Actif et passif : quelle différence entre ces deux piliers du bilan comptable ?

par Maëlys De Santis le 23/10/2020

L’actif et le passif sont deux termes dont on entend souvent parler dès que l’on parle de comptabilité. Mais savez-vous exactement ce qu’ils couvrent ? Quelle est la composition de l’actif et du passif dans le bilan comptable ?

Focus sur ces deux notions, les deux faces d’une même pièce.

Définition : actif et passif

L’actif et le passif sont les deux parties du bilan comptable :

  • ils regroupent toutes les écritures comptables de l’entreprise sur une période donnée, appelée exercice ;
  • ils présentent le patrimoine de l’entreprise commerciale de manière synthétique.

Dans le bilan comptable, l’actif et le passif doivent toujours être égaux.

Qu’est-ce que l’actif en comptabilité ?

➕ En comptabilité, l’actif représente tout ce que l’entreprise possède : ses biens et ses droits.

L’actif recense donc tout ce qui :

  • a créé de la valeur pour aider l’entreprise à fonctionner ;
  • est en train de créer de la valeur ;
  • ou va en créer à l’avenir.

Les actifs se situent dans la colonne gauche du bilan.

Qu’est-ce que le passif en comptabilité ?

➖ En comptabilité, le passif représente tout ce que l’entreprise doit. Autrement dit, il a une valeur économique négative car il induit une sortie de ressources.

Il recense les ressources qui ont permis à l’entreprise de financer l’actif.

Les passifs se situent dans la colonne droite du bilan.

💡 À noter : le plan comptable général (PCG) détaille l’ensemble des comptes comptables et écritures comptables à faire figurer au bilan.

Composition de l’actif

Les actifs immobilisés

Les actifs immobilisés sont tous les investissements à long terme de l’entreprise qui ont vocation à rester dans l’entreprise et à créer de la valeur de manière durable. Ils se situent en haut du bilan.

On distingue trois types d’immobilisation :

Actifs immobilisés : trois types d’immobilisations
Type d’immobilisation Définition Exemple
Immobilisations incorporelles Ce sont des actifs non matériels, qu’on ne peut pas toucher. Logiciel, brevet, fond de commerce, etc.
Immobilisations corporelles Ce sont des biens matériels destinés à être utilisés dans la production de l’entreprise. Bâtiment, voiture, outils, ordinateur, etc.
Immobilisations financières Ce sont des actifs financiers destinés à être utilisés de manière durable. Des titres de participation d’autres sociétés, des cautions, etc.

Les actifs circulants

Les actifs circulants sont des éléments qui ne sont pas censés durer dans l’entreprise ; ils sont plus « liquides ». Ils se situent en bas du bilan.

Ces actifs sont nécessaires à la continuité d’exploitation de l’entreprise et comprennent :

  • les stocks et en-cours ;
  • les créances : l’argent dû à l’entreprise, qu’il s’agisse de créance de clients ou de fournisseurs par exemple ;
  • les disponibilités, ou trésorerie : l’argent disponible sur les comptes bancaires de l’entreprise, mais aussi des valeurs mobilières de placement (VMP) par exemple ;
  • les charges constatées d’avance.

Composition du passif

Le passif immobilisé, ou capitaux propres

En haut du bilan, dans la colonne droite, se trouvent les capitaux propres composés :

  • du capital social : l’apport des associés et actionnaires à la création de l’entreprise ou par augmentation de capital ;
  • des réserves : les bénéfices non distribués en dividendes et à la disposition de l’entreprise ;
  • du report à nouveau : les bénéfices non distribués en dividendes ou les pertes d’exercices antérieurs, dont l’affectation sera définie lors d’un futur exercice ;
  • du résultat de l’exercice : la création ou la perte de richesse suivant si le résultat est positif ou négatif.

Le passif circulant, ou dettes

Enfin, en bas de bilan se trouve le passif circulant, à savoir les dettes de l’entreprise :

  • les dettes financières : envers les banques, actionnaires ou établissements de crédit,
  • les dettes fournisseurs,
  • les dettes fiscales,
  • les dettes sociales.

💡 Pourquoi les dettes sont-elles considérées comme des ressources en comptabilité ? Parce que les dettes représentent des sommes qui ne sont pas encore sorties des comptes de l’entreprise d’un point de vue comptable, donc il s’agit d’argent encore disponible.