Comprendre et faire un tableau de financement [modèle à télécharger]

par Jennifer Montérémal, le 15/02/2021
Comprendre et faire un tableau de financement  [modèle à télécharger]

Le tableau de financement est un outil de gestion essentiel pour toute entreprise. En effet, il révèle l’état de votre trésorerie, afin que vous puissiez assurer au mieux le pilotage quotidien de vos activités, mais également prendre les bonnes décisions en matière de politique financière globale.

Alors, comment vous y prendre concrètement pour élaborer ce document ? Quelles données doivent obligatoirement y figurer ?

Grâce à notre article, mais aussi notre modèle de tableau de financement Excel à télécharger, devenez incollable sur le sujet.

Qu'est-ce que le tableau de financement ?

Outil plus qu'utile pour faire sa comptabilité soi-même, le tableau de financement est un document comptable dont l’objectif est le suivant : faire état de l’origine de la variation du patrimoine d’une entreprise entre deux dates. Il offre donc une vue synthétique de ses flux financiers, le plus souvent au cours d’un exercice comptable.

Le tableau de financement, également appelé tableau emploi-ressources, s’établit à la fois à partir d’éléments à long terme et à court terme. Par conséquent, il se compose de deux parties :

  • un premier tableau représentant la variation du haut du bilan comptable, c’est-à-dire les ressources durables et les emplois stables,
  • un second tableau faisant figurer la variation du bas du bilan comptable, c’est-à-dire les flux à court terme.

☝️  Attention à ne pas confondre tableau de financement et plan de financement !

Qu’est-ce qu'un plan de financement prévisionnel ?

Un plan de financement est prévisionnel (alors que le tableau de financement est rétrospectif). Par conséquent, il s’établit dans le cadre de la création ou de la reprise d’une entreprise, dans le but d’évaluer la rentabilité du projet, mais aussi de solliciter des emprunts.

Quel est le but du tableau de financement ?

Document précieux, le tableau de financement contient nombre d’informations financières indispensables au pilotage de l’entreprise. Il permet notamment de :

  • déterminer si vos ressources sont suffisantes pour couvrir vos dépenses,
  • comprendre vos circuits financiers sur la période analysée,
  • prendre d’éventuelles mesures pour parvenir à financer vos futurs besoins.

Par ailleurs, grâce à sa structure en deux parties, le tableau de financement se révèle une référence précieuse pour analyser :

  • la politique et la stratégie financière à long terme de l’entreprise, grâce au premier tableau,
  • l’exploitation quotidienne (gestion des stocks, délais de paiement, etc.), au moyen du second tableau.

Enfin, le tableau de financement sert à tirer des données utiles à la construction du plan de financement prévisionnel évoqué précédemment.

Comment faire un tableau de financement ?

Avant toute chose, munissez-vous de vos documents comptables, notamment le bilan, afin de disposer de l’ensemble des informations nécessaires à l’établissement du tableau de financement.

Comment établir le premier tableau ? Partie 1

Le premier tableau se compose traditionnellement de quatre colonnes :

  1. les emplois à long terme, ou emplois stables,
  2. suivis des montants correspondants,
  3. et les ressources à long terme, ou ressources stables,
  4. suivies des montants correspondants.

Les emplois à long terme

En règle générale, nous retrouvons les éléments suivants :

  • Les distributions mises en paiement au cours de l'exercice 👉  il s’agit des distributions de dividendes aux associés, remboursées en N et en provenance du résultat de l’exercice N-1.

  • Les acquisitions d’immobilisations 👉  reportez les investissements (avec montant réel) faits uniquement sur la période concernée :
    • les immobilisations corporelles (mobilier, machines, matériel informatique, véhicules, etc.),
    • les immobilisations incorporelles (logiciels, site internet, fonds de commerce, fichiers clients, etc.),
    • les immobilisations financières (cautions, dépôts de garantie, etc.).

  • Les charges à répartir sur plusieurs exercices 👉  cela concerne le montant brut transféré au cours de l’exercice.

  • Les réductions de capitaux propres 👉  c’est-à-dire les remboursements de capitaux aux associés, ou les retraits d’un exploitant individuel.

  • Les remboursements des dettes financières 👉
    • remboursement des emprunts obligataires convertibles,
    • remboursement des autres emprunts obligataires,
    • remboursement des emprunts et dettes auprès des Établissements de Crédit,
    • remboursement des emprunts et dettes financières divers.

Les ressources à long terme

En règle générale, nous retrouvons les éléments suivant :

  • La capacité d’autofinancement (CAF) 👉  il s’agit de la somme que l’entreprise est en mesure de dégager pour son propre financement. Elle se calcule de la manière suivante :

Résultat net de l'exercice comptable + dotations aux amortissements

  • Les cessions d’immobilisation 👉  cela concerne l’ensemble des immobilisations (citées plus haut) que l’entreprise cède sur la période concernée, souvent pour raisons économiques.

  • L’augmentation des capitaux propres 👉
    • l’augmentation de capital ou apports, en numéraire ou en nature,
    • l’augmentation des autres capitaux propres, c’est-à-dire les subventions d'investissement ou d'équipement perçues durant l’exercice.

