Établir son budget DSI facilement ? C’est possible grâce à ces 6 étapes simples et efficaces !

Votre entreprise évolue-t-elle dans le bon sens ? Découvrez-le grâce à la variation du BFR

Le 16/01/2023

Dans la grande famille des indicateurs financiers, je demande le besoin en fonds de roulement.

Derrière ce terme se cache une métrique clé que toutes les entreprises doivent connaître et examiner scrupuleusement, tant elle peut révéler leur bonne santé financière… ou au contraire mettre le doigt sur des problèmes susceptibles de mettre en péril l’activité.

Et pour aller plus loin, il convient également d’observer la variation du BFR. Elle indique les évolutions de ce besoin en fonds de roulement sur une période donnée, afin de prendre des décisions éclairées quant à la gestion du cycle d’exploitation.

Mais de quoi parle-t-on exactement ? Quelles formules appliquer pour calculer ces différents indicateurs ? Comment interpréter le résultat du BFR et de sa variation ?

Cet article lève le voile sur ces notions essentielles, avec en prime des conseils pour optimiser vos performances.

C’est quoi la variation du BFR ?

Pour comprendre à quoi correspond la variation du BFR, commençons par définir le BFR tout court.

Le besoin en fonds de roulement désigne la somme nécessaire à l’entreprise pour couvrir le décalage qui réside entre les encaissements et les décaissements relatifs aux activités opérationnelles.

En d’autres termes, cet argent sert à financer le cycle d’exploitation à court terme, c’est-à-dire les différentes dépenses à assumer avant de pouvoir encaisser ses recettes.

Ce décalage est dû à différents facteurs :

  • les articles restent en stock un certain temps avant que les consommateurs les achètent ;
  • un délai plus ou moins long s’écoule avant que les clients règlent leurs créances, même si elles sont acquises.

On dénombre alors différentes manières de financer le besoin en fonds de roulement :

  • avec le fonds de roulement, correspondant à la différence entre les ressources stables (capitaux propres, dettes, etc.) et les emplois stables (brevets, fonds de commerce, immobilisations corporelles, etc.),
  • avec un découvert bancaire,
  • avec des apports en comptes courants.

☝️Mais alors, qu’en est-il de la variation du BFR, notre sujet du jour ? Elle définit tout simplement son augmentation ou sa diminution, entre le début et la fin d’un exercice donné.

Comment se calcule la variation du BFR ?

Calcul du BFR : formule

Le calcul sur BRF vient en amont de celui de la variation du BFR.

Le résultat s’obtient par la différence entre :

  • les encaissements, ou actif circulant,
  • les décaissements, ou passif circulant.

💡 Les données nécessaires aux opérations sont disponibles dans le bilan comptable.

Plus concrètement, la formule à appliquer est la suivante :

BFR = Actif circulant - Passif circulant

Pour être plus précis, le calcul du BRF prend en compte :

  • les créances clients, les stocks et les placements financiers à court terme (actif circulant),
  • les dettes fournisseurs (passif circulant).

Le calcul est alors le suivant :

BFR = Stocks + Créances clients + Autres créances - Dettes (autres que les dettes financières)

Calcul de la variation du BFR : formule

Une fois que vous connaissez votre BFR, voici la formule pour calculer sa variation, et donc appréhender son évolution sur une période donnée :

Variation du BFR = BFR année N - BFR année N-1

Variation du BFR : interprétation

Grâce au besoin en fonds de roulement et sa variation, vous :

  • accédez à des données précieuses pour déterminer la bonne santé financière de votre organisation ;
  • vérifiez la solidité de votre business plan en phase de démarrage de votre activité.

💡Bien sûr, il est recommandé de procéder à cette analyse régulièrement.

Variation du BFR positive

Déjà, un BFR positif n’est jamais bon signe. En effet, dans ce cas, vous êtes tenu de trouver un moyen de financer les besoins de votre entreprise à court terme. Comme vu précédemment, il peut s’agir du recours au fonds de roulement, mais aussi à des dettes bancaires telles que les emprunts ou le découvert.

Quant à la variation positive du BFR, elle signifie que les besoins en fonds de roulement ont augmenté sur la période. En d’autres termes, les difficultés liées à la gestion de votre trésorerie et de vos opérations s’accroissent. Il faut réagir !

Variation du BFR négative

Votre BFR est négatif ? Bravo ! Non seulement votre organisation s’autofinance, mais en plus elle dispose d’un excédent permettant de gonfler la trésorerie nette.

Et si le besoin en fonds de roulement a diminué au cours de l’exercice, c’est signe d’une meilleure gestion de votre cash. Elle peut résulter d’une diminution du délai de paiement des clients ou encore d’une gestion de stock optimisée. Quoi qu’il en soit, vos finances sont saines et votre entreprise est sur les rails.

Variation du BFR nulle

Dans ce cas, le besoin en fonds de roulement est resté constant tout au long de l’exercice.

Pour rappel, un BFR nul s’avère encourageant, puisque l’organisation parvient à s’autofinancer.

Néanmoins, il ne s’agit pas d’une position des plus confortables dans la mesure où vous ne disposez pas d’excédent en cas de problème.

