située dans le Cloud. D'autres acteurs tels que les logiciels Acumatica, Plex et Priority fournissent des solutions Cloud accordant davantage d’importance aux services.

Contenus suggérés pour vous

Guide d'achat
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Analyse logicielle
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Appel d'Offres
Produit officiel TEC - Technology Evaluation Center
Vue d'ensemble des ERP pour les sociétés de services. Guide acheteur complet et indépendant DEACOM ERP : analyse et avis du logiciel de gestion de procédés de facbrication Document complet pour réaliser un appel d'offres pour l'acquisition d'un ERP

Le logiciel ERP en 2020 et au-delà

D'ici 2020, le paysage des logiciels d'entreprise sera très différent de ce qu’il est aujourd’hui. L'avenir verra Salesforce et NetSuite continuer à se développer à mesure que les écosystèmes de leur plate-forme évoluent. Ces acteurs gagneront des parts de marché et avanceront avec plus de détermination vers un territoire que dominent actuellement les sociétés de logiciels ERP de niveau un - SAP, Oracle et Microsoft. Certaines solutions de niveau un seront toujours présentes, mais n'existeront que pour prendre en charge les transactions financières, commerciales ou de fabrication sous-jacente, tout comme un ancien bâtiment trop coûteux à remplacer, mais qu’on vide et remodèle en n’y laissant que les murs et fondations pour rappeler aux gens les gloires du passé.
Les sociétés de logiciels ERP qui survivront au changement de paradigme seront celles qui peuvent offrir leurs produits aux consommateurs via le Cloud d'une manière facilement consommable. Les produits seront disponibles sur une plate-forme ouverte et seront accessibles en tant que services. Les services souscrits ne seront que ceux dont l’entreprise a besoin, et non pas ceux que le fournisseur de solutions ERP lui aura imposé via un “service tout compris” standard.
Bien entendu, certaines des versions existantes fonctionneront encore, mais les chiffres continueront de baisser. Au fur et à mesure que les baby-boomers prendront leur retraite, les systèmes qu’ils ont installés et avec lesquels ils ont grandi feront de même. Les nouveaux entrepreneurs n'auront jamais entendu parler de ces solutions que s’ils avaient vus, ils auraient moqués comme on se moque des téléphones à rabat. Les solutions ERP telles que nous les connaissons auront disparu depuis longtemps et les fournisseurs en mesure de créer des erPL domineront la prochaine génération.

*Efrat Nakibly,de Priority Software, est à l’origine du terme « Enterprise Resource Platform » (erPL). C’est elle qui a suggéré l’utilisation de ce terme plutôt que « Enterprise Resource Planning » (ERP).  Je suis entièrement d’accord avec elle.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire