7 indicateurs financiers à tracker pour assurer à votre entreprise une bonne santé

7 indicateurs financiers à tracker pour assurer à votre entreprise une bonne santé

Par Nathalie Pouillard & Coralie Petit
Mis à jour le 27 mai 2024, publié initialement en octobre 2020

Les indicateurs financiers sont des données financières servant au pilotage de votre entreprise, pour évaluer sa santé financière, sa capacité de développement et détecter les dysfonctionnements à temps.

Mais quels sont ces indicateurs ou ratios financiers, et comment les calculer ?

Nous vous proposons une liste de 7 indicateurs de performance financière et de rentabilité à surveiller de près.

Tout savoir sur les indicateurs financiers

Indicateurs financiers : définition

L’indicateur financier, ou KPI, est une donnée issue :

L’analyse d’un ensemble d’indicateurs permet d’obtenir un diagnostic de la situation financière de l’entreprise à un instant T et d’évaluer :

  • son équilibre financier,
  • sa rentabilité,
  • son indépendance financière.

Les indicateurs financiers sont donc des informations importantes :

  • dans le cadre d’une reprise de société ;
  • pour gérer les ressources financières de façon optimale ;
  • pour anticiper et maîtriser les risques financiers potentiels ;
  • pour envisager des investissements ou au contraire, des restrictions budgétaires.

Quels sont les principaux types d’indicateurs financiers ?

Les indicateurs financiers se divisent en plusieurs catégories selon les aspects de la performance qu'ils mesurent.

Indicateurs de performance de productivité

Ces indicateurs mesurent l'efficacité avec laquelle une entreprise utilise ses ressources pour générer des revenus. 👛

Ils incluent des métriques comme le chiffre d'affaires par employé ou la production par heure travaillée.

✅ Par exemple :

  • chiffre d'affaires par employé : il s'agit de diviser le chiffre d'affaires total par le nombre d'employés pour évaluer la productivité individuelle.
  • production par heure travaillée : cet indicateur mesure le volume de production généré par heure travaillée, aidant à identifier l'efficacité des processus de production.

Indicateurs de performance de qualité

Ces indicateurs évaluent la qualité des produits ou services offerts par l'entreprise.

Ils incluent des mesures comme :

  • la satisfaction client,
  • le taux de retour des produits,
  • et les coûts liés à la qualité.

✅ Par exemple :

  • taux de satisfaction client : mesuré généralement par des enquêtes, il reflète la perception des clients sur la qualité des produits ou services.

💡 Les logiciels de satisfaction clients peuvent être une solution pour vous aider à faire ace à cette problématique.

  • taux de retour des produits : cet indicateur mesure la proportion de produits retournés en raison de défauts ou d'insatisfaction.

Indicateurs de performance stratégiques

Ces indicateurs aident à évaluer la performance de l'entreprise par rapport à ses objectifs stratégiques à long terme.

Ils incluent des métriques comme :

  • la part de marché,
  • le taux de croissance du CA,
  • et les indicateurs de performance financière tels que le retour sur investissement (ROI).

✅ Par exemple :

  • part de marché : il s'agit de la portion du marché qu'une entreprise contrôle par rapport à ses concurrents.
  • taux de croissance du chiffre d'affaires : cet indicateur mesure l'augmentation du chiffre d'affaires sur une période donnée, montrant l'expansion de l'entreprise.

Indicateurs de performance de capacité

Ces indicateurs mesurent la capacité de l'entreprise à gérer ses ressources et à répondre à la demande.

Ils incluent des mesures comme le taux d'utilisation des capacités de production et le taux de rotation des stocks.

✅ Par exemple :

  • taux d'utilisation des capacités de production : cet indicateur mesure le pourcentage des capacités de production effectivement utilisées par rapport à la capacité totale disponible.
  • taux de rotation des stocks : il calcule combien de fois les stocks sont renouvelés sur une période donnée, reflétant l'efficacité de la gestion des stocks.

Les 7 indicateurs financiers importants à connaître, et comment les calculer

Nous l’avons vu, il y a pléthore d’indicateurs financiers, si bien qu’on ne sait plus vraiment où regarder. 😮‍💨

Nous avons sélectionné pour vous 7 indicateurs 7 à surveiller absolument. On fait le zoom. 🔍

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement est le calcul de l’argent nécessaire à l’entreprise pour :

  • pallier les problèmes de trésorerie éventuels à court terme ;
  • procéder à des dépenses dans l’attente des encaissements.

Calcul du BFR = (stock moyen + créances clients) - dettes

Le fonds de roulement net global (FRNG)

Le fonds de roulement net global est la réserve d’argent de sécurité pour répondre au besoin en fonds de roulement.

Il s’agit de l’argent excédentaire après financement :

  • des emplois stables (immobilisations),
  • des investissements par les ressources stables (capitaux permanents et dettes financières à long terme).

Calcul du FRNG = ressources stables - emplois stables

La trésorerie nette (TN)

La trésorerie nette est l’argent mobilisable à un instant T, c’est-à-dire les disponibilités à vue. Elle témoigne de l’équilibre financier à court terme.

Il s’agit donc de la différence entre les disponibilités bancaires et les dettes bancaires.

Mais on peut aussi la calculer grâce aux 2 indicateurs précédents :

      Calcul de la TN = FRNG - BFR

      Le seuil de rentabilité (SR)

      Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires à générer pour que l’entreprise couvre l’ensemble de ses charges, fixes et variables, et qu’elle devienne rentable.

      Il permet d’estimer la viabilité de l’entreprise et de rassurer les investisseurs.

      Calcul du SR = charges fixes/((CA - charges variables)/CA)

      La marge commerciale

      La marge commerciale est le profit généré par les entreprises commerciales, c’est-à-dire la différence entre le prix de vente et le prix d’achat de biens ou de services.

      Elle permet d’estimer les bénéfices mais aussi d’orienter la stratégie commerciale, notamment la définition des prix.

      Calcul de la marge commerciale globale = CA HT - achats HT

      L’excédent brut d’exploitation (EBE)

      L’excédent brut d’exploitation correspond :

      • à la ressource d’exploitation dégagée par l’activité principale de l’entreprise,
      • après paiement des cotisations sociales,
      • avant dotations aux amortissements.

      L’EBE est donc le résultat économique de l’entreprise, hors amortissements, gestion financière et opérations exceptionnelles.

          Calcul de l’EBE = marge brute + subventions d’exploitation - impôts - taxes - charges salariales

          Il permet en outre de calculer :

          • la rentabilité du capital (EBE/capitaux investis),
          • la maîtrise des coûts (EBE/CA).

          La capacité d’autofinancement (CAF)

          La capacité d’autofinancement est l’excédent monétaire dégagé par l’activité d’une entreprise.

          C’est la somme du bénéfice net et des « charges non décaissées » comprenant :

          • les dotations aux amortissements,
          • les provisions pour risques et charges.

          Le calcul ci-dessus est fait à partir du compte de résultat ou de l’excédent brut d’exploitation.

              Calcul de la CAF = EBE + produits encaissables - charges décaissables

              La CAF peut contribuer aux investissements ou à l’alimentation du fonds de roulement par exemple.

              Quid des soldes intermédiaires de gestion (SIG) ?

              Les soldes intermédiaires de gestion représentent plusieurs indicateurs financiers permettant de comprendre la construction du résultat de l’entreprise.

              Parmi eux, nous avons vu :

              • la marge commerciale,
              • l’excédent brut d’exploitation ;

              mais il y a aussi :

              • la valeur ajoutée,
              • le résultat d’exploitation,
              • le résultat financier,
              • le résultat courant avant impôt,
              • le résultat exceptionnel,
              • le résultat net.

              Quels sont les indicateurs de l’équilibre financier ?

              Ratio de liquidité générale

              Le ratio de liquidité générale mesure la capacité de l'entreprise à couvrir ses dettes à court terme avec ses actifs à court terme.

