Pourquoi et comment passer à la carte titre restaurant

Par Elodie Moulières
Mis à jour le 30 juillet 2021, publié initialement en mai 2018
how-to backgroundPourquoi et comment passer à la carte titre restaurant

La disparition des tickets restaurant traditionnels, dans leur version papier, est annoncée pour 2022. Les organisations concernées devront alors passer à la carte titre restaurant.

Mais de quoi s’agit-il exactement et quel est son fonctionnement ? Quels avantages peut en tirer l’employeur, mais également le salarié, dans le cadre d’une meilleure gestion des dépenses en entreprise ?

Découvrez, grâce à notre article, tout ce qu’il faut savoir sur la dématérialisation de vos titres restaurant.

Qu’est-ce qu’une carte titre restaurant ?

Carte titre restaurant : définition

Une carte titre restaurant se définit comme une carte de paiement prépayée, d’une durée de validité de 3 ans, grâce à laquelle les salariés règlent les repas achetés auprès d’établissements affiliés (établissements fournissant des denrées directement consommables ou servant à la préparation du déjeuner) :

  • restaurants,
  • snacks,
  • boulangeries,
  • supermarchés, etc.

Comment ça marche ?

Côté entreprise

D’un point de vue administratif, le fonctionnement reste identique à la version papier.

L’entreprise définit le pourcentage de prise en charge de la valeur, compris entre 50 et 60 % (les salariés doivent donc payer de leur poche entre 40 et 50 % du prix du repas).

Elle attribue également, chaque mois, un nombre de titres restaurant, le nombre de jours travaillés étant le maximum.

Enfin, l’employeur fixe le montant du titre restaurant, sachant que celui-ci est limité par la législation à 19 € par jour.

☝️ En raison de la crise de la Covid-19, et dans l’objectif de relancer le secteur de la restauration, le plafond d’utilisation quotidien s’élève désormais à 38 € jusqu’au 1er septembre 2021.

Côté salarié

Pour l’employé, c’est très simple. Il dispose d’une carte à son nom qu’il peut utiliser librement chaque jour (sauf le dimanche et les jours fériés, à moins qu’il s’agisse d’un jour travaillé dans son entreprise).

Plus concrètement, son usage s’apparente à celui d’une carte bancaire, au moyen de laquelle il effectue ses achats :

  • en saisissant son code secret,
  • ou en utilisant le paiement sans contact.

Si le salarié est limité par le plafond journalier (de 19 € en temps normal, donc), il a la possibilité de compléter avec un autre moyen de paiement.

Les différences entre cartes et tickets restaurant papier

Il n’y a pas de différences entre les cartes et les tickets restaurant papier quant aux règles de fonctionnement (utilisation du lundi au samedi, plafond journalier, etc.).

En revanche, nous constatons un vrai contraste en matière de praticité. En effet, un commerçant n’est pas tenu de rendre la monnaie sur un ticket papier. Par conséquent, son usage oblige souvent le salarié à compléter avec ses propres deniers, ou bien à perdre de l’argent sur la valeur de son titre restaurant. Grâce à la carte, il peut régler au centime près.

Les différents types de cartes titre restaurant

Les cartes titre restaurant première génération (1G)

Les cartes première génération sont associées au réseau bancaire Visa ou Mastercard. Par conséquent, leur utilisation est conditionnée par un contrat d’acceptation carte Visa Mastercard e-commerce associé à la l’établissement. Elles impliquent donc des frais bancaires en plus des frais émetteurs.

Enfin, ces cartes sont identifiables de par la présence du logo du réseau bancaire (Mastercard par exemple).

Les cartes titre restaurant deuxième génération (2G)

Les cartes deuxième génération sont émises par le réseau Conecs, dont le logo figure dessus. Leur acceptation exige un contrat Conecs associé à l’établissement.

Dans ce cas de figure, aucun frais bancaire n’est facturé au professionnel.

Les cartes titre restaurant mixtes, ou hybrides

Ces cartes dernière génération mixent les deux technologies. En d’autres termes, elles se connectent en priorité au réseau Conecs, puis au réseau bancaire en cas de dysfonctionnement. Les frais pour le commerçant dépendent alors du mode de connexion utilisé.

Ici, la carte affiche à la fois le logo du réseau bancaire et celui du réseau Conecs.

Combien coûte une carte titre restaurant ?

Pour l’entreprise, il y a évidemment le pourcentage du titre restaurant pris en charge, ainsi que les frais du fournisseur de la carte.

Ces derniers peuvent varier d’un émetteur à l’autre, mais, en règle générale, il y a un coût :

  • de fabrication,
  • et des frais de gestion mensuels ou associés au rechargement des cartes.

Quels sont les avantages d’une carte ticket restaurant ?

Outre le fait qu’elle se révèle plus écologique (pas de carnet à imprimer ni à livrer chaque mois), elle s’avère surtout beaucoup plus pratique pour les employeurs et leurs salariés.

Moins d’argent perdu pour le salarié

Nous l’avons déjà évoqué, mais, côté employés, la carte permet de payer un montant exact. Plus besoin de gérer des avoirs qui sont souvent perdus (environ 100 €/an de perdu), ni de devoir payer le complément en monnaie.

Sécurité renforcée

La carte permet aussi de sécuriser les titres restaurant du collaborateur.

En effet, s’il égare sa carte, son solde reste sécurisé sur son compte le temps d’en recevoir une nouvelle. Il a même la possibilité de bloquer sa carte en cas de vol.

