5 conseils pour améliorer l’ergonomie du poste de travail informatique

5 conseils pour améliorer l’ergonomie du poste de travail informatique

L’ergonomie du poste de travail informatique, qu’est-ce que c’est exactement ? 
De façon plus générale, l’ergonomie est « l’étude scientifique de la relation entre l’Homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail, et l’application de ces connaissances à la conception de systèmes qui puissent être utilisés avec le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité par le plus grand nombre » (source Wikipedia). Il s’agit aussi de l’adaptation d’un environnement de travail dans un sens global (outils, matériel, organisation, etc.) aux besoins des utilisateurs et utilisatrices.

Avec le travail sédentaire, les gestes répétitifs 7 h ou plus par jour, et une exposition aux écrans de plus en plus importante, c’est une préoccupation tout aussi majeure que le travail mobile et le portage de charges lourdes. Les maux sont moins évidents et pourtant, les risques professionnels sont bien là.

Vous le comprenez, il s’agit donc principalement de confort, dans une optique de préservation de la santé et d’amélioration des conditions de travail. On peut donc intégrer cette problématique dans une démarche QHSE (Qualité Hygiène, Sécurité, Environnement) et de bien-être au travail. L’enjeu pour la direction ? Plus de productivité et la fidélisation de vos équipes. Sans oublier une marque employeur valorisée et l’attraction de nouveaux talents.

appvizer a compilé pour vous 5 conseils pour améliorer l’ergonomie du poste de travail informatique, le vôtre et celui de vos équipes 😀.

Suggestion de logiciels pour vous

Zoho Project

Zoho Project
La gestion de projet, à son maximum d'efficacité.
10 jours d'essai gratuit
Voir ce logiciel

monday.com

monday.com
La plateforme intuitive pour la collaboration de travail
Voir le site
Voir ce logiciel

Beesbusy

Beesbusy
La gestion de projet. Simplement.
S'inscrire gratuitement
Voir ce logiciel

L’ergonomie au travail

On reste 2 mois par an assis derrière notre bureau.

Ergonomie du poste de travail informatique : infographie Malakoff

© Malakoff Médéric

L’importance de l’ergonomie au travail

Une mauvaise position devant le poste de travail mais aussi une mauvaise organisation sur le bureau représentent un risque de contracter une maladie professionnelle, comme les troubles musculosquelettiques (TMS), avec pour conséquences :

  • des maux de dos,
  • des migraines,
  • des tendinites ou le syndrome du canal carpien (poignets),
  • des épicondylites (coudes),
  • des problèmes de poids,
  • un manque de tonicité, etc.

On parle souvent de « syndrome du bureau ».

L’ergonomie est justement une discipline qui prend en compte les connaissances sur l’Homme et son activité pour concevoir des machines et des outils adaptés et adaptables.

Un·e ergonome peut être sollicité·e au moment :

  • de la conception des locaux ou du plan de travail, du matériel professionnel,
  • de la réflexion autour de l’installation d’une entreprise ou d’une équipe dans de nouveaux locaux, 
  • de la correction d’un poste, souvent suite à un accident du travail, une maladie professionnelle, ou une chute de productivité, 
  • de l’adaptation d’un poste à un·e salarié·e handicapé·e ou enceinte, par exemple.

Ergonomie du poste de travail informatique : infographie HandiNorme

© HandiNorme

Selon l’IEA, l’Association internationale d’ergonomie, « l’ergonomie doit produire, avec l’aide de nombreuses disciplines scientifiques, des connaissances qui doivent aider à une meilleure adaptation des postes de travail à l’humain qui l’habite ».

Et d’après l’INRS, l’Institut national de recherche et de sécurité, plusieurs facteurs sont à surveiller :

  • l’aménagement et l’implantation des postes de travail : l’espace disponible sur et autour du plan de travail, l’orientation des bureaux, l’accès au mobilier ;
  • le choix du matériel : de préférence réglable, pour s’adapter aux différentes morphologies, postures et tâches,
  • l’affichage des informations sur l’écran et leur contenu,
  • l’organisation des tâches de travail.

L’institut propose un document PDF synthétisant les préconisations et les normes d’ergonomie pour le poste de travail.

Une responsabilité de l’employeur

Selon l’article r4542-4 du Code du Travail, « l’employeur organise l’activité du travailleur de telle sorte que son temps quotidien de travail sur écran soit périodiquement interrompu par des pauses ou par des changements d’activité réduisant la charge de travail sur écran ».