              💡 Un ratio supérieur à 1 est favorable.

              Ratio de liquidité immédiate

              Le ratio de liquidité immédiate exclut les stocks des actifs à court terme, se concentrant sur les liquidités et les créances.

              Ratio d’endettement

              Le ratio d’endettement compare le total des dettes aux capitaux propres pour évaluer le niveau de risque financier.

              👉 On peut également compter dans les indicateurs de l’équilibre financier :

              • le fonds de roulement net,
              • la trésorerie nette,
              • et la capacité d’autofinancement dont on a parlé précédemment.

              Comment suivre les indicateurs financiers ?

              Présentés sous forme de tableau de bord, vous pouvez étudier vos indicateurs financiers de façon :

              • temporelle, pour observer l’évolution des chiffres sur une période par rapport à une autre ;
              • comparative, pour observer les résultats par rapport à ceux des concurrents par exemple.

              Sachez que la collecte de tous les indicateurs financiers du tableau de bord peut être automatisée grâce à un logiciel de comptabilité adapté.

              Les outils de business intelligence peuvent également vous accompagner dans cette tâche. MyReport, par exemple, fait gagner un temps précieux aux DAF pour l’analyse et la maîtrise des données financières de l'entreprise, en générant automatiquement des reportings et des tableaux de bord.

              Notre conseil : pensez aussi à combiner les indicateurs financiers et non financiers pour avoir un état des lieux global et une vision sur le long terme, comme le taux de turn-over ou de nouveaux clients.

              Et surtout, limitez-les à 10 pour une lecture et une réactivité optimales.

              Existe-il un KPI plus important ?

              Le coût par acquisition (CPA) est souvent considéré comme le KPI le plus crucial pour de nombreuses entreprises, en particulier celles axées sur le marketing et la croissance client.

              👉 Le CPA mesure le coût moyen dépensé pour acquérir un nouveau client, offrant une vision claire de l'efficacité des campagnes marketing et de la rentabilité des investissements publicitaires.

              D’autres entreprises considère qu’au contraire, c’est le ROI l’indicateur le plus important.

              En ce sens, le KPI le plus important dépend de ce que vous cherchez à accomplir et des données dont vous avez besoin pour atteindre vos objectifs. ☝️

              Les indicateurs financiers, en bref

              Comme vous l’aurez compris, il existe pléthore d’indicateurs financiers, mais ils ne sont pas à prendre à la légère !

              Ils mettent en valeur ce qui fonctionne ou non dans votre entrepris, car ils sont les témoins d'une bonne santé financière.

              On espère que ce guide complet vous aidera à naviguer parmi ces indicateurs. Si leur nombre vous semble intimidant, concentrez-vous sur ceux que nous avons mis en avant.

              Succès sans prise de tête garanti !

              Avec une décennie d’expériences éditoriales à son compteur, Nathalie Pouillard est passionnée par les mots et la transmission de savoirs. Diplômée de Sup de Pub INSEEC Paris en conception-rédaction et stratégie publicitaire, et spécialisée en conception-rédaction, elle a plusieurs casquettes, dont la rédaction, mais aussi la correction et révision de textes pour divers secteurs (édition, communication en agences, audiovisuel). Ses compétences en stratégie éditoriale, référencement naturel et webmarketing l'amènent également à travailler sur des projets SEO. Elle a notamment travaillé dans le secteur associatif (pour la presse) et pour une start-up de conseil aux entrepreneurs.

              Réalisations : articles, brèves et infographies pour le magazine trimestriel [NDLR] en Occitanie. Articles web sur l’actualité des SaaS et de l’entrepreneuriat. Gestion de projets pour l’égalité de traitement des femmes dans les médias (Femmes & Médias) : Annuaire des expertes, Esprit Critik.

              Certifications : Lecture-correction (EFLC), Certificat Voltaire (expert), Certificat Le Robert (expert)

              Nathalie Pouillard

              Nathalie Pouillard, Editorial Manager, Copywriter et relectrice-correctrice

              La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus