L’essentiel sur les créances et dettes : différences et comptabilisation

par Nathalie Pouillard, le 27/11/2020
L’essentiel sur les créances et dettes : différences et comptabilisation

Créance, dette, s’il paraît évident que ces termes sont opposés, quelles sont leurs différences en comptabilité ?

L’activité de votre entreprise génère à la fois des créances et des dettes : vous vendez des produits ou des prestations de services mais vous achetez aussi des matières premières à des fournisseurs, ou utilisez les services d’un tiers, sans compter l’argent que vous devez à la banque.

Dans quels comptes et quelles rubriques du bilan les reporter pour les traduire en écritures comptables ?

Les réponses dans cet article :

Quelle est la différence entre créance et dette ?

Créance : définition

Une créance représente une somme due à une entreprise ou un particulier par un débiteur, qui peut lui-même être une personne physique ou morale. C’est un droit qu’elle ou il exerce pour réclamer un paiement.

La créance est valide juridiquement sous 3 conditions :

  • elle est certaine, il en existe une preuve contractuelle, tels une facture, un bon de commande, un contrat ;
  • elle est liquide, c’est-à-dire quantifiable ;
  • elle est exigible : il y a un délai de paiement.

💡 Exemple de créance : une quittance de loyer représente une créance pour le bailleur.

Quand une entreprise parle de créance client ou de créances d’exploitation, elle désigne une somme qui lui est due par un client, résultant de la vente d’un produit ou d’un service.☝️

Dette : définition

Une dette est une somme due par l’entreprise ou le particulier à un créancier, auquel elle ou il est redevable. C’est une obligation de paiement, un engagement à remplir sous peine de sanctions.

💡 Exemple de dette : le remboursement d’un prêt est une dette pour l’emprunteur.

Qu’est-ce qu’une dette d’exploitation ? Ce terme comprend notamment les dettes fournisseurs, les dettes fiscales et les dettes sociales.

☝️ On parle de créance en souffrance quand une dette n’est pas réglée à sa date d’échéance. Pour résoudre les problèmes de trésorerie liés au retard ou non-paiement de factures, les entreprises doivent procéder au recouvrement des créances dans les meilleurs délais.

Comment comptabiliser les dettes et les créances ?

En comptabilité, on distingue :

  • la créance financière et la dette financière, en rapport avec le financement de l’entreprise,
  • de la créance non financière et la dette non financière, liées à ses opérations courantes.

Voici deux tableaux pour faciliter leur différenciation, les comptes concernés et s’il s’agit d’actif ou de passif pour le bilan comptable.

Les créances et dettes financières

  • exemple de créance financière : un prêt à une autre entreprise
  • exemple de dette financière : un emprunt à la banque

Créances financières

Dettes financières

Comptabilisation

au débit

au crédit

du compte 27 : Autres immobilisations financières

du compte 16 : Emprunts et dettes assimilés

Inscription dans le bilan comptable

à l’actif du bilan

au passif du bilan

rubrique Immobilisations financières

rubrique Dettes financières

Les créances et les dettes non financières

  • exemple de créance non financière : la réalisation d’une prestation
  • exemple de dette non financière : les cotisations sociales

Créances non financières

Dettes non financières

Comptabilisation

au débit

au crédit

  • du compte 41 : Clients et comptes rattachés
  • du compte 46 : Débiteurs divers
  • du compte 40 : Fournisseurs et comptes rattachés
  • du compte 42 : Personnel et comptes rattachés
  • du compte 43 : Sécurité sociale et autres organismes sociaux
  • du compte 44 : État et autres collectivités publiques
  • du compte 46 : Créditeurs divers

Inscription dans le bilan comptable

à l’actif du bilan

au passif du bilan

rubriques

  • Créances d’exploitation

  • Créances diverses

rubriques

  • Dettes d’exploitation

  • Dettes diverses

Toute créance ou dette est inscrite au bilan tant qu’elle n’est pas liquidée.

Lire aussi : Actif et passif : quelle différence entre ces deux piliers du bilan comptable ?

☝️ La ventilation des créances et dettes financières n’est pas obligatoire dans le bilan (répartition sur plusieurs exercices ou produits et services).

Néanmoins, si ces dernières sont conséquentes, la ventilation doit être effectuée en annexe, dans l’état des échéances des créances et des dettes, selon leurs échéances.

[Bonus] Principe de la compensation des créances et des dettes

Dans le monde des affaires, on parle de compensation d’une créance avec une dette ou d’extinction des dettes réciproques, quand une entreprise s’arrange avec un de ces débiteurs à qui elle doit elle-même de l’argent, pour annuler les sommes équivalentes de part et d’autre.

Très encadrée, la compensation peut-être :

  • légale : les dettes sont réciproques et interchangeables ;
  • conventionnelle : les deux créanciers et débiteurs s’accordent sur les conditions de compensation ;
  • judiciaire : l’intervention d’un juge est nécessaire car aucun accord n’a été trouvé.