Optez pour les meilleurs projets grâce à l'étude de faisabilité

Par Jennifer Montérémal
Le 05/02/2021
how-to backgroundOptez pour les meilleurs projets grâce à l'étude de faisabilité

Pourquoi foncer tête baissée dans l’exécution de votre projet alors que vous pouvez réaliser une étude de faisabilité ?

En effet, cette dernière constitue une précieuse alliée pour vérifier en amont si votre projet se révèlera réalisable et rentable, et donc s’il mérite d’être amorcé.

Cependant, l’étude de faisabilité effraie encore de nombreux chefs de projet, freinés par son apparente complexité. Apparente oui, car dans les faits, méthode et rigueur suffisent à se plier à l’exercice sans trop de difficultés.

Alors, comment réaliser une étude de projet facilement ? Cet article vous dévoile la méthode pas à pas en 6 étapes.

Mais avant toute chose, petit rappel sur la définition et les objectifs de l’étude de faisabilité.

Étude de faisabilité : définition

Réalisée durant la phase d’avant-projet, une étude de faisabilité se définit comme une démarche visant à contrôler si le projet est réalisable ou non, au travers de l’analyse de différents facteurs :

  • Facteurs économiques et financiers. Examinez en amont les moyens qui seront déployés et les gains envisageables : vous déterminez ainsi si le projet sera rentable ou pas. Vous l’aurez compris, l’examen de cette composante est indispensable !

  • Facteurs technologiques. Quelle technologie est déjà présente au sein de l’organisation ? Faudra-t-il l’adapter ou en acquérir une nouvelle ?

  • Facteurs opérationnels et organisationnels. Quels sont les moyens opérationnels à votre disposition ? Disposez-vous de toutes les compétences nécessaires en interne ou faudra-t-il recruter ? Les organisations et processus généraux sont-ils adaptés ?

  • Facteurs juridiques. Vérifiez si vous serez confronté à des réglementations particulières, sur la protection des données par exemple.

  • Facteurs commerciaux. Identifiez les opportunités du marché, les évolutions à venir, les clients et cibles potentiels, etc. Cette démarche n’est pas sans rappeler celle d’une étude de marché.

Dans le cadre d’une gestion de projet, tous ces points à analyser doivent être mis en perspective avec le respect des délais et, bien sûr, la qualité des livrables attendus.

Enfin, l’étude de faisabilité comprend aussi des éléments relatifs aux objectifs du projet ainsi qu’à son déroulé dans le temps : il en devient un outil solide sur lequel vous appuyer lors des étapes suivantes, comme celle de la planification.

Quels sont ses objectifs ?

Qu’importe la nature du projet (création d’entreprise, lancement d’un nouveau produit sur le marché, construction ou projet d’architecture, etc.), les objectifs de l’étude de faisabilité sont multiples :

  • Déterminer quels seront les conditions et les efforts à déployer pour garantir la réussite du projet ;
  • Anticiper les risques et contraintes auxquels il sera soumis ;
  • Identifier les ressources à mobiliser ;
  • Calculer le budget nécessaire ainsi que le ROI dégagé, afin d’évaluer la rentabilité ;
  • Étudier les différents scénarios possibles et en retirer le meilleur ;
  • Offrir aux différentes parties prenantes de la visibilité sur les conditions et les étapes de réalisation ;
  • S’assurer qu’in fine, le projet répondra bien à ses objectifs.

En somme, cette étude offre une analyse fine de la faisabilité technique et organisationnelle, mais surtout de la viabilité financière d’un projet. En effet, si vous vous apercevez à ce stade qu’il n’est pas rentable, redéfinissez ses objectifs et ses périmètres… voire reportez-le ou abandonnez-le.

Étude de faisabilité : exemple de tableau

L’étude de faisabilité induit généralement la construction d’un dossier. Mais en fonction de la nature du projet, certaines composantes peuvent figurer sur un tableau d’étude de faisabilité, reprenant les grandes lignes des divers scénarios envisagés.

Voici un exemple d’étude de faisabilité concernant un projet de brosse à dents électrique :

Étude de faisabilité : exemple de tableau© Studylib

Comment réaliser une étude de faisabilité d’un projet ? Les 6 étapes

Étape 1 : identifiez des objectifs précis

Une étude de faisabilité ne se révèlera efficace que si l’objectif final du projet et les avantages concrets qu’il générera pour l’entreprise sont parfaitement définis. De cette manière, vous êtes en mesure d’identifier les moyens à déployer pour atteindre votre but.

💡 Pour cadrer plus finement le périmètre de votre projet, pensez à la méthode SMART ! Grâce à elle, vous vous assurez de vous reposer des objectifs solides, pertinents et clairs, car :

  • Spécifiques,
  • Mesurables,
  • Acceptables,
  • Réalistes,
  • Temporellement définis.
Étude de faisabilité : méthode SMART© ManagerGO!

Étape 2 : étudiez l’environnement du projet

La réussite d’un projet ne dépend pas d’éléments uniquement internes (vos ressources par exemple). Vous serez aussi confronté à des influences externes, qu’elles soient positives ou négatives. Par exemple :

  • de nouvelles opportunités du marché,
  • des contraintes réglementaires,
  • des innovations technologiques,
  • une évolution des habitudes de consommation, etc.

💡 Nous vous conseillons de recourir à une analyse PESTEL. En examinant le contexte :

  • Politique,
  • Économique,
  • Social,
  • Technologique,
  • Écologique,
  • et Législatif,

vous obtenez une vue d’ensemble du cadre environnemental dans lequel évoluera votre projet, afin d’anticiper les risques, mais également de saisir les opportunités.

Étude de faisabilité : analyse PESTEL© Le Blog Du Dirigeant

Étape 3 : Déterminez les besoins et le budget

Quels seront concrètement les moyens à déployer pour atteindre les objectifs de votre projet ?

Pour le savoir, listez l’ensemble de vos besoins :

  • besoins matériels :
    • équipement informatique,
    • machines,
    • outils, etc.,
  • besoins techniques :
    • spécifications techniques,
    • innovations, etc.,
  • ressources humaines :
    • compétences,
    • formations,
    • sous-traitance, etc.,
  • ressources de production :
    • matières premières,
    • stock de marchandise, etc.,
  • besoins de commercialisation et de communication :
    • campagnes marketing,
    • campagnes de communication, etc.

Une fois tous ces éléments listés, il est temps d’évaluer les coûts associés. Vous obtenez de la sorte une estimation budgétaire pour la réalisation de votre projet.

Étape 4 : calculez le ROI du projet

À quoi bon vous lancer dans un projet s’il ne génère pas suffisamment de gain, voire pire, si vous travaillez à perte ! Par conséquent, l’étude de faisabilité implique le calcul du RSI (retour sur investissement), ou ROI (return on investment).

Grâce aux estimations de budget et à l’identification des opportunités business à venir, vous êtes en mesure de savoir :

  • si le projet vous apportera un bénéfice,
  • et le cas échéant, en combien de temps.

💡 En fonction de la nature du projet, nous vous conseillons de procéder en deux temps.

  1. Effectuez une première estimation, dans les grandes lignes : vous vous assurez ainsi d’avoir les moyens de vous lancer dans votre projet tel que vous l’envisagez, avant de consacrer trop de temps à l’étude de faisabilité.
  2. Ensuite, calculez plus précisément le ROI dégagé en fonction de chaque scénario. Nous allons d’ailleurs aborder ce point maintenant.

Étape 5 : créez plusieurs scénarios

Les experts préconisent la création de plusieurs scénarios permettant l’atteinte des objectifs fixés. Par exemple :

  • un scénario optimiste,
  • un scénario pessimiste,
  • un scénario neutre,

⚠ ️ Chacun d’entre eux doit être rentable, même le scénario pessimiste !

Ces différents plans doivent être le plus détaillés possible, inclure l’ensemble des éléments susceptibles d’orienter votre prise de décision :

  • les tableaux financiers pour évaluer le ROI,
  • les délais de réalisation du projet,
  • les différentes étapes qui le composent,
  • les ressources à déployer,
  • les stratégies de communication et commerciale envisagées, etc.

💡 La construction des divers scénarios peut s’opérer à partir d’une matrice SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities et Threats). En effet, celle-ci sert à évaluer :

  • les forces de votre projet,
  • ses faiblesses,
  • les opportunités à saisir,
  • et les risques à considérer.
Étude de faisabilité : matrice SWOT© Le Blog Du Dirigeant

Étape 6 : optez pour le scénario idéal et passez aux étapes suivantes

Une fois l’étude de faisabilité effectuée, il convient de choisir le scénario idéal au regard de tous les éléments analysés, des avantages et des inconvénients de chacun.

De cette manière, vous serez paré pour passer sereinement à la suite, c’est-à-dire la phase de réalisation du projet en lui-même.

☝️ Que faire des scénarios non retenus ? Et bien, gardez-les tout simplement de côté. Ils pourront servir à nouveau pour d’autres projets, ou pour le projet actuel si celui-ci nécessite un réajustement au cours de son déroulé.

La transparence est une valeur essentielle pour Appvizer. En tant que média, nous avons pour objectif d'offrir à nos lecteurs des contenus utiles et de qualité tout en permettant à Appvizer de vivre de ces contenus. C'est pourquoi, nous vous invitons à découvrir notre système de rémunération.   En savoir plus
Définition backgroundZoom sur la méthode classique de gestion de projet
Définition
il y a 8 mois
Zoom sur la méthode classique de gestion de projet
Devez-vous privilégier la méthode classique ou la méthode agile pour votre gestion de projet ? Découvrez les spécificités des méthodes Waterfall et Cycle en V, ainsi que les différences avec Scrum.