Seuil de rentabilité : définition, calcul + excel à remplir

Calculer le seuil de rentabilité : quand votre entreprise sera-t-elle rentable ?

Calculer le seuil de rentabilité : quand votre entreprise sera-t-elle rentable ?

Le seuil de rentabilité est un indicateur que tout créateur ou chef d’entreprise surveille avec attention.

Car oui, réaliser des ventes et être rentable est la raison d’être de toute entreprise. Savoir quel niveau de chiffre d’affaires il faut générer pour atteindre le point mort, et commencer à dégager une marge est essentiel pour se fixer un objectif et maximiser ses chances de succès. C’est également une information du business plan que les investisseurs vont scruter avec soin avant d’investir.

Alors, comment calculer le seuil de rentabilité ? Découvrez dans cet article pourquoi le calculer et les différentes formules pour y parvenir. Enfin, nous vous mettons à disposition un tableau à télécharger, pour le calculer automatiquement et éviter les erreurs.

Suggestion de logiciels pour vous

myKomela Cloud

myKomela Cloud
La facturation et la gestion de stocks pour les TPE
Essai gratuit 30 jours
Voir ce logiciel

Clémentine

Clémentine
Expert comptable en ligne - Pour Entrepreneur TPE/PME
14 jours d'essai
Voir ce logiciel

ProAbono

ProAbono
Automatise la gestion d'abonnements pour les éditeurs SaaS
Demander une démo
Voir ce logiciel

Seuil de rentabilité : définition

Le seuil de rentabilité (SR) correspond au montant de chiffre d’affaires que l’entreprise doit générer pour couvrir l’ensemble de ses charges, et devenir rentable.

Plus le moment est atteint tôt dans l’année, plus grands seront les bénéfices de l’entreprise.

Pourquoi calculer le seuil de rentabilité ?

Cet indicateur trouve son utilité dans différents cas de figure :

  • un projet d’entreprise. Faire l’exercice de calcul de seuil de rentabilité avant de lancer son activité permet de voir si l’entreprise peut être rentable. Si oui, quand ? Sinon, quels ajustements effectuer pour que cela soit le cas (exemple : augmentation du prix de vente, baisse des charges, etc.) ?
  • une création d’entreprise. Le seuil de rentabilité est un indicateur qui est présenté dans le budget prévisionnel d’un business plan. Il permet aux investisseurs de vérifier la rentabilité d’une entreprise dans laquelle ils souhaitent investir, et de savoir à partir de quand ils auront un retour sur investissement.
  • le lancement d’un nouveau produit ou service. Le SR permet à l’entreprise de vérifier la rentabilité d’un nouveau produit ou service avant de le lancer.
  • le pilotage de l’activité. Le seuil de rentabilité est un bon indicateur pour prendre des décisions. En le suivant régulièrement, l’entreprise peut ainsi se rendre compte d’un retard par rapport aux prévisions de chiffre d’affaires, ou que les charges sont finalement plus élevées que prévu, et donc prendre des décisions pour rectifier le tir.

Calcul seuil de rentabilité

Distinguer les charges fixes et les charges variables

Estimer ou connaître le montant de ses charges est crucial pour bien déterminer le seuil de rentabilité de son entreprise. Pour le calculer, il est nécessaire de faire la distinction entre les charges fixes des charges variables.

Pourquoi ? Selon leur nature, les charges évoluent différemment par rapport à l’activité de l’entreprise :

  • les charges dites variables évoluent avec le chiffre d’affaires,
  • les charges fixes, ou charges structurelles, restent stables quel que soit le niveau d’activité.

Elle ne seront pas prises en compte de la même manière dans le calcul du seuil de rentabilité, d’où l’importance de bien les distinguer, sous peine de fausser les prévisions et de prendre le risque de mettre en péril votre entreprise.

seuil de rentablité

Les charges fixes constituent l’ensemble de vos frais et coûts qui resteront les mêmes, quelle que soit l’évolution de la courbe de votre chiffre d’affaires. Par exemple :

  • abonnements,
  • loyers,
  • salaires,
  • assurances,
  • amortissements,
  • honoraires, etc.

