Les six choses à savoir pour réussir votre start up

Les cinq choses à savoir pour réussir votre start up

Entreprendre tente aujourd’hui de nombreux talents. Pour autant, beaucoup échouent. Comment être de ceux qui réussissent ? Que faut-il savoir ? Comment bien utiliser la BI (business intelligence) ? Seul ou à plusieurs, vous avez une idée et vous avez pour ambition de vous lancer dans l’entrepreneuriat ? Plein de bonne volonté, vous sentez cependant que des écueils vous guettent… Comment entreprendre en les évitant ? Et à défaut, comment vous préparer pour innover tout en les surmontant ? appvizer vous éclaire pour réussir l’aventure de la création d’entreprise.

Suggestion de logiciels pour vous

Bime Analytics

Bime Analytics
Explorez et visualisez vos données en direct
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel

Kostango

Kostango
La plateforme qui vous assiste dans vos réduction des coûts
30 jours gratuits
Voir ce logiciel

Sidetrade

Sidetrade
Logiciel d’Intelligence Artificielle d’Engagement Client
3 mois gratuits
Voir ce logiciel

1/ La French tech : un terreau idéal pour une entreprise innovante

Conscient des enjeux du numérique pour la croissance du pays et sa compétitivité au niveau mondial, le gouvernement a lancé un programme dont vous avez sans doute entendu parler : la French Tech. D’abord sous l’égide de Fleur Pellerin lorsqu’elle était secrétaire d’Etat chargée du numérique, puis avec Axelle Lemaire, le phénomène n’a cessé de croître depuis.

Les villes, invitées à déployer et à valoriser leurs infrastructures numériques, se sont vues octroyer des enveloppes budgétaires pour les développer de manière concrète. Lyon, Toulouse, Montpellier, Nantes, Bordeaux ou encore des territoires tels que la côte d’azur, les Alpes la Lorraine et la Normandie ont ainsi été labellisés.

Concrètement pour vous, entrepreneur, qu’est-ce que cela signifie ? Que le contexte est propice ! Que de multiples PME émergent sur ces territoires, portées par un vent favorable. Et comme une réussite n’est pas le fruit d’une initiative seule, plutôt celui d’un ensemble de conditions favorables, cet écosystème est porteur pour toute jeune entreprise innovante en lancement.

Renseignez-vous : quels sont les dispositifs FrenchTech suceptibles de vous aider ? Les événements regroupant les acteurs clés ? « Réseauter » est un impératif. Les rencontres avec des créateurs d’entreprises enrichissent votre vision d'entreprise, vous apprennent des choses sur le marché, sur les nouvelles technologies. Rapprochez-vous des structures type incubateurs, accélérateurs… Participez aux concours de pitchs. Vous en sortirez grandis et plus solides.
 

2/ Le pitch : clé de séduction des jeunes entrepreneurs

À l’origine de tout, il y a le pitch. Un exercice génial et redoutable à la fois. Il s’agit d’expliquer votre projet… en 3 min ! Un bon test. C’est une phase classique qui demande pourtant une vraie préparation. Les premières fois, votre discours a l’air fouillis. Les arguments s’entassent sans relief. Peu à peu, vous trouvez la tournure, l’idée directrice, jusqu’à réussir à dresser, en quelques phrases, une trajectoire tendue, à la logique imparable, allant du pourquoi au comment. L'outil de présentation Prezi devient alors incontournable : les liens de cause à effet proposent de vrais nuances. Si bien que vous êtes mieux à même de resituer votre démarche dans son contexte. Sa représentation visuelle accompagne le message et le rend plus percutant.
 

 

3/ Le business plan pour convaincre

Il est d’autant plus important de convaincre que vous devez fédérer autour de vous pour trouver des associés, des partenaires, des early adopters, et des fonds d’investissement ! Si les investisseurs seront sensibles à votre capacité à les séduire sur l’idée, ils n’en regarderont pas moins vos chiffres. En tant que fondateur, comment comptez-vous trouver des clients, générer des commandes, du chiffre d’affaires ? Quelle sera votre valeur ajoutée par rapport aux acteurs existants ? Dans quel ordre procèderez-vous et quelles seront vos perspectives à court, moyen et long terme ?

Pour répondre sans détour à de telles questions, un seul support : le business plan. Vous y détaillez votre vision, la mécanique de votre business model. L’outil Montpellier Business Plan Classic vous aide à construire votre business plan. appvizer vous met également à disposition trois modèles pour vous aider :
 

  

4/ Les outils de levée de fonds

Réussir à lever des fonds est une condition sine qua non. D'un côté, les business angels sont des investisseurs, des dirigeants de grandes entreprises, qui peuvent décider d’investir et de vous accompagner… ou pas. Un autre phénomène a par ailleurs explosé ces dernières années : le financement participatif. On parle de love money. Les plateformes crowdfunding en peer-to-peer rencontrent un franc succès. En tant qu’entreprise, vous pouvez aussi créer votre propre interface de récolte de fonds avec le logiciel dédié Particeep.  

 

5/ Open innovation, entreprises et start ups

Les entreprises ont aussi la possibilité de s’insérer pour interagir au sein de l’écosystème dynamique des start ups. On parle d’Open innovation. Elles sont de plus en plus nombreuses à appuyer des projets extérieurs, à cautionner et soutenir des initiatives innovantes :

  • pour l’entrepreneur avec une valorisation par ce partenariat,
  • pour l’entreprise où un vent d’innovation vient souffler.

Des outils logiciels comme Azendo aident à mettre en place une gestion de projet adaptée pour une conduite réussie de ce type de démarche.
 

 

Suggestion de logiciels pour vous

Grytics for Facebook Workplace

Grytics for Facebook Workplace
Optimisez votre usage de Workplace by Facebook
Voir le site
Voir ce logiciel

Self-Service DATA

Self-Service DATA
Self-Service DATA votre fournisseurs de données
3 mois gratuit
Voir ce logiciel

Click&DECiDE

Click&DECiDE
Le décisionnel simple et efficace qui résout vos problèmes
1 mois gratuit
Voir ce logiciel

6/ La business intelligence pour mieux piloter son activité

Pour nombre de start ups, l’analyse et la visualisation de données permises par la BI permettent de mieux interpréter les résultats obtenus. Monitorer son activité sous Excel peut effectivement devenir fastidieux quand on doit tout saisir à la main. L’outil en ligne vizzboard vous fait gagner un temps précieux : vous importez par exemple vos fichiers de données et concevez vos propres tableaux de bord dynamiques. Vous partagez un tableau de bord précis avec les personnes choisies (clients, partenaires, ou collaborateurs). Vous vous appuyez sur des indicateurs dynamiques préalablement définis par vos soins. Le rendu est automatique : vous pilotez vos données de manière intuitive. Au final, cet outil de business intelligence vous apporte un gain de productivité considérable.
 

 
L’aventure entrepreneuriale est un parcours formidable, certes semé d’embûches. Pour autant, une bonne préparation et une connaissance approfondie de l’écosystème associées à un choix d’outils performants et spécialisés, constituent la meilleure façon de tout mettre en œuvre pour la réussite de votre projet.

Commenter cet article

Ajouter un commentaire