Étude d’opportunité : 8 étapes pour prouver la raison d’être de votre projet

par Samantha Mur, le 15/02/2021
Étude d’opportunité : 8 étapes pour prouver la raison d’être de votre projet

Vous êtes porteur d’une idée de projet et vous souhaitez convaincre votre direction de son potentiel et de ses bénéfices pour l’entreprise ? Il est temps de vous lancer dans l’élaboration d’une étude d’opportunité, et ce, dès la phase de l’avant-projet.

Ce document prévisionnel vous permet de rassembler tous les éléments afin d’évaluer et de démontrer la viabilité de votre projet. Bien construit et détaillé, il pourra aussi servir de référence au cours du projet afin de suivre son évolution vers les objectifs à atteindre.

Nous rappelons ici l’intérêt de rédiger une étude d’opportunité, et vous détaillons les 8 étapes clés pour la rédiger méthodiquement !

Pourquoi faire une étude d’opportunité ?

Dès la naissance d’une idée de projet, faire une étude d’opportunité devrait être le premier réflexe à adopter suite à l’expression de besoin. En effet, ce document va recueillir toutes les données pertinentes pour démontrer la raison d’être de votre projet.

Il doit donner à ses lecteurs suffisamment de matière pour qu’ils puissent évaluer les opportunités que représente le futur projet, et donc sa pertinence. Il sert à examiner notamment :

  • si le besoin à satisfaire comporte un intérêt stratégique ;
  • les contraintes qui pèsent sur sa réalisation ;
  • les opportunités et risques qu’il contient ;
  • les possibilités de financement ;
  • les bénéfices attendus, etc.

💡 L'étude d'opportunité ne doit pas être confondue avec le business plan, qui est un plan d'action présentant l'évolution de l'entreprise sur plusieurs années, arguments et chiffres à l'appui, pour convaincre de potentiels investisseurs de soutenir financièrement le projet.

La note d’opportunité, soit le livrable qui est produit à la suite de cette étude, est à la fois :

  • un support d’aide à la décision pour les personnes chargées de valider le projet (direction de l’entreprise, des finances, IT, etc.). Elle contribue à les convaincre en prouvant le bien-fondé du projet ;
  • un document de référence pour le chef de projet, qui pourra le consulter tout au long de sa réalisation.

☝️ Si cette étude convainc les décideurs, elle pourra être approfondie avec une étude de faisabilité.

Qui rédige l’étude d’opportunité pour un projet ?

La personne chargée de rédiger l’étude de projet peut être :

  • la·le sponsor du projet, le cas échéant. Il s’agit généralement d’un·e collaborateur·rice expérimenté·e avec un rôle d’arbitrage, de conseil et d’intermédiaire entre le chef de projet et le comité de direction ;
  • la·le porteur·se de projet qui est à l’origine de la demande. Elle·il connaît suffisamment bien l’entreprise ou son service pour pouvoir argumenter sur la viabilité de son projet ;

  • la·le chef·fe de projet, si cette personne a déjà été désignée pour un projet qui n’attend que le feu vert de la direction pour démarrer.

☝ Parfois, l’aide d’une expertise peut être sollicitée, qu’elle soit interne ou externe à l’entreprise, sur des sujets plus pointus nécessitant un approfondissement de leur analyse, comme sur les plans des finances, RH, techniques, etc.

Comment réaliser une étude d’opportunité ? Les 8 étapes

Voici un guide pour savoir comment rédiger une étude d’opportunité, chaque étape correspondant à une partie du document.

1 - Rédigez une introduction soignée

Cette introduction, nommée également executive summary, est destinée à résumer l’essence du projet, de manière claire et convaincante.

Première page du document, elle devra contenir des informations clés telles que :

  • la raison d’être du projet,
  • les résultats attendus,
  • les livrables à produire,
  • les ressources à mobiliser, etc.

Le secret pour présenter vos analyses de façon pertinente ? Apportez suffisamment de matière pour donner une idée du projet, sans entrer dans trop de détails. Soignez ce résumé, et donnez envie d’en savoir plus. Cela peut jouer un rôle positif dans la prise de décision.

2 - Présentez l’opportunité

Dans cette partie, vous donnez plus de contexte sur la problématique à laquelle vous envisagez de répondre à travers la réalisation de votre projet.

Répondez à la question : quoi ? Mettez en évidence l’opportunité à saisir, en veillant à ne pas donner de détails superflus, mais tous les éléments nécessaires à sa compréhension.

3 - Décrivez le contexte

Fournissez une analyse du contexte dans lequel s’inscrit votre projet et faites ressortir ses enjeux. Cette partie se concentre sur l’environnement dans lequel évolue l’entreprise, et notamment son marché.

Pour cela, des outils vous aident à étudier en profondeur ce contexte, comme :

  • l’analyse de Pestel, qui permet de déchiffrer l’environnement sur les plans :
    • politique,
    • économique,
    • social,
    • technologique,
    • environnemental,
    • et légal.
Exemple d'utilisation de l'analyse PESTEL

© Techniques de vente

  • la matrice SWOT, qui intervient à sa suite, permet d’en déduire :
    • les forces,
    • les faiblesses,
    • les opportunités,
    • et les menaces.
Exemple d'utilisation de la matrice SWOT

© Le Blog du dirigeant

💡 Ces outils permettent de saisir les grands enjeux entourant le projet et de l’inscrire dans une réflexion stratégique.

L’analyse de ce contexte donne un ensemble d’éléments et de circonstances qui ont créé la situation actuelle et fait émerger l’opportunité. Elle permet également de cerner le périmètre du projet.

4 - Dévoilez les solutions envisagées

À cette étape, mettez en avant la réponse que vous voulez apporter !

Démontrez que vous avez exploré différentes possibilités et que vous avez retenu la plus opportune : pourquoi ce projet que vous envisagez est-il la meilleure option parmi toutes les autres ?

Expliquez votre choix grâce à des hypothèses et des analyses chiffrées. En bonus, amenez votre audience à se projeter, en révélant la nouvelle situation une fois que le projet aura été mené.

5 - Listez les gains attendus

C’est à ce moment que vous listez tous les avantages que l’entreprise tirera de ce projet, sur les plans :

  • financiers :
    • hausse du chiffre d’affaires,
    • réduction des coûts,
    • amélioration de la marge, etc.
  • autres  financiers :
    • nouveau positionnement sur le marché,
    • qualité du produit/service accrue,
    • optimisation d’un processus, etc.

Tâchez d’énumérer tous les gains escomptés, en apportant des détails dès que nécessaire. Cette partie est déterminante : elle évalue la pertinence du projet au regard de ses retours sur investissements (ROI).

6 - Détaillez les ressources nécessaires

Vous pouvez ici expliciter toutes les ressources que la conduite de votre projet exigera :

  • financières,
  • matérielles et technologiques,
  • humaines (dont les connaissances et compétences clés), etc.

Les chiffres exacts peuvent intervenir dans un second temps. Veillez à fournir les informations essentielles à une prise de décision éclairée.

7 - Analysez les risques

Bien entendu, tout projet peut courir un certain degré de risque. Exposer les risques identifiés dans votre étude d’opportunité montrera aussi que vous vous engagez en toute connaissance de cause et donnera d’autant plus de crédibilité à votre démarche.

Il peut s’agir de contraintes de nature opérationnelle (compétences manquantes, absence d’une personne clé, suivi défaillant des processus, etc.), ou liées à l’environnement de l’entreprise (enjeux sociétaux, économiques, environnementaux, technologiques, etc.).

Pour vous faciliter la tâche, une plateforme d’intelligence économique peut vous aider à détecter les risques existants, à l’image de Geotrend.

Grâce à une cartographie de votre écosystème, l’outil vous offre tous les éléments pour comprendre instantanément l’environnement de l’entreprise et anticiper les risques stratégiques concernant notamment :

  • les acteurs du marché et leurs relations (concurrents, clients, fournisseurs),
  • les évolutions prévisionnelles du marché,
  • la détection de nouvelles innovations, etc.
Analyse de l'environnement de marché avec Geotrend

© Geotrend

Vous êtes ainsi en mesure de documenter vos analyses pour évaluer plus finement l’impact de ces risques.

8 - Concluez l’étude

Enfin, rédigez une courte synthèse dans cette dernière partie, afin de résumer l’intérêt du projet tout en faisant un lien entre les différents sujets abordés.

Cette dernière impression doit aussi être soignée, afin de ne donner qu’une seule envie aux décideurs qui vous liront : donner leur go !

Exemple d’étude d’opportunité pour un projet

Imaginons que votre entreprise de prêt-à-porter, qui se positionne comme une marque éthique, ne réunit pas encore toutes les conditions pour être qualifiée comme telles. Vous souhaitez mesurer l’impact que pourrait avoir l’utilisation de plus de matières équitables et écologiques dans la fabrication de vos vêtements.

Pour cela, vous réalisez une étude d’opportunité afin d’évaluer la viabilité de ce projet, en posant tous les éléments nécessaires à votre réflexion, au sein d’un document (business case). Vous pouvez comparer plusieurs scénarios possibles, en étudiant par exemple :

  • différents fournisseurs pour vos matériaux (coûts, provenance, transparence, etc.),
  • le pourcentage de produits concernés (l’ensemble de vos produits, une gamme en particulier, etc.),
  • la clientèle visée (repositionnement nécessaire, nouveaux personae marketing à créer, etc.).

Cette démarche vous permettra de prendre la décision la plus opportune, en évaluant chacune des opportunités et des menaces de vos scénarios et en optant pour celui qui s’aligne au mieux avec les objectifs de votre entreprise.

Prêt·e à transformer vos opportunités en bénéfices ?

Derniers conseils à garder à l’esprit pour rendre la présentation de votre étude d’opportunité encore plus claire :

  • veillez à soigner tous les détails tant sur la forme (mise en page aérée, etc.) que sur le fond (aller à l’essentiel, vocabulaire accessible, etc.) ;
  • soulignez les bénéfices de ce projet ;
  • mettez l’accent sur l’alignement entre votre demande de projet et les objectifs stratégiques de l’entreprise.

Vous avez désormais toutes les clés pour apporter les bons éléments de décision et montrer avec précision que votre projet mérite d’être lancé ! 🚀