Gestion facilitée pour l’employeur

Côté employeur, fini la logistique fastidieuse, à l’exemple de la distribution en début de mois.

Grâce à une interface en ligne, l’entreprise charge les cartes et en commande de nouvelles en quelques clics seulement.

De plus, les employés sont autonomes pour consulter leur solde en temps réel et interagir avec le support, sans avoir à solliciter en permanence l’employeur.

Quel fournisseur choisir ?

Voici quelques points clefs que nous vous recommandons de vérifier lorsque vous choisissez votre fournisseur :

  • Qualité du produit, simple à utiliser et intuitif. En somme, veillez à pouvoir tout faire de façon autonome, car l’objectif est vraiment de gagner du temps. Demandez une démo afin de tester la solution et déterminer si vous êtes à l’aise avec.

  • Efficacité du service client pour l’employeur et les salariés. Assurez-vous que vous et vos collaborateurs pourrez obtenir une réponse de qualité rapidement.

  • Réseau d’acceptation. Nous l’avons vu, il existe deux types de réseau, bancaire et Conecs. Le second nécessite une mise à jour du terminal côté commerçant. Il y a donc moins d’établissements qui acceptent ce type de carte.

  • Bénéfices pour les employés. Au-delà du simple paiement, certains acteurs proposent des fonctionnalités pour améliorer la convivialité entre collaborateurs, ainsi que des réductions pour augmenter leur pouvoir d’achat.

Exemples de fournisseurs de cartes titre restaurant :

  • Swile,
  • Apetiz,
  • Edenred,
  • Sodexo.

Comment réussir le passage à la carte titre restaurant ?

Attention, il peut arriver que certains employés soient réfractaires au passage à la carte. Les raisons pour lesquelles ils préfèrent conserver les chèques se rapportent souvent au contournement des règles d’utilisation. En effet, il est plus simple de frauder avec un ticket :

  • l’utiliser le dimanche ou les jours fériés,
  • ne pas respecter le plafond quotidien,
  • l’offrir à un proche, etc.

C’est pourquoi vous devez mettre l’accent sur la communication, dans le cadre d’une vraie politique du changement, et expliquer clairement tous les avantages associés à l’usage de la carte.

Le choix du prestataire va évidemment fortement concourir à l’adhésion des collaborateurs. Il est important d’opter pour un service qui exploite pleinement le potentiel des titres restaurant dématérialisés et de leurs atouts : paiement sur les plateformes de livraison en ligne (Uber Eats, Deliveroo, etc.), paiement mobile (Apple Pay, Google Pay, etc.).

De la sorte, l’entreprise s’adapte davantage aux nouvelles habitudes de consommation, et favorise par conséquent le passage des titres restaurant papier aux titres restaurant dématérialisés.

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Définition backgroundRemboursement des frais professionnels : délai et modalités
Définition
il y a 2 mois
Remboursement des frais professionnels : délai et modalités
Quelles sont les options offertes à l'employeur en termes de remboursement des frais ? Sous quelles conditions et dans quel délai ? Au réel, au forfait, déduction forfaitaire spécifique, tout ce qu'il faut savoir !
Définition backgroundFrais kilométriques : définition et règles de base
Définition
il y a 2 mois
Frais kilométriques : définition et règles de base
Découvrez la définition, les barèmes et les règles de base pour vos frais kilométriques, que ce soit dans le cadre de déplacements professionnels, ou pour vos trajets domicile - travail.
Modèle backgroundComment récupérer la TVA sur les frais d’hôtel ?
Modèle
il y a 5 mois
Comment récupérer la TVA sur les frais d’hôtel ?
La TVA sur les frais d’hôtel soulève de nombreuses questions pour les entreprises : quel taux de TVA appliquer ? La TVA est-elle récupérable et si oui, comment ? Appvizer vous explique tout !
Modèle backgroundFrais de mission : que rembourser, et comment ?
Modèle
l’année dernière
Frais de mission : que rembourser, et comment ?
Comment gérer simplement le remboursement des frais de mission (déplacement, repas, hébergement) ? appvizer vous explique comment un logiciel de notes de frais vous facilite la vie.
Parole d'expert backgroundComment mieux gérer les frais de mission de ses salariés ?
Parole d'expert
l’année dernière
Comment mieux gérer les frais de mission de ses salariés ?
Dans le cadre de leurs missions, vos collaborateurs sont souvent amenés à se déplacer. Ils génèrent des frais kilométriques, des frais d’abonnements, de péages, d’assurances, de repas… Reprenons ce dossier bien souvent synonyme de charge mentale afin d’en décortiquer tous les aspects et vous donner les clés d’une meilleure gestion des frais de mission.
Parole d'expert backgroundNotes de frais : Gagnez à tous les coûts
Parole d'expert
il y a 2 ans
Notes de frais : Gagnez à tous les coûts
Sara Jaillet, Data Analyst pour Philéas Gestion, passe en revue les étapes et les coûts relatifs au traitement des notes de frais, et vous indique comment faire des économies, de temps et d’argent, en optimisant la gestion de vos notes de frais.
Comment gérer vos notes de frais avec efficacité ?
Conseil
il y a 2 ans
Comment gérer vos notes de frais avec efficacité ?
La gestion des frais professionnels est un poste qui coûte cher. Pas uniquement pour le coût réel des remboursements, mais également pour les coûts cachés induits. Pourtant, avec les bons outils et les bonnes méthodes, il est possible de faire de la gestion des notes de frais un levier de croissance et d'efficience.