Les charges variables sont inhérentes à l’activité de l’entreprise. Si le chiffre d’affaires augmente, elles seront également plus élevées. Par exemple :

  • achats de matières premières ou marchandises,
  • consommation d’énergie,
  • sous-traitants,
  • part variable des salaires, etc.

Attention cependant, car il existe des charges mixtes, dont la nature est à la fois fixe et variable. Par exemple, la rémunération d’un collaborateur peut contenir une partie fixe, et une partie variable (commission). Certaines charges peuvent également être fixes un temps, avant d’augmenter, comme par exemple l’abonnement à un logiciel dont le tarif peut changer en fonction du nombre d’utilisateurs.

💡Pour minimiser les risques et rendre votre entreprise plus flexible, essayez de maintenir un niveau de charges fixes le plus bas possible.

    Seuil de rentabilité : formule simple

    Avant de commencer vos calculs, vous aurez besoin de :

    • lister vos charges fixes,
    • énumérer vos charges variables,
    • votre chiffre d’affaires (réel ou estimé).

    Voici la formule pour calculer le seuil de rentabilité de votre entreprise :

    👉 Formule du seuil de rentabilité

    Charges fixes / ((Chiffre d’affaires - Charges variables) / Chiffre d’affaires))

    Pour déterminer votre seuil de rentabilité, vous pouvez également procéder en passant par le calcul d’autres indicateurs, qui pourront vous être utiles par ailleurs.

    La marge sur coût variable

    La marge sur coût variable est un indicateur de rentabilité à part entière. On soustrait au chiffre d’affaires les charges variables comme le montant des achats nécessaire à la production (matières premières ou marchandises), les frais de production, et toute taxe ou cotisation proportionnelle au chiffre d’affaires.

    Elle indique la capacité du chiffre d’affaires à financer les charges fixes, puis à générer des bénéfices une fois que toutes les charges ont été couvertes.

    👉 Calcul de la marge sur coût variable (MCV)

    Chiffre d’affaires - Charges variables

    Le taux de marge sur coût variable

    Grâce à la marge sur coût variable, on peut calculer le taux de marge sur coût variable. Ce KPI permet de calculer le pourcentage de gain (ou de perte) pour chaque vente réalisée.

    👉 Calcul du taux de marge sur coût variable

    Marge sur coût variable / Chiffre d’affaires

    Seuil de rentabilité : formule finale

    Une fois votre taux de marge sur coût variable calculé, pour pouvez calculer le seuil de rentabilité d’une autre manière.

    👉 Calcul du seuil de rentabilité

    Charges fixes / Taux de marge sur coût variable

    Le point mort

    Le point mort correspond au jour de l’année où le chiffre d’affaires généré absorbe totalement les charges. En d’autres termes, elle ne perd plus d’argent et commence à générer des bénéfices.

    👉 Calcul du point mort

    Seuil de rentabilité / (Chiffre d’affaires / 360)

    Le résultat correspondra au nombre de jours qu’il faudra à l’entreprise pour absorber ses charges avec son chiffre d’affaires.

    Comment calculer le seuil de rentabilité pour un business plan ?

    Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la création d’entreprise, il y a de grandes chances que vous ayez besoin de calculer le seuil de rentabilité dans la partie bilan prévisionnel de votre business plan.

    Mais comment faire pour calculer son seuil de rentabilité quand on ne connaît pas son chiffre d’affaires ?

    Vous pouvez procéder en commençant par calculer votre taux de marge sur coût variable par unité produite. Vous devez au préalable :

    • déterminer votre prix de vente unitaire,
    • calculer le coût de revient,
    • estimer vos charges fixes.

    👉 Taux de marge sur coût variable (par unité)

    (Prix de vente - Coût de revient) / Prix de vente

    Vous pourrez ensuite diviser le montant de vos charges fixes par le taux de marge sur coût variable pour obtenir votre seuil de rentabilité.

    Exemple de calcul du seuil de rentabilité

    Prenons un exemple de la restauration avec un restaurant vietnamien, dont les chiffres sont les suivants :

    Chiffre d’affaires (en €) 100 000  
    Charges fixes (en €) 35 000 loyer, électricité, charges du personnel, publicité, assurances, dotation aux amortissements, honoraires expert comptable, etc.
    Charges variables (en €) 40 000 ingrédients, frais de blanchisserie, produits d’entretien, impôts et taxes, etc.

    Voici donc les calculs à opérer :

    👉 Marge sur coût variable

    100 000 - 40 000 = 60 000

    👉 Taux de marge sur coût variable

    60 000 / 100 000 = 60 %

    👉 Seuil de rentabilité

    35 000 / 0,6 = 58 333, 33

    ou

    35 000 / ((100 000 - 40 000) / 100 000)) = 58 333, 33

    L’entreprise sera rentable à partir de 58 333,33 € de chiffre d’affaires.

    👉 Point mort

    58 333,33 / (100 000 / 360) = 210

    Les charges et le chiffre d’affaires du restaurant seront égaux le 210e jour de l’année. Le restaurant commencera donc à générer des bénéfices le 211e jour, soit le 28 juillet 2020.

    [Tableau Excel à télécharger] Calcul automatique du seuil de rentabilité

    Découvrez notre fichier Excel à télécharger, pour calculer automatiquement votre seuil de rentabilité et votre point mort, mais aussi votre taux de marge.

    Remplissez vos charges fixes, vos charges variables et votre chiffre d’affaires : le fichier calcule à votre place !

    Le seuil de rentabilité : un indicateur fiable ?

    Nous l’avons vu, le seuil de rentabilité est un indicateur indispensable pour maîtriser la rentabilité de son entreprise, et la piloter. En le surveillant de près, on peut vite se rendre compte si l’on s’éloigne de la courbe prévisionnelle, et prendre des décisions pour s’en rapprocher. Mais pouvez-vous vous fier à 100 % à cet indicateur ?

    Ce dernier présente quelques limites comme :

    • la difficulté de distinguer les charges fixes et variables. Il n’est pas toujours évident de connaître la nature de ses charges, et une simple erreur de catégorisation entraîne une erreur de calcul.
    • moins bien adapté aux cas complexes. La formule du seuil de rentabilité est simple, et ne prend pas en compte des cas plus complexes comme par exemple la vente de plusieurs produits à des prix différents. On peut calculer le seuil de rentabilité pour chaque produit ou chaque catégorie, mais cela ne rendra pas compte du seuil de rentabilité global de l’entreprise. Ou alors, déterminer un prix moyen et le calculer, mais il est peu probable que ce soit représentatif.
    • ne prend pas en compte les imprévus. Le seuil de rentabilité est calculé avec les informations d’une situation à un instant T, alors que des imprévus peuvent faire changer la donne. Par exemple, une subite augmentation du coût d’une matière première, ou une chute brutale des ventes sur une période particulière.

    Le seuil de rentabilité reste donc un indicateur relativement fiable et utile, qu’il faut tout de même analyser avec du recul.

    Suggestion de logiciels pour vous

    Rydoo

    Rydoo
    Notes de frais et voyages à partir de 50 utilisateurs
    Découvrir Rydoo
    Voir ce logiciel

    Jenji

    Jenji
    Gérez vos notes de frais en toute autonomie grace à l'IA
    Découvrez Jenji
    Voir ce logiciel

    N2F

    N2F
    Dématérialisation à valeur probante des notes de frais
    Essayer gratuitement
    Voir ce logiciel
    Commenter cet article

    Ajouter un commentaire