Comment le télétravail a accéléré la digitalisation et influencé la ruée vers le SaaS

Par Léa Delvenne
Le 06/04/2021
guest backgroundillustration taleez

Comme beaucoup d’entreprises, Taleez a été impactée par l’année 2020. TPE spécialisée dans la gestion du recrutement, nos activités commerciales connaissaient jusque là une croissance stable. En 2020, il y a d’abord eu un coup de frein en mars, puis une accélération en septembre qui, depuis, ne s’interrompt plus.

Le coup de frein faisait sens : le ralentissement brutal de l’activité économique du pays a fait passer les recrutements au dernier plan et a stoppé beaucoup de projets RH dans les entreprises. En revanche, l’accélération de septembre nous a (agréablement) surpris. Depuis, il y a une certaine urgence chez nos prospects : ils ont des projets plus matures et l’envie de les concrétiser rapidement.

Certes, les recrutements reprennent. Eh oui, nous avons concentré nos efforts pour éduquer, développer l’outil, la marque et notre notoriété dans l’intervalle. Mais est-ce la seule raison ?

Mon ego vous hurlerait bien que oui, mais ma raison voit les choses autrement.

Avec la pandémie, les confinements et la mise en place d’un télétravail forcé quand le métier le permettait, la digitalisation des modes de travail est passée d’enjeu stratégique à enjeu de survie. Et au milieu de tout cela, les logiciels en mode SaaS (je reviens sur ce terme un peu plus bas), comme Taleez, ont su apporter les réponses adéquates à des impératifs devenus brûlants.

Dans cet article, je reviens avec vous sur une tendance que les entreprises souhaitant rester compétitives ne devraient pas ignorer. 

En 2020, le télétravail a accéléré la transformation digitale

Depuis la fin des années 1990 en France, les entreprises s’aventurent dans la digitalisation à leur rythme, façon balade sur un long fleuve tranquille.

Puis en mars 2020, le confinement est prononcé et la plupart des salariés ne peuvent plus aller au bureau ; le télétravail s’impose alors comme LA solution pour maintenir l’activité. À ce moment-là, la digitalisation se transforme en descente en rafting dans des rapides déchaînés. Plus question de s’interroger sur l’intérêt de pagayer dans le sens du courant : pour survivre, il faut suivre le rythme.

On trouve donc du matériel pour tout le monde puis on commence par installer des outils indispensables, pour communiquer et garder le lien. En télétravail, sans possibilité de voir qui que ce soit, la cohésion d’équipe devient un sujet prioritaire. Ce n’est pas un hasard si le nombre d’utilisateurs de Zoom, Microsoft Teams et Google Meet a explosé lors du premier confinement.

La stratégie à ce moment-là : établir des priorités pour maintenir l’activité qu’il est encore possible de conserver.

Par la suite, cette ligne de conduite évolue. Les entreprises sont encouragées à poursuivre le télétravail tant que la pandémie ne sera pas enrayée. Et puis on commence à remarquer que celles qui s’intéressaient déjà au télétravail, et qui avaient une stratégie digitale mature, s’en sortent globalement mieux que celles qui ont dû s’y mettre dans l’urgence.

Je dirais que c’est à ce moment-là que tout change : à partir de l’été 2020, la demande reprend auprès des éditeurs de logiciels en ligne (et pas seulement ceux qui permettent de mieux communiquer). Après tout, puisque le télétravail est parti pour durer et que les entreprises qui réussissent sont celles qui placent la digitalisation au cœur de leur stratégie, autant faire comme elles et installer un fonctionnement durable !

Avec un an de recul, on peut dire que le télétravail forcé entraîné par la crise COVID-19 a accéléré la transformation digitale des entreprises françaises.

Télétravail et digitalisation : quels sont les enjeux en 2020-2021 ?

La transformation digitale est souvent réduite à l’adoption d’outils de travail digitaux, mais c’est en réalité une réflexion globale sur la manière dont les évolutions technologiques :

  • participent à la transformation du travail ;
  • influencent l’offre de l’entreprise ;
  • fluidifient la relation client.

Dans cet article je m’intéresse uniquement à la digitalisation des modes de travail liée au développement massif du télétravail, mais tous ces sujets sont assez liés. La digitalisation peut même être motivée par d’autres objectifs, comme le besoin de faire évoluer sa gestion de projets, par exemple.

Côté modes de travail, la digitalisation ne se résume plus à utiliser une suite bureautique et une adresse électronique, comme on a longtemps considéré que c’était le cas (ce qui revenait alors à transposer nos pratiques « papier » sur les outils informatiques).

Aujourd’hui, il s’agit avant tout de prendre du recul sur son fonctionnement actuel et ses failles, à la fois pour la productivité des entreprises, mais également pour l’expérience collaborateur, puis de se demander comment le digital peut nous aider à faire mieux.

La transformation digitale pour instaurer le télétravail implique notamment de s’interroger sur les enjeux suivants (selon vos entreprises ou vos métiers, vous en identifierez peut-être d’autres) :

  • humains : créer/garder un lien entre les collaborateurs, favoriser la cohésion, ouvrir des espaces d’échanges, etc. ;
  • managériaux : avoir une équipe productive, collaborer, permettre à chacun de trouver sa place, accompagner les mutations du métier, faire confiance, etc. ;
  • opérationnels : permettre à chacun d’avoir les bons outils de travail, veiller à l’accessibilité des données, mettre en place des process 100 % digitalisés et fluides, etc.

Pour chacun de ces enjeux, les outils en mode SaaS ont une réponse à offrir et semblent avoir convaincu les entreprises.

Les outils SaaS en plein essor : une réponse à la question du télétravail ?

Les outils SAAS (pour software as a service) sont des outils qui s’utilisent en ligne. Ils ne sont pas installés sur votre ordinateur, vous y accédez par Internet et y disposez d’un compte sécurisé (comme pour votre boîte de réception, par exemple). On trouve des outils SaaS spécialisés dans des activités très diverses : gestion RH, paie, gestion de projets, communication, support client, gestion des ventes, gestion du recrutement, etc.

De nombreuses entreprises du secteur se sont exprimées sur le sujet : la demande a fortement augmenté durant ou après le premier confinement. Je ne souhaite pas réduire la digitalisation aux outils SaaS, mais selon moi, ce n’est pas un hasard si cette tendance coïncide avec la mise en place et le prolongement du télétravail forcé.

De par le fait qu’ils soient hébergés en ligne, ils répondent déjà à une problématique qui vient directement à l’esprit quand on parle de télétravail : comment faire pour accéder à mes outils depuis chez moi si je ne peux pas me connecter au réseau sécurisé de l’entreprise ?

Un outil SaaS est accessible depuis n’importe quel ordinateur si vous disposez d’une connexion Internet. Pour cette raison, toutes les données stockées sont donc centralisées et accessibles facilement. Pour autant, la sécurité et la confidentialité de ces données sont des sujets sur lesquels l’entreprise engage sa responsabilité et sa crédibilité ; ils sont donc pris très au sérieux. La question a bien sûr lieu d’exister, vous ne devez pas hésiter à demander à votre service technique de se renseigner si cela vous inquiète.

Concernant l’usage à proprement parler, les outils SaaS ont su exploiter les possibilités du net, et ce n’est pas fini :

  • Nombre d’entre eux sont collaboratifs et permettent d’intervenir en temps réel sur les mêmes données. Comme, par exemple, lorsque vous vous retrouvez à plusieurs sur un même fichier Google Doc.
  • La culture de l’expérience utilisateur (UX) est centrale dans ce secteur, ce qui fait que le marché regorge d’outils simples d’utilisation et pensés pour l’usage.
  • Les mises à jour y sont fréquentes, les bugs corrigés rapidement, et les besoins utilisateurs majoritairement pris en compte.
  • Le support client est souvent très accessible et il est facile d’avoir un interlocuteur pour répondre aux questions qu’on se pose.
  • Ils proposent des abonnements plus flexibles que les logiciels classiques et reviennent souvent moins chers.

Selon moi, toutes ces caractéristiques viennent répondre directement aux enjeux du télétravail et font des outils en ligne une réponse très intéressante au développement d’une telle stratégie.

Même s’il peut encore être compliqué d’envisager le travail 100 % à distance pour tout le monde et sur le long terme, je pense que c’est une organisation qu’il ne faut pas négliger si vous souhaitez rester compétitif sur le marché du recrutement. Surtout depuis que la majorité des Français ont eu accès au télétravail. Voici pourquoi :

  • La situation sanitaire actuelle ainsi que la question écologique conduisent de plus en plus de personnes à interroger leur mode de vie citadin. Des espaces de coworking fleurissent dans les zones rurales et les nouvelles générations auront tôt fait de se trouver un emploi qui leur donne accès au meilleur des deux mondes.

  • Et même si beaucoup souhaiteront rester en ville, le modèle « journée de bureau de 9 h à 17 h » est de plus en plus remis en question, au profit d’une organisation plus flexible du travail (temps et lieux d’exercice). Pour preuve, selon une étude Avaya, 49 % des Français seraient favorables à un modèle de travail hybride.

Plus qu’une nécessité liée au contexte sanitaire, le télétravail vient répondre à une vraie aspiration sociale et la digitalisation va devenir incontournable pour les entreprises. Surtout si elles souhaitent recruter des talents dont l’activité quotidienne pourrait avoir lieu ou a déjà lieu devant un ordinateur. Sans compter que vos nouveaux talents ont grandi avec les ordinateurs. Il y a fort à parier qu’ils seront plus attirés par des entreprises qui s’intéressent aux possibilités qu’offrent les nouvelles technologies, que par celles qui traînent encore des pieds.

Pour le dire simplement : pour moi, l’entreprise du futur est digitalisée.

Léa Delvenne a rejoint Taleez en 2018. Elle y anime le blog, dans lequel elle écrit des articles et fait intervenir des experts sur des sujets liés au recrutement. Plus spécifiquement, dans ce blog, elle interroge la manière dont la digitalisation permet de faire évoluer les pratiques, les habitudes et les représentations de tous les professionnels amenés à recruter (recruteurs, freelance, chefs d’entreprise).

undefined

Léa Delvenne,

Article invité. Appvizer accueille ponctuellement des experts. Indépendants de la rédaction d'Appvizer, ils partagent leurs expériences et opinions personnelles. Les propos mentionnés dans cet article sont ceux de l'auteur et ne reflètent pas le point de vue d'Appvizer.
La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Définition backgroundillustration main serrer 1
Définition
l’année dernière
Zoom sur le pilotage RH, ses enjeux et ses outils
Vous connaissez le tableau de bord RH. Mais quels sont les autres outils de pilotage RH à votre disposition pour analyser, suivre et contrôler votre gestion des ressources humaines ?
Définition background6 étapes et 5 conseils pour maîtriser votre cycle de vente
Définition
le mois dernier
Digitalisation RH : définition, enjeux et outils
Le numérique a non seulement révolutionné nos façons de travailler, mais aussi la fonction RH et les processus RH. Mais qu’est-ce que la digitalisation des ressources humaines et ses enjeux exactement ?
Définition backgroundillustration dossier teletravail
Définition
il y a 3 mois
Télétravail et nouvelles organisations du travail
Appvizer donne la parole dans ce dossier spécial à des expert·e·s sur le télétravail & les nouvelles organisations. Avocats, CEO, managers, coachs : elles et ils nous livrent leurs analyses et points de vue.
Définition background7 bonnes pratiques pour le suivi de vos clients
Définition
il y a 3 mois
Les étapes de la gestion des carrières et ses outils
Quels sont les enjeux de la gestion des carrières pour le développement de votre entreprise et l’épanouissement de vos ressources humaines ? Comment la mettre en place et avec quels outils ?