  • Les emprunts, ou augmentation des dettes financières 👉  faites figurer le montant initial des emprunts contractés au cours de la période concernée.

La Variation du Fonds de Roulement Net Global (FRNG)

La soustraction des emplois stables aux ressources stables permet d’obtenir la Variation du Fonds de Roulement Net Global (FRNG).

  • 👍  Si le résultat est positif, inscrivez-le dans la partie emploi. Il s’agit du schéma idéal. En effet, cela signifie que votre gestion est saine puisque vos ressources stables parviennent à financer vos emplois stables.

  • 👎  Si le résultat est négatif, reportez-le dans la partie ressources. Dans ce cas de figure, votre entreprise subit un déséquilibre financier car vos ressources stables se révèlent insuffisantes pour couvrir vos besoins.

Exemple d’un tableau de financement partie 1

tableau de financement : exemple de tableau de financement partie 1

© Tifawt.com

Comment établir le second tableau ? Partie 2

Le second tableau exprime les variations de l’actif circulant, et se construit par similitude avec le bas du bilan fonctionnel.

Les informations présentes dans cette partie révèlent les avances de fonds permettant notamment de financer les stocks, ainsi que les délais de paiement.

Pour chacun des postes, l’inscription dans le tableau suit la règle suivante :

  • Variation d’un élément de l’actif :
    • si elle est positive, il s’agit d’un besoin de financement ;
    • si elle est négative, il s’agit d’un dégagement de ressources.
  • Variation d’un élément du passif :
    • si elle est positive, il s’agit d’un dégagement de ressources ;
    • si elle est négative, il s’agit d’un besoin de financement.

Enfin, nous distinguons plusieurs parties dans ce tableau. Voyons lesquelles.

La variation d’exploitation

  • Les variations des actifs d’exploitation :
    • les stocks et en-cours en valeurs brutes,
    • les avances et les acomptes versés sur les commandes d’exploitation,
    • les créances clients, les comptes rattachés et les autres créances d’exploitation.

  • Les variations des dettes d’exploitation :
    • les avances et les acomptes reçus sur les commandes en cours,
    • les dettes fournisseurs, les comptes rattachés et les autres dettes d’exploitation.

  • La variation du Besoin en Fonds de Roulement d'Exploitation (BFRE) 👉  le résultat s’obtient par la différence entre les emplois et les ressources au niveau de l’exploitation, durant la période analysée.

La variation hors exploitation

  • Les variations des autres débiteurs :
    • les Valeurs Mobilières de Placement,
    • les créances diverses,
    • les charges constatées d’avance ayant un caractère hors exploitation,
    • les éventuels écarts de conversion.

  • Les variations des autres créditeurs :
    • les dettes fiscales sur les bénéfices (impôts sur les sociétés),
    • les fournisseurs d'immobilisations et comptes rattachés,
    • les autres dettes diverses hors exploitation,
    • les produits constatés d’avance ayant un caractère hors exploitation,
    • les éventuels écarts de conversion.

  • La variation du Besoin en Fonds de Roulement Hors Exploitation (BFRHE) 👉  le résultat s’obtient par la différence entre les emplois et les ressources hors exploitation, durant la période analysée.

La variation de trésorerie

  • La variation des disponibilités, c’est-à-dire les postes :
    • Caisse,
    • Banque,
    • Chèques postaux.

  • La variation des concours bancaires courants et des soldes créditeurs de banques, c’est-à-dire les postes :
    • Concours Bancaires Courants,
    • Soldes créditeurs de banque.

  • La variation de la trésorerie nette au cours de la période.

La Variation du Besoin en Fonds de Roulement Net Global (FRNG)

Cette donnée se calcule grâce au cumul :

  • de la variation du Besoin en Fonds de Roulement d'Exploitation,
  • et de la variation du Besoin en Fonds de Roulement Hors Exploitation.

☝️  Le résultat doit être identique à celui obtenu dans le premier tableau !

Exemple de tableau de financement partie 2

tableau de financement : exemple de tableau de financement partie 2

© Tifawt.com

Téléchargez votre tableau de financement Excel

Pour vous accompagner dans l’élaboration de votre tableau de financement, nous avons mis à disposition un modèle gratuit.

Il ne vous reste plus qu’à le télécharger et à le remplir avec vos propres données !

Le tableau de financement : un outil de pilotage précieux

Le tableau de financement doit être élaboré avec minutie, car il constitue une aide précieuse pour appréhender les flux financiers de votre entreprise sur une période donnée, et vous accompagne donc dans vos prises de décisions futures.

Pour le mettre au point simplement et gagner en visibilité sur ces flux financiers, pourquoi ne pas vous équiper d'un logiciel comptable qui automatise sa création ? Par exemple, QuickBooks vous aide à piloter votre activité grâce à un suivi en temps réel de ces indicateurs.

Bonne nouvelle, il est généralement fourni par votre expert-comptable avec votre bilan. N’hésitez pas à le lui demander si ce n’était pas le cas !