💡 À savoir : notez toutefois que sur une période donnée, la variation du BFR s’explique parfois par la saisonnalité impactant certains secteurs. Par exemple, celui du tourisme connaît souvent son pic d’activité en juillet et en août. Le besoin en fonds de roulement peut alors être positif en juin (constitution des stocks), mais négatif en septembre (ces mêmes stocks sont écoulés et les clients ont payé comptant durant l’été). À prendre en compte dans vos analyses donc.

Pourquoi le calcul du BFR et de sa variation est-il important ?

Pour surveiller la bonne santé financière de l’entreprise

Le BFR et la variation du BFR constituent d’excellents indicateurs financiers.

Ils servent à :

  • estimer la viabilité d’une activité en phase de démarrage (c’est pourquoi cette métrique s’intègre au business plan). Une mauvaise estimation risque de mettre en péril la jeune entreprise ;
  • surveiller la solidité financière de la société tout au long de sa vie. D’ailleurs, il est conseillé de les calculer assez régulièrement, tous les mois par exemple ;
  • d’anticiper et d’identifier rapidement des solutions en cas de résultats négatifs.

Pour calculer d’autres indicateurs financiers

La variation du BFR alimente également vos tableaux de financement ainsi que vos tableaux de flux de trésorerie.

De plus, elle participe au calcul d’autres indicateurs, comme :

  • l’excédent de trésorerie d’exploitation (ETE), c’est-à-dire la différence entre les recettes et les dépenses d’exploitation 👉
ETE = Excédent Brut d’Exploitation (EBE) - Variation du BFR
  • l’excédent de trésorerie global (ETG), prenant aussi en compte le cash généré hors exploitation 👉
ETG = Capacité d'autofinancement (CAF) - Variation du BFR

Comment mieux maîtriser son besoin en fonds de roulement ?

Pour obtenir un besoin en fonds de roulement satisfaisant, il est possible d’agir sur divers postes.

Ils sont de 3 natures différentes :

  • les créances clients,
  • les dettes fournisseurs,
  • la gestion du stock.

Les créances clients

Une des principales mesures à déployer consiste à réduire les délais de paiement octroyés aux clients, afin de couvrir plus rapidement vos dépenses.

Pour favoriser le règlement comptant il est possible, par exemple, de leur proposer des escomptes, c’est-à-dire des remises en vue de les encourager à honorer leurs factures plus rapidement.

En parallèle, on vous conseille de mettre en place une solide procédure de recouvrement et de relance des factures, afin d’éviter les retards. S’il arrive que certains clients soient de mauvaise volonté, il s’agit parfois d’un simple oubli. D’où l’intérêt d’une petite piqûre de rappel en temps et en heure !

Les dettes fournisseurs

En négociant des délais de paiement plus longs auprès de vos fournisseurs, vous bénéficiez de plus de temps pour le règlement des créances clients.

Il vous sera plus facile d’obtenir de tels accords en jouant sur le volume des marchandises.

La gestion du stock

Ici, il importe de diminuer le ratio de rotation des stocks.

Pour ce faire, vous pouvez opter pour une distribution à flux tendu, de sorte à réduire les coûts relatifs aux achats et au stockage.

Gare à la rupture de stock cependant ! Pour vous en prémunir, il convient entre autres d’optimiser les délais d’approvisionnement auprès de vos fournisseurs.

💡 Saviez-vous qu’il est possible de recourir à des solutions tierces pour vous aider à consolider votre BFR ? Citons par exemple, irma, logiciel de gestion et de prévision de trésorerie à destination des TPE, PME et indépendants. Si l’outil vous permet d’anticiper au maximum votre trésorerie et de vous alerter en temps réel en cas de risque, il propose également des actions concrètes pour pallier les difficultés liées au besoin en fonds de roulement : financement instantané de vos factures clients et créance fournisseurs jusqu'à 120 jours, etc. Le plus ? irma est disponible à prix libre !

La variation du BFR en bref

Le besoin en fonds de roulement, et sa variation, constituent de précieux indicateurs. Ils révèlent si votre entreprise est capable d’assumer les décalages dans la gestion de son cycle d’exploitation à court terme.

Un BFR positif n’est jamais bon signe. Si tel est le cas, prenez rapidement des mesures pour y remédier (délais de paiement clients, taux de rotation des stocks, négociations auprès des fournisseurs, etc.). Cerise sur le gâteau, il existe même des solutions pour vous accompagner. De quoi maintenir la bonne santé de vos finances, et ainsi assurer la pérennité de votre activité !

Actuellement Editorial Manager, Jennifer Montérémal a rejoint la team Appvizer en 2019. Depuis, elle met au service de l’entreprise son expertise en rédaction web, en copywriting ainsi qu’en optimisation SEO, avec en ligne de mire la satisfaction de ses lecteurs 😀 !

Médiéviste de formation, Jennifer a quelque peu délaissé les châteaux forts et autres manuscrits pour se découvrir une passion pour le marketing de contenu. Elle a retiré de ses études les compétences attendues d’une bonne copywriter : compréhension et analyse du sujet, restitution de l’information, avec une vraie maîtrise de la plume (sans systématiquement recourir à une certaine IA 🤫).

Une anecdote sur Jennifer ? Elle s’est distinguée chez Appvizer par ses aptitudes en karaoké et sa connaissance sans limites des nanars musicaux 🎤.

Jennifer Montérémal

Jennifer Montérémal, Editorial Manager, Appvizer

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus