6 astuces pour recruter sur LinkedIn : attirez et trouvez vos talents !

Construire votre tableau de flux de trésorerie sans (trop) vous prendre la tête, c’est possible

Mis à jour le 18 juillet 2023, publié initialement en août 2022

La gestion de la trésorerie vous donne des boutons ? Entre les délais de paiement des clients et des fournisseurs, les impayés et autres mouvements comptables, il y a parfois de quoi paniquer.

Pour éviter de vous faire des cheveux blancs, il existe un outil incontournable : le tableau de flux de trésorerie. À la fois outil de pilotage stratégique et tableau de suivi financier, il permet d’identifier précisément les entrées et sorties d’argent. Ainsi, on sait toujours où on en est et combien d’argent il reste !

Reste à savoir comment construire ce tableau de flux de trésorerie et comment l’utiliser. Comme on a pensé à tout, on vous propose dans cet article un modèle Excel à télécharger.

Le tableau de flux de trésorerie, c’est quoi ?

Définition et exemple de tableau

Ce nom abscons cache en fait une simplicité déconcertante : il s’agit d’un tableau qui répertorie toutes les entrées et sorties de fonds de l’entreprise sur une période donnée.

On additionne le total des sommes concernant chaque activité pour calculer la variation totale de trésorerie sur la période.

​✅​ Il permet donc de suivre sa trésorerie de manière très fine. L’idée, c’est évidemment d’avoir un flux positif, ce qui veut dire qu’on a suffisamment de liquidités pour fonctionner sur le long terme.

On parle aussi de cash flow (cash in pour les entrées et cash out pour les sorties).

💡 Voici un exemple de tableau de flux de trésorerie :

Exemple tableau de flux de trésorerie© video-de-compta

Les banques privilégient le tableau de flux de trésorerie par le résultat d’exploitation (REX) qui n’intègre pas les charges et produits financiers ou les impôts sur les bénéfices. En revanche, ce tableau prend en compte le processus d’investissement et notamment les dotations aux amortissements et provisions. Comme il n’est pas déterminé par la structure financière de l’entreprise, le REX est un indicateur financier qui permet de connaître sa performance économique.

Les investisseurs, eux, préfèrent le tableau basé sur l’excédent brut d’exploitation (EBE), qui ne prend pas en compte le processus d’investissement.

Améliorez votre gestion de trésorerie grâce à la digitalisation ! Par MyReport

Télécharger la fiche pratique

Les composantes du tableau de flux de trésorerie

Concrètement, le tableau se compose de plusieurs catégories de flux. Attention, accrochez-vous, on va sortir les grandes notions comptables !

Type de flux Décryptage
flux de trésorerie de l’activité (FTA) Les sommes correspondant à l’activité habituelle de l’entreprise. C’est donc peu ou prou le chiffre d’affaires de l’entreprise, hors investissement et financement. On prend en compte à la fois les dépenses et les recettes. En clair, le FTA correspond à la valeur monétaire de la richesse créée par l’entreprise et c’est généralement la grande partie des flux de trésorerie.
flux de trésorerie de l’investissement (FTI) Recensent les achats ou ventes d’actifs, comme des biens immobiliers, des véhicules, des brevets… et qui utilisent des fonds disponibles (on ne prend donc pas en compte les achats financés par un emprunt).
flux de trésorerie de financement (FTF) répertorient les produits et charges des emprunts et des fonds propres. C’est par exemple le remboursement d’un prêt ou le recours à une nouvelle ligne de crédit.
capacité d’autofinancement (CAF) permet d’estimer si le modèle économique est rentable, c’est-à-dire si elle encaisse plus d’argent qu’elle n’en dépense. On prend en compte toutes les ressources brutes disponibles en fin d’exercice.
flux de trésorerie disponible (Free cash flow) les liquidités restantes une fois qu’on a enlevé les cessions d’actifs, les investissements, les impôts sur l’exploitation et le fonds de roulement de l’entreprise (BFR).
besoin en fonds de roulement (BFR) l’excédent de l’actif sur le passif et on inclut sa variation dans le tableau de flux de trésorerie.

L’intérêt et l’objectif du tableau de flux de trésorerie

Le tableau de flux de trésorerie est un état financier aussi important que le bilan et le compte de résultat pour gérer et comprendre la comptabilité d’une entreprise.

🔍 Avec ce tableau :

  • on peut analyser d’où provient le flux net de trésorerie,
  • comment il varie d’une année sur l’autre,
  • et ainsi savoir quelles opérations ont généré des dépenses (décaissements) ou des recettes (encaissements) !

✅ Lorsqu’il est bien construit et correctement alimenté, ce tableau permet :

  • de connaître la variation de sa trésorerie d’un exercice à l’autre ;
  • d’évaluer la santé financière de son entreprise ;
  • de savoir si on est capable de financer des investissements en utilisant sa trésorerie ;
  • d’évaluer la rentabilité d’un projet ;
  • de prendre des décisions sur la stratégie de l’entreprise et son évolution future.

Eh oui, rien que ça ! De plus, produire un tableau de flux de trésorerie montre que l’on est un bon gestionnaire et que le suivi financier est correctement et régulièrement fait.

💡 Le tableau de flux de trésorerie fait partie intégrante des activités liées à la gestion de votre cash au global… parmi tant d’autres. Découvrez comment gérer efficacement votre trésorerie grâce à notre guide ultime, coécrit avec iPaidThat.

Comment faire un tableau de flux de trésorerie ? 3 étapes pour y voir clair

1 — Réunir les éléments indispensables (et faire un peu d’archéologie)

Il va falloir fouiller un peu dans différents documents comptables pour construire votre tableau de flux de trésorerie !

On aura besoin :

  • du compte de résultat pour établir la capacité d’autofinancement ;
  • du bilan et ses annexes pour connaître par exemple les immobilisations ;
  • du tableau de financement où l’on va retrouver la variation du BFR et les financements.

On prend en compte les flux de trésorerie passés, mais aussi ceux à venir afin d’avoir une vision réaliste et pertinente de la situation.

2 — Calculer les flux de trésorerie

Maintenant qu’on a la structure du tableau, reste à le remplir. Ne partez pas ! On vous explique tout. Il existe deux méthodes : 

  • la directe comptabilise tous les décaissements et les encaissements des activités d’exploitation ;
  • l’indirecte se base sur la comptabilité de l’exercice et sur le résultat net du compte de résultat.

3 — Mettre à jour son tableau régulièrement !

Ce tableau doit être mis à jour régulièrement et de manière rigoureuse, notamment pour ajuster les prévisions de trésorerie. Ce n’est pas un tableau que l’on fait une fois par an et que l’on oublie aussitôt !

Il faut aussi être prudent dans ses hypothèses pour coller à la réalité : penser aux délais de paiement et à la saisonnalité de son entreprise est indispensable pour ne pas faire fausse route.

💡 Ce suivi minutieux des variations de votre cash est grandement facilité grâce à l’utilisation de logiciels spécialisés. Citons par exemple : 

  • irma : disponible à prix libre et très simple d’utilisation, il se connecte à tous vos outils (banque, comptabilité, paie, leasing, etc.) pour analyser automatiquement et en temps réel votre trésorerie actuelle et future. Il vous accompagne également dans l’optimisation de la gestion de votre cash en proposant des recommandations intelligentes en fonction du contexte, basées sur un algorithme de prévision. Gagnez du temps et de la précision !

  • Sellsy Gestion de trésorerie : avec Sellsy, finie la pêche aux informations ! La plateforme se connecte directement à vos comptes bancaires et intègre vos données de facturation afin de vous offrir une vue en temps réel de l’état de votre trésorerie. Elle permet également d’établir des prévisionnels de trésorerie au plus juste, grâce à la possibilité de simuler différents scénarios.

  • Zenfirst Tréso : grâce à ce logiciel à destination des startups et des TPE, vous gardez facilement un œil sur vos flux de trésorerie. Il se synchronise à vos comptes bancaires et classe automatiquement vos catégories de dépenses, pour vous offrir en temps réel de la visibilité sur les variations de votre cash. En parallèle, vous anticipez mieux l’avenir au moyen de fonctionnalités de trésorerie prévisionnelle, avec scénarios multiples.

Tableau de flux de trésorerie à télécharger au format Excel

Vous êtes perdu face au chantier qui vous attend ? Pas de panique. On vous a concocté un modèle prêt à l’emploi pour construire votre tableau de flux de trésorerie.

Tableaux de flux de trésorerie

Télécharger le modèle

Place à l’analyse des différents flux de trésorerie

Le flux de trésorerie est positif 📈

Cela veut dire qu’on a plus d’entrées que de sorties sur la période et donc, théoriquement, qu’on gagne de l’argent.

Mais ça ne veut pas forcément dire que l’entreprise fait des bénéfices ! En effet, celle-ci peut décider de :

  • réinvestir cet excédent,
  • le distribuer à ses actionnaires,
  • rembourser des emprunts.

On peut donc avoir un flux de trésorerie positif sans bénéfices, mais on peut aussi être rentable sans flux positif.

Vous suivez toujours ? On regarde le cas inverse.

Le flux de trésorerie est négatif 📉

Pas de panique : cela veut juste dire qu’on a plus dépensé d’argent qu’on en a gagné.

Mais c’est peut-être parce qu’on a réalisé un gros investissement sur la période pour se développer ou pour rembourser des dettes.

Par contre, si ce n’est pas le cas, c’est peut-être que l’activité n’est pas rentable et il faut donc pousser l’analyse plus loin pour ajuster les dépenses ou les recettes.

Le tableau de flux de trésorerie en bref

Le tableau de flux de trésorerie est un outil de suivi financier précieux pour connaître comment l’entreprise génère de la trésorerie au cours de son exercice.

Son avantage majeur est de pouvoir être compris même par les non-initiés, à tel point que l’autorité des normes comptables prévoit d’intégrer ce tableau dans les annexes à produire avec les comptes de résultat et le bilan.

Vous savez tout ; vous pouvez construire le vôtre !

Actuellement Editorial Manager, Jennifer Montérémal a rejoint la team Appvizer en 2019. Depuis, elle met au service de l’entreprise son expertise en rédaction web, en copywriting ainsi qu’en optimisation SEO, avec en ligne de mire la satisfaction de ses lecteurs 😀 !

Médiéviste de formation, Jennifer a quelque peu délaissé les châteaux forts et autres manuscrits pour se découvrir une passion pour le marketing de contenu. Elle a retiré de ses études les compétences attendues d’une bonne copywriter : compréhension et analyse du sujet, restitution de l’information, avec une vraie maîtrise de la plume (sans systématiquement recourir à une certaine IA 🤫).

Une anecdote sur Jennifer ? Elle s’est distinguée chez Appvizer par ses aptitudes en karaoké et sa connaissance sans limites des nanars musicaux 🎤.

Jennifer Montérémal

Jennifer Montérémal, Editorial Manager, Appvizer

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus