La montée en compétences : chiche, et si on l’adoptait ?

Par Alice Gren
Mis à jour le 17 juin 2022, publié initialement en mai 2022
how-to backgroundLa montée en compétences : chiche, et si on l'adoptait ?

Vous rêvez d’avoir une équipe de collaborateurs plus formés et motivés que jamais, avec un bouclier de savoir-faire défiant toute concurrence ? Si on ne vous promet pas la lune, on peut vous parler en revanche de la montée en compétences. Quèsaco ? Un moyen de former vos employés et de valoriser leurs connaissances, afin d’accroître la productivité de votre entreprise.

En complément, la montée en compétence vous offre un gage de compétitivité sur le marché du travail, tout en boostant la motivation de vos collaborateurs avec de nouvelles skills, sans avoir à recruter en externe. Trêve de teasing, on vous en dit plus.

La montée en compétences, c’est quoi au juste ?

La montée en compétences, comme son nom l’indique, consiste à acquérir de nouvelles compétences dans le cadre de son activité professionnelle. Concrètement, ça veut dire quoi ? Il s’agit, pour le collaborateur, de se former, afin de développer de nouvelles aptitudes. Il peut y avoir différentes raisons :

  • l’envie de faire évoluer son job ;
  • avoir des responsabilités (et une rémunération) plus importantes ;
  • sécuriser son emploi grâce à une expertise plus solide ;
  • gagner en autonomie ;
  • relever de nouveaux défis en intégrant un nouveau service par exemple ;
  • faire face à la transformation de son entreprise (digitale, administrative…) ;
  • se sentir plus utile dans son travail ;
  • être plus autonome ;
  • booster sa motivation au travail…

Vous l’aurez compris, le champ des possibles est vaste ! Voyons ça de plus près. 🧐

Concrètement, à quoi ça sert ?

Bonne question ! La montée en compétences est un levier multicasquette. Elle permet de faire évoluer vos collaborateurs en interne et de répondre ainsi à une vaste palette d’objectifs concrets, aussi bien du point de vue du salarié que de celui de l’employeur.

Cela peut être le rôle du manager comme celui des ressources humaines de veiller à mettre en place un parcours de montée en compétences

💡 Pour y voir plus clair, voici à quel type de demande la montée en compétences est susceptible de répondre :

Améliorer la productivité de vos collaborateurs

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, il est toujours judicieux de trouver des stratégies de rendement plus efficaces. C’est là qu’intervient la montée en compétences ! En bénéficiant de nouvelles skills (apprentissage de nouveaux outils digitaux, meilleures stratégies de vente, maîtrise d’un nouvel équipement…), vos employés pourront réaliser leurs tâches plus rapidement et accroître ainsi la capacité de production de votre organisation.

Motiver les troupes

Banco, acquérir une nouvelle expertise, c’est aussi un moyen de diversifier son job. En intégrant des compétences complémentaires, vos collaborateurs s’ouvrent à de nouveaux horizons tout en boostant leur sentiment de confiance. Rien de tel que d’apporter nouveaux outils pour se sentir davantage valorisé·e dans son travail !

Fidéliser vos employés

En bénéficiant d’un nouveau champ de compétences, vos salariés évitent cette fameuse sensation de « tourner en rond ». Autrement dit : vous leur donnez l’occasion d’évoluer en interne, voire de réaliser une mobilité interne, et donc de s’épanouir en découvrant de nouvelles choses au sein même de l’entreprise (et éviter ainsi qu’ils vous filent entre les doigts).

Minimiser vos coûts

Eh oui, le développement des compétences est aussi un bon allié budgétaire. Plutôt que de recruter de nouveaux talents et d’investir une somme conséquente pour leur embauche, la formation en interne est une solution plus économique. Vous gardez vos salariés, tout en bénéficiant d’une nouvelle force de travail !

Anticiper les évolutions du marché

Ça n’est pas un secret, bon nombre de secteurs d’activités évoluent à vitesse grand V, notamment dans un contexte d’accélération numérique. Vous nous voyez venir : la montée en compétences permet à votre organisation de s’adapter aux nouvelles tendances ainsi qu’aux outils émergeant sur le marché, en développant l’expertise de vos collaborateurs. C’est ce qu’on appelle l’upskilling, c’est-à-dire la mise en place de formation afin que le salarié puisse continuer à pratiquer son activité malgré l’évolution de son secteur. D’une pierre deux coups, vous pourriez même avoir une longueur d’avance sur vos concurrents.

On vous voit déjà nous dire : c’est bien joli tout ça, mais comment met-on en place une montée en compétences pour ses collaborateurs ? Keep calm, on vous en dit plus.

Comment fait-on pour monter en compétences ?

Comme dirait le dicton : « Rome ne s’est pas faite en un jour ». Traduction : il vous est vivement recommandé d’instaurer la montée en compétences de manière progressive auprès de vos collaborateurs, afin qu’ils prennent le temps d’être formés comme il se doit, tout en étant bien encadrés. En bref, voici les étapes clés pour une montée en compétences réussie :

#1 Commencez par dresser un bilan de compétences

Afin d’identifier les compétences que vous souhaitez apporter à vos collaborateurs, il convient tout d’abord de faire un état des lieux sur les skills de chacun. Dans cette optique, vous pouvez vous appuyer sur le référentiel de compétences. Ce dernier a pour but de répertorier l’ensemble des compétences de votre organisation, c’est-à-dire les aptitudes nécessaires à chaque poste exercé. L’objectif ? Vous permettre d’identifier quels sont les savoir-faire déjà acquis par vos collaborateurs et ceux que vous aimeriez qu’ils acquièrent dans un but précis.

🙌  N’hésitez pas à inclure vos salariés dans le process ! Interrogez-les sur leurs envies et leurs besoins en matière d’acquisition de compétences, afin qu’ils se sentent acteurs de ce changement.

➡️  La petite astuce : appuyez-vous sur le dernier entretien pro que vous avez réalisé avec vos employés. Vous pourriez bien y trouver de sérieuses pistes quant à leurs envies d’évolution et les compétences qu’ils aimeraient valoriser par exemple.

#2 Fixez vos objectifs, intelligemment…

Une fois les forces et faiblesses de vos salariés identifiées, vous savez à présent dans quelle direction aller. Vous pouvez désormais fixer des objectifs précis pour atteindre la montée en compétences.

➡️  Un conseil : pensez positif ! Concentrez-vous sur les points forts à consolider plutôt que sur les lacunes de vos collaborateurs. Le risque étant de provoquer de la frustration, voire de la contre-productivité. Votre employé présente un potentiel en informatique ? Proposez-lui une formation sur un outil numérique dont vous pourriez avoir besoin (CRM, logiciel de facturation…). Vous avez détecté des atouts relationnels chez l’un de vos salariés ? Mettez en place un séminaire de vente qui vous permettrait de développer votre portefeuille client. En misant sur les axes d’amélioration de vos salariés, vous aurez la garantie de générer de la motivation, tout en maximisant vos chances de réussite.

#3 … et de façon claire

Quelles que soient les compétences que vous souhaitez mettre en place au sein de votre organisation, faites en sorte que vos collaborateurs soient bien on board. Pour cela, il est important de formuler vos attentes de façon claire, nette et précise (on ne se lance pas dans un marathon sans un entraînement au préalable 😉) :

  • Quels objectifs souhaitez-vous atteindre (développer votre relation client, digitaliser un service, automatiser certaines tâches…) ?
  • Comment souhaiteriez-vous l’atteindre (par le biais de formations, d’e-learning, de séminaires, etc.) ?
  • Quel sera le timing ? À ce titre, pensez à fixer des objectifs à court, moyen et long terme afin que vos employés puissent se projeter et se fixer des objectifs quantifiables. Cela leur permettra également de gagner en motivation à chaque étape réussie. 💪

🛠 En matière d’e-learning, des outils facilitent votre gestion de la formation et offrent une réponse instantanée aux besoins de formation des salariés. C’est le cas par exemple d’Edflex : la plateforme met à leur disposition un large catalogue de contenus pédagogiques de qualité, à des formats variés (cours en ligne, vidéos, podcasts…) et propose des parcours de compétences certifiants. Facile et rapide à mettre en place, elle engage vos collaborateurs, qui deviennent acteurs de leur montée en compétences.

#4 Faites des feedbacks réguliers

Mieux vaut deux fois qu’une : pour une montée en compétences réussie, il est essentiel que vos collaborateurs aient un gage de motivation. En d’autres termes : vive le feedback ! Prenez le temps de faire des retours réguliers à vos employés afin de les encourager dans leurs progrès, mais aussi en leur indiquant les axes d’amélioration.

👆 Attention : un entretien annuel (ou biannuel) ou un déjeuner occasionnel ne sont pas suffisants pour livrer des feedbacks constructifs. Le collaborateur doit se sentir appuyé régulièrement afin qu’il puisse évaluer sa progression et savoir dans quelle direction aller, tout en se sentant considéré au sein de son environnement de travail.

👂 Durant les sessions de feedbacks, pensez à bien rester à l’écoute de vos employés afin d’identifier les pistes d’amélioration ou les points de blocage auxquels ils pourraient être confrontés par exemple. C’est en travaillant sur ces éléments ensemble que vous pourrez aller plus vite dans l’apprentissage. À ce sujet, n’hésitez pas à pousser vos apprenants à poser des questions : c’est en interrogeant qu’ils pourront lever le voile sur certaines difficultés, ou au contraire mettre en lumière leurs atouts.

👍 N’oubliez pas de féliciter vos salariés lorsqu’ils arrivent à acquérir une nouvelle connaissance ! Un bon « pep talk » (ou discours d’encouragement, pour les plus francophones d’entre nous) est toujours recommandé pour motiver la team et lui donner envie de se surpasser.

#5 Faites appel aux outils de certification professionnelle

En complément des outils que vous pourrez mettre en place en interne pour la montée en compétences, il existe également des certifications professionnelles qui vous permettront de faire reconnaître officiellement les connaissances et aptitudes de vos collaborateurs. Le but ?

  • Vous appuyer sur une méthodologie concrète avec des formations déjà existantes et qualifiées ;
  • Avoir une valeur ajoutée auprès de vos clients et futurs collaborateurs grâce à des formations agréées et reconnues sur le marché du travail ;
  • Permettre à vos collaborateurs de valoriser cette certification sur leur CV.

Quelques exemples de certifications ci-dessous 👇 :

  • Le certificat de qualification professionnelle (CQP). Cette certification est délivrée par une branche professionnelle, soit des entreprises d’un même secteur d’activité qui font l’objet d’une convention collective ou d’un accord. Plus simplement : ce sont des entreprises qui délivrent des certifications à d’autres entreprises, en validant la maîtrise de connaissances associées à un métier.

  • La validation des acquis de l’expérience (VAE). Cette dernière permet de faire reconnaître son expérience acquise au cours de son activité professionnelle ou en dehors (skills en informatique, maîtrise d’une langue, expertise en comptabilité…) à travers l’obtention d’un diplôme ou d’un certificat de qualification, sans avoir à suivre de formation.
    Nota bene : il faudra toutefois justifier d’au moins un an d’expérience en lien avec la certification demandée (exemple : des connaissances en gestion qui pourraient être bénéfiques pour une entreprise issue du domaine agroalimentaire).

  • Le titre professionnel. Délivrée par le ministère du Travail, cette certification d’État atteste que votre collaborateur possède les compétences nécessaires à l’exercice de son métier.

On résume !

En résumé, faire valoir une certification pour la montée en compétences vous permet :

💡 d’offrir la possibilité à vos collaborateurs de valoriser leurs compétences ;

💡 de faire évoluer leur poste ;

💡 de donner à vos employés une légitimité officielle au sein de l’entreprise ;

💡 de valoriser l’image de votre organisation avec des formations reconnues.

➡️  Psst, on n’oublie pas les soft skills dans l’histoire ! Au-delà des aptitudes acquises lors des formations, sachez que vos employés peuvent aussi valoriser des compétences extra-professionnelles, mais qui peuvent s’avérer très utiles dans leur environnement de travail.

Par exemple, les amateurs d’escalade ont généralement le goût du risque et savent maîtriser leur stress, tout en veillant sur la sécurité de leurs coéquipiers. Moralité : il est toujours bon de questionner vos collaborateurs sur leurs passions. Sait-on jamais, vous pourriez bien trouver quelques skills très utiles à votre secteur d’activité !

Vous avez mis en place des stratégies de montées en compétence dans votre entreprise ? Dites-nous tout, on veut en savoir plus ! 🤩

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Définition backgroundDénicher la perle rare grâce à la grille d'entretien pour un recrutement réussi !
Définition
2 mai 2022
Upskilling : votre salarié vient d'évoluer en super-salarié !
Un salarié, c’est comme un pokémon. Quand il affronte une concurrence acharnée, alors qu’il n’a pas encore évolué … c’est une défaite assurée. L’upskilling, c’est s’assurer que votre salarié monte en compétence dans son domaine et maîtrise son sujet sur le bout des doigts.