Le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), ou le CSE (comité social et économique), doit aussi veiller à faire :

  • des analyses sur le terrain des conditions de travail (sondages, observation),
  • de la prévention auprès des salariés (avec des guides par exemple),
  • remonter les informations des employé·e·s à la direction quant aux difficultés rencontrées au quotidien.

Les objectifs de l’ergonomie du poste de travail

Pour synthétiser, l’enjeu est de réduire les accidents et les maladies liés au travail, de promouvoir l’amélioration des conditions de travail et de protéger la santé physique et mentale des collaborateurs et collaboratrices.

L’ergonomie au travail permet à l’entreprise :

  • d’augmenter la productivité,
  • d’assurer une qualité de production,
  • de diminuer les risques professionnels et donc l’absentéisme,
  • de fidéliser les effectifs, réduire le turnover,
  • d’assurer un onboarding efficace (réglages dès l’arrivée de nouveau personnel),
  • d’améliorer la motivation des équipes.

Une bonne ergonomie permet aux employé·e·s :

  • de travailler confortablement,
  • de réduire leurs douleurs visuelles et posturales,
  • de diminuer leur fatigue,
  • d’être plus heureux sur leurs postes de travail.

Comment améliorer l’ergonomie du poste de travail informatique ?

Internet regorge d’idées et de bonnes pratiques qui vont répondre à cette question.
En voici quelques-unes. 

Conseil n° 1 : 🔎 Étudiez l’environnement de travail

Tout commence naturellement par l’analyse ergonomique du poste de travail.
Implantation, aménagement, matériel, tout concourt au confort ou au manque de confort des salarié·e·s. L’étude de l’environnement lumineux et sonore est aussi à prendre en compte.
Par exemple, il ne doit pas y avoir une différence trop importante entre la lumière (naturelle ou artificielle) et le rétroéclairage de l’ordinateur.

La position « écran/ordinateur/fenêtre » est stratégique. En effet les fenêtres, très importantes pour le bien-être, doivent idéalement être limitées à un mur pour éviter les éblouissements et les reflets : les écrans sont perpendiculaires aux fenêtres, qui ont dans le cas contraire des stores.

Voici un exemple de disposition fourni par l’APSAM (association paritaire pour la santé et la sécurité du travail au Québec) :

Ergonomie du poste de travail informatique : infographie APSAM

© APSAM

Si l’éclairage est artificiel et « direct et intensif », il ne faut pas placer les postes informatiques juste en dessous. Pour le cas où l’éclairage est indirect (dirigé vers le haut), il doit se positionner à la verticale du poste de travail.

En ce qui concerne les nuisances sonores, un casque peut être fourni pour les atténuer, notamment dans les bureaux en open space.
Le matériel informatique obsolète (tours qui font trop de bruits) est à proscrire.

Pareil au niveau de la température : le matériel récent ne dégage plus de gêne thermique comme auparavant. Mais pour les salles saturées en équipement, une astuce consiste à y placer des plantes, qui préservent le taux d’humidité dans l’air.

Conseil n° 2 : Consultez vos collaborateurs avant de choisir le matériel ✔︎

Tous vos collaborateurs sont différents. Bien entendu, vous recherchez une homogénéité dans votre mobilier de bureau, des designs sympas et modernes.
Mais demandez-leur leur avis, que ce soit via un questionnaire, ou en organisant une réunion de représentants du personnel, dédiés au projet de réaménagement des locaux, le cas échéant.

Sur le questionnaire peuvent figurer des questions telles que :

  • Quelles sont les parties de votre corps qui vous font souffrir sur une échelle de 0 à 10 (sur les 6 derniers mois) ?
  • Quelle est celle qui vous fait le plus souffrir ?
  • Avez-vous consulté un spécialiste ?
  • Avez-vous un traitement ou des préconisations médicales à nous communiquer ?
  • Nécessitez-vous un aménagement de certaines tâches ?
  • Avez-vous des suggestions ou besoins en matériel de bureau et informatique ?

Conseil n° 3 : ☞ Respectez les règles élémentaires en matière de fournitures

Du matériel de qualité respectant quelques normes d’ergonomie ne coûte pas beaucoup plus cher, et vous y gagnerez de toute façon en réduction du taux d’absentéisme.

Le fauteuil de bureau

C’est la première chose que 50 % des salariés aimeraient changer. C’est aussi le premier élément à régler avant de procéder aux différents réglages du plan de travail.

Le fauteuil doit comporter :

  • un dossier confortable et réglable, 
  • des accoudoirs ne gênant ni la saisie au clavier, ni l’installation près du plan de travail,
  • une profondeur n’exerçant pas de pression sur l’intérieur des genoux, 
  • une assise réglable, rembourrée mais ferme, 
  • un revêtement respirant, 
  • 5 roulettes pour un bon équilibre,
  • un appui nuque pour le personnel surveillant des écrans en hauteur,
  • un support lombaire (ajusté dans le creux du dos).

Si le fauteuil ne se règle pas en hauteur, un repose-pieds est nécessaire pour combler la distance avec le sol. Sa largeur est supérieure à 40 cm, sa hauteur entre 4 et 15 cm, et son inclinaison de 0 à 15°.

Le plan de travail

L’aménagement du poste de travail est essentiel.
Le bureau se règle après avoir réglé le fauteuil. Très appréciées des équipes : les tables réglables en hauteur permettant de travailler en position assise ou debout.

Ergonomie du poste de travail informatique : posture

Quelques repères :

Fauteuil

Hauteur de l’assise

Profondeur de l’assise

Hauteur du dossier

42-52 cm

40-42 cm

45-55 cm

Plan de travail

Hauteur

Profondeur

Écart avec l’assise

65-74 cm

80-110 cm

20-26 cm

Demandez au fournisseur la possibilité d’essayer le matériel, c’est la seule façon de vous rendre compte du confort d’utilisation ou des contraintes.

L’écran

Idéalement, l’écran est réglable en hauteur pour s’adapter à la taille de l’employé·e. Sinon, il existe des réhausseurs d’écran.
Il est orientable et inclinable.

En cas de travail sur plusieurs écrans : 

  • l’écran principal est positionné en face ; 
  • si les deux écrans sont consultés de la même manière, ils sont placés symétriquement ; 
  • s’il y a trois écrans, ils sont disposés en arc de cercle ; 
  • à partir de quatre, un fauteuil à roulettes permet de se déplacer aisément de l’un à l’autre.

La polarité et la luminosité doivent être la même d’un écran à l’autre : les caractères foncés sur fond clair sont préconisés pour un confort visuel optimal.
Contre-exemple : la mise à jour sur Mac (Mojave 10.14) a proposé récemment un mode sombre peu recommandé pour le confort des yeux.

La distance œil – écran doit être de l’ordre de 50 cm à 70 cm en fonction de la taille des caractères et de la taille de l’écran.

Le contour de l’écran est de préférence mat pour éviter les reflets, sources de fatigue visuelle.

NB : En ce qui concerne le rétroéclairage des écrans, la luminosité est presque toujours réglable, mais quand ce n’est pas le cas (vieux parc informatique), des plug-ins peuvent être téléchargés pour l’atténuer. 
Exemples : desktop dimmer, f.lux.

Enfin, faites attention à la perturbation de l’horloge biologique à la tombée de la nuit (effets néfastes sur le sommeil). Si possible, arrêtez l’écran quand le jour descend.

Ergonomie du poste de travail informatique : syndrome du bureau

© Syndrome du bureau - Freepik

Le clavier

Pour limiter l’extension des poignets, le clavier est inclinable mais pas surélevé, pour préserver la position neutre du poignet.
Sa surface est mate aussi, toujours pour éviter les reflets.
Il fait 3 cm d’épaisseur maximum et se place en face du salarié, jamais au bord du plan de travail pour pouvoir poser les avant-bras (10 à 15 cm du bord).

La souris

La taille et la forme peuvent être adaptées à la main.
La nouvelle tendance est à la souris verticale, qui permet une position neutre de l’avant-bras.

Ergonomie du poste de travail informatique : souris verticale

© j’informatique

L’INRS précise que si l’on respecte les recommandations clavier et souris, le tapis avec repose paume (ou repose-poignets) est inutile.

L’ensemble clavier-souris-écran harmonieux : l’écran est face à vous, le clavier aussi, à 15 cm du bord, la souris sur la droite si vous êtes droitier, proche du clavier.

Les supports de documents

Des supports ou pupitres existent pour soulager les cervicales dans les positions de lecture, et éviter d’incliner le cou vers le bas.

Les logiciels

Les logiciels utilisés doivent offrir une expérience d’utilisation agréable, sans contraintes.
L’affichage est clair et aéré.
Des raccourcis accessibles permettent de passer d’un logiciel à un autre facilement.
Quant à la navigation web, il est préconisé d’utiliser plusieurs onglets plutôt que de juxtaposer les fenêtres.

Le matériel téléphonique

Un casque permet d’avoir les mains libres et d’éviter les torsions du cou, pendant les prises de notes simultanées sur l’ordinateur par exemple.

L’ergonomie avec un ordinateur portable

En ce qui concerne l’ordinateur portable, un support incliné (ou réhausseur), peut être utilisé pour adopter une bonne posture et placer l’écran à la hauteur des yeux. C’est utile notamment en télétravail.
La connexion à un écran externe ainsi qu’aux différents périphériques (clavier, souris) est à favoriser.

Conseil n° 4 : Organisez votre travail ⏰

Alternez l’écran avec d’autres activités ou faites des pauses : 5 minutes toutes les heures en cas d’activité intensive sur écran, ou 15 minutes toutes les 2 heures.

Regardez au loin de temps en temps, pour la vue et la perspective.

Levez-vous pour vous dégourdir les jambes, les fessiers et le dos : tout est lié.

Ayez à proximité tout ce dont vous avez besoin : calculatrice, téléphone, etc.

Planifiez vos tâches afin de solliciter votre corps de façon différente tout au long de la journée.

Ergonomie du poste de travail informatique : organisation du bureau

© IT-News

Conseil n° 5 : Surveillez votre posture, vous êtes les seuls maîtres à bord 🚶‍♀️

Changez de position régulièrement : il est très néfaste de rester assis toute la journée, pour le dos et les articulations. Cela va aussi stimuler la circulation du sang.

Habituez-vous progressivement à vos nouvelles bonnes postures. Si vous vous êtes toujours mal tenu devant votre ordinateur, le fait d’ajuster votre matériel et de veiller à votre position vous semblera dans un premier temps inconfortable, c’est normal !

Étirez-vous. Il existe des petits exercices d’étirement spécialement pour le bureau. Mieux : faites du sport à la pause, avec vos collègues !

Faites vos réglages :

  • Vos pieds sont à plat au sol ou sur un repose-pieds ;
  • Vous ne croisez pas vos jambes, et si vous n’y arrivez pas, changez de côté de temps en temps ;
  • Si vous êtes debout : répartissez bien votre poids sur les deux jambes, vos genoux très légèrement fléchis et écartés pour soulager les articulations ;
    Conseil d’ostéopathe : balancez-vous doucement d’une jambe à l’autre, mais ne vous reposez surtout pas sur une seule jambe de façon prolongée ;
  • Vos coudes respectent un angle droit ou sont ouverts à plus de 90° (obtus : de 90 à 135°, pas moins), près du corps ;
  • Vos cuisses sont parallèles au sol ;
  • Vos épaules sont relâchées, vos poignets souples ;
  • Vos avant-bras sont proches de votre corps ;
  • Vos mains sont dans l’allongement du bras (pas d’angle bizarre) ;
  • Votre dos est droit ou légèrement en arrière, soutenu par un dossier ;
  • Vos yeux sont à la hauteur du haut de l’écran (sauf pour les porteurs de verres progressifs). 

Ergonomie du poste de travail informatique : posture du moindre inconfort INRS

Les réglages étant interdépendants, respectez cet ordre :

  1. réglez votre fauteuil,
  2. puis votre plan de travail,
  3. puis vos écrans.

Le confort, gage d’efficacité

Que vous soyez à la direction, aux ressources humaines, à un poste administratif, ou à la gestion de projet, vous êtes concerné par l’ergonomie de votre poste de travail informatique.

En tant que responsable d’entreprise, si vous veillez à l’ergonomie des installations et des outils de l’entreprise, vous faites un choix éthique, qui sera récompensé par des salariés heureux, en bonne santé physique et motivés.

Pour aller plus loin, il existe des logiciels dans le cloud, véritables solutions RH, pour piloter, centraliser et coordonner vos actions QHSE, et ainsi contrôler les risques professionnels. Ils permettent aussi de suivre les évolutions des normes et des réglementations pour assurer un environnement de travail serein et une amélioration de la productivité.
N’hésitez pas à consulter notre annuaire !

Suggestion de logiciels pour vous

MeisterTask

MeisterTask
L'outil de gestion de tâches en ligne le plus intuitif
Commencer Gratuitement
Voir ce logiciel

Proggio

Proggio
Gestion des tâches et gestion de projet collaboratives
Essayer gratuitement
Voir ce logiciel

vCita - prise de RDVs

vCita - prise de RDVs
Prise de RDVs par vCita
Essai gratuit
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire