Comment être un bon manager ? Trouvez votre style de management !

Comment être un bon manager ? Trouvez votre style de management !

Vous êtes à la recherche du meilleur style de management pour vous et votre équipe ? Mais existe-t-il véritablement un mode de management idéal ?

En tant que manager d’équipe ou gestionnaire de projet, votre capacité à mettre en place une forme de management efficace pour gérer les situations quelles qu’elles soient, peut être gage de succès pour une entreprise ou un projet.

La meilleure façon d’encadrer une équipe dépend de plusieurs paramètres comme le contexte et la stratégie de l’entreprise, ainsi que les personnalités des subordonnés et des managers eux-mêmes. Parfois il s’agira d’orienter son management sur l’aspect relationnel, parfois de l’axer sur les résultats. Quel type de management favoriser et à quelle(s) occasion(s) ?

À défaut de pouvoir dresser le portrait type du bon manager, mettons en lumière les compétences managériales clés à avoir, et dans quelles circonstances les appliquer de façon pertinente. L’objectif ? Garder ses équipes motivées et tenir le cap vers l’accomplissement de ses objectifs !

Sommaire :

Suggestion de logiciels pour vous

monday.com

monday.com
La plateforme intuitive pour la collaboration de travail
Voir le site
Voir ce logiciel

Beesbusy

Beesbusy
Une utilisation simple et des fonctionnalités élaborées
S'inscrire gratuitement
Voir ce logiciel

Wrike

Wrike
Gestion de projet et organisation des tâches en équipe
Essai gratuit
Voir ce logiciel

Qu’est-ce que le management ?

Le management est un ensemble de techniques mises en œuvre et de connaissances mobilisées pour gérer et diriger une entreprise. Dans le cadre d’un management de projet, manager suppose de coordonner les ressources en respectant budget, cahier des charges et échéances.

La partie encadrement des ressources humaines propre au management exige des compétences relationnelles ou soft skills ; pour fédérer les acteurs d’un projet, booster l’esprit d’équipe, renforcer la confiance, motiver, créer du lien et encourager la communication.

Elles seront indispensables pour instaurer des conditions favorables et stimuler la productivité de son équipe.

Bien manager pourrait se résumer à :

  • accompagner l’exécution d’un travail collectif,
  • fixer des objectifs et veiller à leur atteinte en contrôlant de plus ou moins près l’avancement de la mission ou du projet,
  • tirer le meilleur parti des ressources disponibles en adaptant les charges de travail,
  • garantir des résultats satisfaisants.

Les différents types de management : 4 styles à adopter

Pour parvenir à ses objectifs, un·e manager a le choix entre différents types de management. Pour les auteurs américains Paul Hersey et Kenneth Blanchard, spécialistes dans le management situationnel, la meilleure forme de management est celle qui s’adapte aux circonstances, aux profils des collaborateurs et au contexte de l’entreprise.

Ils discernent 4 grands modes de management, avec lesquels la·le manager doit jongler en fonction des différentes situations rencontrées :

style-management-entreprise

Le curseur va osciller entre l’obtention des résultats (organisationnel) et l’accent mis sur la dimension humaine (relationnel). Voyons les détails de chacun des principaux styles de management !

Le management directif

🧭 Principe : la·le manager donne des objectifs précis et stricts. Elle·il demande de se conformer aux directives données, et effectue un contrôle des résultats attendus. Cette forme de management est centrée sur les résultats et très peu sur la relation.

🎯 Objectif(s) visé(s) : des résultats efficaces et immédiats.

Efficace si :

  • le manager démontre une implication très forte ;
  • le salarié a besoin d’être guidé, est plein de bonne volonté, a besoin d’une formation ou de structure dans son travail ;
  • l’entreprise connaît des situations de crise ou d’urgence, ou le cas de l’intégration d’un nouveau collaborateur.

⛔️ Ses limites : très faible degré d’autonomie, encadrement rapproché, perçu comme « étouffant », pression et démotivation, peu de place accordée aux échanges et à la créativité.

Le management persuasif

🧭 Principe : la·le manager donne la marche à suivre pour ses collaborateurs, usant de pédagogie et tentant de remporter l’adhésion collective. Elle·il explique quels sont les meilleurs moyens d’atteindre les objectifs et crée un cadre de confiance pour avancer.

🎯 Objectif(s) visé(s) : la méthode à appliquer est définie, chacun se sent mobilisé.

Efficace si :

  • la·le manager est force de persuasion, fait preuve de charisme, sait convaincre et argumenter ses décisions ;
  • le salarié s’identifie à une figure de leader charismatique, est peu autonome, a du mal à s’exprimer et/ou a besoin d’être encouragé ;
  • l’entreprise a des objectifs à atteindre sur le moyen terme.

⛔️ Ses limites : faible autonomie des collaborateurs, manque de temps pour le manager de gérer ses propres tâches et épuisement.

Le management participatif

🧭 Principe : la·le manager implique ses collaborateurs dans la prise de décision, les écoute, encourage la participation de chacun, valorise les talents. Elle·il prête attention à la motivation de ses équipes et favorise les échanges d’égal à égal.

🎯 Objectif(s) visé(s) : s’appuyer sur le collectif pour trouver des solutions, partage des décisions, engagement des collaborateurs.

Efficace si :

  • le manager se montre à l’écoute, sait reconnaître et mettre à profit les talents de chacun, joue un rôle d’arbitrage et valorise la communication ;
  • le salarié est à l’aise avec un certain degré d’autonomie, est plutôt expérimenté ;
  • l’entreprise laisse place à l’émergence de nouvelles idées, à l’émulation et à l’innovation.

⛔️ Ses limites : ralentissement dans la prise de décision, rôles mal compris ou mal définis dans la prise de décision finale.

Le management délégatif

🧭 Principe : la·le manager délègue les décisions et l’exécution à ses collaborateurs et exerce très peu de contrôle. Elle·il laisse carte blanche sur la manière d’atteindre les objectifs. Il s’agit du plus faible degré d’implication, aussi bien dans le relationnel que dans l’organisationnel.

🎯 Objectif(s) visé(s) : responsabiliser, encourager les initiatives, tout en supervisant le processus.

Efficace si :

  • le manager se positionne comme une référence et reste en retrait ; il ne fournit l’information qu’en cas de besoin, à qui sait la solliciter ;
  • le salarié est autonome, compétent, motivé, libre de choisir sa méthode ;
  • l’entreprise prône des valeurs telles que la responsabilisation des salariés, et leur potentiel d’évolution.

⛔️ Ses limites : si cette forme n’est pas adaptée au contexte de l’entreprise ni à des collaborateurs qui ont besoin d’encadrement, elle peut être perçue comme un désintérêt du manager, et comporte un risque de désengagement des équipes.

Comment trouver son style de management ?

Existe-t-il un style de management idéal ?

Selon les experts Hersey et Blanchard, ce n’est ni noir ni blanc : le style de management idéal est un mythe. Prônant le leadership situationnel, ils expliquent que tout est une question d’adaptation aux circonstances :

  • à l’environnement propre à l’entreprise,
  • à l’équipe et à son éventail de personnalités différentes,
  • aux situations particulières qu’elle rencontre,
  • ou encore aux managers eux-mêmes et à leur tempérament propre.

Finalement la clé pour bien manager serait de développer l’autonomie des collaborateurs et d’adapter son style : leur laisser une certaine marge de manœuvre pour qu’ils montent en compétences, développent un sentiment de responsabilisation et gagnent en motivation.

Dans les situations exceptionnelles ou temporaires, la stratégie du·de la manager sera de recadrer ses équipes pour avancer vers des objectifs prioritaires.

En fonction de la maturité du collaborateur, on peut adapter son mode de management en tenant compte de son degré d’engagement et de son niveau de compétences :

style-management-competences-collaborateur

[Conseils] Quelles sont les compétences d’un manager ?

Pour savoir manager une équipe en toutes circonstances, l’attitude et les compétences managériales à privilégier sont celles qui tendent à :

  • favoriser la productivité de ses équipes ;
  • garder ses collaborateurs motivés et optimistes ;
  • encourager la prise d’initiative, la créativité et l’esprit d’émulation ;
  • créer une ambiance et un cadre empreints de bienveillance sur le lieu de travail ;
  • faciliter la communication à travers tous ses membres, en privilégiant l’écoute et la proximité.

Quelques derniers conseils pour mieux cerner votre rôle de manager et savoir l’adapter :

  • interrogez-vous sur les profils de vos collaborateurs : quel est leur niveau d’expérience dans leur poste ? Ont-ils les compétences pour trouver une solution par leurs propres moyens ou ont-ils besoin qu’on les guide ?
     
  • prenez du recul sur votre tendance à intervenir dans des situations : lesquelles ? Vous pouvez parfois prendre le temps de la réflexion pour agir sur d’autres tâches importantes et prioritaires pour l’entreprise ;
     
  • formulez un certain degré d’exigence auprès de votre équipe : insufflez-leur l’énergie de se dépasser pour réussir et récompensez leurs réussites ;
     
  • appuyez-vous sur des indicateurs qui mesurent des éléments factuels, plutôt que des comportements passés, des faits relatés ou des discussions ;
     
  • développez vos compétences : pour progresser vous-même et être au plus près des besoins de votre équipe, n’hésitez pas à suivre des formations en management et à vous approprier les bonnes pratiques managériales, tout en restant vous-même !

[QCM] Déterminez votre style de management

Quel·le manager rêvez-vous d’être ?

Identifiez à présent le style de management qui vous correspond dans différentes situations à l’aide de notre test style de management — PDF :

Découvrez finalement nos conseils pour affiner votre mode de fonctionnement et créer le style de management le plus adapté au contexte de votre entreprise et aux profils que vous encadrez.

Réinventez sans cesse votre style !

Comment trouver un style adapté à votre équipe, à vos projets et à votre entreprise ? Interrogez-vous sur le contexte dans lequel vous évoluez : à vous de jongler entre les différentes formes de management, selon les personnes que vous encadrez et les situations auxquelles vous êtes confronté·e.

Vous devrez sans doute innover et faire preuve d’agilité dans des environnements incertains et changeants, face à des équipes de plus en plus en quête de sens et d’épanouissement au travail.

Votre succès dépendra en partie de votre aptitude à concilier vos impératifs de performance et votre besoin de compter sur une équipe engagée, avec la création d’un climat de confiance et de convivialité pour garder vos collaborateurs motivés.

Votre style pour un bon management, n’a pas de couleur déterminée : il prendra la nuance qu’exigera l’environnement de travail. La mission phare que vous pouvez vous proposer de suivre, quel que soit le type de leadership adopté, est d’accompagner de manière individualisée chaque collaborateur vers l’autonomie. Contribuez à leur épanouissement au travail, donnez-leur les clés de leur propre succès et, par là même, assurez celui de l’entreprise.

Finalement, la reconnaissance envers le travail accompli et le respect, en toutes circonstances, seront toujours appréciés en tant que qualités d’un manager compétent.

Et vous, comment adaptez-vous votre style de management pour encadrer vos collaborateurs ?

Suggestion de logiciels pour vous

Planisware Orchestra

Planisware Orchestra
Gestion de projet, ressources & PPM pour grandes entreprises
Découvrir Orchestra
Voir ce logiciel

SuitePro-G by IQar

SuitePro-G by IQar
Logiciel portefeuille & gestion de projets clé en main !
Essai gratuit
Voir ce logiciel

Fitnet Manager

Fitnet Manager
L'ERP préféré des cabinets de conseil et sociétés de service
Essai Gratuit
Voir ce logiciel
Commenter cet article

Ajouter un commentaire